Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

+12
kim2b
Attila
Elea
Zazazoo
marissa
Penny
Kalindra
arianouchka
Miss So
everalice
Isatis
Hellody_
16 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  Attila Ven 28 Nov 2014 - 15:11

J'ai enfin trouvé le temps de terminer ma lecture de " Trois épines " et je confirme et réitère ma première impression suite à la découverte du premier tome, Céline Landressie est une véritable magicienne des mots  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3396507128

Je ne pensais pas qu'il soit possible d'apprécier plus encore ce tome 2 au premier, eh bien si la magie a opérée avec moi, je suis à nouveau totalement conquise par la plume de cette auteur !  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3343367894

Et quel plaisir d'avoir retrouvé nos héros, Rose, Artus, Adelphe, Vassili ( et dire que je ne l'aimait pas celui - ci au tout début, non mais quelle gourde je fais ! eclair  ).

Je ne vais pas répéter tout ce qui a été dit précédemment dans les commentaires positifs car je partage entièrement vos avis les filles Okay  ( avis que je trouve d'ailleurs moi aussi superbes soit dit en passant Wink  ).

Mais alors là je suis fâchée après vous Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3406960028  ( je m'adresse à Isa, Zaza et Penny si elles me lisent ) comment avez - vous osé me cacher ça affraid  ,  à moi !!!  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 295776373

La chose que je crois avoir comprise Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3343367894 , que je ne citerai pas ici afin de ne pas risquer de spoiler ! 

Je suis aux anges, et si mon intuition est la bonne l'auteur a comblé deux fois plus mes attentes avec ce tome !  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3396507128

Maintenant j'ai hâte de pouvoir tenir entre mes mains ce précieux T3 " Flétrissures " ( corrigez moi si je me trompe ) qui est annoncé pour 2015 ( si je ne dis pas de bêtises ).

Comme à mon habitude j'ai récolté quelques extraits que j'ai particulièrement appréciés, mais il faut savoir rester raisonnable, alors j'en ai péniblement sélectionné seulement trois !

Toutefois, je déconseille fortement à ceux et celles n'ayant pas encore lu " Trois épines " de les lire car il y a des spoilers.

* 1er extrait:
Conversation entre Rose et Adelphe,   

Spoiler:
— Le prince est-il votre amant ?
Rose se figea.
Doutant de ce que ses oreilles venaient d'entendre, elle pivota vers le vicomte :
— Pardon ?
— Le prince... Est-il votre amant ? réitéra Adelphe en posant sur elle d'ombreuses prunelles.
La stupéfaction cédant le pas à l'agacement, Rose lui retourna un regard pointu :
— Occasionnellement. Pourquoi ? Est-ce un crime ?
—... Non.
— Alors d'où vient cet air désapprobateur ?
La mine longue, le jeune monsieur d'Holival ne pipa mot.
— Ne vous en déplaise, je ne me suis point encore changée en pierre. Or, Vassili est superbe.
— J'avais saisi que vous ne l'aviez pas élu que pour ses qualités martiales, rétorqua Adelphe du tac au tac.
— Tout le monde ne peut être aussi chaste que vous, très cher !
La réplique fusa, fielleuse, avant que Rose ait eu conscience de ce qui allait franchir ses lèvres. Marrie, elle vit Adelphe perdre ses couleurs.
— Pardon, s'excusa-t-elle dans un souffle. Je ne le pensais p...
— Vous ne devriez pas faire cela.
— ...Vous dites ?
Posté à l'orée du balcon, le jeune homme était engoncé dans une déconcertante fixité.
— Vous ne devriez pas l'entretenir dans de vains espoirs...
— Je ne vous permets pas d'insinuer pareille chose ! explosa la comtesse, scandalisée. Vassili sait très exactement à quoi s'en tenir !
— Croyez-vous que cela importe ?
— Que suis-je censée comprendre ?
— Avoir les convictions que vous avez au sujet de mon frère vous a-t-il jamais prémunie de quoi que ce soit, madame ?
Rose, furibonde, serra les poings.
— Cette mercuriale semble bien déplacée dans votre bouche, Adelphe ! Vous qui supportez à peine d'adresser au prince la moindre parole !
Un tressaillement sur les joues du vicomte souligna la brusque contraction de ses mâchoires. Sinistre, il la dévisagea de longues secondes durant.
— Ce que je peux bien éprouver ne changera rien à ce qui est, finit-il par dire, l'élocution presque difficile. Le prince vous porte des sentiments que vous ne lui retournez pas. Que vous ne lui retournerez jamais. Car, quoi que vous fassiez pour le nier, nous savons tous deux à qui votre cœur appartient.
Rose se pétrifia. Ses lèvres se fermèrent avec force, ne laissant de sa bouche que deux lignes blafardes. Dans ses iris ambrés, un funeste flamboiement scintilla.
Et pourtant...
Elle ne trouva rien à répondre.

* 2ème extrait:

Cette fois - ci entre Rose et Artus...  Embarassed

Spoiler:
— Écoutez-le, Vassili, encouragea-t-elle. S'il vous plaît... sortez...
L'expression du prince se brouilla. Se redressant de toute sa haute taille, il décocha au comte une dernière œillade assassine, puis rengaina son arme avec brusquerie et s'en fut vers la porte, passant entre ceux qui l'avaient poussé dehors sans proférer le moindre mot. Adelphe le suivit des yeux une seconde, se retourna vers son frère qu'il accabla d'un regard accusateur, puis rallia à son tour la sortie. Le battant se referma derrière lui avec un claquement sec. Les flammes que Rose entretenait se résorbèrent alors, de concert avec le grondement du comte, ramenant sur la pièce un calme tout relatif. Livrés à eux-mêmes, le mentor et son infante s'affrontèrent du regard.
— Auriez-vous perdu la tête ? vitupéra cette dernière, libre de laisser exploser sa colère. Assaillir ainsi le prince, c'est indigne de vous !
— « Indigne » ? répéta Artus, la voix émaillée de grognements rocailleux. Assurément moins que votre comportement !
Sidérée, Rose ne put qu'émettre un hoquet de surprise.
— Comment osez-vous vous compromettre avec un serviteur ! renchérit son mentor. C'est inacceptable !
Prise dans un faisceau d'émotions contradictoires, la radieuse lady mit plusieurs secondes à trouver ses mots.
— Mes affaires personnelles ne vous concernent en rien ! objecta-t-elle enfin, le souffle court.
— Vous êtes mon infante ! Cela me regarde !
— NON ! Cela a cessé de vous regarder la nuit où vous m'avez exilée !
Découvrant des crocs toujours saillants, Artus repoussa l'accusation d'un ample geste du bras :
— Je vous ai envoyée en mission, pas en exil !
— Fadaises ! Vous m'avez rejetée comme l'on répudie une favorite déchue !
— C'est faux !
Outragée au-delà du dicible, Rose sentit craquer les sutures de son âme. Les plaies de sa dignité se remirent à suinter, épanchant un flot de noire désolation.
— N'aurez-vous pas la décence de le reconnaître ? s'insurgea-t-elle, chevrotante, comme ses poings se refermaient convulsivement sur le vide. Ne ferez-vous pas montre d'un peu d'honnêteté, pour une fois ?
— Morbleu, je vous dis que je ne vous ai PAS répudiée !
— Vous m'avez chassée à l'autre bout du monde et m'y avez abandonnée sans nouvelles de vous ! s'époumona Rose, au bord des larmes. Comment appelez-vous cela ?
Un rictus indéfinissable distordit les traits du comte. Dans les lacs phosphorescents de ses iris, un ouragan se déchaîna.
— Tout ce que vous avez voulu obtenir de moi, vous l'avez eu, Artus, poursuivit son infante d'une voix blanche. Je vous ai tout sacrifié, sans jamais réclamer plus que ce que vous daigniez me donner... Je... vous étais plus fidèle que votre ombre...
Heurtée par ce que ces mots avaient de pitoyable, humiliée d'avoir à les prononcer devant celui qui les avait placés dans sa bouche, Rose ne parvint pourtant pas à taire la question qui l'avait déchirée durant toutes ces années.
— QUEL CRIME AI-JE DONC COMMIS POUR SUBIR PAREIL CHÂTIMENT ?
Suivant le fracas de ce cri, un épais silence s'abattit sur la pièce, que la comtesse, inconsciemment, balayait de rafales anarchiques. Face à elle, ses cheveux d'encre battus par les vents, Artus l'enveloppa d'un regard ombreux.
— ... C'est ce que vous pensez, Rose ? Que je vous ai punie ?
— N'est-ce pas le cas ?
— Non...
Le cœur lourd de désillusions qu'elle croyait pourtant avoir acceptées, Rose secoua la tête, un lambeau de sourire résigné accroché aux lèvres :
— J'ai versé des océans de larmes pour vous... Vous m'avez fait plus de mal que n'importe qui, ou n'importe quoi, dans ma triste existence...
La tourmente soufflant sur le salon s'accentua, secouant leurs chevelures et gonflant les pans de leurs redingotes.
— Vous m'avez brisée...
Comme elle le regardait, agonisante de douleur et de regrets, deux grosses larmes s'échappèrent de ses yeux.
— ...Je... Je vous HAIS !
Un grondement caverneux satura l'air. Obéissant à un réflexe défensif, Rose érigea aussitôt une cage de feu autour de son mentor, mais l'endroit où il aurait dû se tenir était vide. À peine eut-elle fait ce constat que ses appuis furent fauchés. Déséquilibrée, elle bascula à la renverse et chut entre les bras du comte, dorénavant penché sur elle. Un battement de cils plus tard, il l'entraîna vers le mur le plus proche, puis l'y plaqua, le corps pressé contre le sien, une main agrafée à son poignet et l'autre à sa gorge.
Dans l'impossibilité de se débattre, Rose, tétanisée, leva sur lui des prunelles incandescentes. Le front chargé d'une infinité de nuages, les iris agités d'une houle plus tumultueuse qu'elle ne le fut jamais, Artus la contemplait intensément, les traits empreints d'une extrême gravité. Relâchant soudain sa prise, il fit courir les doigts le long du cou de son infante, puis, lentement, approcha son visage du sien.
— Vous mentez..., murmura-t-il.

* 3ème extrait:
Scène finale, qui m'a prise aux tripes  yeux qui brillent

Spoiler:
Fin prête, elle traversa ce qui restait du corridor puis s'engagea dans l'escalier à grand degré, l'esprit accaparé par le trajet à venir.
— ... siez-vous que je manquerais le départ ?
Rose modéra son allure, extirpée de ses pensées par l'inflexion de cette voix.
— Non. Je savais que vous viendriez.
— Je vois que vous commencez à me connaître, fit le jeune homme avec un sourire audible.
— Il semblerait.
Atteignant le bas de l'escalier, la comtesse s'arrêta dans l'ombre de l'un des magistraux piliers de pierre qui soutenaient la voûte du grand hall. De l'autre côté de l'imposant vestibule, les silhouettes du vicomte de Janlys et du prince Golitsyne se profilaient par les portes ouvertes. Usant de son exceptionnelle acuité auditive, Rose continua d'épier leur conversation.
— Tenez, j'ai là de quoi vous aider à passer le temps, déclara Adelphe en tendant à son vis-à-vis un paquet indistinct.
S'en saisissant, le prince ne fit toutefois pas mine de l'ouvrir.
— Encore ?s'étonna-t-il.
— L'on n'offre jamais trop de cadeaux.
Pensif, le Slave baissa le nez sur le colis qu'il avait entre les mains.
— Et pourquoi ceci ? interrogea-t-il en fixant un petit quelque chose qui trônait sur le dessus du paquet.
— Touche d'élégance à la française, susurra Adelphe en affectant le maniérisme aristocratique qu'il exécrait. Révolution ou pas, nous avons une réputation à tenir, très cher !
Le prince releva la tête, visiblement amusé.
—J'ai songé que vous pourriez emporter un peu de ce printemps que vous semblez apprécier, reprit le vicomte en recouvrant son sérieux. Ainsi, peut-être son souvenir adoucira-t-il votre amertume lorsqu'il vous faudra revenir.
—... Je ne comprends pas.
Coinçant derrière son oreille la mèche échappée de son catogan, Adelphe inclina légèrement la tête sur le côté :
— Quoi donc ?
— Vous ne ménageâtes pas vos efforts pour me rendre agréables ces trois années passées au château. Pourquoi cela ?
Rose esquissa une lippe embarrassée. Comme souvent, Vassili se montrait d'une honnêteté abrupte.
— Aussi délicates furent les conditions de notre rencontre, je ne vous vis jamais comme un ennemi, répliqua posément le jeune monsieur d'Holival. Puis... je sais ce par quoi il vous a fallu passer. Il m'était inconcevable de vous laisser affronter cela tout seul.
—J'ai l'habitude d'être seul.
— Vous savez comme moi que l’on ne s'habitue jamais à la solitude, Vassili. L'on s'y résigne seulement...
Le prince considéra derechef le présent qu'il n'avait toujours pas ouvert.
— Votre constante sollicitude me fut un soutien on ne peut plus inattendu, mais aussi très précieux, annonça-t-il avec toute l'inexpressivité que lui seul était capable d'appliquer à une déclaration de cette nature. Merci, Adelphe.
— Je vous en prie, répondit le jeune homme en se fendant de l'enivrant sourire dont son frère et lui partageaient le secret. Ce n'était rien que très naturel.
S'approchant de lui, Vassili le gratifia alors d'une franche accolade. À demi dissimulée derrière son lointain pilier, Rose eut l'expression de son ébahissement. Adelphe, quant à lui, resta une seconde sans réaction. Puis, tapotant l'épaule du Slave, il se dégagea aussitôt :
— Allons. Il est temps.
Vassili hocha la tête.
— Au revoir mon ami,
— Au revoir, mon prince...
Un fin sourire affleura aux lèvres du Slave. Adressant au vicomte un dernier signe de tête, il se détourna et prit la direction de la berline qui patientait à plusieurs mètres de là. Sans attendre, Rose déserta sa presque cachette et entreprit de rejoindre le jeune monsieur d'Holival, resté seul sur le perron.

[...]

Depuis le perron, Adelphe regarda l'équipage rapetisser. Alors qu'il lui adressait de multiples au revoir, son sourire s'effilocha, quittant ses traits comme l'eau s'écoule d'une clepsydre.
Disparue, la jovialité. Envolée, la bonhomie.
Ce visage-ci ne parlait plus que de chagrin.
Adelphe resta pourtant là, à agiter machinalement la main, jusqu'à ce que la berline eut disparu derrière la muraille de l'avant-cour. Après quoi il fit demi-tour et s'engouffra dans la pénombre du château. Comme il traversait le vestibule à grandes enjambées, il cilla à maintes reprises, tentant de dissiper l'ondée qui noyait ses yeux. Une perle d'affliction s'enfuit néanmoins, solitaire, sur sa joue veloutée.
L'essuyant d'un revers de main, l'éternel jeune homme bifurqua tout à coup vers ses appartements, le poing serré sur un mouchoir de soie immaculé.


D'ailleurs en parlant de ça les filles, je rejoins le rang des adeptes d'Adelphe, alors que vous le vouliez ou non vous allez vous pousser Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3406960028  afin de me faire une petite place à moi aussi merci !  titter

Il y a d'autres scènes que j'ai beaucoup appréciées, comme celle 
Spoiler:
de l'attaque des mortels de la demeure d'Artus, durant le sommeil de Rose et lui - même lorsqu'ils sont les plus vulnérables, j'avais l'impression d'être au coeur de la bataille aux côtés d'Adelphe, Vassili et les autres...

Une autre scène qui m'a faite beaucoup rire et m'a collée des suées 
Spoiler:
lorsque Rose se retrouve à passer une journée enfermée chez le baron d'Herpin - Feuillie dans un petit cabinet d'une auberge, avec les trois apollons torse nus, puis Artus qui l'empêche de passer pour se rendre dans le cabinet d'à côté tout ça bref j'ai savouré ce passage également !

Les réparties des uns et des autres également sont savoureuses, comme dans le premier tome, j'apprécie tout particulièrement les sarcasmes d'Artus !

Allez un dernier et je file, une petite joute verbale entre Artus et Sieur Raugmundr !

Spoiler:
— Nous avions un accord ! En ce qui me concerne vous ne l'avez pas totalement respecté !
— Peut-être devriez-vous m'en être reconnaissant. Le comte émit une interjection dédaigneuse :
— Ha ! En vertu de quoi ?
—Je crois que vous le savez.
—Je n'en ai pas la moindre idée, mine herre, mais ne vous fatiguez pas à l'expliciter. Vos lubies ne m'intéressent en aucune façon.
— Caton vous tenait pour extrêmement sagace. M'est avis qu'il serait déçu de vous trouver dans ces dispositions.
— Comme c'est original, se gaussa Artus. Vous autres Ostrôm évoquez-vous toujours mon prédécesseur lorsque vous arrivez à court d'arguments ?
— C'était un régent respecté, et avisé... Qu'aurait-il pensé de tout ceci ?
— Que vous commencez à vous décatir ?
— Petit insolent... j'essaie de vous donner un conseil...
— Oh. Mille excuses. Je croyais que vous radotiez sur des choses qui ne vous concernent en rien...
— Cette attitude ne vous mènera nulle part, jarl Artus. Vous feriez bien d'en changer avant qu'elle ne vous cause davantage de tracas.
— Un autre conseil ? Quel chanceux je fais !


  Pour moi sans hésitation aucune ça sera la note maximale pour celui - ci !  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3982057981

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  / 5
Attila
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 40
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  Penny Ven 28 Nov 2014 - 15:44

Alors:
Spoiler:
Tu ne t'es pas trompée, ce que tu as lu entre les lignes est bel et bien ce qu'il fallait comprendre... Wink
Ensuite
Spoiler:
Je suis la seule autorisée à être près d'Adelphe ET entre Ty et Zane. Donc il va falloir que tu fasses le sacrifice d'une des deux places... cheesygrin
Spoiler:
 Et on est déjà serrés dans le lit des zhoms de ma vie, mais y'a de la place auprès d'Adelphounet. *ben quoi, qui ne tente rien...  cheesygrin *
Ceci dit, pour la place dans le fan club d'Adelphe, il faut demander à Isa, c'est elle qui les alloue. Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 295776373

PS: ces extraits... Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3343367894
Spoiler:
Mais le dernier... Il me crève le coeur à chaque fois... Crying or Very sad

_________________
Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Beauti11
"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas
Penny
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5555
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : En train de ramer. Mais il parait que ça fait forcément avancer vers une direction, alors je continue! :D
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  Attila Sam 29 Nov 2014 - 12:22

Ceci dit, pour la place dans le fan club d'Adelphe, il faut demander à Isa, c'est elle qui les alloue. Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 140334

Que nenni je ne demande rien du tout, je prends ma place sans rien dire et l'air de rien non mais !  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 877151125

PS: ces extraits... Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3343367894
Voui, Dieu qu'il me tarde de tenir la suite entre mes mains  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3343367894

Bon et puisque qu'il faut que je fasse le sacrifice d'une place Rolling Eyes ... je me plie exceptionnellement à tes exigences et mon choix se porte donc sur 
Spoiler:
mes bébés Ty & Zane, et pour eux deux je ne lâcherai rien Twisted Evil  alors Présidente ou pas tu vas te pousser Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 3406960028  me faire une place dans le lit même s'il est plein à craquer non mais  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 295776373

mais y'a de la place auprès d'Adelphounet. *ben quoi, qui ne tente rien...  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 276453 *



C'était bien tenté Penny  Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 877151125
Attila
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 40
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  kim2b Mer 25 Fév 2015 - 9:58

Merci à toutes et notamment à Penny pour son superbe avis, moi aussi j'ai été transporté par ce second tome. Je ne pensais pas qu'il pouvait égaler le premier, hé bien si, Céline Landressie à réussit à le surpasser, tout en retenu et en élégance... L'histoire d'Adelphe est si belle et si triste au final...  Comme le dit si bien Attila, l'auteur est une véritable magicienne des mots...
Par contre en parlant d'Adelphe  je vous préviens je me mets sur les rangs, hein Attila ? Wink
kim2b
kim2b
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 212
Date d'inscription : 05/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  Nanawen Ven 1 Mai 2015 - 17:59

Un deuxième tome plus sombre, où les émotions et les sentiments des deux frères, de Rose et du prince Vassili s'entrechoquent, où les découvre notamment un autre aspect du personnage d'Adelphe, mais avec lequel je me suis régalée. 
L'écriture est toujours aussi soignée, l'histoire toujours aussi bien développée, aucune déception avec ce second tome donc.
J'ai dévoré ce tome, en ayant qu'une hâte avoir le troisième dans ma bibliothèque et entre mes mains.
Je me pose tout de même la question du développement des tomes 4 et 5.
Entre le 1er et le 2ème tome, presque 200 ans ont passé, et le 3ème se passera pendant la seconde guerre mondiale. Je me demande donc quelle époque va choisir Céline Landressie.
Vivement la fin du mois pour tous les retrouver.

4.5/5
Nanawen
Nanawen
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 286
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 36
Localisation : Lyon
Humeur : Perdue dans mes rêveries

Revenir en haut Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  Bookinette Jeu 11 Juin 2015 - 22:32

Un tome aussi prenant que le premier, mais particulièrement éprouvant pour mon petit cœur ... 
Que de malentendus, de tensions, de non dits.... j'ai souffert pour Artus engoncé dans ses responsabilités, pour Rose malmenée et si malheureuse, pour Vassili ce magnifique et énigmatique nouveau venu qui essuie tant de rebuffades, pour Adelphe dont j'ai cru deviner le secret...
C'est cruel, c'est brillant, c'est ingénieux et c'est surtout passionnant ! bulle

Quel monde captivant où chaque relation répond à des codes bien précis ! J'adore la façon de communiquer entre les maîtres et les serviteurs, entre Artus et Rose, ce lien si intime qui les relie ... 
Tous les personnages gardent une part de mystère et sont terriblement attachants,  je sais qu'il me reste encore une foule de choses à découvrir sur chacun et je m'en réjouis d'avance... j'ai hâte ! bounce

J'ai aimé que certaines pièces du puzzle s’emboîtent pour répondre à quelques questions, mais il m'en reste encore une multitude qui s'entrechoquent ...
Les tensions entre les différentes maisons, les traîtrises, les alliances participent à une scénario particulièrement bien huilé qui entraîne tous les personnages ainsi que les lecteurs dans un engrenage de violence et de douleur. 
Mais la véritable amitié, la connivence et l'amour permettent aux personnages de garder une cohésion au delà des déchirements.... On sent la profondeur de tous ces sentiments dans la multitude de petits détails qui jalonnent l'histoire, on est assailli d'émotions intenses et on est emporté jusqu'à la dernière page avec l'envie irrépressible de se précipiter sur le tome suivant... (que je n'ai pas... hélas !  Crying or Very sad)

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  coeur Evalluation ,8 /5
Bookinette
Bookinette
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 3493
Date d'inscription : 03/05/2014
Localisation : région de Toulouse
Humeur : ♥ Reyes addict ♥♥ Scott Eastwood addict ♥

http://chezbookinette.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  gaelleA Lun 7 Nov 2016 - 13:11

J avais vraiment hésité à entamer cettz série, puis lors de la lecture du tome 1 et quelques échanges de mp avec Isatis
Je me suis laissée emporter par cette histoire
Ce tome 2 est pour moi bien plus vivant et révélateur de l intrigue 
Les liens entre les personnages sont si fort que parfois on ne s attend pas à tel ou tel événement 
Bref vous l aurez compris je suis devenue fan 
Je viens de commander le tome 3  et j avoue je regrette de ne pas l avoir déjà dans ma pal
gaelleA
gaelleA
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 242
Date d'inscription : 28/09/2015
Localisation : Indre et loire

Revenir en haut Aller en bas

Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Empty Re: Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie

Message  Agalactiae Lun 29 Mai 2017 - 16:40

Nous retrouvons nos personnages quelques années plus tard… Ce deuxième tome introduit surtout un nouveau personnage principal, Vassili.
 
Je me souviens avoir eu du mal à accepter ce nouvel arrivant, qui pour moi, faisait de l’ombre à la relation entre Artus et Rose. D’autant plus que ces deux derniers étaient en froid… Et puis, petit à petit, on se prend d’affection pour lui, j’avais également un peu de peine pour lui qui se sentait rejeté et pas accepté par les deux frères.
 
C’était toujours aussi prenant de relire ce tome… J’ai encore une fois pu scruter chaque regard, analyser chaque non-dit, savourer les joutes verbales qui sont toujours aussi exquises et épier bien sûr mon cher Adelphe.
Le jeune frère est plus présent dans ce tome…je l’adore tellement ! Lui qui est si fidèle envers son frère, le protège malgré certains de ses agissements, que l’on comprend d’ailleurs plus en fin de tome. C’est un ami fidèle aussi, son petit froid avec Rose le pesait beaucoup… sans parler de son petit faible pour Vassili (et si si !)
Artus, je pense que plus on le relit, plus on avance dans le récit, mieux on le comprend… Il est empreint de doutes et a lui aussi ses faiblesses.
 
J’avais adoré ce livre et je l’aime toujours autant, si ce n’est plus… Les dernières pages ont encore une fois été bouleversantes pour moi, et pourtant je m’en souvenais très bien… Et la toute fin, qui m’a redonné la chair de poule et me donne toujours envie de serrer mon petit Adelphe dans mes bras…


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation / 5

_________________
Rose Morte - Tome 2 : Trois épines de Céline Landressie - Page 2 Sans_t11
Agalactiae
Agalactiae
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 4100
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum