Le roseau pensant de Jean-Louis Curtis

Aller en bas

Le roseau pensant de Jean-Louis Curtis

Message  mabi le Ven 28 Avr 2017 - 16:41

Le roseau pensant
de Jean-Louis Curtis






Présentation :



Jean-Louis Curtis dit qu'il n'a pas d'autre biographie que la bibliographie de ses livres. On sait qu'il est d'origine pyrénéenne, qu'il a parcouru les deux hémisphères et qu'il séjourne le plus souvent à Paris. il a publié dix-huit ouvrages, écrit des pièces pour la télévision, et connu aussi comme traducteur (Richard III, Hadrien IV).



Martial aime les choses simples, les sentiments clairs, sa femme fidèle et ses maîtresses passagères, le rugby et les petits plats bien mijotés.

Mais un beau jour, un mauvais jour plutôt, Martial découvre qu'il est mortel. Il n'y avait jamais pensé. Cette découverte le déprime et l'indigne.

A-t-il au moins bien vécu jusqu'ici? Il décide que non. Et qu'il lui faut réagir, participer au monde, donner un sens à sa vie.

Armé de son seul, le bon Martial part à la recherche d'une foi ou du moins d'une sagesse.

Et le voici bientôt pris dans le tourbillon des contradictions contemporaines, tiraillé entre des vérités ennemies, malmené par des fanatiques de tout poil...

Ah, quelle aventure que d'être un roseau pensant!



Mon avis :



Martial a la truculence d'un Gargantua et mène sa vie avec une naïveté et un plaisir de vivre simples jusqu'à ce qu'un drame (la mort de son meilleur amis) vienne remettre en question son style de vie et ses manières. Là, il se targue de se poser La grande question : quel est la raison de son existence sur terre. Pour y répondre, il va se confronter à diverses philosophies et mettre à rude épreuve la patience de ses familiers.

L'histoire se passe dans le début des années 70 et l'auteur restitue à merveille l'ambiance et le désarroi des quinquagénaires de cette époque de grands chamboulements sociaux. Ce grand bourgeois voit ses habitudes dérangées par toutes sortes de pratiques nouvelles tant religieuses qu'érotiques.

Une très bonne analyse de cette période et de la personnalité du héros. Un texte intense truffé de mots qu'on utilise plus. Dommage!

Quelques citations:


-Vous en avez tous contre ce pauvre Félix(l'ami  décédé). Je me demande bien ce qu'il vous a fait.

-Nous n'avons rien contre lui! Nous pensons seulement qu'il ne faut pas s'encombrer la vie avec des médiocres. Il faut les fuir comme la peste! Il ne faut  fréquenter que les gens  qui vous obligent à tirer de vous le meilleur.

Voici la vision qu'a cette époque de l'an 2000:



Vers la fin du siècle (le XXème), les citoyens des nations développées habiteraient d'énormes citées. Plus personne dans ce qui resterait de campagne -fort peu. Plus aucun contact avec la nature. De leur naissance à leur mort, les hommes vivraient en milieu entièrement artificiel.





L'antique antagonisme Homme-Nature ne serait plus qu'un souvenir consigné dans les manuels d'histoire. L'Homme contrôlerait toutes les forces modelant son existence. Mais ces métropoles à venir seraient d'une beauté vertigineuse. Les gratte-ciel translucides du plus récent New-York, certaines oeuvres d'art cinétique donnaient une faible idée du décor où évolueraient, vingt fois plus épanouis, plus beaux, plus intelligents et plus savants que nous, nos arrières petits enfants (il parle des adolescents de maintenant Wink). La circulation silencieuse, inodore, s'effectuerait sur des coussins d'air. Toutes les besognes ménagères seraient faites par des robots (tient ça me rappelle un autre auteur!), dans des appartements exposés à la lumière et alimentés en ozone. Le bien vivre serait porté à degré de raffinement inouï.
La dernière question avant qu'un autre drame ne survienne et le remette sur les rails d'une vie « normale » : Si j'étais le rêve d'un Dieu fou?

Ma note : coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation ,5/5 parce qu'il répond à l'item N°25 du défi lecture
avatar
mabi
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 7238
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 64
Localisation : En train de faire baisser ma Montagne A Lire (enfin, j'essaye!) C'est mal barré!!!! :(
Humeur : J'ai décidé d'être heureuse, c'est bon pour la santé!

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum