La fille d'Avril d'Annelise Heurtier

Aller en bas

La fille d'Avril d'Annelise Heurtier

Message  Elea le Sam 1 Sep 2018 - 19:26

La fille d'Avril
d'Annelise Heurtier



Résumé :

Comme pour la plupart des jeunes filles dans les années 1960, l'avenir de Catherine est tout tracé : se marier, avoir des enfants, puis... s'en occuper le plus clair de son temps. Un jour, elle est contrainte de rentrer du collège en courant. C'est une révélation : quel sentiment de force, de liberté ! Mais courir, surtout pour une femme, est une chose alors impensable. Pourtant Catherine s'interroge, rêve d'une vie différente, s'entête... Jusqu'où sa détermination la mènera-t-elle ?

Sortie prévue le 5 septembre 2018 chez Casterman.

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8472
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fille d'Avril d'Annelise Heurtier

Message  Elea le Dim 9 Sep 2018 - 11:01

Un roman que je suis contente d'avoir lu, très intelligent et féministe.

J'avais un peu peur que l'aspect "course sportive" de l'histoire ne soit trop important et ne m'intéresse pas, mais il n'en a rien été. Ce thème, mis en avant dans la quatrième de couverture, n'est qu'un prétexte, une ligne rouge à une réflexion plus profonde sur la condition des femmes dans les années 60.

Dans cette histoire on va suivre Catherine, 16 ans, fille d'ouvriers d'un petit village français qui a la chance de recevoir une bourse lui permettant de faire sa scolarité dans un bon établissement, géré par des catholiques. Autant vous dire que tous les éléments sont réunis pour rendre compte du conservatisme de la société de l'époque.

J'ai particulièrement aimé le fait que l'auteur nous fasse passer ses messages sans choquer, sans brusquerie, mais aux moyens d'anecdotes, de petits faits, habitudes ou réflexions que l'héroïne subit. Je pense que c'est ce qui m'a le plus plu dans le roman, qui fait très réaliste.

Catherine est une jeune fille, et par conséquent sa voie est toute tracée : se marier, faire des enfants, gérer le logis. Hors de question de penser à autre chose, et encore moins de s'adonner à cette passion virile qu'est la course à pieds. Hors de question de remettre en cause l'ordre établi, à l'époque où quasiment personne n'avait la télévision, où les journaux étaient locaux et où les révolutions sociétaires n'étaient pas encore arrivées à la campagne.

Pourtant, Catherine va commencer à se poser des questions sur la place de la femme, sur ce qu'on attend d'elle, et sur ce qui peut se passer si on sort du moule. Et petit à petit, elle va prendre conscience qu'un autre chemin est possible.

C'est donc un roman résolument féministe, qui n'a pas besoin de passer par la force pour nous délivrer son message, ce que j'ai grandement apprécié. C'est un roman qui vous fera mieux comprendre le sexisme actuel, car les années 60 ce n'est pas si loin finalement, et c'était pourtant une toute autre vie.

Bref, à mettre entre toutes les mains d'urgence !

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  , 25 / 5

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8472
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum