La captive des Highlands de Helen Dickson

Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty La captive des Highlands de Helen Dickson

Message  flolea le Jeu 5 Nov 2009 - 9:28

La captive des Highlands
de Helen Dickson


La captive des Highlands de Helen Dickson 51vaji10

Résumé :
Écosse, 1691. A onze ans, Lorna Mac Bryde doit quitter son Écosse natale à la suite de l'exil forcé de son père, impliqué dans une embuscade qui a causé la mort tragique du jeune David Monroe... Des années plus tard, Lorna est contrainte par les siens de retourner dans les Highlands afin de s'y marier. Mais sa chevelure d'or, si rare dans ces contrées où les rousses sont légion, lui vaut d'être reconnue et enlevée par les hommes de Ian Monroe, le frère aîné de David. Farouche guerrier et redoutable chef de clan, Ian Monroe accuse alors Lorna stupéfaite d'avoir jadis causé volontairement la mort de son frère, et décide de la séquestrer pour mieux accomplir sa vengeance...

Sortie en Février 2008 chez Harlequin
Dans la collection Les Historiques

Réédition le 1er avril 2015


Mon avis :
La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 sur 5

Pourquoi pas 5 ? : parce que quand on a lu "Sur ordre du roi" ou autre Julie Garwood, JE NE PEUX PAS mettre ce roman au même niveau... Quoi qu'il en soit, j'ai passé un très bon moment : Là, nos Highlanders préférés n'ont pas la part très belle. Ian Monroe est un Lowlander, peut être un peu plus "civilisé", mais tellement écossais tout de même... Il a perdu son frère, tué par la famille de Lorna (des highlanders) et la tient responsable (à tort) de sa mort. Cela ne les empêchera pas d'être attiré l'un par l'autre malgré tout le ressentiment qu'ils ont l'un pour l'autre. Ils ont tous les deux un fort caractère, du coup, cela fait des étincelles. Vraiment très bien...
flolea
flolea
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 201
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 49
Localisation : Dammarie les lys (77)
Humeur : Toujours positive

Revenir en haut Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty Re: La captive des Highlands de Helen Dickson

Message  watanabe etsuko le Mer 7 Sep 2011 - 13:10

J'ai beaucoup aimé ce livre même si parfois le héros m' a un peu tapé sur le système (trop borné parfois) . Très bonne écriture et on passe un bon moment de lecture. Pour celle qui aiment les highlanders et tout ce qui va avec vous allez pas être déçue =D

La captive des Highlands de Helen Dickson 374430724 La captive des Highlands de Helen Dickson 374430724 La captive des Highlands de Helen Dickson 374430724 La captive des Highlands de Helen Dickson 374430724/5
watanabe etsuko
watanabe etsuko
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 110
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 29
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty Re: La captive des Highlands de Helen Dickson

Message  guizma le Mer 7 Sep 2011 - 13:43

tiens ?! bizarre, je pensais avoir mis un commentaire sur ce livreLa captive des Highlands de Helen Dickson 58672 ?...

c'est un des rares historiques qui m'ont beaucoup plus, je mettrais un comm, plus tard:



La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 ,5 /5
guizma
guizma
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 2242
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 41
Localisation : bouche du rhone

Revenir en haut Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty Re: La captive des Highlands de Helen Dickson

Message  sentimentaline le Jeu 11 Oct 2012 - 11:46

J'ai adoréééé!!
Bon, j'ai eu quelques moments difficiles car c'est vrai c'est plutôt un livre pro lowlanders... nos beaux highlanders sont carrément les "méchants" de l'histoire, leur descriptions ne sont vraiment pas à leur avantage mais d'un autre coté ça nous réconcilie avec les lowlanders..
Sinon l'histoire entre Lorna et Ian est très belle, la fin est très touchante et j'ai vraiment été conquise par Lorna...une véritable héroïne qui a du caractère et de la bonté et pas casse-pieds pour une fois!!!

La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 La captive des Highlands de Helen Dickson 92472La captive des Highlands de Helen Dickson 92472 ,80 /5

sentimentaline
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 166
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 43
Localisation : Cantal
Humeur : Le bonheur, toujours...

Revenir en haut Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty Re: La captive des Highlands de Helen Dickson

Message  Cleoh le Sam 9 Nov 2013 - 11:54

Alors moi, je me suis ennuyée au possible, que ce livre est mou, j'ai sauté des pages tellement ils parlaient, des dialogues avec des répétitions en plus finir, et les scènes sensuelles sont d'une plateure, et pourtant l'auteur n'hésites pas à rajouter des scènes a rallonges pour exprimer la passion que çà en devient d'un ridicule !Rolling Eyes 
En faite, le roman se divise en deux partie, la première est la captivité de Lorna, longue mais alors longue, les héros tombent trop vite amoureux !
La seconde partie, tout s’accélère, malheureusement l'action est coupé en plein milieu, je sais pas, si c'est du à la traduction, mais se retrouvé avec des paragraphes tronqué laisse vraiment une impression de vide, et de bâclage, les scènes d'action sont ridicules, et la fin laisse un gout d'inachevé !!
D'habitude, je rejoins l'avis général, mais là ! J'ai vraiment pas aimé, le style de l'auteur est mou, trop de répétitions, des dialogues à rallonges, des scènes sensuelles qui m'ont laissé de marbre, et Lorna elle m'a énervé surtout par rapport

Spoiler:
à sa virginité, quand elle avait 15 ans, un boulet a essayer de la séduire, se prennant un râteau, il a essayait de la voiler mais n'a pas réussit car des gens passaient par là, pour se venger il comporta des ragots sur la vertu de Lorna ! Alors quand Monsieur Ian s'aperçoit que la demoiselle est vierge, bien sur il est surprit, la demoiselle lui répond: "il ne fallait pas croire toutes les rumeurs sur mon compte!"


Franchement, quelle idiote ! Pourquoi ne pas lui avoir dit, tout simplement, cela aurait éviter un quiproquos à 2 fr 6 sous, et une première partie longue mais longue !

_________________
La captive des Highlands de Helen Dickson Fantas10
Miss Dolly devient Cleoh !!!
Cleoh
Cleoh
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1546
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 30
Localisation : Sous le soleil de l'Hérault !

Revenir en haut Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty Re: La captive des Highlands de Helen Dickson

Message  Zazazoo le Sam 14 Mar 2015 - 18:15

Contrairement à ce qu'on a l'habitude de lire, ce tome estampillé "Highlands" ne se déroule pas vraiment dans les Highlands, et ici le héros est un lowlander, un comte plus habitué au pourpoint et aux jolis vêtements qu'au tartan qui fait tant rêver les lectrices, et il faut signaler qu'il se déroule en 1691, donc on est plus dans une ambiance "Régence" que dans la traditionnelle atmosphère médiévale à laquelle on pense quand on attaque dans ce type de romance.

Après un très joli prologue avec un conte écossais qui m'a beaucoup plu, on plonge tout de suite dans l'action en faisant connaissance avec l'héroine qui fait déjà preuve d'une grande force de caractère et d'un sacré courage. A peine âgé de 11 ans, elle va tenir tête à son ami Duncan et tout faire pour tenter de sauver un jeune garçon. Elle va ensuite rencontrer Iain dans des circonstances tragiques, et de là un gros malentendu va venir s'installer entre Lorna et lui. En effet, Iain est convaincu que Lorna a causé la mort de son jeune frère.

Sept ans plus tard, les héros se retrouvent dans des circonstances mouvementées : en effet, Lorna a été enlevée par les guerriers de Iain et elle se retrouve captive au château de Norwood.
Ce roman suit la trame classique des ennemis d'hier qui tombent sous le charme l'un de l'autre, avec tous les rebondissements, les remises en questions et les petites batailles que l'on peut imaginer. Lorna n'est pas une jeune fille naïve, malgré sa situation précaire, elle ne se laisse pas faire et n'hésite pas à tenir tête au maître des lieux.

En parlant de lui tenir tête, j'ai trouvé les dialogues trop longs, le style de l'auteur trop empesé à mon goût. Ne nous méprenons pas, j'aime lorsque le style d'un livre est soutenu et qu'il "colle" à l'époque, cependant là, ça n'a pas marché pour moi, ça a alourdit ma lecture. Le style est trop ampoulé à mon goût, ce qui est bien dommage, car même si la trame est classique, il y a toujours du potentiel dans ce type de roman.

Au final, on a là une romance classique, avec une relation mouvementée, agrémentée de quelques scènes sensuelles (rapidement expédiées) et toute une kyrielle de disputes qui se terminent dans les larmes (dans le genre mufle, Iain est un sacré champion !).

La Captive des Highlands est donc une romance somme toute classique, qui ne révolutionnera pas le genre, mais qui aura le mérite de vous évader un peu du quotidien.

♥ ♥ ♥/5

_________________
Zazazoo
Zazazoo
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 13156
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 35
Humeur : Hopeless romantic with a dirty mind ♥

Revenir en haut Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty la captive des highlands

Message  meritt le Sam 6 Juin 2015 - 19:30

j'ai adoré ce livre: une vengeance passionnée au cœur des Highlands lorna a du caractère et de la bonté.
Quand deux âmes rebelles au fort caractère se rencontrent, cela fait des étincelles et ce, pour notre plus grand plaisir.
Une bien belle histoire, bien contée, un rythme alerte et passionné.
Un très bon moment.
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
meritt
meritt
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 135
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 47
Localisation : port de bouc
Humeur : bonne, demain est un autre jour

Revenir en haut Aller en bas

La captive des Highlands de Helen Dickson Empty Re: La captive des Highlands de Helen Dickson

Message  everalice le Mar 23 Jan 2018 - 20:00

Pour ce qui me concerne, cette histoire m'a franchement déplu.
Pourtant, le prologue, situé en 1691, une sorte de légende toute de bruit et de fureur, augurait plutôt bien de la suite. Coloré et vivant, il nous met en présence de deux clans de highlanders barbares, aux abords du Loch Lomond, au sein d'un décor bien planté.
Lorna MacBride fait partie de l'un d'eux, et en tant qu'unique fille de laird, elle est comptée comme quantité négligeable par ses frères et son père arc-boutés sur leurs traditions sanguinaires. C'est à l'occasion d'une frénésie sanglante que le jeune noble David Monroe, un Lowlander, se fait tuer alors qu'il traverse, à ses risques et périls, leur territoire, malgré les tentatives pitoyables de Lorna, alors âgée de 11 ans, pour le sauver.
En 1698, Lorna McBryde, qui a trouvé refuge en Angleterre, dans les marches écossaises, se fait enlever par le frère aîné de David, Iain. Ce dernier, haut seigneur puisque comte lowlander, lui tient rigueur de la mort de son jeune frère de laquelle il ne s'est pas remis. Et c'est ainsi que, dans un esprit de vengeance, il épouse la jeune femme qu'il s'est juré de haïr à jamais. Evidemment, rien ne va se passer comme prévu : on est dans une romance, on comprend vite ce qui se trame entre les deux héros. Le scénario, assez classique, est pourtant original, puisque, comme remarqué plus haut, le héros est ici un lowlander, un gentilhomme au summum de la distinction, de la virilité, et de l'esprit de modernité qui anime ces années-là. En contrepoint, les highlanders font effectivement figure de piètres sauvages bien mal dégrossis et très arriérés. Je pense que c'est le seul aspect du roman que j'ai apprécié.
Pour le reste, il m'a été difficile de m'y retrouver.
D'abord, avec les deux héros... Elle, je l'ai trouvée bien trop protéiforme ! Jeune fille effarouchée, ou femme de toutes les audaces et imposante, séductrice fatale, ou donzelle pudique et timide, décidée ou hésitante... mais toujours prompte à pleurer dès que l'occasion lui en est donnée. Sans parler de ces incessantes descriptions de ses cheveux d'or, et de son innocence pure et enfantine... Ça finissait par faire bizarre, ce penchant-là... Et elle m'a vite fait penser à une princesse Disney ! Mièvre et guimauve...
Cerise sur le gâteau, le fameux malentendu (il croit que c'est à cause d'elle que son petit frère est mort) ne fonctionne que grâce au silence qu'elle ne cesse (bêtement) de s'imposer. Je ne sais pas pour vous, mais c'est le genre de ficelle dont je ne suis pas fan.
Face à elle, Iain ne sauve malheureusement pas la mise : il ne cesse, tout au long du roman, de souffler le chaud et le froid, et leurs incessantes volte faces ont fini par me donner le tournis.
L'écriture, effectivement, n'a pas non plus redressé la barre. Dialogues et situations redondantes, le tout écrit dans une langue lourde et maniérée, m'ont assez vite fatiguée : une prose étonnement désuète pour un roman paru en 2007 dans sa langue d'origine. Voilà un parti pris d'auteur, donc, qui ne m'a aucunement convaincue.
coeur Evalluation   coeur Evalluation  / 5
everalice
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4840
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 49
Localisation : Rennes
Humeur : Décembre... déjà !

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum