Dysfonctionnelle de Axl Cendres

Aller en bas

Dysfonctionnelle de Axl Cendres

Message  Elea le Lun 23 Avr 2018 - 10:25

Dysfonctionnelle
de Axl Cendres



Résumé :

Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l'asile. Mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et soeurs aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus... Cette tribu un peu foldingue demeure " Au Bout Du Monde " , le bar à tocards que tient le père dans Belleville. A l'adolescence, la découverte de son intelligence précoce mène Fidèle à " l'autre " bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves regardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière. Mais c'est aussi là que l'attend l'amour, le vrai, celui qui transforme... CELUI QUI SAUVE.

Paru le 7 octobre2015 chez Sarbacane dans la collection Xprim.

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8291
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dysfonctionnelle de Axl Cendres

Message  Elea le Lun 23 Avr 2018 - 10:48

Un roman assez inclassable, qui évolue au long des pages, tout comme son héroïne.

Je m'attendais à un livre de littérature jeunesse classique, où l'héroïne va au lycée et nous raconte son quotidien. Or, ce n'est pas tout à fait le cas. Nous suivons Fifi sur plusieurs années, jusque dans la trentaine, nous la voyons évoluer, grandir, s'affermir, chuter, se relever. J'avoue avoir été surprise par cet aspect de l'histoire, qui apporte de la profondeur et du réalisme au roman.

Fifi fait partie d'une famille "dysfonctionnelle" : six frères et soeurs tous très différents, un père patron d'un bar qui fait régulièrement des séjours en prison et une mère échappée des camps de concentration complètement folle. Elle nous dresse au début du roman le portrait de chaque membre de sa famille et j'ai beaucoup aimé cette présentation originale. Car la famille de Fifi est très importante pour elle, et prend une grande place dans le récit. Tout comme les "tocards" du bar, les habitués qui se mêlent toujours de tout.

Et puis il y a aussi l'amour, que Fifi va connaître grâce à Sarah, une jeune fille des beaux quartiers à l'opposé des personnes qu'elle fréquente habituellement. La relation qui va se nouer entre elles fait très "vraie". L'homosexualité est abordée sans tabou ni tambour, et c'est ce que j'ai apprécié. Personne n'en fait des tonnes sur le fait que Fifi soit gay, et c'est très bien comme ça.

C'est donc un roman finalement très adulte et mature, surtout dans les dernières 150 pages. Le ton du roman change énormément d'ailleurs tout au long du récit : d'un style enjoué et humoristique, on passe à quelque chose de beaucoup plus dur et sombre. Les illusions que Fifi a connu s'envolent, elle connait des passages à vides et des coups durs, et cela nous fait de la peine de la voir dans cet état. Heureusement, les tous derniers chapitres apportent un peu de lumière et d'espoir.

Pour résumer donc, c'était une bonne lecture, surprenante et originale.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  / 5

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8291
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum