Le Solitaire de Janet Dailey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Penny le Mar 21 Jan 2014 - 20:15

Le Solitaire 
de Janet Dailey



Aventures et Passions - 1981

Résume:
Quand Diana Sommers voit apparaître Holt, comment devinerait-elle que de lui dépendrait son bonheur ou sa perte ? A seize ans, belle et impétueuse, elle n'aime que son père, le maître de leur ranch au Nevada, et ses chevaux! Holt est simplement un nouvel employé : Diana déteste sa rudesse, l'éclat d'acier de ses yeux gris. Qu'importe ! Elle part découvrir le monde, l'amour dans les bras d'un autre... Plus tard, après l'échec de son mariage, elle reviendra. Somers a laissé Holt devenir le maître. Diana et lui s'affrontent : haine et désir mêlés. Pour lui, elle n'est qu'une jeune fille gâtée et frivole, elle le prend pour un coureur de dot détestable. Et tous deux sont bien trop orgueilleux pour écouter les chuchotements de leurs cœurs.


Mon avis:
C'était une première pour moi, la lecture d'une romance pure et dure, édulcorée, agrémentée d'une histoire ni palpitante ni envoûtante, des années 80, avec une couverture kitsch, etc. Et je peux dire que je suis la première à être étonnée que ça se soit révélé beaucoup moins pompeux et mielleux que prévu!

Diana Sommers est une fille à papa, son père est propriétaire d'un ranch où ils vivent, sa mère est morte peu après sa naissance, et tous deux forment un couple fusionnel. Âgée de 16 ans, elle voit d'un très mauvais œil le fait que son père embauche Holt Mallory pour assurer l'intendance du ranch. Holt est accompagné de son fils Guy, alors âgé de 9 ans. Entre Diana et Holt, c'est la mésentente cordiale immédiate, et il ne se prive pas de la remettre à sa place à plusieurs reprises...
Quelques temps plus tard, elle part à l'université loin du ranch, et ne tarde pas à rencontrer Rand avec qui elle se mariera à la hâte. Et dont elle divorcera tout autant hâtivement...
Le retour au ranch est assez difficile au vu des conditions. Et c'était sans compter sur le fait qu'elle soit maintenant une femme de 23 ans, avec le cortège d'envies et de besoins que ça implique, Guy lui en a maintenant 16, est devenu beau, musclé, etc. (Ne me demandez pas l'âge de Holt, il n'est jamais mentionné...). Diana va rapidement être attirée par le jeune homme, tout en gardant un regard très critique mais très intéressé sur Holt...

Sans le faire exprès , j'ai eu la main relativement chanceuse en choisissant ce roman. Il n'y a pas vraiment le côté mièvre que je redoutais, les héros sont dotés d'un caractère suffisamment affirmé pour leur donner un peu de coffre et éviter de les faire tomber dans la facilité, voire la niaiserie.

Qu'on ne s'y trompe pas, Diana est énervante au possible, c'est une fille à papa, caractérielle, rentre-dedans, et assez masculine dans sa manière d'être. Présenté comme ça, ça peut paraître sympathique de prime abord. Sauf qu'en devenant une femme, elle devient une de ces héroïnes dont le sang se réchauffe rapidement, et parfois même un peu trop, et de manière complètement irréfléchie! Pour parler plus bassement, on va dire que la miss a chaud aux fesses, et même si les scènes sensuelles sont édulcorées voire survolées, elles sont nombreuses...

Guy (c'est vraiment un prénom pourri pour un jeune dans les années 80...  scratch ) fait de la peine, il vit le premier amour, celui dont on croit qu'il durera à vie, et celui parmi ceux qui font le plus mal... Et avec une femme complètement paumée et qui finit par n'avoir d'yeux que pour le père du jeune homme... Il a une belle âme, est impétueux (mais il a 16 ans), son amour est beau, pur, dénué de vice, entier, il m'a attendrie...

Holt (là aussi, faisons abstraction du prénom qui côtoie les hautes sphères du kitschissime...  scratch ) a la classe qu'ont certains héros de la romance (toutes proportions gardées, qu'on soit bien claires! Il n'arrive pas même à l'ongle de l'orteil de certains héros! Il ne concurrence personne, il a juste hérité de quelques traits de ces héros...). Froid, distant, acerbe, téméraire et impulsif... Ça donne un mélange assez intéressant... Il en veut beaucoup à Diana de jouer avec les sentiments de son fils, et le lui fait comprendre par tous les moyens possibles, quitte à user de ses charmes à son tour...  Il a le corps lardé de cicatrices (non ses initiales sont HM, pas CG, et il a une cravache aussi, mais que pour ses chevaux...  cheesygrin   ), ce qui intrigue énormément la demoiselle...

Toute l'histoire tourne autour de la romance, mais surtout autour du problème que rencontrent les habitants du ranch : un cheval blanc solitaire s'amuse à grignoter les liens qui retiennent les juments à leurs haies. Celles-ci prennent donc le large, et tous sont obligés de partir suivre les traces des chevaux pour pouvoir les ramener. Ce cheval blanc est connu du coin, mais plutôt comme une sorte de légende urbaine, le cheval mythique qui vient libérer les siens! (Il faudra que les villageois me donnent le nom du produit qu'ils consomment, ça a l'air efficace comme molécule!  Smile )

Cela dit, il y a pas mal de moins bon aussi dans ce roman . L'écriture a pris un sacré coup de vieux, elle a dû faire fureur en 1981 quand le livre est sorti, mais maintenant, ça fait un peu caricatural. Le côté édulcoré et survolé des scènes intimes paraît très old school aussi. Étant donné le contenu de la majorité des bouquins actuels toutes romances confondues, là j'avais l'impression de lire "Penny au pays des prudes"... Un exemple :
« Ses mains parcoururent son torse, mais les efforts pour regagner un peu d'espace pour respirer firent frotter ses hanches plus fermement contre lui, ancrant son bassin contre ses formes dures et viriles »....  Shocked 

Et puis concrètement, quand je lis de la romance, je m'attends forcément à ce qu'il y ait une trame de fond pour mettre en scène la romance, mais de là à tartiner des pages et des pages sur la selle du cheval, les étriers, le licol, les box des chevaux, les grandes chevauchées à travers les plaines, le repas qu'ils prennent, etc., ça commençait à faire beaucoup trop lourd. J'ai lu ces passages péniblement parce que je ne suis pas franchement versée équitation, mais qu'en plus, je n'étais pas venue chercher des explications à rallonge dans quelque domaine que ce soit. Je voulais lire une histoire d'amour avec ses hauts, ses bas et ses coups de folie, pas "L'équitation pour les nuls".   
La romance est survolée, avec peu de prémices à la déclaration d'amour entre les deux héros. On passe rapidement du "je t'aime moi non plus"  au "je t'aime moi aussi".
La fin du roman est assez abrupte, on a un petit goût de "Bam! C'est la fin! Merci madame, au revoir, la sortie du spectacle se fait par les issues de secours"... Un peu sec comme final...  Shocked 

Malgré tout, j'ai relativement apprécié ma lecture. Moi qui avait décidé de participer à cette exploration en me disant "Penny, tu vas te fendre la poire", j'en ressors assez surprise. Et je continue de me demander qui est vraiment Le Solitaire dans cette histoire? Le cheval? Holt l'indomptable? Guy l'impétueux? (un indice au bas de votre écran... Ah non, c'est pas pareil...  Smile )

Bref, j'ai fait une grande découverte en lisant ce livre, c'est que la romance classique satisfait en partie la romantique cachée en moi, suffisamment pour avoir envie de continuer ma découverte et mon apprentissage dans ce domaine.
Cet avis pourrait s'intituler "Chroniques d'une livrophage qui découvre la romance: épisode 1!". Oui, épisode 1, parce que ça m'a donné envie de faire remonter le A&P que j'ai récemment acheté, et de le positionner parmi les premiers dans ma PAL. J'ai envie de voir ce que donne cette romance plus récente que j'ai achetée sous le coup de tous les avis positifs du forum... Et peut-être, qui sait, finirai-je par basculer du côté classique et/ou historique de la force romance.


Ma note: 3/5 (note grandement influencée par la notion de « découverte de la romance classique »)


Dernière édition par Penny_Cilline le Mar 21 Jan 2014 - 22:01, édité 1 fois

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5402
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Soledad le Mar 21 Jan 2014 - 20:25

Oula, ça sent aussi la vieille romance ici :p (ça me rappelle les livres que j'achetais aux brocantes :p)
Le résumé a l'air pas mal mais je sens que j'aurai du mal avec l'héroïne :/
avatar
Soledad
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2451
Date d'inscription : 30/05/2012
Humeur : « Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie. » Montesquieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  everalice le Mar 21 Jan 2014 - 20:28

Franchement, Penny, je ne pense pas que je lirai un jour ce roman avec seulement la moitié du quart de plaisir que j'aie eu à lire ton avis. Ce livre n'arrivera pas non plus au bas de l'orteil de l'ongle de... euh, non, c'est pas ça... la qualité de tes lignes !
Merci pour ce grand moment  Smile   
avatar
everalice
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 4452
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 47
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Sixtine le Mar 21 Jan 2014 - 20:30

j'adore ton avis !!!!

bon ça ne me tente pas ... non pas que je n'aime pas les old school j'en ai plein ma PAL et déjà lu pas mal

mais pour le fait que l'héroine soit agaçante mais surtout qu'elle "blesse" le petit guy de 16 ans  Sad pour ensuite aller avec son père
avatar
Sixtine
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2164
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 35
Localisation : Normandie
Humeur : Overbookée ...

http://www.aglibouly.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Penny le Mar 21 Jan 2014 - 20:31

J'ai également pris d'avantage de plaisir à écrire mon avis qu'à lire ce roman...  Smile

EDIT: Oui Sixtine, c'est d'ailleurs ce qui m'a choquée aussi... Trouver ça dans un roman des années 80, c’était surprenant...

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5402
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Sixtine le Mar 21 Jan 2014 - 20:36

carrément ...

la lecture doit laisser un goût amer ... ce que je déteste  Mad
avatar
Sixtine
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2164
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 35
Localisation : Normandie
Humeur : Overbookée ...

http://www.aglibouly.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Penny le Mar 21 Jan 2014 - 20:54

@Sixtine a écrit:carrément ...

la lecture doit laisser un goût amer ... ce que je déteste  Mad
Oh ben si il n'y avait eu que ça qui m'avait laissé un goût amer dans cette lecture, ça aurait été!  Smile

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5402
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Parker Jones le Mar 21 Jan 2014 - 22:04

@Penny a écrit: Je voulais lire une histoire d'amour avec ses hauts, ses bas et ses coups de folie, pas "L'équitation pour les nuls".  

Et encore, tu as de la chance parce que l'équitation américaine et carrément différente de l'équitation anglaise (qui est celle utilisée en France). Plus de détails t'aurais embrouillée plus qu'autre chose  Smile 

En tout cas, je me suis régalée avec ton avis, Penny ! Bravo pour m'avoir bien faire rire, à défaut de m'avoir donné envie de lire cette euh... perle !  cheesygrin
avatar
Parker Jones
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1284
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Emmatagada le Mar 21 Jan 2014 - 22:13

Il est vrai que ton com est extrêmement bien rédigé et m'a beaucoup fait rire !
Mais je ne comprend pas un truc, "Mlle-cho-o-fesses" va vivre une histoire avec le fils ET avec le père ???
avatar
Emmatagada
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 44
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Humeur : Joyeuse et enthousiaste !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Zazazoo le Mar 21 Jan 2014 - 22:31

Ahah ton avis est un vrai régal Penny ! Es-tu bien remise de ton voyage au pays des prudes ?  cheesygrin 
avatar
Zazazoo
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 10804
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 33
Humeur : Hopeless romantic with a dirty mind ♥

Revenir en haut Aller en bas

chacun son craineau

Message  lilarose14 le Mar 21 Jan 2014 - 23:09

moi j'adore les aventures et passions j'ai même certain des viellots qui sont des incourtounables pour moi mais je dois dire que pour ce qui est de janet dailey j'ai souvent beaucoup de difficuté a suivre c'est histoire et d'où il y a surtout de l'incompréhension mais merci d'avoir partagé avec nous cette histoire et tu peux etre sure qu'il y a d'excellant romans dans les ap et tu pourrais adoré  
avatar
lilarose14
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 42
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 32
Localisation : québec
Humeur : toujours joyeuses - respectueuse - adore l'honneteté etc...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Penny le Mar 21 Jan 2014 - 23:36

@Emmatagada a écrit:Il est vrai que ton com est extrêmement bien rédigé et m'a beaucoup fait rire !
Mais je ne comprend pas un truc, "Mlle-cho-o-fesses" va vivre une histoire avec le fils ET avec le père ???
Plus ou moins oui, d'où le fait qu'elle donne l'impression d'avoir chaud aux fesses...

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5402
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Penny le Mar 21 Jan 2014 - 23:40

Merci les filles, si j'ai au moins su vous faire rire avec mon avis, c'est déjà une très bonne chose.
L'avantage du fofo, c'est que les chroniques de la débutante en romance devraient se solder avec peu d'avis de ce genre, et peu de voyages de Penny au pays des prudes (enfin, j'espère, parce c'est une contrée dont on vite fait le tour... ) Donc oui, le LK que j'ai acheté a gagné plusieurs places dans ma PAL. Wait and see... Vous serez les premières à savoir quand et comment se déroulera ma lecture.

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5402
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Teodubois le Mar 21 Jan 2014 - 23:43

Smile ton avis m'a bien fait rire Penny !
Bravo pour ce voyage aux pays des prudes et si il t'a donné envie de lire d'autres A&P c'est que tu bon  cheesygrin

_________________
avatar
Teodubois
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8490
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 42
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  arianouchka le Mar 21 Jan 2014 - 23:47

j'ai adoré lire ton avis et je pense que ça me suffit amplement ! En plus, je suis pas fan d'équitation...
avatar
arianouchka
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1002
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 60
Localisation : Entre deux fleuves de France
Humeur : souvent très bonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  rrhummy le Mer 22 Jan 2014 - 8:23

Je finis gentiment ce matin de lire toutes les fiches et je dois avouer que j'ai eu mes 1e éclats de rire de la journée grâce à ta fiche Penny et celle de Ymoan1 juste avant...
avatar
rrhummy
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 3744
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 39
Humeur : En mode "J'attends Noël"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  EloVD le Mer 22 Jan 2014 - 10:20

Bravo pour ton avis Penny, j'adore !
C'est marrant parce que pour cette soirée "Les exploratrices de la romance", j'ai également lu un A&P (de 1988) où les deux héros sont dans le milieu des chevaux, mais contrairement à toi, j'ai eu de la chance, je n'ai pas eu de descriptions ou de détails interminables sur l'équitation. J'ai eu le droit au même genre de couv' kitsch et je peux affrimer aussi que j'étais "Aux pays des prudes" MDR.

Pour en revenir au tien, je me laisse quelques fois tenter par ces "romances vieillottes" mais là, je sais déjà que je vais détester l'héroïne. Mais merci pour ce bon moment que j'ai passé en lisant tes lignes !
avatar
EloVD
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 3089
Date d'inscription : 07/08/2011
Age : 26
Localisation : France : Haute-Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  ninou-lilou le Mer 22 Jan 2014 - 11:24

@Sixtine a écrit:j'adore ton avis !!!!

bon ça ne me tente pas ... non pas que je n'aime pas les old school j'en ai plein ma PAL et déjà lu pas mal

mais pour le fait que l'héroine soit agaçante mais surtout qu'elle "blesse" le petit guy de 16 ans  Sad pour ensuite aller avec son père
Je ne lirai pas ce livre pour les mêmes raisons que Sixtine. Mais merci pour ton bel avis Penny_Cilline  Okay
avatar
ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9861
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “You take care of my cop, body and soul.”

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Solitaire de Janet Dailey

Message  Parker Jones le Mer 22 Jan 2014 - 11:39

Personnellement, avec ma pépite, c'était pas "Parker au pays des prudes", mais "Parker au pays des nonnes de glace"  Smile
avatar
Parker Jones
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1284
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum