Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  Julie-Ambre le Mar 2 Sep 2014 - 4:53

Scandaleuse Lady Katherine
d'Anne O'Brien



Résumé

Le destin de Katherine de Swynford, le grand amour du duc de Lancastre : une liaison fiévreuse et passionnée, qui a marqué l’Histoire.

Angleterre, 1372

A la mort de son époux, Katherine Swynford se retrouve seule dans un château familial délabré et déserté par les domestiques. Un sort bien cruel pour une jeune veuve… Comment supporter les travaux harassants, la pauvreté et la solitude, quand on a connu le faste des cours royales ? Katherine n’a qu’un but : retrouver cette existence princière, faite de festins raffinés, de fêtes, de soieries à l’affolante douceur. Pour y parvenir, elle se propose comme dame de compagnie auprès de la duchesse de Lancastre. Sans prévoir que le mari de cette dernière posera alors, avant de l’accepter dans leur entourage, une condition non négociable : qu’elle devienne sa maîtresse.
Katherine connaît bien le duc de Lancastre, ce prince Plantagenêt, fils du roi d’Angleterre, qui a fait battre son cœur il y a des années de cela. Déjà, elle devine qu’elle ne pourra résister longtemps à cet homme puissant et charismatique, qui obtient toujours ce qu’il désire. Et qu’en lui cédant elle deviendra la proie des opposants du duc, qui n’hésiteront pas à lui imputer tous les malheurs du royaume.
Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que leur amour, unique, passionné, entrera dans l’Histoire…

Sortie prévue le 5 novembre 2014 chez Harlequin
Collection : Mosaïc

_________________
avatar
Julie-Ambre
Lady Administratrice

Messages : 9913
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  Isatis le Dim 30 Nov 2014 - 19:51

Après Le lys et le léopard, c’est une nouvelle plongée dans la grande Histoire que nous offre Kathleen O’Brien. J’ai vraiment un faible pour ces romans qui nous permettent de découvrir des destins d’exception.  Après Catherine de Valois, c’est donc au tour de Katherine de Swynford de revivre sous la plume de l’auteur.

C’est tout simplement passionnant de pénétrer dans l’intimité de ces personnages qui ont marqué le passé. Et quand il s’agit de nous narrer une magnifique histoire d’amour, la romantique en moi jubile.
Le récit est fait à la première personne, c’est avec les yeux de Katherine que nous découvrons la façon dont cette dernière accepte de devenir la maitresse du  puissant duc de Lancastre, la façon dont elle tombe éperdument amoureuse de l'homme qui deviendra son grand amour, sa vie. Cet amour devra faire face à de terribles vicissitudes. Les obstacles seront nombreux: séparation, jalousie, ambition politique mais aussi  attaques d'ennemis qui n’hésiteront pas à utiliser  cette relation scandaleuse pour mettre le duc à genoux.
Le personnage de Katherine m’a particulièrement touchée tant j’ai ressenti la force de ses sentiments, vraiment malmenés tout au long du roman. Les introspections sont particulièrement réussies, c’est avec une grande finesse et pudeur que l’auteur dépeint les combats intérieurs de Katherine. On ne peut qu’admirer cette femme qui a choisi de se donner corps et âme à un homme marié et si puissant sachant que tous, Dieu compris, la condamneraient. Et le Duc de Lancastre? Et bien, j'aime à l'imaginer tel que Anne O'Brien nous le croque: un Jean de Gand flamboyant, arrogant, intraitable et pourtant un lion terrassé par une jeune femme pas si innocente finalement. Pour cet homme, le péché de luxure se transformera en sentiment plus profond au contact de la belle.

Merci donc à l'auteur qui m'a permis de toucher du bout du doigt cette histoire, leur histoire, celle d'une homme et d'une femme commettant des erreurs, loin d'être parfaits, mais qui auront la force de pardonner et qui se sont aimés jusqu'à la fin...
J'aime à penser que les scènes du livres se sont peut-être réellement déroulées, que cette rose a véritablement existé...

Voilà donc un roman qui devraient ravir les éternelles romantiques amatrices de grande Histoire.

coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation , 5 / 5


Dernière édition par Isatis le Dim 30 Nov 2014 - 21:11, édité 1 fois

_________________

“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
avatar
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8330
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 38
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  everalice le Dim 30 Nov 2014 - 20:17

@Isatis a écrit:
Voilà donc un roman qui devraient ravir les éternelles romantiques amatrices de grande Histoire.
Un duc à genoux, plus cette dernière phrase, Isatis, et me voilà terrassée par l'envie  Okay
avatar
everalice
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 4499
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 48
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  Invité le Dim 16 Oct 2016 - 20:40

Angleterre 1372, XIVe siècle.
Lady Katherine Swynford, née de Roet, vingt-deux ans, mère respectable de trois enfants, est récemment veuve.


Avant son mariage, elle a grandi à la cour d’Angleterre, élevée avec les enfants royaux sous la garde la reine Philippa épouse du roi Édouard III, une vie intègre, fondée sur les principes d'une foi ferme et digne, puis ensuite elle est devenue dame d’honneur dans la maison de la duchesse Blanche Lancastre la belle-fille de la reine Philippa au palais de Savoy, elle quitta le palais après son mariage à l'âge de seize ans pour aller vivre dans le Lincolnshire.

Katherine, vie seule avec ses deux enfants à Kettlethorpe le manoir délabré de feu son mari, messire Hugh de Swynford, chevalier au service duc de Lancastr, mort sur le champ de bataille en Aquitaine, depuis elle mène une existence misérable dans une maison en ruine trop pauvre même pour la réparation du toit, désespérer, elle se souvient de sa vie somptueuse avant son mariage, au service de la reine Philippa, mère de Jean, duc de Lancaster, celui-ci et le parrain de sa petite fille aînée Blanche qui vit au luxueux palais de Savoy avec les enfants du duc.

Lady Katherine Swynford est une très belle, jeune femme, brave, courageuse, déterminée à vivre honnêtement et dans le respect de sa foi, mais acculé par le manque d'argent, elle décide dans l'espoir de reprendre son style de vie passée de se rendre au palais de Savoy afin de demander au duc de l'engager comme gouvernante pour ses enfants ou dames de compagnie pour sa nouvelle épouse depuis trois mois, Constanza, Reine de Castille, qui est enceinte.

Le duc de Lancastr, Jean Plantagenêts, trente-deux ans, prince royal « plus connus sous le nom de Jean de Gand en France », est l'un des hommes les plus puissants et riche de l'Angleterre en plus d'une grande renommée sur les champs de bataille, il est un des trois fils du roi vieillissant Édouard III, et frère cadet de l'héritier du trône ce dernier est gravement malade.

Lancastr a perdu sa première épouse, la duchesse Blanche, qu'il aimait profondément et passionnément, trois ans plus tard, il se remarie avec Constanza de Castille, une alliance politique dans le dessein de reconquérir la Castille pour elle, et ainsi devenir roi de la Castille.

Quand Lady Katherine se rend à Londres et demande l'aide de Jean de Gaunt, le prince lui demande d'être sa maîtresse, outrée choquée, elle refuse, une relation adultérine qui est pour elle une abomination contre la loi divine, femme pieuse avec une grande morale, elle ne prendra pas le risque de mettre son âme immortelle en péril, ni risquer sa réputation dans un terrible scandale, déçue par Jean de Lancastre, l'homme qu'elle a connu et admirait toute sa vie, mais aussi dont elle est amoureuse secrètement depuis toute jeune retourne chez elle dans le Lincolnshire.

Quelques jours après son retour à Kettlethorpe, le duc Jean, lui envoie de l'aide, avec une missive lui demandant de revenir au palais pour être dame de compagnie de sa nouvelle épouse Constanza de Castille.


Dès que Katherine se présente à la cour et devient dame de compagnie au service de la belle Constanza de Castille, l'époux de celle-ci rejette tous principes et poursuit, Katherine de ses avances, homme empli de l'arrogance bouffi des Plantagenêts ne devons rendre compte à personne, il veut Katherine dans son lit et ne conçoit pas un refus.

Au fil des semaines, la résolution de Katherine de ne pas céder à John s'effiloche doucement, mais sûrement, tous les deux attirés l'un par l'autre, une attraction qui fera oublier à Katherine ses principes et la jettera dans les bras du duc royal, un pas qu'elle payera très cher pendant des longues années, jalonnées de peur de souffrance et d'humiliation, une vie d'incertitude, sans réelle protection dans un monde mortellement dangereux dominé, par les hommes pour les hommes, assoiffé de pouvoir se cachant sous des multiples apparences, religieux, noble, homme du peuple, etc...

Jean de Gand était un homme puissant courageux, mais sombre aussi et calculateur fin stratège dont la vie entière et diriger par l'ambition du pouvoir, il est aussi d'une mauvaise foi hallucinante non vraiment, je n'ai pas accroché à ce héros qui n'hésite pas
Spoiler:
:
À tromper son épouse légitime et sa maîtresse qu'il dit aimer en invoquant la faiblesse d'un homme devant la chaire, chose qu'il n'a jamais faite à sa première épouse la duchesse Blanche.

Puis j'étais carrément dégoûté par la répudiation publique et humiliante devant toute l'Angleterre qu'il a faite quand il a rejeté
Spoiler:
Katherine sous des prétextes pour moi fallacieux et trop tirés par les cheveux, il a pris cette abjecte décision soi-disant seulement pour protéger Katherine quand plusieurs événements se sont déclenchés :
Le soulèvement des paysans dirigé par Wat Tyler, ses partisans sont partis pour Londres puis ont pillé et détruit le palais du Duc.


Le Parlement ne le soutenait plus et ce sont venger de lui en le désignant comme bouc émissaire pour les troubles qui secouent le pays.

Pires encore le prêtre Thomas Walsingham, un être vil et sournois ennemi juré de John est prêts à tout pour le faire tomber,
Spoiler:
il se sert de sa relation adultérine avec Katherine et cloue au pilori celle-ci en l'accusons pratiquement d'être une sorcière, qui a envoûté le duc en le détournons de son épouse légitime bafouée la noble Constanza de Castille, une accusation dangereuse qui signera l'arrêt de mort de Katherine s'il arrive à convaincre des hommes influents à le soutenir, le religieux fanatique réussi au-delà de ses espérances puisque l'arrogant duc est mis à genoux et renie Katherine devant tout le pays, car en homme avisé et malin pour qui l'Angleterre vient en premier, le duc a vite fait son choix.


Katherine Swinford est une  héroïne courageuse, mais sa vulnérabilité et son amour aveugle à profité à Jean de Gand qui l'a manipulée comme une jolie marionnette.
Une fiction romancée sur un couple qui a réellement fait partie de l'histoire médiévale de l'Angleterre, ils sont les ancêtres des Beaufort et d'Henri VII, le premier roi Tudor, mais avant cela le duc de Lancastr, Jean Plantagenêts, était l'oncle de Richard II et le père d'Henri IV.

J'ai complètement immergé dans le récit historique, haine, passion, trahison, misère, complot, saupoudré d'une romance bien que je ne suis pas convaincu des sentiments du héros, d'ailleurs la fin l'a prouvé, a l'inverse de l'héroïne qui elle m'a ému dans son courage, mais surtout par sa naïveté.

Quoique le récit soit écrit à la première personne du singulier, je suis passé à la moulinette par plein d'émotion, la plume de l'auteur m'a profondément touché et m'a fait pleurer, sur certaines scènes, je devais arrêter de lire tellement j'avais les yeux embrouillés, la fin très triste, et loin d'un happy end, ou je me suis retrouvé entre larme et colère, quant à la dernière volonté du héros qui m'a révolté !

Spoiler:
En effet, comment John après avoir vécu avec une femme pendant 25 ans et qui lui a donner 4 enfants a-t-il osé exiger dans sa dernière volonté d'être enterré à côté de sa première épouse ? (
fait historique réel) !!


 
1362-1399 : Jean de Gand (1340 – 1399), comte de Lancastre, Richmond, Derby, Lincoln et Leicester. Beau-fils du précédent ; 1399 : Henri Bolingbroke (), comte de Lancastre, Derby, Leicester, Lincoln, Northampton, et duc d'Hereford.

Jean "de Gand", duc de Lancastre, et sa première femme Blanche de Lancastre
 

 Jean "de Gand", duc de Lancastre, et sa première femme Blanche de Lancastre, dans leur tombeau

Comme je suis rancunière, je suis bien contente que le duc Lancastr n'a jamais atteint le rêve de sa vie, celui de devenir roi de Castille et s'asseoir sur le trône tant convoité, M*** alors ce  bonhomme a trahi
Spoiler:
et tromper deux femmes, sa femme légitime et sa pauvre maîtresse Katherine Swynford
Spoiler:
gouvernante de ses filles, et ce, sans aucune once de culpabilité.



coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5 Merveilleuse lecture !!



Quant à l'héros si je devais donner une
 évaluation ... Mais au fait quel héros ? bé non il n'y a pas de héros dans cette romance !! Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  Noefa le Dim 16 Oct 2016 - 20:54

Merci Cheyenne pour cet avis ! 

Ce livre me tente beaucoup mais il est écrit à la 1ère personne du singulier et là je coince. Je n'arrive pas totalement à m'immerger dans l'histoire, même si celle-ci est superbe.

Je le note, quand même, dans ma liste.
avatar
Noefa
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 668
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 52
Localisation : Bayonne
Humeur : Beau fixe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  Invité le Dim 16 Oct 2016 - 21:02

@Noefa a écrit:Merci Cheyenne pour cet avis ! 

Ce livre me tente beaucoup mais il est écrit à la 1ère personne du singulier et là je coince. Je n'arrive pas totalement à m'immerger dans l'histoire, même si celle-ci est superbe.

Je le note, quand même, dans ma liste.
Comme toi, je coince sur le fait qu'il soit écrit à la première personne du singulier, mais l'histoire est tellement prenante qu'elle en vaut la peine malgré ce bémol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  Noefa le Dim 16 Oct 2016 - 21:06

Le problème est que, en cours de lecture, je décroche complètement et je dois faire un réel effort pour reprendre !
avatar
Noefa
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 668
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 52
Localisation : Bayonne
Humeur : Beau fixe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandaleuse Lady Katherine - Anne O'Brien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum