Les disparues de la Tamise Amanda Quick

Aller en bas

Les disparues de la Tamise Amanda Quick

Message  Teodubois le Dim 11 Sep 2011 - 11:59

Les disparues de la Tamise Amanda Quick
Présentation de l'éditeur :
Une réception, un soir, chez M. et Mme Hastings. Au lieu de danser et de s'amuser, l'énigmatique Anthony Stalbridge rôde à l'étage de la demeure et tombe sur Louisa Bryce, qui semble elle aussi fureter dans les parages. A l'arrivée d'un vigile engagé par Hastings, pour donner le change, les deux espions ne trouvent leur salut que dans un baiser langoureux. Finalement, ils décident de travailler ensemble. Anthony est convaincu que Hastings est mêlé à une série de prétendus suicides, il veut le confondre à tout prix ; quant à Louisa, jeune journaliste déguisée en veuve, elle cherche à prouver que Hastings est copropriétaire d'un célèbre bordel londonien. A deux, l'enquête sera plus facile, mais peut-être aussi doublement risquée...


Mon avis :

La rencontre entre Anthony et Louisa est drôle et donne le ton. Même si il n’est pas question d’espionnage contrairement à ce que dit le résumé, l’enquête est bien menée et contribue à rapprocher les deux personnages. Ils ont tous les deux vécu une expérience terrible et s'aveuglent un bon moment sur la nature de leurs sentiments. Pourtant dès ce premier baiser ils sentent que quelque chose s’est produit et qu’ils ne pourront pas se séparer aussi facilement d’autant que chacun détient des pièces du puzzle et qu’ils ne réussiront pas l’un sans l’autre.

L’intrigue est bien menée même si elle reste quand même assez prévisible. On ne s’ennuie pas un seul instant et quand on tourne la dernière page on se dit que l’auteure a rempli son contrat : nous faire passer un bon moment !

La famille d’Anthony est décalée, excentrique et voit en Louisa la planche de salut d’Anthony. A mon grand regret on les voit assez peut mais ils sont vraiment marquants et je me demande si un volume ne serait pas consacré à sa sœur Clarice (Je lance un appel là Wink !)
/5


Dernière édition par Teodubois le Dim 11 Sep 2011 - 12:32, édité 2 fois

_________________
avatar
Teodubois
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8501
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 42
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disparues de la Tamise Amanda Quick

Message  ninou-lilou le Dim 11 Sep 2011 - 12:11

Il me tente beaucoup, d'autant qu'il me rappelle énormément un autre livre que j'ai bien aimé Le mensonge lui va si bien de Starr Ambrose Wink

Merci Teo pour cette présentation.
avatar
ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9954
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “You take care of my cop, body and soul.”

Revenir en haut Aller en bas

Beaucoup aimé.

Message  Seska le Lun 23 Jan 2012 - 15:49

Aaaah les Amanda Quick ! L'intrigue policière est en général plutôt simpliste et quand on a lu plusieurs AQ on déduit rapidement qui est / sont les méchants de l'histoire.

Non ce que j'aime chez cette auteure, ainsi que ses livres écrits sous les autres pseudonymes comme Jayne Ann Krentz (plus romans actuels), Jayne Castle (plus fantastique, et SF) et j'en passe, c'est son humour ! Un peu du style Julie Garwood, des héroïnes un peu "déjantées" et des mâles style "alpha" qui ont bien du mal à les suivre...

Tous ont à peu près la même trame, une petite "enquête" policière ou mystère, une histoire d'amour et beaucoup d'humour !!!

Nous retrouvons donc cette trame dans les "Disparues de la Tamise", les deux héros ont soufferts et chacun s'en est sorti. Ils se sont rencontrés car tous deux sont sur la même enquête.

Ce livre parle aussi d'un sujet assez dramatique ma foi, la chute sociale de ces femmes d'une certaine catégorie sociale haute / bourgoise du 19ème siècle qui dépendaient totalement de leur mari et famille. Et si les deux faisaient défaut, peu arrivaient à se "recycler".

En plus, il était mal vu de travailler, (cf remarque d'un certain gentleman à Anthony sur une jeune femme de très bonne famille, s'étant retrouvée à la rue après le décès de son père couvert de dettes et qui pour s'en sortir a réussi à ouvrir un magasin, pour ce gentleman, la jeune fille avait non seulement déchue de son statut social, mais elle n'était plus respectable...). Il ne restait plus beaucoup d'options pour ces femmes là qui ne pouvaient pas se marier aussitôt (seule sortie "respectable") car elles avaient une période de deuil importante !

C'est ce que j'aime dans ces livres (et en général AQ n'est pas trop mal documentée), je lis une histoire et cela me donne envie d'aller voir ce qui se passait en ce temps là ! Qui a dit que c'était de la "sous-littérature" ??

Seska
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 686
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 47
Localisation : France
Humeur : Variable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les disparues de la Tamise Amanda Quick

Message  Soledad le Dim 21 Avr 2013 - 19:30

Encore un bon roman d'A Q Il ne sort pas du lot, mais j'ai passé un très agréable moment.
L'intrigue était bien menée et intéressante comme d'habitude, je regrette juste qu'elle ait pris le pas sur l'histoire d'amour qui était au second plan et un peu sous-exploitée d'après moi.
J'ai trouvé aussi intéressant cette réflexion sur la situation des femmes isolées dans le Londres de l'époque.
Les personnages sont des classiques des livres A Q avec une héroïne originale et forte, et le héros n'était pas mal non plus (même si ne rentrera pas dans les annales :p).

Un bon moment donc, comme d'habitude avec les A Q.

,5/5
avatar
Soledad
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2451
Date d'inscription : 30/05/2012
Humeur : « Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie. » Montesquieu

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum