La Dernière Terre 1 - L'enfant Merehdian de Magali Villeneuve

Aller en bas

La Dernière Terre 1 - L'enfant Merehdian de Magali Villeneuve

Message  Penny le Jeu 8 Mai 2014 - 12:32

L'enfant Merehdian
La Dernière Terre 1
de Magali Villeneuve



Paru en novembre 2012 aux éditions L'Homme Sans Nom

Résumé:
Un monumental ruban de pierre se dresse en sentinelle au bord des brumes éternelles. Les hommes leur ont donné un nom : la Dernière Terre. Dans la cité-capitale des Cinq Territoires, Cahir, jeune homme frêle, maladif, aux moeurs et aux allures bien éloignées des codes stricts qui font loi autour de lui, subsiste envers et contre la réprobation générale. Il est issu des Giddires, un peuple rejeté, au ban de la paix politique qui unit les autres contrées. Malgré cela, entre intelligence et ingénuité, il parvient à se rapprocher de certains locaux, dont Ghent, fils du Haut-Capitaine à la tête des forces militaires des Basses-Terres. Au fil de ces jours paisibles, s’il advenait un événement capable de bouleverser tous les dogmes établis, quel poids l’existence de Cahir aurait-elle dans la balance des certitudes ?

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Dernière Terre 1 - L'enfant Merehdian de Magali Villeneuve

Message  Penny le Jeu 8 Mai 2014 - 13:24

(je m'excuse par avance pour la longueur...  cheesygrin )

Magali Villeneuve semble faire partie de ces personnes qui ont la capacité de transformer en or tout ce qu'elles touchent. Illustratrice de grand talent pour des licences mondialement connues telles que Star Wars, Le Seigneur des Anneaux ou encore Le Trône de Fer, elle arrive également à créer une saga passionnante et incroyable lorsqu'elle s'essaie à l'écriture.

Nous sommes dans la contrée des Cinq Territoires, plus précisément dans la cité-capitale nommée Tileh Agrevina. Cahir est issu du peuple Giddire, qui vit reclus par delà des terres lointaines, et mis au ban de la société. Son apparence est aux antipodes de celle des Agrevins, il est évité par certains comme la peste, mais il a malgré tout réussi à se hisser jusqu'au poste d'Arpenteur, dont le rôle est la protection de la Citadelle de Tileh Agrevina. Sa présence au sein de la ville dérange, et son accession au poste d'Arpenteur va changer radicalement sa vie. Un événement va, par un jeu de domino, chambouler son existence et celle de plusieurs personnages...

Je commencerai par le style d'écriture de Magali Villeneuve, complexe et travaillé, mais tellement envoûtant et lyrique. Dans la plus grande tradition des livres de fantasy, l’histoire nous est racontée à la troisième personne et ne s'arrête pas à de simples phrases narratives. Non, cette lecture demande de l'attention, beaucoup d'attention même. Mais quand on y regarde de plus près, on y découvre toujours un petit plus, un mot qui frappe, une tournure qui charme, des sous-entendus qui s'immiscent... Le lecteur se retrouve alors emporté dans cette contrée dont on ne connaît rien au début, puis par la magie des mots, les lieux et les personnages  prennent peu à peu vie dans nos têtes. Alors c'est sûr, en contrepartie, la fluidité de la lecture en prend un coup, surtout au début lorsque tout l'univers est posé. Beaucoup de noms, de personnages, (parfois appelés de plusieurs manières différentes), de lieux, de situations détachées les unes des autres... Ajoutez à cela le fait que ce tome est purement introductif, et que peu d'action s'y déroule (il y en a, qu'on se rassure, mais toute la mise en place de l'univers du livre se fait logiquement au détriment de l'action), beaucoup risqueraient d'être freinés par la lecture. Mais ils y perdraient un plaisir certain, notamment celui de découvrir certains personnages fabuleux.

A commencer par Cahir, mon coup de cœur. Je l'ai aimé ce jeune Giddire au parcours de vie si dur... Il est doté d'une force de caractère que seuls les personnages qui ont souffert de ne pas « entrer dans un moule » peuvent acquérir. Il vit de plus une relation amoureuse interdite, magnifique, avec une jeune fille qui n'a rien à lui apprendre en matière d'entêtement et de caractère. Tous les personnages qui gravitent autour de lui m'ont paru presque fades en comparaison de lui (y compris Ghent, son meilleur ami, que j'ai presque -presque- fini par détester.)
Melgar en revanche m'a émue, sa relation avec Cahir se fait tout en retenue, elle est belle, pleine de sentiments et de considérations tacites. Il n'a jamais eu d'enfant, mais il a tissé avec Cahir un lien filial qui dépasse ces considérations... Et dans l'épilogue où l'auteur nous raconte la « rencontre » entre ces deux hommes, j'ai retrouvé tous ces non-dits que l'on lit entre eux... C'est beau, fort, humain et extrêmement touchant...
En revanche, l'ajout du personnage de Feor, dont on ne sait rien, et dont l'histoire reste en suspens m'a intriguée... Que vient donc faire ce jeune fermier au milieu de tout ça? Et de fil en aiguilles, tout un tas d'autres questions viennent s'ajouter.

Et c'est bien là tout le problème de ce livre: le nombre de questions qui restent en suspens à la fin de la lecture... Que va-t-il advenir des personnages? Quel avenir se dessine pour Cahir? Quel est donc ce danger qui les menace? Et puis quel est ce pressentiment que j'ai eu à propos d'un personnage en particulier, dont les confidences nocturnes ont aiguisé ma curiosité?...

Bref, une excellente lecture, qui me dirige lentement vers un coup de coeur. Magali Villeneuve a su m'emporter dans ce premier tome de cette saga très prometteuse, dans la droite lignée des grandes séries de fantasy que j'ai aimées, et je me languis déjà d'avoir le prochain sous la main.

Ma note: coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation .5 /5

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Dernière Terre 1 - L'enfant Merehdian de Magali Villeneuve

Message  Lena Polskaia le Jeu 8 Mai 2014 - 13:48

Tout à fait d'accord avec ton avis, Penny ! Ce livre est une vraie merveille. Ce n'est clairement pas l'action qui prime dans ce premier tome, mais les émotions, les sensations, les non dits qui parfois prennent à la gorge. Comme toi, je suis tombée totalement sous le charme de Cahir. Et j'ai tour à tour aimé et détesté Ghent. Est-ce l'effet de mes lectures MM ? Mais j'ai trouvé qu'il y avait entre eux quelque chose d'ambigû... Et Féor m'intrigue...

 coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation ,7/5
avatar
Lena Polskaia
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 242
Date d'inscription : 25/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Dernière Terre 1 - L'enfant Merehdian de Magali Villeneuve

Message  Penny le Jeu 14 Aoû 2014 - 22:46

Penny_Cilline a écrit:
Et dans l'épilogue où l'auteur nous raconte la « rencontre » entre ces deux hommes, j'ai retrouvé tous ces non-dits que l'on lit entre eux... C'est beau, fort, humain et extrêmement touchant...
Magali Villeneuve vient d'annoncer que cette rencontre dans La Dernière Terre ferait l'objet d'une BD en collaboration avec Noëmie Chevalier, une illustratrice et collaboratrice de l'auteure.
Voilà qui ne devrait pas arranger mon addiction grandissante à cette série... Smile
Je sais ce que je fais demain dès le saut du lit: je précommande!  cheesygrin

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum