Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty - Page 2 Empty Re: Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty

Message  mabi le Lun 27 Mar 2017 - 20:49

@Zazazoo a écrit:
Et voilà donc le 8ème tome de cette fabuleuse série de Monica McCarty ! Les tomes ont beau passer, impossible de se lasser tant cet auteur talentueuse insuffle passion et émotion à ses intrigues.  bulle

Ici on retrouve une trame maintes fois utilisée en romance historique : à défaut de Roméo et Juliette, on retrouve l'affrontement classique entre un Écossais et une Anglaise, deux bords a priori impossible à rapprocher et à réconcilier, d'autant plus en ces temps troublés.

Ici donc, Robbie Boyd, alias Le Brigand, membre de la garde fantôme de Bruce, et Rosalin Clifford, rose anglaise dans toute sa splendeur, qui n'est rien de moins que la sœur d'un des plus farouches ennemis de Robbie. Ils ont un passé commun, il lui est redevable sans le savoir ...

Robbie fait le pont entre le combat initié par William Wallace, et la quête entreprise par Robert de Bruce. A lui seul il symbolise toute la cause écossaise, marqué par les ravages du passé, marqué par les exactions commises par les Anglais, complètement engoncé dans un esprit de vengeance. Robbie est un beau personnage, un homme entier qui ne fait pas dans la dentelle et a une vision (trop) manichéenne des choses, pour lui tout est blanc ou noir, il ne fait pas dans la demi-mesure.
Son coéquipier Alex Seton essaie pourtant à maintes reprises de faire appel à sa "conscience", de lui ouvrir les yeux sur la réalité des choses, pas si simples que ça, mais notre homme est têtu comme une bourrique.  titter

Robbie forme un couple explosif avec la belle Rosalin, qui n’a rien d’une fleur fragile. Elle n’est ni passive ni écervelée, au contraire. Elle m’a toutefois parue un peu naïve vis-à-vis de son frère, mais je l’ai trouvée touchante, courageuse et forte, comme toutes les femmes de cette série finalement.

La romance est très intense, comme toujours chez cet auteur. L’amour, le désir et les épreuves qui s’abattent en tout sens vont pousser Robbie dans ses derniers retranchements, pour notre plus grand bonheur. J'aime tous ces moments où on le sent sur un fil, prêt à basculer, et j'attends toujours avec impatience le moment où le héros cède enfin, et là, je dois dire que je n'ai pas été déçue !

La sensualité est également au rendez-vous, je pense notamment à cette scène du bain, que j'ai trouvé particulièrement réussie ... J'en frissonne encore !
Il y a peut-être moins d’action que dans d’autres tomes, moins d’intrigues « politiques », mais on nous offre ici une sorte de vue d’ensemble et on a une sorte de « vue de l’intérieur » des conséquences de cette guerre. Et puis on retrouve les héros des tomes précédents, pas tous certes, mais c'est toujours agréable de les recroiser et de voir aussi cette complicité qui évolue entre eux, et quand on repense au 1er tome, on mesure tout le chemin qu'ils ont parcouru depuis.

Une réussite donc, un tome parsemé d’émotions, de sensualité et de surprises aussi !
Spoiler:
la désertion d’Alex, son tatouage qu’il va jusqu’à effacer !

J'attends les prochains tomes avec impatience et fébrilité, et j'imagine une fin en apothéose, avec la bataille de Bannockburn promise par l'auteur !

♥️ ♥️ ♥️ ♥️,25 /5


que dire de" plus, Zaza a tout dit!!!
Juste donner ma note : Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty - Page 2 1ecossais Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty - Page 2 1ecossais Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty - Page 2 1ecossais Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty - Page 2 1ecossais ,5/5

_________________
Livrophagite aïgue et chronique : maladie textuellement transmissible
Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty - Page 2 Sign-m10
Jamais sans mon livre.
Mabi : livrophage incurable et heureuse de l'être
mabi
mabi
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 7683
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 65
Localisation : En train de faire baisser ma Montagne A Lire (enfin, j'essaye!) C'est mal barré!!!! :(
Humeur : J'ai décidé d'être heureuse, c'est bon pour la santé!

Revenir en haut Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty - Page 2 Empty Re: Les Chevaliers des Highlands - Tome 8 : Le Brigand de Monica McCarty

Message  Misty le Mer 13 Fév 2019 - 15:17

Robert Boyd n'est pas le membre de la garde dont j'étais le plus pressé de découvrir l'histoire, mais je dois avouer que j'ai beaucoup apprécié ce roman. 
Monica McCarty livre ici une très belle réinterprétation du conte de "La belle et la bête". 
Contrairement à d'autre ré-interprétation dans la romance historique, nous n'avons pas un héro mutilé physiquement vivant en reclus dans un château entouré de quelques fidèles serviteurs. 

Dans le rôle de la bête, Robert Boyd est l'homme le plus fort d'Ecosse dit "L'Exécuteur du Diable". Comme ces autres collègues de la garde de Highland, il est plutôt bien fait de sa personne. La bête chez Robert c'est la disparition de sa pitié, sa haine pour l'envahisseur anglais qui lui a pris tout ce qu'il aimait, de son ami d'enfance William Wallace, en passant par son frère, sa soeur, sa mère et son cousin Thomas... Cette haine viscérale est tellement profonde qu'il n'est jamais parvenu à se lier à son co-équipier James Seton et cela malgré les sept années qu'ils ont passées ensemble dans la garde des Highland... 

Dans le rôle de "la belle" Rosalin Clifford, dit "La belle Rosalin". Une Lady anglaise, soeur de son ennemie juré Robert Clifford. Elle est l'ampathie faites personne. Lorsque 6 ans plus tôt à cause d'elle un prisonnier écossais risque de se faire exécuté, elle l'aide à s'évader.

Et comme dans le conte, la belle est l'otage de la bête qui prend la place d'un autre. On a même droit à la bête qui essaie d'améliorer son apparence, et à la découverte de la bibliothèque.

La romance s'attache a décrire comment Rosalin va faire redécouvrir à Robbie l'homme bon qu'il a été, avec bien entendu Robbie qui se campe dans ses convictions et ses certitudes. 

En parallèle de cette romance, une part importante du roman se concentre sur la relation entre Robbie et Seton dont on sait depuis le premier opus qu'ils ne passeront pas leur vacances ensemble et dont on apprend au fil des romans que leur relation ne s'améliore pas, voir se tend à mesure que les années passes. 

J'ai beaucoup aimé ce roman et j'ai trouvé que c'était une très belle ré-interprétation du conte. Certes l'action y est beaucoup moins présente que dans les précédents tome (pas de longue description de combat ou de contexte politique), mais le livre est se concentre plus sur le combat intérieur de nos héros et leur histoire d'amour a priori impossible.

Misty
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 48
Date d'inscription : 01/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum