La Dernière Terre 2 - Des Certitudes de Magali Villeneuve

Aller en bas

La Dernière Terre 2 - Des Certitudes de Magali Villeneuve

Message  Penny le Dim 7 Sep 2014 - 22:35

Des Certitudes
La Dernière Terre 2
de Magali Villeneuve



Publié en 2013 aux éditions l'Homme Sans Nom


Résumé:
Dans les Cinq Territoires, les saisons débutent un autre cycle et à nouveau, la Grande Relève en marquera l’amorce.
Renvoyé vers son pays d’origine, Cahir, rongé par l’amertume et hanté par ses souvenirs, tente de retrouver sa place parmi les siens.
Tandis que, dans la cité-capitale, l’on a préféré effacer toute trace du drame pour mieux l’oublier, certaines culpabilités, quoique silencieuses encore, commencent à peser lourd.
Derrière les murs inébranlables de la tour du Nolath, l’Igilh reçoit un message glaçant en provenance des Plaines de Tilh.
Il lui faut prendre une réelle décision.
De celles qui, dépendantes d’un seul homme, peuvent déterminer pourtant le devenir de chacun.

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Dernière Terre 2 - Des Certitudes de Magali Villeneuve

Message  Penny le Dim 7 Sep 2014 - 22:45

Mon avis:

Difficile de donner un avis quand on est encore ébahie par la qualité de sa lecture...
Pour le précédent tome, j'avais limité mes mots, de peur d'en dire trop. Pour celui-ci, au diable l'avarice, je me dois de m'épancher sur mon ressenti, parce que peu de livres arrivent à m'emporter comme Des Certitudes vient de le faire!

Après un premier tome introductif, dont les faits tardaient un peu à se mettre en place au profit de la découverte des personnages et du contexte, celui-ci nous fait entrer de plein pied dans l'action.
Ce tome débute là où le premier nous avait laissés, dans une atmosphère de mensonges et de non-dits, où tout a été fait pour cacher l’événement qui s'est produit peu avant sur les remparts de la cité de Tileh Agrevina.

Cahir est rentré chez lui en pays Giddire, entouré de sa famille, mais a perdu l'amour de Melgar, son père de coeur, mais surtout celui de Reghia. Nous retrouvons donc un Cahir "amputé", qui incarne le manque à l'état brut. Pourtant, ce ne sont pas les marques d'affection qui lui font défaut, car nous apprenons à découvrir Uka et Raya, ses frère et soeur, et le moins qu'on puisse dire, c'est que leur amour contrebalance directement la froideur dont a fait preuve le peuple agrevin à son encontre.
Oui, mais... Les dernières pages du premier tome nous laissaient entrevoir que cet éloignement physique et émotionnel ne tarderait pas à être un vieux souvenir. Et ça a été le cas, j'attendais de voir Cahir retrouver le sourire, la chaleur humaine et la paix, et j'ai été exaucée...
J'ai une nouvelle fois été marquée par le fait qu'avec Magali Villeneuve, tout n'est que symbolique et lecture intuitive. Pour mettre en exergue l'opposition entre l'apparence et l'entourage de Cahir et ce qu'il est vraiment, elle va mettre à profit un environnement extérieur presque hostile. Son apparence petite et chétive est à l'exact opposé de ce qu'il est intérieurement... L'attitude du peuple agrevin dénote avec l'amour du peuple Giddire, qui connaît pourtant des conditions de vie rudes, marquées par le froid, la neige perpétuelle, l'humilité...
Comme le dit si bien un de ses amis à Cahir:

Tu es celui qui dispense en lumière tout ce que son corps lui interdit en force.
  

Reghia m'a une nouvelle fois éblouie dans ce tome, et même si nous ne la voyons que peu, elle est là, présente dans les pensées et dans chacun des mots de Cahir. L'amour qu'ils se portent mutuellement est fort, beau, inaltérable et prouve bien qu'il peut déplacer des montagnes. Cahir lui a donné un surnom giddire (Doseïma) dont la signification nous est inconnue, mais dont la sonorité laisse transparaître tout l'amour qu'il porte à ce brin de femme que rien ni personne n'arrête.

Ghent m'a laissée un goût d'énervement dans la bouche. En fait, je ne sais pas quoi penser de ce jeune garçon, il agit telle une girouette, à souffler le chaud et le froid, à changer d'attitude, à ne pas se dévoiler... Il aura très certainement tout le loisir de se révéler dans les tomes suivants.

Sa soeur Gayle en revanche fait figure de fleur qui éclot dans ce tome. La raison s'appelle Feor Elliem, et j'ai découvert au travers de leur histoire une femme dont la sensibilité est profonde, mais pas navrante. Il y a fort à parier qu'elle deviendra un personnage prépondérant par la suite.
Et Feor... Feor a été mon coup de coeur de ce tome, la révélation! Au sein de cette atmosphère noire et prenante, il apporte la touche de force mais surtout d'humour et de gaieté de l'histoire. Ses petites piques et bravades perpétuelles sont un régal pour les zygomatiques et le moral. Et quel personnage, fort, ambitieux, courageux, téméraire, mais également très discret...

Melgar m'a fait quasiment verser des torrents de larmes intérieures, j'ai eu mal pour lui, avec lui, à cause de lui... Son attachement à Cahir a été tel qu'il n'est plus que l'ombre de lui-même, il donne le change lors des fonctions officielles, mais le soir, en huis clos, son coeur saigne du manque de celui qu'il considère comme son enfant. Il ne se permet de s'épancher qu'une seule fois, mais elle en devient pour le coup criante de douleur et de beauté:

De quel secours puis-je encore être quand de telles idées me colonisent l'esprit et que je me ronge davantage de savoir ce qu'il advient de mon enfant trouvé que du devenir de la cité de ma naissance?
Crying or Very sad 

Et il y a son pendant le plus direct, Nelgoth. Dans ce tome, cet homme froid et d'apparence sans coeur se révèle en souffrance, plein de doutes et de failles, écrasé par le poids des responsabilités, et humain... Il ne laisse que très peu de fois tomber le masque de l'intransigeance et la rudesse, mais ça fait mouche!

Je ne dévoile rien de l'histoire pour laisser le plaisir de la découverte à qui le veut. Mais je peux dire que toute cette saga paraît être construite avec des mots précisément choisis pour en extraire le sens le plus profond et le plus riche. J'aime quand les personnages sont ciselés et offrent une vague de sentiments avec un simple jeu de regards, quelques mots... J'aime la fantasy car je suis toujours ébahie de voir qu'une imagination fertile puisse créer un univers aussi complexe... Si vous aimez également ce genre littéraire (en l'occurrence la dark fantasy), lisez La Dernière Terre. Mais soyez prévenus: tout comme pour le premier tome, Magali Villeneuve suspend l'action en plein vol et laisse le mot "Fin" arriver comme un couperet que l'on pressent et redoute.

Bref, un second tome riche en action, en sentiments et en finesse d'écriture. Dans la plus pure tradition des plus grands livres de fantasy, Magali Villeneuve confirme son talent pour l'écriture merveilleuse, celle qui touche, émeut et marque le lecteur.
Telle une araignée, l'auteur tisse une grande toile dans laquelle le lecteur se prend et ne peut plus sortir. J'avoue, avec cette série, je ne suis qu'un simple insecte, mais qui prend beaucoup de plaisir à tomber dans ces filets...

Ma note: 4.95/5 (pour faire ma chipoteuse, parce que j'aurais vraiment aimé avoir une ou deux scènes de plus avec Cahir...   )

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum