L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Aller en bas

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Empty L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Message  Miss Angel le Lun 16 Sep 2013 - 18:31

L’éventail et l'épée
de Georgette Heyer

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) L-even10

Résumé
Angleterre, Régence. 
Depuis toujours, la ravissante Cléone Charteris subjugue les hommes en général, et Philippe Jettan, son ami d'enfance, en particulier. Mais Cleone, elle, n'a d'yeux que pour sir Bancroft, un gentilhomme aussi hardi sur le pré, dit-on, que dans le lit des dames. Éconduit par Cleone, sir Philippe s'exile à Paris, et si son départ affecte la jeune fille, elle n'en montre rien… Six mois plus tard, Philippe réapparaît, précédé d'une flatteuse réputation de don Juan. Et c'est au tour de Cléone de découvrir les affres de la jalousie…

Mon avis 
J’ai déjà lu des livres de Georgette Heyer(auteur d’une autre époque), ceux sont des romances où les personnages ne débordent pas d’une grande passion entre eux, mais  les sentiment  sont bien présents ; cela donne à  de belles histoires. Mais là, je ne suis ennuyé comme jamais.
Au début, pas de problème on commence avec trois jolies descriptions des familles du village, dont celles des deux personnages principaux : Philippe et Clèone. Quand Cléone rentre au village, Philippe comprend qu’il la toujours aimé. Mais comment, séduire sa belle quand on ne pense qu’a chevauché  la campagne ; alors qu’elle désire participer à des grands bals et préfère  la compagnie d’hommes pomponnés.
A ce moment, Philippe comprend que pour avoir le cœur de sa belle, il va devoir se transformer et avoir une réputation de séducteur. Pour cela il part avec son oncle à Paris.
Le personnage de Philippe passe une bonne partie de l’histoire à ce pomponné, il apprend comment se coiffé d’une perruque, à mettre de la poudre, poser une mouche, bref… j’avais l’impression de feuilleter un magazine féminin.
Une fois, sa réputation faite il retourne chez lui, à cet instant Clèone comprend  qu’elle l’aimé tel qu’il était sans artifice et que cette comédie de transformation est inutile.
A part, le début que j’ai apprécié, ce livre ne m’a pas plu il était dans ma PAL depuis sa parution  bah ! il aurait dû y rester. A la fin, j’avais qu’une envie de le mettre à la poubelle, mais comme je ne conçois pas de le jeter ainsi, il va finir dans ma bibliothèque et je ne le relirais jamais.
Une romance qui mérite :coeur Evalluation
Miss Angel
Miss Angel
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1495
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 31
Localisation : à une autre époque
Humeur : heureuse

Revenir en haut Aller en bas

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Empty Re: L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Message  everalice le Lun 16 Sep 2013 - 18:54

Apparemment, cette auteur, on adore ou on déteste cheesygrin
Je suis hyper fan depuis que j'ai lu les deux merveilles éditées par Milady, j'espère que je ne serai pas déçue comme toi, Miss Angel, lorsque je m'attaquerai à celui-ci. J'avais beaucoup aimé son esprit virevoltant et le rien d'absurde qui saupoudrait ses intrigues. D'ailleurs, j'ai prévu aussi de la découvrir en VO.
Allez, même pas peur Wink  , je note quand même ce titre, qui est aussi dans ma PAL, et en même temps, j'ai prévu de lire Frederica en VO,plutôt bien côté.
everalice
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4915
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 50
Localisation : Rennes
Humeur : Retour au boulot... fini de buller !

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Empty Re: L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Message  Kalindra le Lun 16 Sep 2013 - 18:57

Ouh je me rappelle l'avoir détesté ce bouquin ! je n'ai même pas dû le finir ...
Cet auteur n'est pas pour moi, je n'ai également pas du tout aimé son Cotillon et c'est un euphémisme !

Sur ce plan-là Everalice on diffère allégrement niveau goût, une fois n'est pas coutume ! cheesygrin
Kalindra
Kalindra
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1974
Date d'inscription : 23/10/2012
Age : 44
Localisation : Nantes
Humeur : Romantico-coquine

https://contact@moongraffiti.com

Revenir en haut Aller en bas

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Empty Re: L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Message  everalice le Lun 16 Sep 2013 - 19:46

@Kalindra a écrit:Ouh je me rappelle l'avoir détesté ce bouquin ! je n'ai même pas dû le finir ...
Cet auteur n'est pas pour moi, je n'ai également pas du tout aimé son Cotillon et c'est un euphémisme !

Sur ce plan-là Everalice on diffère allégrement niveau goût, une fois n'est pas coutume ! cheesygrin
Ah, voilà, Kalindra, c'est ce que je voulais dire : ya les très pour et les très contre cheesygrin  
Que du bonheur à partager quand même ! L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) 941308610
everalice
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4915
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 50
Localisation : Rennes
Humeur : Retour au boulot... fini de buller !

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Empty Re: L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Message  Miss Angel le Mar 17 Sep 2013 - 18:36

C'est vrai que quand on commence un livre de G.Heyer, on ne sait pas a quoi s'attendre c'est du quitte ou double; soit très bon soit ennuyeux. 
Celui que j'ai beaucoup aimé c'est l'ingenue effrontée.
Miss Angel
Miss Angel
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1495
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 31
Localisation : à une autre époque
Humeur : heureuse

Revenir en haut Aller en bas

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Empty Re: L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Message  everalice le Jeu 14 Mai 2015 - 13:19

Powder and Patch, c'est le titre VO de ce roman, le troisième écrit par Georgette Heyer. 
Elle situe ici son intrigue, contemporaine de Louis XV, dans la période georgiennne. Powder and Patch, donc, "Poudre et Mouche", un titre très parlant, car il recouvre en réalité les frivolités ostentatoires dont raffolent à cette époque de hauts talons rouges, de rondeaux, de bas de soies brodés d'oiseaux multicolores, de rouge à joues, de dentelles mousseuses et de perruques vertigineuses... les hommes de la haute société !
Eh oui, dans cette allègre variation sentimentale, notre héros, Philippe, d'un viril gentleman farmer au langage vrai, se doit de se métamorphoser en bellâtre de cour, languissant, au langage châtié qui fait mouche, et qui dégaine aussi vite sa paire de bésicles que sa redoutable rapière, le tout pour plaire à sa belle, une coquette demoiselle de campagne. 
Cleone, la jolie frivole, est toute en désirs indécis : elle l'aime, le fait languir, le martyrise un peu, le dédaigne, le piquotte. Lui, trop honnête homme, s'en va faire son chemin à la cour française pour en revenir métamorphosé en dandy en dentelles, un vrai tombeur de ces dames.
Du jeu, tout n'est que jeu dans cette société ultra-sophistiquée où la douceur du satin recouvre si parfaitement la vivacité des lames dont s'escarmouchent les jeunes nobles de l'époque. Georgette Heyer joue brillamment de cette ambivalence. Les dialogues, les descriptions de ces hommes très soucieux de la couleur de leur habit, les assauts d'esprit pour monter à l'assaut de ces dames, tout est savoureux et léger. Bizarrement, Philippe n'est pas un jeune gandin efféminé. D'ailleurs, il a le menton carré et dominateur de l'alpha type, comme ne cesse de s'extasier la tante de Cleone. Alors on pardonne son aveuglement à Cleone et on savoure cette histoire acidulée comme une parfaite petite friandise. On savoure les scènes où se mettent en scène les inénarrables Jettan, le père et l'oncle du héros, ou les prises de bec délicieuses des deux valets français. Deux-trois petites heures de lecture vite dégustées, et si la verve ou la profondeur de Georgette Heyer ne sont pas encore tout à fait à la hauteur d'autres titres avec cette oeuvre de jeunesse, c'est un roman à lire quand on l'aime. Car quand on l'aime, je crois bien qu'on aime tout d'elle.
coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation , 75 / 5
NB. Cette version est identique à celle qui est reprise par Milady, et la traduction semble très fidèle au texte VO, après comparaison rapide de quelques entrées de chapitres. 
everalice
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4915
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 50
Localisation : Rennes
Humeur : Retour au boulot... fini de buller !

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Empty Re: L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin)

Message  Sirli le Mer 27 Mai 2015 - 12:51

Peut-être faudrait-il fusionner les 2 fiches qui, même si elles sont d'éditeurs différents, font référence exactement au même livre ?

Mon avis:

Un GH vraiment sans plus pour ma part.
Une romance parmi les premières oeuvres de l'auteure, dans l'ensemble très gentillette et assez terne.
Heureusement le personnage de Lady Malmerstoke est très réussi et vient relever un peu le niveau. Avec ce personnage, on reconnaît là une ébauche de ce que GH sera ensuite capable de faire dans certains de ses superbes romans écrits ultérieurement  Wink.


L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Luvvya10L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Luvvya10L'éventail et l'épée de Georgette Heyer (édition Harlequin) Luvvya10/5 dont au moins 1 coeur pour Lady Malmerstoke !
Sirli
Sirli
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 406
Date d'inscription : 04/04/2013
Localisation : Entre deux pages

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum