If we could go back de Cara Dee

Aller en bas

If we could go back de Cara Dee Empty If we could go back de Cara Dee

Message  Isatis le Lun 29 Avr 2019 - 14:00

If we could go back
de Cara Dee



If we could go back de Cara Dee Iwcgb_10

Résumé (Trad' Bdp) :


Ma sœur m’a demandé si je pouvais supporter la vue de mon propre reflet, si je n’avais pas déjà causé assez de dégâts, mais ce n’est pas moi que je voyais dans le miroir. J'ai vu Kieran, debout derrière moi, déposant un baiser sur mon épaule pendant qu'il défaisait ma ceinture. J'ai vu tout ce que je désirais et que je ne pouvais pas avoir. Pas à moins que je ne sois prêt à blesser tout le monde autour de moi.

Kieran était dans une situation similaire.

Étions-nous des monstres ou des hommes? Étaient-ils une même et seule entité ? Nous en moquions nous totalement ? Cela nous tourmentait. Juste pas assez pour s’arrêter, pas assez pour s’éloigner, et je savais que nous nous posions constamment la même question à cause de cela. Si nous pouvions revenir au moment où nous nous sommes rencontrés dans le train… si nous pouvions effacer la tromperie, effacer notre premier bonjour… le ferions-nous ?



Sortie VO le 29 mai 2019 en autoédition

_________________
If we could go back de Cara Dee Sans_t14
“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
Isatis
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 9366
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 39
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

If we could go back de Cara Dee Empty Re: If we could go back de Cara Dee

Message  Isatis le Lun 29 Avr 2019 - 14:04

Quelle claque ce roman… il est sans aucun doute l’un de mes préférés de Cara Dee, et met le lecteur dans une position qui est loin d’être confortable, pourtant il s’agit une magnifique et bouleversante histoire de seconde chance. Je n’oublierai pas Bennett et Kieran de sitôt, je les ai tant aimés !
Jamais je n’aurais pensé  lire un tel livre un jour et encore moins l’aimer autant.  Il n’empêche que ce titre ne sera pas fait pour tous les lecteurs, le résumé est assez parlant mais ma mise en garde sera plus claire : Bennett  et Kieran sont deux hommes mariés et partageront une relation extraconjugale…

If we could go back nous plonge une nouvelle fois dans la ville de Camassia Cove, mais peut parfaitement se lire en standalone. D’ailleurs ce roman, qui se déroule sur plusieurs années, inaugure en quelque sorte la saga puisque  Lincoln Hayes vient de débarquer dans la ville, quant à Ellis et Casey ,
Spoiler:
ils sont bien présents mais ne forment pas encore un couple.

Le récit  m’a vraiment remuée et a d’autant plus d’impact que Bennett est le narrateur, nous ressentons donc avec force toutes ces émotions qui déferlent sur lui.  Et quand cette fameuse question, qui a donné son titre au roman,  ressurgit…  c’est juste poignant.
Au début du roman,  Bennett et Kieran sont deux coquilles vides car si leur vie professionnelle est un succès, leur vie personnelle est un fiasco presque complet. Ces deux hommes seuls et malheureux se croisent régulièrement dans le train qui les emmène à Seattle et, de fil en aiguille, ils finissent par se lier d’amitié avant de tomber désespérément  amoureux. Chacun sera la bouée de sauvetage de l’autre… mais ce bonheur qu’ils éprouveront ne sera pas sans conséquences.

La relation entre Kieran et Bennett est complexe, ce qu’ils partagent est tellement fort mêlant désir, passion, tendresse mais aussi regret.  Ces deux hommes méritaient tellement de se trouver l’un l’autre, de suivre ce que leur cœur leur dictait.

You're my "if I could have just one more day" person.

If we could go back a le mérite  de ne pas sombrer dans le manichéisme et l’auteure a parfaitement menée cette histoire particulièrement difficile à raconter… J’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour les héros mais  jamais je n’ai excusé, jugé ou condamné leur comportement. J’ai juste compris que parfois,  derrière une façade lisse et proprette, tout n’est pas si parfait et menace de tomber en morceaux...
Spoiler:
Faut-il alors s’acharner  au risque de se perdre ou avoir le courage de prendre un nouveau départ au risque de faire souffrir ceux qui nous entourent  ?  Oui, Kieran et Bennett font preuve d’égoïsme, mais peut-on les crucifier pour cette ligne qu’ils franchissent, pour vouloir être heureux et pour vivre tout simplement ? D’autant plus, que cette situation intenable les ronge et qu’ils morflent sacrément.

Les personnages secondaires sont eux-aussi très bien travaillés…J’ai complètement fondu pour le papa de Bennett , un homme extraordinaire et très touchant . Les enfants sont adorables et leur présence apporte tellement de joie,  
Spoiler:
ahlala le coup du happy meal mais comment ne pas craquer ?
Le rôle de Brianna, la sœur de Bennett, est aussi très important et une scène est à ce titre cruciale et j’avoue que j’avais besoin de cette discussion…
Mon seul bémol concerne Maggie…
Spoiler:
alors oui c’est rude pour elle mais j’aurais aimé une autre réaction de sa part compte tenu de la situation, qu’elle pardonne et comprenne que son mari ne pouvait plus vivre en cage, enfermé derrière  un mensonge.

Que dire des dernières lignes ? Elles sont parfaites…du pur swoon !

❤❤❤❤,5 /5



_________________
If we could go back de Cara Dee Sans_t14
“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
Isatis
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 9366
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 39
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum