Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Julie-Ambre le Ven 17 Fév 2012 - 14:52

Les Chroniques de Dani Mega O'Malley
Tome 1 : ICED
de Karen Marie Moning




VO:

Présentation de l'éditeur (Traduction BdP')

J'imagine que ce sont les gens les plus intéressants qui vont au ciel. Je veux dire, si j'étais Dieu, c'est eux que je voudrais avoir avec moi. J'imagine aussi qu'être éternellement heureux serait franchement éternellement ennuyeux, alors j'essaye de ne pas être trop intéressante, même si c'est parfois dur pour moi. Je préfèrerais être un superhéros en enfer qu'un ange au paradis. Que ce que je ferais de mes journées si je n'avais pas de fesses de démons à botter ?

Nous sommes en l’An 1er après la Chute des Murs. Les Faes sont libres et nous traquent. Là-dehors, c’est une zone de guerre, et pas un jour ne ressemble au précédent. Je suis Dani O’Malley, le chaos des rues de Dublin est ma maison, et il n’y a pas d’autre endroit sur terre où je voudrais être.

Dani « Mega » O’Malley vit selon ses propres règles – et dans un monde submergé par les Unseelis, sa plus grande règle est : "faire tout ce qu’il faut pour survivre". Possédant de rares talents et la toute-puissante Épée de Lumière, Dani est plus qu’équipée pour la tâche. De fait, elle est un des rares êtres humains capables de se défendre contre les Unseelies. Mais, au milieu de ce chaos, ses dons vont devenir de sérieuses responsabilités à supporter.  

Son ex-meilleure amie, MacKayla Lane, veut sa mort, les terrifiants princes Unseelies ont mis un prix sur sa tête, et l’inspecteur Jayne, à la tête des forces de police, est à la recherche de son épée et ne s’arrêtera devant rien pour l’obtenir. Qui plus est, les gens meurent mystérieusement, pétrifiés par le froid partout dans la ville, figés sur place dans des paysages glacés, sous la barre des zéro.

Lorsque le plus séduisant nightclub de Dublin est recouvert de givre, Dani se retrouve à la merci de Ryodan, l’impitoyable et immortel propriétaire du club. Il a besoin de son esprit vif et de son exceptionnel capacité afin de comprendre ce qui gèle les Faes et les humains – et Ryodan fera tout pour s’assurer de sa docilité.

Esquivant les balles, les crocs et les poings, Dani doit faire de traîtres marchés et nouer des alliances désespérées pour sauver son Dublin bien-aimé – avant que tous et tout ne se retrouvent gelés.

Date de sortie française : 2 octobre 2013
Collection : Semi-poche Imaginaire

Quelques infos :
ICED est le sixième livre des Fièvres. La seule différence est qu’il est narré par Dani, alternant aussi avec d'autres points de vue à la première personne (l’u
n d’eux étant Christian MacKeltar!). Attention, même si Dani est jeune, ICED n'est PAS du YA !!!

ICED s’ouvre une semaine après Fièvre d'ombres, à l’abbaye des sidhe-seer, le matin après que Cruce y ait été enfermé. Les personnages que vous trouverez dans ICED : Dani, Dancer, Ryodan, Christian, Lor, Jo, Kat, Cruce, Velvet, un regard ou deux sur Mac & Barrons, et bien d’autres.

BURNED et FLAYED sont les tomes 7 et 8 des Fièvres, toujours du point de vue de Dani. Les livres 9 et 10 seront écrits du point de vue de Mac. Attention, si vous ne lisez pas les tomes 6 à 8, les volumes 9 et 10 n’auront pas de sens pour vous.

KMM répond aux questions de ses fans :

Spoiler:
Q: Quel âge a Dani dans la série ?
A: 14 au 1er tome. 17 à la fin de la série.

Q: Euh… Les ados peuvent avoir du sexe.
A: Bien sûr. Dans quel monde vivez-vous ?

Q: Elle a déjà du sexe à 14 ans ?
A: Non.

Q: Est-ce qu’il y a du sexe dans la série ?
A: Avez-vous oublié qui écrit ?

Q: Est-ce que la voix de Dani sera la même que dans les Fièvres ?
A: Non. Dans les fièvres, Dani n’était que 5% de l’histoire, donc je l’ai rendu assez vive et haute en couleurs pour qu’elle se démarque de ce monde. Dans ICED, son histoire est épique, alors sa voix est plus naturelle, plus comme la sienne.

Q: Quand Dani perd sa virginité, est-ce que cela sera avec l’un des mâles de ICED ?
A: Oui.

Q: Est-ce que l’un des livres se terminent en cliffhanger ?
A: Non. ICED forme un solide ensemble.

Q: Est-ce que vous aimez l’histoire de Dani autant que celle de Mac ?
A: Absolument, et je suis encore abasourdie par cela. Je pensais qu’il serait plus dur de laisser Mac et Barrons. J’ai réalisé que je ne les avais pas laissés du tout. J’avais seulement pris un détour par une autre rue sombre de Dublin. Mais on retrouve toujours l’enseigne de BB&B la nuit, avec toutes ses lumières, on revoit Barrons (Bugatti dans ICED) se glisser dans les rues, Mac sur la piste de danse de Chester’s. Ils sont seulement vus à travers des yeux différents.



Et voici les teasers révélés par l'auteur (on copie, on crédite, merci !)


Extrait du tout 1er chapitre
Spoiler:

Le vent dans mes cheveux ! La super-vitesse ! Je ne sens plus mes pieds, parce qu’ils ont des ailes ! Mon front se plisse sous la concentration et je pousse plus fort, plus vite, chaque nanoseconde compte si je vais devoir me battre contre… – je fon
ce dans un mur.

D’où vient ce foutu truc ?

Comment j’ai pu le manquer dans mes directives ?

Mon visage tout entier est engourdi et je ne vois rien. L’impact me sort de ma super-vitesse et me fait trébucher. Quand je regagne finalement mon équilibre, je ne suis pas capable de me concentrer sur quoi que ce soit. J’ai heurté le mur si fort que je suis temporairement aveugle. Mon visage va être noir et bleu durant des jours, mes yeux enflés se réduisant à deux fentes. C’est franchement gênant ! Je déteste me montrer avec mes erreurs inscrites sur mon visage, et que tout le monde puissent les voir !

Je perds de précieuses secondes à me remettre et tout ce que à quoi je peux songer, c’est : heureusement que c’était un mur, et pas l’ennemi. Je suis une cible facile à ce moment précis, et c’est de ma propre faute. Je sais bien qu’il vaut mieux que ma tête ne soit pas en avant quand je suis en mode super-vitesse. Vous pouvez vous tuer ainsi. Le corps peut prendre un impact bien plus important que la figure. Vous pouvez vous enfoncer le nez dans le cerveau si vous n’êtes pas prudent.

« Tu t’es plantée, Mega », je marmonne.

Je ne vois toujours rien. J’essuie mon nez sanglant sur ma manche et je tends la main pour sentir ce que j’ai heurté.

« C’est mon sexe », déclare Ryodan.

Je retire ma main d’un mouvement brusque.

« Heurk! »

Je m’étrangle. Je peux sentir mon visage à nouveau – parce que, c’est comme s’il prenait feu. Dans quel monde je vis pour étendre le bras à cet exact foutu niveau afin de sentir ce que je croyais être un mur, et me retrouver à poser ma main sur un pénis ?

« Vous l’avez fait exprès ! » je l’accuse. Vous m’avez vu étendre la main et vous avez avancé droit devant ! »

« Pourquoi je ferais ça, gamine. »

Ryodan a la manière la plus agaçante de formuler ses questions sans la moindre inflection à la fin. Sa voix ne s’élève pas du tout. Je ne sais pas pourquoi cela me dérange tant. Cela m’énerve, c’est tout.

« Pour m’embarrasser et me faire me sentir stupide ! Vous cherchez toujours l’avantage, n’est-ce pas ? »

Ryodan me rend complètement folle. Je ne peux pas le supporter !

« Se planter, le terme est faible, déclare Ryodan. J’aurais pu te tuer. Sors ta tête de ton cou, gamine. Regarde où tu vas.”

Ma vision commence à s’éclaircir.

« Je. Regardais. Vous vous êtes mis sur mon chemin. »

Je lève les yeux vers lui. Le mec est grand. Le seul lampadaire qui marche encore est derrière sa tête, laissant son visage dans l’ombre, mais c’est comme ça qu’il aime se montrer. Je vous jure, il doit probablement organiser chacun de ses déplacements afin de garder la lumière dans son dos pour une raison. Il affiche ce demi-sourire qu’il arbore souvent, comme s’il était perpétuellement amusé par nous autres, simples mortels.

« Je ne suis pas une simple mortelle », je déclare fraîchement.

« Je n’ai pas dit que tu l’étais. De fait, c’est précisément parce que tu es différente que tu es dans mon radar. »

« Eh bien, faites-en moi sortir. »

« Non. »

J’ai l’impression de couler. Il n’y a pas longtemps de ça, Ryodan m’a traquée jusqu’à l’endroit où je traîne, au sommet d’un de mes châteaux d’eau préférés, et m’a dit qu’il avait un travail pour moi. J’ai refusé, bien entendu. Depuis lors, je m’étais dit que quel que soit le poste vacant, il avait dû trouver quelqu’un pour me remplacer. Je ne veux pas me retrouver mêler à Ryodan et à ses hommes. J’ai le sentiment que vous ne pouvez plus vous en démêler après cela. Vous continuez juste à plonger.

Bien entendu, ça ne m’empêche pas de traîner autour de Chester’s. Vous vous devez de connaître la compétition, savoir ce qu’ils font. Le mec veut quelque chose de moi, je veux savoir quoi. La semaine dernière, j’ai trouvé l’entrée de derrière de son club, celle dont je suis sûre que personne hormis moi et ses hommes ne connaisse l’existence. Je pense qu’ils croyaient qu’elle était si bien cachée qu’ils n’avaient pas besoin de la protéger. Et quelles choses j’ai vues là-dedans ! Mon visage devient rouge à nouveau rien qu’en y repensant.

“J’attends toujours que tu viennes me faire ton rapport, Dani. Tu as dû rencontrer un problème dont je n’ai pas été avisé.”

Un rapport, mon cul. Je ne réponds à personne. La façon dont il prononce la dernière phrase sonne comme s’il m’avait fait suivre et connaît tous les problèmes que j’ai eus ou non.

« Je vais le dire encore une fois. Cela n’arrivera jamais. »

« Tu ne comprends pas. Je ne te donne pas le choix. »

“Vous ne comprenez pas. Je le prends. Vous n’êtes pas mon patron.”

« Tu ferais mieux d’espérer que je le sois, gamine, parce que tu es un risque dans ma ville. Et il n’y a que deux façons dont je m’occupe des variables incontrôlables. L’une d’entre elles est de leur offrir un travail. »

Le regard qu’il me jette me fait clairement comprendre que je ne veux pas savoir quelle est la seconde option. J’essuie encore du sang de mon nez.

« Je croyais que c’était la ville de Barrons », je déclare.

Il ignore le sarcasme.

« Un risque que je ne prendrai pas. Tu es trop rapide, trop forte, et trop stupide. »

« Il n’y a rien de stupide chez moi. En revanche, je suis bien rapide et forte. La meilleure des meilleurs. Dani Mega O’Malley. C’est comme ça qu’ils m’appellent. La Mega. Personne ne peut m’arrêter.”

« Bien sûr qu’ils le peuvent. La sagesse. Le bon sens. L’habilité de faire la différence entre un combat qui vaut la peine de se battre ou la bravade d’hormones adolescentes.»

Heurk ! Ce n’est pas de la bravade ! Je suis réelle, cent pour cent superhéroïne ! Ryodan sait comment s’infiltrer sous ma peau mais je ne lui donne pas la satisfaction de le lui montrer.

« Les hormones n’interfèrent pas avec le cours de mes pensées, je réponds froidement. Comme si mes « hormones d’adolescente » étaient différentes des vôtres. C’est l’hôpital qui se moque de la charité. »

Après ma visite clandestine de la semaine dernière, je sais désormais une chose ou deux sur Ryodan.

« Tu es humaine. Les hormones viendront t’affaiblir à chaque instant. Et tu es bien trop jeune pour connaître quoi que ce soit sur moi. »

« Je ne suis pas trop jeune pour ne rien connaître. Je sais que vous et les autres mecs baisaient tout le temps. J’ai vu ces femmes que vous gardez… »

Je ferme ma bouche.

“Tu as vu.”

“Rien. Je n’ai rien vu.”

Je ne laisse pas souvent échapper des choses. Du moins, cela ne m’arrivait pas avant. Mais les choses sont devenues bizarres ces derniers temps. Mon humeur change comme un caméléon sur un kaléidoscope. Je deviens susceptible et je finis par dire des choses que je n’aurais pas dû dire. Surtout quand quelqu’un m’appelle “gamine” et me donne des ordres. Je suis imprévisible, même à moi-même.

“Tu as été au niveau quatre.”

Ses yeux sont effrayants. Mais là encore, c’est Ryodan. Ses yeux sont souvent effrayants.

« C’est quoi, le niveau quatre ? » je demande innocemment, mais il ne me croit pas une minute.

Le niveau quatre est comme sorti tout droit d’un film porno. Je le sais. J’en regardais pas mal à l’époque, jusqu’à que quelqu’un qui ne se soucie de moi me fasse la leçon, comme si Cette Personne (*elle parle de Mac*) en avait quelque chose à faire. C’est stupide de penser que, juste parce qu’une personne vous crie dessus comme si elle était inquiète sur la manière dont vous grandissez ou de qui vous allez devenir, elle tient à vous.

Il sourit. Je haïs quand il sourit.

« Gamine, tu flirtes avec la mort. »

« Il faudra d’abord m’attraper. »

On sait tous les deux que ce n’est que de la bravade. Il peut m’attraper.

Il plonge son regard dans le mien. Je refuse de détourner les yeux, même si j’ai l’impression qu’il lit à travers mes rétines, qu’il revoit tout ce que j’ai vu. De longues secondes passent. Je relève le menton, plonge une main dans la poche de mon jean et sort ma hanche. Désinvolte, celle qui en a marre, voilà ce que mon corps dit. Juste au cas où il ne comprend pas le message que transmet l’expression de mon visage.

« J’ai senti un souffle d’air dans la partie privée du club la semaine dernière, déclare-t-il finalement. Quelqu’un passant vite. J’ai pensé qu’il s’agissait de Fade qui ne voulait pas être vu pour une quelconque raison. C’était toi. Pas cool, Dani. Pas cool du tout. Est-ce que je parle assez bien ton langage pour que cela pénètre tes tendances suicidaires et ton entêtement d’adolescente.»

Je roule des yeux.

« Heurk, vieux mec, par pitié, n’essayez pas de parler comme moi. Mon oreilles vont en tomber.”

Je lui lance un sourire suffisant aussi brillant qu’une centaine de Mega-watt.

« C’est pas ma faute si vous ne pouvez pas vous concentrer sur moi quand je passe. Et pourquoi vous faites une fixation sur tout ce truc d’adolescent ? Je sais quel âge j’ai. C’est vous qui avez besoin de vous le rappeler ? C’est pour ça que vous n’arrêtez pas de me le jeter à la tête comme une insulte ? C’en est pas une, vous savez. 14 est au sommet du monde. »

Brusquement, il est dans mon espace, l’envahissant complètement. Me laissant à peine de l’espace. Je ne vais pas rester sans rien faire. Je passe en mode super-vitesse. Ou du moins j’essaye. Je fonce sur lui, de plein fouet, frappant mon front contre son menton. Ce n’est pas assez dur. Me jeter sur lui en pleine vitesse aurait dû me fracasser à nouveau le crâne, pas juste chatouiller comme si j’avais buté contre lui. Je me lance en Mega-arrière. Je réussis à faire un pas ou deux, je n’arrive même pas à dépasser la portée de ses bras. C’est quoi ce bordel ? Je suis tellement décontenancée par mon échec que je me tiens là comme une idiote.

Échouer, avec un E en énorme lettre majuscule. Moi.

Il attrape mes épaules et commence à me tirer vers lui. Je ne sais pas ce qu’il a en tête mais il est hors de question que je m’approche de Ryodan. J’explose en une Dani-grenade, pieds et poings. Du moins j’essaye. Je retiens un coup complètement mou pour ne pas transmettre d’autres nouvelles catastrophiques à un mec à qui rien n’échappe et n’hésitera pas à utiliser mes faiblesses contre moi. Qu’est-ce qui m’arrive ? Est-ce que foncer dans lui m’a fait quelque chose ? Comme me briser ? Super-vitesse, partie. Super-force, partie. Je suis aussi faible qu’une morte et… eh ! Dans les bras de Ryodan. Proches. Comme si on allait danser un slow, ou commencer à s’embrasser.

« Mec, tu m’aimes bien ou quoi ? Lâche-moi! »

Il baisse les yeux pour me regarder. Je peux le voir réfléchir derrière ses yeux. Je n’aime pas que l’esprit de Ryodan réfléchisse quand il me regarde moi.

« Bats-toi, gamine. »

Je relève la tête, ma mâchoire saille comme pour dire « va te faire foutre ».

« Peut-être que j’en ai pas envie. Vous avez dit que ça ne servez à rien. Vous n’arrêtez pas de me dire combien vous êtes grand et en charge de la situation. »

« Ça ne t’a jamais arrêté avant cela. »

« Peut-être que je n’ai pas envie de me briser un ongle », je jette, nonchalante, pour couvrir le fait que je viens juste d’essayer de me battre.

Et de m’échapper.

Et pour la première fois depuis… toujours… je suis…. Norm-

Le mot reste coincé dans le fond de ma gorge. Je ne peux pas le sortir. Je ne peux pas l’avaler. Tout va bien. Je n’ai pas besoin de le dire. Ce n’est pas vrai. Cela ne le sera jamais. Je n’ai jamais été ce mot. Cela ne fait pas partie de ma réalité. J’ai probablement juste oublié de manger assez. Je me remémore rapidement ce que j’ai consommé ces dernières heures : 11 barres protéinées, trois boîtes de thon, cinq boîtes de haricots, sept Snickers. Bon, mon menu commence à se faire léger, mais pas assez pour drainer mes réserves. J’appuie de nouveau sur la pédale de la Super-vitesse. Je ne bouge toujours pas.

Il tient ma main, regardant les ongles courts que « Cette Personne » a peint en noir le soir où elle a découvert la vérité me concernant. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas enlevé le vernis. Il s’écaille rapidement avec toutes les batailles dans lesquelles je me trouve.

« Tu n’as pas d’ongles à briser. Essaye encore. »

« Lâchez ma main. »

« Force-moi à le faire. »

Avant que j’ai pu sortir une brillante réplique, ma tête est penchée en arrière, ma colonne arquée tel un arc, et le visage de Ryodan est dans mon cou. Il me mord.

Le salaud me mord !

En plein dans mon cou !



Teasers :

Teaser 1
Spoiler:


Comme un cheval, chérie, un jour, quelqu’un saura te dompter.
Cela. N’arrivera. Jamais.

Teaser 2
Spoiler:
« Il n’est pas ce qu’il prétend être avec elle. Je le regarde tout le temps. Je serais là quand il cessera de prétendre. Je serai son gilet pare-balles, son bouclier, son foutu ange déchu, qu’elle le veuille ou non. Il prétend être presque humain. Il n’est pas plus humain que moi. »

Teaser 3
Spoiler:


Durant quatre nuits, il est venu à moi, murmurant mon nom, faisant de lui une exquise mélodie, avec laquelle même le divin chœur de tous les anges au paradis ne pourrait rivaliser.
Il fait sonner mon nom dans le langage des Unseelies et cela raisonne à mes oreilles jusqu’à ce que mon esprit se vide de toutes pensées, jusqu’à ce que mes yeux soient incapables de supporter une autre vision que la s
iennei. Il est si beau qu’un simple regard me fait pleurer et quand je sèche les larmes de mes joues, mes mains sont tachées du rouge de mon sang.
Il m’éveille mais ne me réveille pas.
Il m’emmène dans un endroit qui est si parfait et serein et libre de tout ennui que je voudrais y rester pour l’éternité.
"Mon nom est Cruce", me dit-il. "Pas V’Lane. J’étais si las de devoir arborer son visage brillant comme l’or. Il ne fut jamais la moitié du Fae que je suis. Je t’ai avec moi dans le Rêve, n’est-ce pas magnifique ? N’es-tu pas divine ici avec moi ? Tu ne dois pas me craindre." Je ne suis pas ce que je semble être.
Je suis en danger.

Teaser 4
Spoiler:
“Tu n’es pas responsable du monde entier simplement parce que tu es plus douée que la plupart des gens. ”
“Bien sûr que si. C’est ce que les gens plus doués font. ”
“Tu pourrais me demander de t’apprendre.”
“Hein ?”
Cette nuit est de plus en plus bizarre.
“M’apprendre comme si vous enseigniez à une classe ou à un truc du genre ? Et vous allez appeler ça comment ? Toi-aussi-tu-peux-devenir-un-sociopathe-101? »
“Ce serait plutôt comme une classe d’un niveau avancé.”
Je commence à ricaner. Son sens de l’humour a tendance à vous frapper sournoisement. Puis je me souviens qui parle et me retient.
“Tu veux être plus rapide, plus forte et plus intelligente. Demande-moi de t’apprendre.”
“Je ne vous demanderai rien. Vous êtes peut-être plus rapide et plus fort. Pour l’instant. Mais certainement pas plus intelligent. ”
“C’est ton choix. Mais tourne-toi, car tu ne pars pas maintenant. Il fait nuit et tu sais ce que cela signifie.”
“Genre, il fait sombre ? ”
“Tu restes avec moi jusqu’à l’aube.”
“Pourquoi l’aube ? Vous êtes un vamp, un zombie ou quelque chose qui ne supporte pas la lumière ?”
“J’aime le sexe au petit-déjeuner, gamine. Je mange tôt, et souvent.”

Teaser 5
Spoiler:
Ryodan n’aime pas Mac. Il ne l’a jamais aimée. Elle s’est mise entre lui et son meilleur pote. Je lui jette un regard.
― Je vais vous dire un secret, Ryodan. Vous vous amusez avec elle, Barrons vous tuera.
Je passe un doigt en travers de mon cou.
― Juste comme ça. Barrons vous bottera les fesses sans même lever les mains.
Il sourit légèrement.
― Eh bien, on dirait que quelqu’un a le béguin pour Barrons.
― Je n’ai pas le béguin pour…
― Oh, si. C’est écrit sur ton visage. N’importe qui pourrait le voir.
― Parfois, boss, vous vous trompez lourdement.
― Je ne me trompe jamais. Tu pourrais tout aussi bien prendre une pancarte. « Dani O’Malley trouve Jericho Barrons canon ». Mon offre d’apprentissage est toujours ouverte. Cela t’épargnerait de futurs embarras. Si je peux le lire sur ton visage, lui aussi.
― Il ne s’en est jamais encore rendu compte, je grommelle avant de réaliser que je viens juste de l’admettre.
Ryodan a une manière de tourner les mots qui vous font dire des choses que vous n’aviez pas du tout l’intention de révéler.
― Je vais peut-être demander à Barrons de m’apprendre, je murmure avant de me tourner vers les escaliers, vers son bureau.
Je me heurte à son torse.
― Mec, bouge. J’essaye d’aller quelque part, là.
― Personne d’autre que moi ne t’apprendra quoi que ce soit, Dani.
Il me touche avant que je le vois venir, sa main sous mon menton, relevant mon visage. Mon frisson est instantané et incontrôlable.
― Ce n’est pas négociable. Tu as signé un contrat avec moi qui garantit l’exclusivité. Tu n’aimerais pas ce qui arriverait si tu tentais de le briser.

Teaser 6
Spoiler:
“Petite, quand apprendras-tu?”
“Vous seriez étonné par ce que je sais.”
“Tu es peut-être capable de te frayer un chemin hors de la toile d’araignée, mais se dépêtrer du sable mouvant, ce n'est pas la même chose. Plus tu te débats, plus tu perds pied. Résister accélère simplement ta défaite inévitable.”
“Je n’ai jamais été vaincue. Je ne le serai jamais.”
“Rowena était une toile d’araignée.”
Il touche ma joue de sa main qui tient le couteau. L’argent brille à moins d’un pouce de mon œil.
“Tu sais ce que je suis.”
“Un emmerdeur de première.”
“Le sable mouvant. Et tu danses sur lui en ce moment même.”
“Mec, qu’est-ce que vous faites avec le couteau ?”
“L’encre ne m’intéresse plus. Tu vas signer mon contrat dans le sang.”
“Je croyais que vous aviez dit que c’était une candidature, lui dis-je, énervée ”
“Ça l’est, Dani. À un club très exclusif. Ce qui M’appartient.”
“Je n’appartiens à personne.”
“Signe.”
“Vous ne pouvez pas…”
“Ou Jo meurt. Lentement et dans la douleur.”
“Mec, pourquoi tu continues de parler ? Enlève mes chaînes et file-moi ce foutu contrat.”

Teaser 7
Spoiler:



"Certains d’entre nous sont nés plus d’une fois.
Certains d’entre nous se recréent de nombreuses fois.
Ryodan dit que s’adapter, c’est survivre.
Ryodan dit beaucoup de choses. Parfois, j’écoute.
Tout ce que je sais est que chaque fois que j’ouvre mes yeux, mon cerveau se met en marche, quelque chose s’élève dans mon ventre, et je sais que je ferais tout ce que cela prendra.
Pour.
Juste.
Continuer.
À respirer."
~Dani “Mega” O’Malley

Teaser 8
Spoiler:
“Vous n’êtes pas patient. Vous vous focalisez sur une chose et vous précipitez dessus comme un missile. Vous êtes l’homme le plus insistant et manipulateur que je connaisse. Et j’ai vécu avec Rowena. ”

“Patience et persévérance sont mutuellement exclusives. Tu n’as pas idée de combien je peux être patien
t. Quand je désire quelque chose.”

“Qu’est ce quelqu’un comme vous peut bien désirer ? Plus de pouvoir ? Plus de jouets ? Plus de sexe ?“

“Tout cela. En même temps.”

“Vous n’êtes qu’un salaud avide.”

“Je vais te dire quelque chose. La plupart des gens passent leur temps limité dans ce monde seulement à moitié en vie. Ils traversent les jours dans un brouillard de responsabilité et de ressentiment. Quelque chose leur arrive peu après leur naissance. Ils ne savent pas ce qu’ils veulent et commencent à adorer les mauvais dieux. Devoir. Pitié. Égalité. Altruisme. Il n’y a rien que l’on doive faire. Fais ce que tu veux. La pitié n’excite pas dans la nature. Elle est l’égale opportunité de tuer. Nous ne sommes pas nés pareils. Certains sont plus forts, plus intelligents, plus rapides. Ne t’excuse jamais pour cela. L’altruisme est un concept impossible. Il n’y a pas d’action que tu réalises qui ne découle de ce que tu veux ressentir. Ce n’est pas être avide. Mais vivant. Et heureux de l’être chaque foutu jour.”

“J’ai fait une nouvelle découverte qui décoiffe… mourir n’est que la partie facile. C’est revenir à la vie qui craint le plus.”


Dernière édition par Julie-Ambre le Mer 28 Aoû 2013 - 19:37, édité 18 fois

_________________
avatar
Julie-Ambre
Lady Administratrice

Messages : 9824
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  clotho le Mer 31 Oct 2012 - 18:50

C'était tellement, tellement bon ! Oh, madame KMM, je vous aime ! Vous m'avez fait vibrer, rire et j'en passe !
Iced est une pure merveille ! Le roman n'a rien à envier à l'intensité des Fièvres !

Je vous le dis tout de suite, mon avis ne sera pas du tout objectif ! Impossible avec KMM et un bouquin que j'attends depuis ce qui m'a paru des lustres !

J'ai retrouvé tout de suite l'ambiance qui caractérisait les aventures de Mac et Barrons. Bienvenue dans une ville de Dublin ravagée par les faes après la chute du Mur. Les humains qui ont survécu continuent de tomber comme des mouches. Mais Dani est là pour protéger sa ville, toujours.
Ryo... Ryodan est génial. Depuis sa première apparition, j'ai su que je n'échapperai pas à son charme.
Il est calculateur, précis. Il aime être obéi et il s'intéresse de très près à notre chère petite Dani.
Dani elle est tout le contraire. Instinctive, fonceuse, un peu étourdie parfois. Et elle ne supporte pas que Ryo soit toujours sur son dos.
Elle n'a que 14 ans, mais elle est très mature. Beaucoup plus que ce que nous montraient les tomes des Fièvres. Elle porte sur elle-même un regard assez juste. Elle sait qu'elle n'est qu'une ado, mais avec des dons hors du commun.

Pourquoi Ryo a besoin de Dani ? ça je vous laisse le découvrir. Mais ce qui est certains, c'est que leurs altercations sont énergiques et pimentées ! Certains passages sont à mourir de rire. D'autres sont très émouvants.
Nous n'avons qu'une seule envie, voir Dani grandi pour qu'enfin elle puisse lui sauter dessus devenir une femme. Sérieusement, mon passage préféré, c'est sûrement lorsque
Spoiler:
Ryo demande à Dani de se calmer car elle n'arrête pas de "vibrer" et fait voler les papiers de son bureau. Là, elle répond, sans même penser à mal, que lorsqu'elle est excitée ou enervée elle ne peut s'empêcher de vibrer. Et là, y a un des hommes de Ryo qui commente, forcément. J'ai cru que Ryodan allait exploser o/
L'enquête que mènent Dani et Ryo est très complexe et dangereuse. Franchement, j'ai beaucoup apprécié ce mystère. Et puis ils sont amenés à croiser Dancer, le copain de Dani et Christian.
Christian... Je ne l'ai jamais aimé. Dans ce roman, il n'a pas non plus brillé à mes yeux, même s'il apporte une richesse indéniable au récit.
Dancer est sympa dans le genre ado geek, génie et surtout mâle en devenir.

KMM joue avec nous, car forcément, toute fan digne de ce nom rêve de voir Ryo et Dani ensemble ! Mais rien n'est jamais simple avec cette auteur. Elle aime nous faire mariner, nous faire changer d'avis, nous surprendre, ajouter des personnages au tableau et nous faire grincer des dents.
J'ai vraiment très très hâte de lire la suite ! Je ne sais comment je vais survivre à l'attente du prochain tome, car la fin est... Indescriptible !

Une petite merveille que j'ai dévorée ! Dani, que je n'appréciais pas beaucoup est devenue mon ado préférée !
A dévorer sans modération.

/5
L'écriture est magnifique, réfléchie. J'adhère complètement au style de l'auteur.

_________________
avatar
clotho
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 5591
Date d'inscription : 20/10/2010
Localisation : Vers l'Infini et l'Au-delà o/
Humeur : Zombie Girl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Juliska le Mer 31 Oct 2012 - 19:37

Mais là je viens d'allumer ... tu es entrain de nous dire Clotho qu'il se passe rien entre Dani et Ryo? Shocked
Je veux un spoiler là dessus!!! si tu es pas déjà partie pour ton WE
avatar
Juliska
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 6033
Date d'inscription : 22/09/2011
Localisation : Canada
Humeur : Serial Bookeuse!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  clotho le Mer 31 Oct 2012 - 19:59

A ne surtout pas lire SI vous voulez avoir un semblant de surprise en lisant Iced. Moi je vous conseille de ne PAS lire ce spoiler !

Spoiler:
Elle a 14 ans Dani... Même si elle est mature et drôle et impitoyable lorsqu'il le faut, ça reste une gamine de 14 ans. Mais lorsque qu'on vit depuis longtemps, très longtemps, on sait devenir patient ! Dixit Ryo =p
Elle a 14 ans, elle ne comprends pas encore ses hormones et réfléchit encore comme un être asexué "bouh les hommes sont pas beaux méchants" sur bien des points ^^
Vivement qu'elle ait quelques années de plus !

_________________
avatar
clotho
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 5591
Date d'inscription : 20/10/2010
Localisation : Vers l'Infini et l'Au-delà o/
Humeur : Zombie Girl

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Julie-Ambre le Sam 3 Nov 2012 - 14:15

Encore une fois, KMM nous a prouvé son talent en poursuivant son chemin dans cet univers fou qu’elle avait créé avec les Fièvres, mais cette fois sur les traces de Dani O’Malley. La jeune Dani, la sidhe-seer de quatorze ans qui se prenait et se prend toujours pour la sauveuse de l’humanité grâce à ses superpouvoirs.

“Fecking-A, dude, I know that. Everybody knows that. I’m the Mega. As in, short for “Alpha and O’.”
He laughs.
“You might have to fight somebody else for that title.”
Ah… Dani, Dani, Dani. Et quelle jeune fille !

Il n’y a pas de laps de temps entre la fin de Fièvre d’ombres (Shadowfever) et le début de ICED. Le roman s’ouvre dès le lendemain matin. Dani vit seule, partageant de temps à autre l’existence de Dancer, son meilleur ami, un humain qui a lui aussi échappé au massacre de l’humanité. Elle dort le jour, patrouille et tue des Unseelies la nuit. Elle ne s’est pas assagie, et c’est tant mieux ! Elle fonce tête baissée là où on a besoin d’elle, armée de la seule épée capable de tuer les Faes. Jusque-là, rien de nouveau sous le soleil.

Mais c’est sans compter Ryodan, le patron de Chester’s, qui a besoin de la jeune fille pour un travail un peu spécial, et qui n’acceptera jamais non pour réponse. Après l’avoir traquée pour lui « proposer » un job, il n’hésitera pas à utiliser tous les moyens à sa disposition afin d’arriver à ses fins.

Dani est curieuse (très curieuse). Dani est rigolote. Dani met les pieds dans le plat. Dani ne se rend pas. Dani ne baisse pas les bras. Dani est juste… Dani. Si elle est fidèle à l’image que nous nous étions fait d’elle dans les 5 précédents tomes, nous découvrons aussi à travers son point de vue que c’est une adolescente qui grandi et aux hormones en ébullition. Elle a toujours parfois des réactions de « gamine », comme le fait qu’elle se réjouisse d’être la plus forte, l’ennemie la plus recherchée… mais aussi un regard assez mûr sur le monde qui évolue. Bref, elle fait « vivre » ce roman à elle toute seule.

Le nouveau héros phare de la série, Ryodan, est tout aussi délectacle que Jericho. Manipulateur, violent, arrogant… Avouons-le, l’auteur n’hésite pas à surfer sur le borderline étant donné l’âge de Dani et ce que la jeune fille voit et expérimente au quotidien. Elle nous avait prévenu, ICED n’est en rien du Young Adult !

Et ce ne sont pas les personnages masculins qui manquent à ce roman, puisque nous retrouvons Christian MacKeltar et découvrons ce qu’il est devenu. Dancer est également un personnage prometteur, un ami fidèle et un vrai petit geek. Mais c’est aussi Chester’s, ses nombreux secrets et les hommes de Ryo et Barrons que KMM agitent sous nos yeux avec un malin plaisir.

L’intrigue est solide, parfaitement menée, haletante. Les fans l’attendaient au tournant après les Fièvres, et je pense que KMM a parfaitement relevé le pari.

En bref, ICED est la parfaite continuité d’une série d’Urban Fantasy absolument captivante, aux personnages plus intrigants les uns que les autres et à l’univers déjanté.

Oh, et… Mac et Barrons ?
Spoiler:
Quasiment absents de ce premier volet de la trilogie, si ce ne sont quelques rares apparitions, toujours de loin. Étrangement, ça ne m’a pas dérangé. Je pense que Dani et Mac ont besoin de temps pour aplanir ce qui s’est passé entre elles. Quant à Ryo, sans blague, il concurrence parfaitement Barrons! On se rassure quand même, la fin du roman promet qu’on les retrouvera sans aucun doute rapidement. Wink


/5


Puis, pour pas bouder le plaisir, comme on l'avait fait avec les 5 raisons de commencer les Fièvres... Le top 7 des raisons pour lesquelles il faut continuer avec ICED :


Raison n°7 : Parce que Dani et Ryodan, ensemble, ça donne ça
“And I’m going to go in there, why?”
I can’t see a single reason to take such a risk. I like living. I like it a lot.
“Kid, Batman needs Robin.”
Dude. I go all soft and melty inside and swallow a dreamy sigh. Robin to his Batman ! Superhero partners. There are lots of versions where Robin gets way stronger. He could have had me at hello if he’d said that first. “You don’t want me to work for you. You want a superhero partner. There’s a whole different story. Why didn’t you just say so?”

Spoiler:
« Et je vais rentrer là-dedans pour quoi ? »
Je ne vois pas une seule raison pour prendre un tel risque. J’aime vivre. J’adore ça.
« Gamine, Batman a besoin de Robin. »
Mec. Je deviens toute douce et mielleuse à l’intérieur, et je ravale un soupir rêveur. Le Robin de son Batman ! Des partenaires superhéros. Il y a plein de fois où Robin est bien plus fort que lui. Il aurait pu m’avoir dès le début s’il avait dit ça avant.
« Vous ne voulez pas que je travaille pour vous. Vous voulez un partenaire superhéros. C’est complètement différent. Pourquoi vous l’avez pas dit plus tôt ? »


Je vous ai dit que c’était borderline ?

Raison n°6 : Parce que Dani, à quatorze ans, n’a pas toujours idée de ce qui se passe autour d’elle…
“Stop. Vibrating.”
Ryodan plucks a paper out of the air and slaps it back down on his desk.
I wonder if he cleans it. How many tushes have been on that thing ? I’m never touching it again. “Can’t help it,” I say around a mouthful of candy bar. I know what I look like : a smudge of black leather and hair. “It happens when I get really excited. The more excited I get, the more I vibrate.”
“Now there’s a thought”, Lor says.
“If you mean what I think you mean, you want to shut the fuck up and never think it again,” Ryodan says.
“Just saying, boss,”Lor says. “You can’t tell me you didn’t think it, too.”
I never understand half of what these dudes are talking about and don’t care.
“You can touch me if you want to,” I say to Lor magnanimously. I’m so pumped on adrenaline and excitement that I’m feeling downright sociable. I poke one of my shoulders toward him.
“Check me out. It feels really cool.“
All heads swivel my way, then they look back at Ryodan.
“He doen’t own my fecking shoulder. Why you looking at him ?”
Lor guffaws but doesn’t reach for my shoulder.

Spoiler:
“Arrête. De. Vibrer. »
Ryodan attrape un papier qui vole et le rabat sur son bureau.
Je me demande s’il le nettoie. Combien de femmes sont passées sur ce truc ? Je ne le toucherai plus jamais.
« Je ne peux pas m’en empêcher », je réponds, la bouche pleine de mes sucreries.
Je sais de quoi j’ai l’air : une épave de cuir noir et de cheveux en désordre.
« Ça arrive quand je suis très excitée. Plus je suis excitée, plus je vibre. »
« En voilà une image intéressante », fait Lor.
« Si tu insinues ce que je pense que tu insinues, tu vas la fermer et ne plus jamais y penser », rétorque Ryodan.
« Ce sont que des mots, boss », lui répond Lor. « Tu ne vas pas me dire que tu n’y as pas songé aussi. »
Je ne comprends souvent pas la moitié de ce que ces mecs racontent, et je n’en ai rien à faire.
« Tu peux me toucher si tu veux », je propose à Lor, magnanime. Je suis tellement droguée à l’adrénaline et excitée que je me sens presque sociale. J’incline une de mes épaules vers lui.
« Vérifie. C’est super cool. »
Toutes les têtes pivotent vers moi, puis se tournent vers Ryodan.
« Ma fichue épaule ne lui appartient pas. Pourquoi vous le regardez ?
Lor s’esclaffe mais il ne tend pas la main vers moi.


Raison n° 5: Parce que KMM a le don pour créer l’intensité entre les personnages en quelques phrases
« You will never be just anything. A tsunami can never be “just” a wave.”
“Get off my chin.”
“I like that about you. Waves are banal. Tsunamis reshape the Earth. Under the right circumstances, even entire civilizations.”
I blink.
“You are going to be one hell of a woman one day, Dani.”

Spoiler:

« Tu ne seras jamais rien. Un tsunami n’est jamais « juste » une vague. »
« Lâche mon menton. »
« J’aime cela chez toi. Les vagues sont banales. Les tsunamis refaçonnent la Terre. Et dans de bonnes circonstances, même des civilisations entières. »
Je cligne des yeux.
« Un jour, tu deviendras une sacrée femme, Dani. »


Raison n°4 : Parce que… Ryodan (Son nom est une raison en soi)
Ryodan is like the ocean. He is what he is. And he’s not about to change. There’s no point in fighting the tide. It ebbs. It flows. You ride it. He’s got me by the short hairs and he’s not about to let go.

Spoiler:

Ryodan est comme l’océan. Il est ce qu’il est. Et il n’est pas prêt de changer. Il n’y a pas de raison de lutter contre la marée. Elle va et vient. Il faut faire avec. Il me tient et il n’est pas prêt à me laisser partir.


Raison n°3 : Parce qu’on aime la façon de penser de Dani
There are only two things to worry about in life: either you’re free or you’re not. If you’re free, there’s nothing to worry about. If you’re not, you kick the shit out of everything around you until you are.

Spoiler:
Il n’y a que deux choses pour lesquelles il faille s’inquiéter dans la vie : soit vous êtes libre, soit vous ne l’êtes pas. Si vous êtes libre, vous n’avez pas à vous inquiéter. Si vous ne l’êtes pas, vous vous démerdez de toutes les manières possibles jusqu’à ce que vous le soyez.


Raison n°2 : Parce que Ryodan est possessif (sans blague… personne ne l’aurait deviné)
“No one but me is ever going to teach you, Dani.”
He touches me before I see it coming, has his hand under my chin, turning my face up. My shiver is instant and uncontrollable.
“That’s non-negotiable. You signed a contract with me that grants exclusivity. You won’t like it if you try to break it.”

Spoiler:
« Personne d’autre que moi ne t’enseignera quoi que ce soit, Dani. »
Il me touche avant que je le vois venir, sa main sous mon menton, me relevant le visage. Mon frisson est instantané et incontrôlable.
« C’est non négociable. Tu as signé un contrat avec moi qui garantit l’exclusivité. Tu n’aimerais pas ce qui arriverait si tu le brisais. »


Raison n°1 : Parce que, quel que soit l’âge de Dani, quel que soit la folie de cet univers, l’auteur promet de grandes choses… de très grandes choses.
(CF post numéro 1 : pourquoi Iced n’est pas du YA !)

Spoiler:
He knows she’s worth waiting for.
And when it’s time, he intends to be the one. That’s why he is keeping her close. To those of us who live forever, a few years isn’t long to wait.
Not for something worth waiting for. Not for a once-in-a-lifetime girl.

Il sait qu’elle vaut la peine d’attendre.
Et au bon moment, il entend bien être celui-ci. C’est la raison pour laquelle il la garde proche. Pour ceux d’entre nous qui vivent éternellement, quelques années à attendre ne sont rien.
Pas pour quelque chose qui vaut la peine d’attendre. Pas pour la fille qu’on ne trouve qu’une seule fois dans sa vie.

_________________
avatar
Julie-Ambre
Lady Administratrice

Messages : 9824
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Elea le Sam 3 Nov 2012 - 15:00

OMG JA tu es une véritable tentatrice avec tes citations ! Tu es pire que moi !

En tout cas merci pour ton commentaire, ça valait la peine d'attendre. Qu'est-ce que j'ai hâte de le lire maintenant ! bounce

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice

Messages : 7782
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 28
Localisation : Sous mon plaid bien au chaud
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Julie-Ambre le Sam 3 Nov 2012 - 15:07

Merci cheesygrin
J'ai mis 3 plombes à les choisir tant il y en avait qui me plaisait ! Smile
Arffff, ce bouquin est juste MA-GNI-FIQUE !!!!!

_________________
avatar
Julie-Ambre
Lady Administratrice

Messages : 9824
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Teodubois le Sam 3 Nov 2012 - 22:50

@Julie-Ambre a écrit:J'ai mis 3 plombes à les choisir tant il y en avait qui me plaisait !
Arffff, ce bouquin est juste MA-GNI-FIQUE !!!!!

Oh Juju des citations pareilles c'est juste pas humain , ça donne envie de le découvrir, de le dévorer et de s'en délecter !

La dernière est juste bulle, arf vivement que je puisse faire mieux connaissance de Ryodan, celui qui peut concurrencer Jericho !

Merci pour ce magnifique avis !

_________________
avatar
Teodubois
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8490
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 42
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  crêpe au sucre le Sam 3 Nov 2012 - 22:58

C'est quand même la suite de fièvres où fièvres vu sous un autre personnage ?

Sinon, vu que je n'ai pas encore lu les 5 tomes de la série, je peux encore attendre que les 3 ICED sortent pour commencer Fièvres... cheesygrin
avatar
crêpe au sucre
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1332
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Elea le Sam 3 Nov 2012 - 23:41

Pour répondre à ta question CAS, c'est la suite des Fièvres, mais avec une héroine différente.

Tu peux lire les Fièvres sans attendre que tous les Iced sortent, car même s'ils en ont la suite, il y a une vraie coupure à la fin des Fièvres. Heureusement KMM ne joue pas trop avec nos nerfs à la fin du tome 5 (pour une fois). Wink

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice

Messages : 7782
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 28
Localisation : Sous mon plaid bien au chaud
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  winry le Dim 4 Nov 2012 - 0:52

rho lala...la raison n°1 est plus que suffisante pour lire iced !

je voudrais bien me lancer mais est-ce qu'on peut lire iced en vo avec un niveau d'anglais juste correct ? quand j'ai lu les extraits en anglais j'ai compris le sens général mais pas tout le vocabulaire, alors j'ai un peu peur de rater des choses importantes...
avatar
winry
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2534
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 44
Localisation : marseille
Humeur : ma pal se transforme en hal, c'est grave docteur ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  marissa le Mer 7 Nov 2012 - 13:07

Je suis tombée sur une interview de KMM dans laquelle elle parle de ICED, c'est en anglais par contre Rolling Eyes
ici !
avatar
marissa
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 6590
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  angelesseangie le Mer 7 Nov 2012 - 15:04

@marissa a écrit:Je suis tombée sur une interview de KMM dans laquelle elle parle de ICED, c'est en anglais par contre Rolling Eyes
ici !

Merci marissa Okay tiens comme j'ai mes pages internet qui se traduisent grace a google traduction je vous fais passé c 'est pas une traduction terrible mais c est mieux que rien ^^

Spoiler:
Entrevue avec Karen Marie Moning

Novembre 2012 Oubliez Fée Clochette, les fées d'un autre monde dans Karen Marie Moning livres d 'sont cruelles et meurtrières. L'auteur de fantasy urbaine du best-seller série Fever , au milieu de l'folklore celtique et ses rues pavées de Dublin, raconte l'infiltration de la Fae du monde humain. Moning fait son nom écrit le populaire Highlander romans avant de se tourner vers le plus sombre de la fièvre monde, une série avec une base de fans loyaux de sorte qu'il y ait un rapport annuel New Orleans conférence, FeverCon. Le dernier livre, glacé , est le premier d'une trilogie rapporté par Dani O'Malley, un adolescent surnaturelle puissance qui enquête sur une mystérieuse force à Dublin qui gèle les humains et Fae à mort. Moning discute avec Goodreads sur sa nouvelle direction pour la série et pourquoi elle aime écrire dans le noir.



Goodreads : Qu'est-ce que de nouveaux lecteurs à commencer par Iced besoin de savoir à sauter dans la fièvre monde?

Karen Marie Moning : La série Fever est situé dans un dystopique Dublin, où les frontières entre le monde humain et le Fae se sont effondrés. Les cinq premiers livres de centre autour de MacKayla Lane [connu sous le nom "Mac"], qui se rend à Dublin après que sa sœur est assassinée il, déterminé à trouver son assassin. Elle découvre bientôt que non seulement les fées réels, mais elle est un "Sidhe-seer», une personne qui peut voir la Fae comme elles sont, même avec le "glamour" qu'ils utilisent pour se cacher de l'homme. glacé tourne autour de Dani O 'Malley, un autre "Sidhe-seer" qui a été présenté dans les livres précédents. Elle a 14 ans et, comme Mac, est déterminé à botter les fesses de Fae et sauver le monde. Contrairement aux précédentes Fever romans, il ya d'autres points de vue dans ce livre, y compris une autre "Sidhe-seer" et ridiculement chaud Écossais qui est malheureusement en train de devenir quelque chose ... pas humain du tout. GR : La série Fever est venu à vous dans un rêve, compléter avec un arc d'histoire de cinq livres et de titres de livres! Quand avez-vous réalisé que vous vouliez prolonger l'histoire de la fièvre monde au-delà de ces cinq premiers livres? KMM : A mi-chemin à travers la série Fever je me suis rendu post-mur Dublin était devenu trop réel, avec un trop grand nombre de belles histoires à raconter la mendicité pour moi à tourner le dos. Je veux dire, vraiment, il ya neuf de tout ce qui est Barrons! [Les caractères Barrons Jericho de fièvre livres 1-5 n'est pas tout à fait humain.] GR : Avec autant de personnages établis, ce qui vous a inspiré pour choisir O'Malley Dani que votre prochain objectif? KMM : Je prends les commandes de la Muse. Je ne discute pas avec elle. Elle a un bon côté et un côté qui est entièrement constitué de pages vierges. histoire Mac [en Fever livres 1-5] a été d'une jeune femme qui n'avait jamais connu la tragédie de toute nature, qui avait été adoré et aimé toute sa vie , dont la plus grande crainte était que BPR [vernis à ongles] [LEILAH: Nom de marque DOIT ETRE EN MAJUSCULES] pourrait cesser son ombre favori de rose. Elle avait tout l'amour du monde et absolument aucune épine dorsale. Mac est un chou à la crème avec quelque chose de très dangereux au centre. Dani a un squelette en titane pur, une bouche qui crache tout ce qu'elle pense à l'heure actuelle, la capacité physique de courir plus vite, outgun, et déjouer presque tout le monde. Mais elle n'a jamais connu l'amour. Dani est des badass pur ... avec quelque chose de très doux au centre. GR : Puisque vous écrivez à la première personne, fait la voix de l'influence caractère de la série dans son ensemble? Est-ce que la voix de Dani apporter des éléments nouveaux d'humour et de mystère ou quoi que ce soit d'autre? KMM : trilogie de Dani n'est pas aussi émotionnellement intense. Il ya plus d'humour parce qu'elle n'est pas enduré la douleur de la transformation Mac sentir. Dani n'est pas introspectif. Il ya action, il ya des aventures à avoir, la virginité à perdre un jour, et parfois il ya même le temps de dormir. Alors que Mac fait face à une transformation et d'éveil d'un ordre surnaturel, Dani est également aux prises avec tout ce que les 14 ans ne-lots d'hormones et les sautes d'humeur, se sentant incompris par tout le monde beaucoup plus jolie, et de vouloir être un adulte tout aussi vouloir s'accrocher au passage du filet de sécurité et gratuit qui vient avec être considérée comme un gosse. GR : Goodreads Auteur Natasha Chevalier demande: «Une des choses que j'aime à propos de vos livres est la tension sexuelle qui est toujours présent Comment allez-vous traiter. le fait que Dani est [un adolescent] »? KMM : Merci, Natasha et merci à vous tous à Goodreads pour la création d'une telle communauté étonnante pour les lecteurs! Avec amour et respect pour son caractère et pour les lecteurs, tout en restant fidèle à son histoire. Il peut ne pas être un bon voyage, ou un politiquement correct, mais à mon avis, aucune de ces histoires mémorables sont. Gardez la foi! GR : Goodreads membre Yolanda demande: «Je voudrais savoir si la personnalité de Dani vient de la force de Karen et les incertitudes de sa propre jeunesse Quelle partie d'elle-même at-elle apporter à la vie de Dani.?" KMM : Sa voix est tout à fait facile pour moi. Qui sait où finit la fiction et la réalité commence? GR : Goodreads membre Stacie ~ a payé le prix pour Brutosité demande: «D'autres choses en plus de Fae se sont glissées dans notre monde, comme les chasseurs royaux et bien sûr Jéricho Allons-nous voir non plus. Fae-otherworlders »? KMM : Certainement! Je ne peux pas attendre pour vous de rencontrer la Mégère Crimson. Ou le troupeau effrayant de Unseelie qui suivent Mac autour partout où elle va. Ou Papa Roach, et ​​je ne veux pas la bande. Ou procurez-vous votre premier coup d'oeil à la bibliothèque à la véritable roi Unseelie de ne rien dire de la de la Big Bad qui est la cerise Dublin! . Et pas avec le givrage rose GR : Brièvement décrire une journée typique consacré à l'écriture. Avez-vous des habitudes d'écriture inhabituelles? KMM : La salle doit être complètement sombre. Sérieusement, tout à fait. Rideaux occultants et vitres teintées. J'ai essayé d'écrire dans un placard pendant un certain temps, mais il était trop petit. Je me réveille à 4h30. Obtenez café. Refusent de laisser le cerveau s'allume. Asseyez-vous au bureau et commencer à écrire pendant que je suis encore endormi assez que je ne peux pas penser à ce que je fais. Je dois rester au fond de mon subconscient pour écrire. Une fois que je suis éveillé, je peux modifier, mais je ne peux pas créer. J'écris depuis environ trois ou quatre heures. Alors je peux me tenir la lumière. Je prendre le petit déjeuner, l'exercice, puis revenir à mon bureau pour modifier et étoffer la scène pour le lendemain. Je n'ai jamais eu un nombre de mots prévu, et je n'écris pas de décrire. En tout temps, je sais exactement où l'arc d'histoire globale qui se passe, mais parfois il surprend même moi comment il y arrive. Ce qui est bon. J'ai une théorie: Si l'écrivain est percé, le lecteur sera aussi. Si l'écrivain est d'avoir une explosion, et est 100 pour cent investi et engagé à son monde fictif, le lecteur sera aussi. GR : Quels auteurs, des livres ou des idées vous ont influencé? KMM : Tous Stephen King ' s stuff. Il est un brillant écrivain et conteur combinés. Harlan Ellison d ' Histoires Deathbird . Je l'ai lu quand j'avais 13 ans, et il n'a jamais faussé la façon dont je pensais des dieux et des démons, la mort et la vie. Comme un enfant, Les Shades par Betty Brock , Dragon Mon Père par Ruth Stiles Gannet , et A Wrinkle in Time par Madeleine L'Engle . GR : Que lisez-vous actuellement? KMM : Cette interview. Ha-ha. Je n'ai pas le temps de lire. J'ai un to-be-lu pile que j'ai l'intention d'aborder quand je suis 75. J'ai aussi la chance de recommencer à fumer alors, aussi. Marlboro rouges. Même si je suis une sorte de compte sur que je ne veux pas d'ici là. On pourrait penser près de 50 ans de ne pas fumer me ferait arrêter de vouloir, non?
avatar
angelesseangie
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 890
Date d'inscription : 04/09/2012
Age : 44
Localisation : Bourgogne
Humeur : Romantique sexy evidememnt

https://www.facebook.com/pages/AngelB/1413808805593774

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Juliska le Mer 7 Nov 2012 - 23:12

@winry a écrit:rho lala...la raison n°1 est plus que suffisante pour lire iced !

je voudrais bien me lancer mais est-ce qu'on peut lire iced en vo avec un niveau d'anglais juste correct ? quand j'ai lu les extraits en anglais j'ai compris le sens général mais pas tout le vocabulaire, alors j'ai un peu peur de rater des choses importantes...

Je comprends pas tout le vocabulaire ... et j'arrive à lire en VO Wink quoique je m'améliore à force de lire en anglais Wink
Au pire tu le reliras en VF Smile
avatar
Juliska
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 6033
Date d'inscription : 22/09/2011
Localisation : Canada
Humeur : Serial Bookeuse!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Julie-Ambre le Lun 12 Nov 2012 - 14:46

@winry a écrit:rho lala...la raison n°1 est plus que suffisante pour lire iced !

je voudrais bien me lancer mais est-ce qu'on peut lire iced en vo avec un niveau d'anglais juste correct ? quand j'ai lu les extraits en anglais j'ai compris le sens général mais pas tout le vocabulaire, alors j'ai un peu peur de rater des choses importantes...
Je te conseille de te lancer ! Faut s'accrocher un peu la 1ère fois qu'on lit en VO mais... ça vaut tellement le coup !!!

_________________
avatar
Julie-Ambre
Lady Administratrice

Messages : 9824
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Juliska le Mar 7 Mai 2013 - 18:59

Je viens de le terminer ce matin ... j'ai adorée!!

Mais cette KMM elle a le don pour nous mettre des fins qui n'en sont pas!!!

Que de surprises avec ce tome je trouve ... on apprend à connaître plusieurs Sidh-seers ... Kat et Jo en particulier ... et Lor et Ryodan ... qui me surprennent un peu beaucoup et on se demande comment les passions vont se développer... et Christian affraid

Je me suis ennuyée de Mac ... Barrons on l'a apperçu à peine plus ...

On comprends bien le titre Iced ... il sera traduit pour le tome en français ou ce sera Iced aussi?

J'ai hâte de lire le tome 2 c'est tout ce que je peux ajouter ...
/5
avatar
Juliska
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 6033
Date d'inscription : 22/09/2011
Localisation : Canada
Humeur : Serial Bookeuse!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Elea le Mer 9 Oct 2013 - 18:39

Après tant d'attente, j'ai enfin pu lire la suite des Fièvres, et ça en valait le coup ! Difficile de décrire ce qu'on ressent en lisant ce livre, tellement KMM est douée pour nous faire passer par toutes sortes d'émotions. En refermant ce livre, je dirais que la frustration, la jubilation et l'excitation dominent.
Le gros point fort de ce roman, c'est le personnage de Dani. Avec ses répliques, ses jeux de mots, son insolence et sa naiveté, elle est à la fois drôle, touchante et énervante. C'est quelqu'un qui se connait par coeur, qui n'hésite pas à dire ce qu'elle pense, et qui nous étonne à chaque fois. J'ai vraiment adoré avoir enfin sa vision du monde des Fièvres, et une chose est sûre : elle mérite grandement son statut de super-héroïne !
Car Dani est entraînée dans de drôles d'histoires. Que ce soit intentionnellement ou non, cette fille est un vrai aimant à problèmes. Si bien que l'on peut réellement parler de ses aventures, au sens littéral du terme. Ryodan demande (ordonne ?) l'aide de Dani pour résoudre une affaire, et ils se lancent tous les deux dans la résolution d'une énigme complexe. Le rythme du récit est haletant, sans temps mort, plus vif qu'avec Mac. Il arrive toujours quelque chose à cette pile électrique ! On se rend compte au fur et à mesure que tous ces évènements sont liés, et comme toujours avec KMM, on essaye de cogiter en même temps que les personnages, mais c'est peine perdue ! Même si l'intrigue était intéressante, je l'ai trouvé assez faiblarde comparée à ce que fait d'habitude KMM, mais j'ai vu ça comme un amuse-bouche avant la véritable intrigue, histoire de poser le décor et d'habituer le lecteur à Dani. Au final le schéma est assez semblable aux Fièvres, et pourrait paraître redondant sans les fantastiques personnages de ce roman.
Il y en a tellement qu'il est difficile de savoir par où commencer. J'ai adoré Dancer, qui est vraiment mignon en ado super intelligent et super débroullard. Je n'ai pas su quoi penser de Christian, qui est un instant émouvant et l'autre super flippant. J'ai bien aimé Kat et Lor, qui apportent chacun à leur manière quelque chose à l'histoire. J'ai trouvé Jo exaspérante. Quant à Ryodan... Ah Ryodan ! Je réserve encore mon jugement le concernant. Il ne m'a pas fait le même effet que Barrons, mais comme je n'avais pas non plus accroché tout de suite à ce dernier, je me dis que cela va s'arranger au fil des tomes. Je ne sais pas vraiment si je l'aime bien ou non. Ryodan est très mystérieux (sans blague !), mais il est aussi très froid, ce qui m'a gêné. En fait, je crois que je lui en veux surtout, car il fait quelque chose dans ce premier tome qui m'a vraiment énervé. Mais chut, je ne dévoilerai rien, vous devrez lire pour comprendre. Wink
Ainsi vous l'aurez compris, c'est encore un livre très riche que nous offre KMM. Riche en évènements, riche en rebondissements, riche en personnages complexes... J'ai très hâte de lire la suite des aventures de Dani, et de retrouver tout ce petit monde ! Une chose est sûre : Iced n'a rien à envier aux Fièvres, et la suite promet d'être toute aussi intéressante !
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  , 5 / 5

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice

Messages : 7782
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 28
Localisation : Sous mon plaid bien au chaud
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Teodubois le Mer 9 Oct 2013 - 20:16

Crying or Very sad  je veux le lire ! 
Elea tu es Twisted Evil


Dernière édition par Teodubois le Mer 9 Oct 2013 - 20:28, édité 1 fois

_________________
avatar
Teodubois
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8490
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 42
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  winry le Mer 9 Oct 2013 - 20:25

heureusement que je vais le chercher demain ! plus qu'une nuit et une matinée de frustration !
avatar
winry
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2534
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 44
Localisation : marseille
Humeur : ma pal se transforme en hal, c'est grave docteur ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Parker Jones le Mer 9 Oct 2013 - 21:02

Raaaah, mais pourquoi il met tant de temps à venir dans ma boîte aux lettres ? J'l'ai gagné, flûte ! Les gagnantes devraient être prioritaires ! Crying or Very sad
avatar
Parker Jones
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1284
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Penny le Mer 9 Oct 2013 - 22:25

Après avoir fini ce tome, j'en viens à deux conclusions contradictoires: j'avais une bonne raison de ne pas accrocher lors de mes premières tentatives de lecture, et je n'avais aussi aucune raison de ne pas accrocher!
KMM nous livre en fait ici un roman dans la plus pure lignée des Fièvres, et en même temps très très éloigné.

Je n'avais pas vraiment apprécié Dani auparavant, et là encore, j'ai eu du mal à m'accrocher à ce personnage. Et puis, une réplique, une réflexion, une introspection ou un je ne sais quoi a renversé la tendance, et je me suis vraiment prise d'affection pour elle. Une chose est sûre, quand Ryodan lui dit qu'elle deviendra "une sacrée femme", il a entièrement raison. Laissons-la sortir de cette période adolescente ingrate, laissons-la prendre de la maturité, et Dani devrait devenir encore plus explosive. Elle mérite bien son titre de super-héroïne qu'elle clame tout au long du livre.

Le deuxième atout majeur de ce tome, en l'absence de JZB, est bien évidemment Ryodan. Il y a une relation très ambigüe entre les deux héros, mais vraiment très appréciable. Sa façon de "poser des questions sans points d'interrogation" nous fait transparaître une partie du mâle alpha derrière le personnage, un savant mélange entre testostérone ambulante et self-control total. Et quand on n'éclate pas de rire suite à une réplique cinglante, ce sont généralement des vapeurs que l'on ressent. Mais il lui manque encore un petit quelque chose pour soutenir la comparaison avec Monsieur-Barrons-Le-Mâle-Suprême à mon goût.
Spoiler:
Et puis je suis d'accord avec Elea, il n'aurait pas dû faire ça!

Mention spéciale à Dancer, un personnage à l'avenir prometteur, qui devrait devenir un sérieux concurrent à tous les hommes qui gravitent autour de l'héroïne.
Mention spéciale bis à Lor, qui je n'avais pas tellement remarqué dans les Fièvres, mais qui prend ici une place importante dans l'histoire (et qui insuffle une nouvelle bouffée d'hormones et d'humour).
Avec Christian, KMM frise presque avec le politiquement correct, tellement l'attitude du personnage vis-à-vis de l'adolescente de 14 ans est borderline. Du coup, je n'ai pas vraiment apprécié le personnage.

L'histoire est effectivement beaucoup moins dense et prenante que les Fièvres, j'ai gardé la sensation que ce tome est clairement une introduction aux deux suivants, donc la faiblesse de l'histoire me paraît légitime et excusable.

Bref, un tome qui se place en dessous des autres, mais qui reste malgré tout extrêmement appréciable, ne serait-ce que pour retrouver l'univers si envoûtant des Fièvres, la plume incomparable de KMM, et les personnages que l'on avait pris autant de plaisir à découvrir. On attend la suite avec grande impatience!

Ma note: 4/5


Spoiler:
A la lecture des dernières lignes, j'ai eu envie de crier: ENFIN!!!!!!!!!

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5398
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  belle étoile le Mer 16 Oct 2013 - 10:39

J'ai adoré me retrouver dans l'univers si particulier des Fièvres, mais en compagnie de Dani, ado survoltée, persuadée que ses super pouvoirs lui donnent une responsabilité vis à vis de l'humanité. C'est un personnage ambigu : elle a tout de l'ado avec une vision tranchée et parfois naïve du monde, et pourtant elle est très mature. Elle est puissante, ça ne fait aucun doute, mais ses pouvoirs se retournent parfois contre elle – quand les piles sont à plat– elle sait qu'elle ne peut/ne doit faire confiance à personne, mais elle a envie malgré tout de retrouver l'amitié de Mac, elle a connu une enfance difficile et pourtant elle n'en veut pas au monde entier... bref, un personnage qui ne peut qu'évoluer au fil des livres.
Chaque personnage est intéressant ici, car aucun n'a un destin tout tracé : Dancer, le meilleur ami, Christian, qui se transforme en prince unseeli, et bien sûr Ryodan. Sur ce dernier, si le mystère et le côté manipulateur à la Barrons est bien présent, je n'ai pas encore totalement flashé, il est dur, parfois cruel, et on peine à suivre ses motivations. A suivre donc.
Enfin, le Dublin d'Après la Chute des Murs est toujours sombre, violent, parcouru par des êtres mus par des intentions pas toujours louables où tous les coups sont permis
Spoiler:
comme lorsque Jayne laisse Dani pour morte au milieu de la rue et profite de sa faiblesse pour voler l'épée
et l'enquête de fond, ces lieux retrouvés glacés sans raison apparente est solide.

Point négatif selon moi : la narration alternant les points de vue. C'est intéressant d'avoir le point de vue secondaire de Christian ou de Kat, mais les transitions ne sont pas claires et il faut bien un paragraphe pour chaque chapitre pour comprendre qui raconte. Personnellement, ça m'a dérangée.
avatar
belle étoile
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 798
Date d'inscription : 21/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Pristi le Sam 19 Oct 2013 - 17:19

Au début, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. Il m'a bien fallu une centaine de pages, mais après impossible de le lâcher. Dani est très attachante en super héroïne qui comme tous les ados se croient invulnérables. Elle est très drôle. Elle promet une évolution intéressante.
Quant à Ryodan, j'ai un peu du mal à le cerner, Christian peut être monstrueux comme très humain.
Maintenant il va falloir prendre son mal en patience en attendant le prochain.
avatar
Pristi
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2555
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 42
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Eria_San le Lun 28 Oct 2013 - 21:08

Je n'ai pas retrouvé  le même attachement qu'avec la saga des Fièvres mais c'est une bonne lecture tout de même.

Dani est une adolescente très complexe qu'on découvre un peu mieux dans ce livre, elle est relativement très mûre pour son jeune âge mais en même temps possède toujours une innocence enfantine assez touchante.

Il me tarde de découvrir la suite même si ce n'est pas pour tout de suite.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation sur 5 !
avatar
Eria_San
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2741
Date d'inscription : 09/03/2012
Age : 31
Localisation : France
Humeur : Etre positive quoi qu'il arrive, s'alarmer ne résous rien !!!

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chroniques de Dani Mega O'Malley - Tome 1 : Iced de Karen Marie Moning

Message  Gallearde le Lun 4 Nov 2013 - 20:36

voila , j'ai terminé la saga des fièvres , bon bien maintenant j'attends la suite :P .

ce tome m'a moins emballée que les précédents peut-etre le changement de personnages.j'ai peiné a entrer dans ce livre. au bout d'un moment , j'ai finit par m'accroché, je l'ai trouvé moins penant que les précédents. l'action est la mais on se pose moins de questions et certain charme sont rompus vu que l'on connait la vérité avec les tomes précédents.
ceux-ci dit on découvre plus le personnage de Dani , on découvre le mystérieux Ryodan et on suit la transformation ce christian.

merci , les filles de m'avoir conseillé de lire les tomes précédents avant sinon j'aurais été complètement perdue et je l'aurais pas aimé a sa juste valeur:bisous: .

par contre choisir entre ryodan ou christian , j'aurais un faible pour christian Embarassed , j'aprrécié son coté sombre et son coté humanité

je le note coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5
avatar
Gallearde
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 317
Date d'inscription : 01/09/2013
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum