Journal d'une tueuse de V.I. Prates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal d'une tueuse de V.I. Prates

Message  Elea le Ven 5 Juin 2015 - 19:04

Journal d'une tueuse
de V.I. Prates



Résumé :

Entraînée depuis l’âge de douze ans, je suis la tueuse à gages parfaite. Aucune émotion, aucun lien, aucune attache. On me présente une cible et j’exécute, sans me poser de questions.
Je pensais avoir un contrôle total sur ma vie, seulement le jour où je suis tombée sur des rapports tenus secrets, j’ai découvert que l’organisation qui m’embauchait, ainsi que mon mentor, me cachaient la vérité.

L’excellence a un prix, finalement.
Mais plus je cherche des réponses, plus les questions se multiplient. Et pour ne rien arranger, ma nouvelle cible, Shane Del Moro, est des plus coriaces.

Je suis venue lui apporter la mort, en retour, il va me montrer ce qu’est la vie...


Sortie aux éditions Rebelle le 27 mai 2015.

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice

Messages : 7684
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 28
Localisation : Sous mon plaid bien au chaud
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une tueuse de V.I. Prates

Message  Elea le Ven 19 Juin 2015 - 17:43

Un roman court à l'intrigue originale mais au style un peu fragile. 

Débée est une femme de 28 ans qui ne connait qu'une chose : le meurtre. Elle a été élevée pour cela depuis son plus jeune âge, par une organisation secrète. Sous les ordres de "Maître", elle enchaîne les missions. Jusqu'à ce qu'elle découvre que son mentor lui a caché de nombreuses choses sur son passé. Elle va finalement s'attacher à une de ses "cibles" Shane Del Moro, et commencer à ressentir des émotions. 

L'histoire sort de l'ordinaire, et j'ai aimé le fait qu'en abordant l'assassinat on nous parle d'un thème qui n’apparaît pas souvent dans la romance. Surtout lorsque la tueuse est une femme, héroïne de surcroît. Par moments d'ailleurs j'ai eu l'impression d'être dans Alias, une série avec Jennifer Garner que j'aimais beaucoup étant adolescente. 

Cependant, la magie n'a pas fonctionné pour moi. J'ai trouvé que l'écriture était très débutante. Il y a un manque flagrant de descriptions, mais surtout, c'est la manière dont les dialogues sont écrits qui m'a dérangé. Le manque de négations et les nombreuses contractions en font des dialogues un peu trop "oralisés". 

J'aurai également aimé que l'histoire, pourtant si originale, soit un peu plus creusée. Au final, on ne sait pas grand chose sur Débée, son Maître ou encore l'organisation qui les emploient. C'est frustrant !

Enfin, concernant la romance, même si tout va un peu trop vite je l'ai trouvé cohérente. Un bémol néanmoins concernant la fin, qui est beaucoup trop rapide et pas vraiment en accord avec le reste du roman. L'épilogue était de trop, j'aurais à la limite préféré une fin ouverte.

Pour résumer, je dirais que c'est un livre qui se lit bien, surtout compte tenu du fait que c'est le premier livre de l'auteur. L'histoire sort des sentiers battus. Dommage qu'elle ne soit pas plus approfondie. 

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  / 5

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice

Messages : 7684
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 28
Localisation : Sous mon plaid bien au chaud
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal d'une tueuse de V.I. Prates

Message  Lullaby382 le Sam 21 Mai 2016 - 1:00

Cette romance sort des sentiers battus. D'ailleurs ce n'est même pas la thematique principale de l'histoire. Non, ici, c'est celle de Débée, une tueuse dépourvue d'émotion. On parle de son mode de vie, du fonctionnement d'une tueuse et de tout ce que ça engendre comme impératifs. Et finalement, on s'attache à cette femme froide parce qu'elle est bouleversante et unique. Les autres personnages n'ont pas son aura mais ce n'est pas important, ce qui compte, c'est elle et ce qu'elle veut faire de sa vie.

La fin m'a remué, je l'ai trouvé parfaite. Elle m'a énormément rappelé celle d'Ayashi no Ceres qui m'avait plongé dans une pseudo dépression lorsque j'étais ado. Heureusement, là, j'ai eu moins de temps pour m'attacher aux personnages.

Je mets la note maximale non pas parce que c'est la meilleure romance, loin de là, mais parce que c'est un roman dont je vais me souvenir, et ça, c'est suffisamment rare pour le souligner.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
avatar
Lullaby382
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 26
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 28
Localisation : Suresnes (92)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum