Les Ambitieuses de l'Âge d'Or - Tome 3 : Un délicieux voisin de Maya Rodale

Aller en bas

Les Ambitieuses de l'Âge d'Or - Tome 3 : Un délicieux voisin de Maya Rodale Empty Les Ambitieuses de l'Âge d'Or - Tome 3 : Un délicieux voisin de Maya Rodale

Message  Misty le Mer 7 Oct 2020 - 16:11

Les Ambitieuses de l'Âge d'Or 
Tome 3 : Un délicieux voisin
de Maya Rodale

Les Ambitieuses de l'Âge d'Or - Tome 3 : Un délicieux voisin de Maya Rodale Les-ambitieuses-de-l-age-d-or-tome-3-un-delicieux-voisin-1390549-264-432

Résumé:
Elles sont brillantes et déterminées. New York les fera triompher.
New York, 1895


Jamais Beatrice n'aurait pensé revoir Wes Dalton, l'homme qu'elle a été forcée d'abandonner parce qu'il était désargenté, il y a seize ans de cela. Ayant fait fortune, Wes est devenu un redoutable homme d'affaires, qui semble plus que jamais résolu à se venger d'elle. Pourtant, si Beatrice est aujourd'hui revenue à New York pour hériter du grand magasin familial, elle est avant tout à la tête d'un empire en ruine, dont Wes semble prendre un plaisir sans égal à être le principal concurrent.

Sortie le 1er octobre 2020 chez Harlequin
Dans la collection Victoria


Mon Avis :

4/5

Quand elle avait 20 ans Béatrice a du choisir entre l'amour qu'elle portait à Wes Dalton, l'assistant d'un des chef de rayon du grand magasin de son père. Et un Duc anglais venu chercher une riche héritière à New-York. 
Mais quand on a grandi dans un milieu privilégié, sans jamais manquer de rien et que l'on est poussé par l'ambition d'un mère, peut-on envisager de fuir avec une jeune homme sans argent même fou amoureux ? 
Béatrice fait donc le choix de la raison et part pour l'Angleterre en devenant Duchesse.
16 ans plus tard, Béatrice est de retour à New-York, fraichement divorcée. Elle se réjouit de sa liberté retrouver, de revoir sa ville qui s'est métamorphosé en son absence et bien entendu le Grand Magasin de sa famille.
Mais La gloire du Goodwin's est derrière lui. Le fleuront du Shopping New-Yorkais n'est plus qu'un magasin vieillot, proposant des articles démodés. Et comme pour le narguer, juste en face s'élève le nouveau fleuron des grand Magasin le Dalton's, moderne, innovant et ne désemplissant jamais. 
Béatrice ne veut pas laisser l'oeuvre de sa famille disparaitre et décide de reprendre en main de Goodwin's malgrè l'opposition de sa mère qui voudrait qu'elle se remarie et de son frère qui aimerai le vendre. Et ce défis lui tien d'autant plus à coeur que c'est son amour de jeunesse Wes Dalton qui est le propriétaire de son principal concurrent. 
Wes quant à lui ne voit pas d'un bon oeil le retour de celle qui lui a brisé le coeur et qui vient interférer dans ses projet de vengeance contre la famille Goodwin.
Mon avis :
Comme les deux précédant opus, c'est avant tout une histoire de femme. Béatrice a souffert 16 ans dans un mariage sans amour et sans jamais trouver sa place dans son rôle de Duchesse. Une fois sa liberté retrouvée elle veut enfin exister par elle même et non pas à travers un homme qu'il soit son père, son frère ou son mari. 
Dans son projet de réhabilitation du Goodwin, elle va se heurter aux préjugés des hommes qui l'entourent à commencer par son frère mais également les employés du magasins et elle va devoir apprendre à se faire respecter quitte à frapper de grands coups.
Elle va devoir également lutter contre Wes, bien décidé à la voir échouer dans son entreprise. 
Dans cette histoire, la romance se fait tant bien que mal une place. Mais c'est surtout grâce au passage du point de vue de Wes. Car l'énergie de Wes n'est consacré qu'à Béatrice, la détester, la combattre, la reconquêrir, alors que celle de Béatrice est plutôt tournée vers le magasin, son ambition personnelle et son rôle de porte étendard de la cause féministe du club de Lady de la liberté. 
Comme le précédant, le volet "historique" est important, peut-être plus que le volet romance. Le traitement de celle-ci est globalement assez linéaire et sans réelle complexité si ce n'est la réticence de Béatrice à s'engager. 
Les ambitieuses de l'age d'or et une série atypique je pense car elle s'appuie d'abord sur les femmes et leurs désirs. Des femmes qui ne veulent rien sacrifier pour un homme quitte à le perdre, des femmes qui pensent que l'amour, des enfants une position sociale élevées ne les rendront pas heureuse si elles ne peuvent pas s'accomplirent professionnellement. 
La romance peut sembler légèrement en retrait parfois par rapport à d'autres romance historique, sans doute dû au choix de ne pas survoler la thématique historico-sociale et d'en faire le décors d'une romance mais d'y consacrer une bonne part du développement des histoires où la romance va peut-être avoir plus ou moins de peine à s'insérer. 
Mais si comme moi, vous êtes férue d'histoire, un poil féministe (sans être pour autant extrémiste) et que vous aimé cette période bouillonnante d'innovation technologique et d'avancées sociales qu'est la fin du XIXème siècle, je pense que c'est une série qui pourrait vous plaire. 
4/5
Misty
Misty
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 122
Date d'inscription : 01/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum