L'enchanteresse de Déborah Simmons

Aller en bas

L'enchanteresse de Déborah Simmons Empty L'enchanteresse de Déborah Simmons

Message  sentimentaline le Mer 9 Jan 2013 - 11:36

L'enchanteresse de Déborah Simmons

L'enchanteresse de Déborah Simmons 61lj97FOGtL

Résumé :
Angleterre, 1195

- Approchez, madame, dit une voix dans l'ombre. J'ai appris
récemment que vous souhaitiez m'épouser. Pouvez-vous m'expliquer
pourquoi, je vous prie ?

Isobel se troubla. Sommé par le roi de choisir un époux, elle avait
jeté son dévolu sur Tristan de Dunmorrow, ce baron reclus dans sa
tanière qu'on disait possédé du démon. Assurément, pensait-elle, cet
ermite fou refuserait de la recevoir et , libre de tout lien, elle
pourrait continuer à gouverner seule son fief. Mais sa ruse avait
échoué. Le baron se tenait devant elle, son visage noyé dans l'ombre.
Etait-il affligé d'une hure de sanglier ou de crocs pointus de vampire ?
A moins qu'il ne fût cyclope ? Pour la première fois de sa vie, Isobel,
qui ne croyait pourtant pas aux sorciers, frissonnait de terreur
superstitieuse.

- Je... Je suis navrée, balbutia t-elle. Il s'agit d'une regrettable méprise.

- Je l'entends bien ainsi, dit le spectre. Et de cette méprise, je
connais la raison. Vous avez cru, en vous fondant sur ma seule
réputation, que j'étais prêt à défier l'autorité du roi. Mais vous vous
êtes trompée. Vous connaissez l'adage : "Comme on fait son lit, on se
couche" ? Et bien, vous avez fait votre lit, comtesse.



Mon avis :

Le début est un peu long, mais en s'accrochant on arrive au pied de l'arc en ciel...Les pages difficiles sont vite oubliées une fois l'histoire bien implantée. On s'attache d'abord à Isobel, une femme indépendante, intelligente puis aimante, douce et sensuelle, puis le diable rouge nous séduit et comme l'héroïne on a hâte de découvrir ce qu'il a de si terrible...

C'est une lecture que je recommanderai, ça n'est pas Le roman de l'année mais on passe de très bons moments
L'enchanteresse de Déborah Simmons 92472 L'enchanteresse de Déborah Simmons 92472 L'enchanteresse de Déborah Simmons 92472 L'enchanteresse de Déborah Simmons 92472

sentimentaline
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 166
Date d'inscription : 12/04/2012
Age : 43
Localisation : Cantal
Humeur : Le bonheur, toujours...

Revenir en haut Aller en bas

L'enchanteresse de Déborah Simmons Empty Re: L'enchanteresse de Déborah Simmons

Message  giorgina le Mar 12 Mar 2013 - 19:56

je l'attends de pochetroc hihihihihihh Very Happy
giorgina
giorgina
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 127
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

L'enchanteresse de Déborah Simmons Empty Re: L'enchanteresse de Déborah Simmons

Message  Luna05 le Sam 3 Mai 2014 - 18:31

Angleterre 1195, Isobel est devenue la seule et unique héritière du fief Wellingstone suite au décès prématuré de son frère Malcom lors d'une bataille. Son père n'ayant pas supporté la perte de son fils en est mort de chagrin. Isobel depuis ce jour, du haut de ses 17 ans gère d'une main de maitre ce domaine unique souvenir de sa famille. Étant sous l'étroite protection du Roi Richard Cœur de Lion, ce dernier a décidé d'accorder une faveur à sa jeune protégée. Les femmes ne pouvant jouir de biens bien à elle Isobel devra se trouver un époux au royaume mais, contrairement aux autres comtesses devant être choisie, le Roi lui laisse le choix de se trouver un époux de la cour à sa convenance. Cette dernière voulant dominer seule son fief et ne surtout pas s’embarrasser d'un mari va monter tout un stratagème afin que le Roi abandonne de lui-même sa demande. Isobel se choisira donc un mari mais pas n'importe lequel, celui dont la réputation fait trembler tout le Royaume, un homme craint par la population car soupçonné d'avoir pactisé avec le diable, de pratiquer la sorcellerie et de boire du sang. Le baron Tristan de Montmorency de Dunmurrow appelé plus communément le Diable rouge. En émettant ce souhait d'épouser ce guerrier, Isobel avait dans l'idée que le Roi refuserait et la laisserait retourner dans son fief, mais, à son grand désarroi, le Roi Richard Cœur de Lion acceptera son choix après quelques hésitations. La comtesse partira donc accompagnée de l'escorte du Roi vers le château de son futur époux en espérant que ce dernier refusera cette épouse imposée...

Ainsi commencera le début de la cohabitation entre Le diable rouge et Isobel.
L’héroïne Isobel a, je trouve, fait pâle figure face au singulier personnage qu'est le Diable rouge. Au vu du résumé je m'attendais à une héroïne pourvu de beaucoup de caractère et attachante hélas la jeune femme a vite perdu toute sa détermination au bout de deux chapitres et sa personnalité m'a beaucoup agacé car antipathique, exaspérante, austère et orgueilleuse. Les dialogues ponctués d'humour et de sarcasmes entre Tristan et Isobel ont trop vite disparu pour laisser place à de la romance pure et dure. Pas grand-chose ne se passe dans ce volume et je me suis ennuyée ferme lorsque le personnage du diable rouge n'était pas présent. J'ai beaucoup regrettée que l’on n’est pas plus le point de vue du baron tout cela au profit des pensées d'Isobel.
Tristan est un personnage assez attachant, intrigant et captivant. Le suspens le concernant nous tient totalement en haleine. Pourquoi se terre-t-il dans son château et dans le noir total? D'où lui vient cette réputation de sorcier, de suppo de Satan, de Diable rouge? Nous sommes à ce stade là comme Isobel, nous voulons en apprendre plus, le connaitre et découvrir son secret qu'il peine tant à cacher. L’héroïne fera d'ailleurs preuve d'une initiative audacieuse et assez drôle pour éventer le mystère entourant son époux.
[size=16]Même si je n'ai pas été sensible à cette romance j'ai apprécié le fait que l’héroïne s'attache et tombe amoureuse de Tristan sans le voir, une jolie petite morale distillée çà et là m'ayant beaucoup fait penser à l'ouvrage de Bernard Simonay "Le roman de la belle et la bête".

Malgré une écriture fluide, soutenue et très agréable usant du langage d'antan, le récit fut plat, sans panache et soporifique. Un peu d'action pointera le bout de son nez vers la fin du tome avec l'apparition d'un personnage clé. Même l'ennemi d'Isobel et Tristan s'est avéré décevant car stéréotypé à l'extrême et pas vraiment convaincant.
Une grosse déception pour moi. J'ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre et ce fut non sans un gros soulagement que j'ai enfin pu le refermer définitivement.


 L'enchanteresse de Déborah Simmons 374430724  L'enchanteresse de Déborah Simmons 374430724 /5
Luna05
Luna05
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 225
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum