Raphaël Albert : Les aventures de Sylvo Sylvain

Aller en bas

Raphaël Albert : Les aventures de Sylvo Sylvain

Message  Patience le Ven 15 Juil 2011 - 11:21



Panam, dans les années 1880 : les humains ont repris depuis longtemps la main sur les Peuples Anciens. Sylvo Sylvain a posé son havresac dans la rue Farfadet, gouailleuse à souhait. Chapeau melon vissé sur le crâne, clope au bec, en compagnie de son fidèle ami Pixel, il exerce la profession exaltante de détective privé et les affaires sont nombreuses ! Des adultères à photographier, des maris jaloux, des femmes trompées, etc. Ni très rémunérateur, ni très glorieux que tout ceci. Alors, Sylvo fréquente assidûment les bars, les cafés et les lieux de plaisir en tout genre où son charme envoûte ces dames...
Jusqu’au jour où, lors d une banale enquête de routine, il se trouve mêlé à une machination dépassant l’entendement. Le voilà, bien malgré lui, chargé de l’affaire par l’un des trois puissants ducs de Panam. Saura-t-il tirer son épingle de ce jeu compliqué et dangereux ?




Editions Mnémos sortie le 7 octobre 2010

Sinon pour la petite histoire ...

Au salon du livre, une amie m'a tellement dit du bien de Rue Farfadet que j'ai lamentablement craqué en lui assurant les pires souffrances si vu le prix (18 €) le livre ne me plaisait pas! Même l'auteur me l'a dédicacé en me demandant de ne pas m'en prendre à elle …

Mon avis :

Dans un secteur complètement « envahit » par les auteurs américains, il est très intéressant de voir que la France aussi compte de très bons auteurs, capables de nous transporter dans un autre monde.
Entre Steampunk et roman noir, ce « Rue farfadet » nous entraine dans une enquête peu banale à la suite de son « anti héros ».

Tout commence, en 1880, Sylvo Sylvain, Elfe de son état, détective privé de profession, traine son mal être entre les bouteilles qu’il avale et les enquêtes peu intéressantes qu’il mène pour survivre. Par un malheureux concours de circonstances, il se retrouve mêler à une affaire d’Etat et tout dérape.

Et plus notre Elfe semble s’embourber dans les problèmes, plus nous apprécions notre lecture. La faute à l’écriture très fluide de l’auteur principalement mais aussi au fait d’avoir choisi la ville de Panam comme « lieu du crime ». Nous nous amusons alors à chercher les nombreuses concordances avec la véritable ville de Paris. Nous sommes, pour une fois, en terrain connu. Mais tout cette chronique ne serait pas complète si nous ne parlions pas de ce monde inventé par l’auteur et pourtant si réel où l’Homme de Panam partage les travers de notre propre réalité. Misère et richesse se côtoient, l’intolérance est forte et les ennuis des uns sont toujours la faute des autres … Cela ne vous rappelle rien ?

Bref j'ai adoré et je suis plongée dans la suite!! !
avatar
Patience
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 133
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 39
Localisation : Whestorpe ou Kensington selon l'humeur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum