Intensité de Dean Ray Koontz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Intensité de Dean Ray Koontz

Message  crêpe au sucre le Mer 15 Oct 2014 - 21:40

Intensité
de Dean Ray Koontz

Genre : Thriller


Chyna, 26 ans, est invitée pour le week-end dans la famille de sa meilleure amie. Au milieu de la nuit un hurlement déchire le silence. Un homme est en train de massacrer les habitants de la maison. Mais il ignore la présence de Chyna. Horrifiée, en rage, celle-ci prend une décision impulsive : tuer le tueur. 
Elle se dissimule dans son camping-car et repart avec lui. S'engage alors un terrifiant mano a mano entre Chyna et le tueur. 

D'un côté Chyna et son instinct de survie exacerbé, développé auprès des amis de sa mère, voyous, dealers et autres pervers illuminés. Son credo depuis cette enfance déréglée : ne pas se faire remarquer ; ne faire confiance à personne ; s'en sortir, intacte et vivante. De l'autre, le tueur, Edgler Foreman Vess, 33 ans, qui se proclame " aventurier-meurtrier ". Sa philosophie : satisfaire tous ses instincts au moment où il les ressent, s'immerger dans les sensations, sans morale ni limite ; vivre dans l'instant, intensément. Faisant appel à toutes ses ressources mentales et physiques, Chyna livre contre Vess un combat d'une violence inouïe. Un véritable cauchemar.


  

Mon avis :

Mon premier roman de cet auteur. J'avais envie de lire autre chose ; une histoire qui me ferait vivre une nouvelle émotion... comme la peur.

L'histoire est glauque à souhait et j'ai connu des moments d'inquiétude pour chaque personnage, le meurtrier compris.

L'un des rôles principaux est alloué à une jeune femme de 26 ans, dont le comportement ne semble pas crédible au début de l'histoire. Sincèrement, lequel d'entre nous, s'il échappait à une scène aussi morbide, irait se mettre dans un tel guêpier en courant après l'auteur de tous ces meurtres lugubres ? Et puis, au fil des pages, on découvre son passé et sa capacité à supporter l'insupportable devient soudain plus clair.

Les faces à faces entre le tueur et ses victimes sont souvent courts et intenses. C'est angoissant ou du moins ça aurait pu le devenir si l'auteur n'avait pas mis la majorité du talent de sa plume dans la contemplation que chaque protagoniste a pour sa personne.
En effet, j'ai trouvé dommage, alors qu'elles étaient pleines de promesses, et pour les avoir attendues impatiemment de ne pouvoir goûter que sommairement les rencontres (excellentes) des deux protagonistes, étouffées sous des passages qui m'en éloignaient et finissaient par feutrer la panique naissante qu'elles suscitaient.

Je retiendrai de ce roman des moments prenants (la scène avec les chiens... flippante), une écriture déliée et efficace et l'envie de rencontrer ce genre littéraire une nouvelle fois.

Ma note :
   .75 / 5

crêpe au sucre
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1332
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intensité de Dean Ray Koontz

Message  ninou-lilou le Sam 25 Oct 2014 - 8:52

Ça fait du bien parfois de changer de genre même si celui-ci fait flipper à mort Twisted Evil
Merci pour cette présentation crêpe au sucre Okay

ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9510
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “Take care of my cop.”

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum