Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 Empty Re: Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty

Message  asgri36 le Sam 30 Juil 2016 - 21:09

Encore une fois un magnifique roman!!!! Very Happy Very Happy
Impossible de se lasser de cette série historique avec de beaux, fiers et courageux Highlanders...on ne s'ennuie jamais!

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation .5 / 5

Vivement la suite... tout en sachant que l'on arrive au bout Crying or Very sad
asgri36
asgri36
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 131
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 Empty Re: Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty

Message  winry le Jeu 4 Aoû 2016 - 15:57

Même si j'ai apprécié ma lecture, ce tome ne m'a pas emballée plus que ça.

Dans les tomes précédents, Eoin était en retrait, et on avait très peu d'informations sur lui. Dans ce tome-ci, on en apprend beaucoup, mais je trouve ce personnage moins passionnant que les autres membres de la Garde secrète (le Chef et la Vipère sont sans conteste mes préférés). Il manque de charisme et de passion et je n'ai pas vibré lors de la description de ses sentiments pour Margaret, contrairement aux personnages des autres tomes.

Quant à Margaret, sa liberté et son insouciance étaient très rafraîchissantes dans les flashbacks, et même si je savais que cela ne pouvait pas durer, elle devient tellement raisonnable par la suite ! On ne dirait pas la même personne.

Puis le schéma répétitif m'a ennuyée. Tous les rebondissements étaient téléphonés.
Ce tome est loin d'être le meilleur de la série, mais l'apparition de Thomas MacGowan promet un nouveau tome fort intéressant, et le talent de Monica Mcarty fait que j'ai quand même passé un bon moment.

_________________
L'amour ne donne rien que lui-même et il ne prend rien que lui-même. L'amour ne possède ni ne peut être possédé. Car l'amour suffit à l'amour.
Khalil Gibran
winry
winry
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2605
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 46
Localisation : marseille
Humeur : vive l'automne et le tricot

Revenir en haut Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 Empty Re: Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty

Message  angie40 le Ven 12 Aoû 2016 - 21:46

Encore un bon moment. Ca fait du bien de retrouver la plume de Monica !

coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation  /5
angie40
angie40
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 177
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 42
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 Empty Re: Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty

Message  sanasan le Ven 30 Sep 2016 - 16:59

Un tome qui ne m'aura pas laissé un souvenir impérissable... Je crois même que c'est celui qui me semble le moins bon de tous. Cela dit avec une saga aussi génial c'est difficile de soutenir le rythme durant 10 tomes Wink
sanasan
sanasan
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 87
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 41
Localisation : Paris
Humeur : éternelle optimiste!

http://www.irwt.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 Empty Re: Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty

Message  mabi le Jeu 20 Avr 2017 - 8:16

@Zazazoo a écrit:
C'est toujours un plaisir de retrouver la plume de Monica McCarty, d'autant plus lorsqu'il s'agit de cette super série !
Nous faisons donc plus ample connaissance avec Eoin, alias le Frappeur, 10ème "fantôme" de Bruce dont nous découvrons l'histoire. Comme cela a déjà été le cas dans cette série, le couple vient de clans ennemis, nous avons un remake de Roméo et Juliette, version écossaise.

Il est toujours aussi passionnant de suivre l'avancée de la quête de Bruce, même si maintenant, on connaît le dénouement, mais ici on fait un (long) retour en arrière, qui permettent de mettre en lumière certains épisodes jusqu'ici passés sous silence. La romance est aussi passionnée qu'à l'accoutumée, avec ici une bonne grosse de disputes, de trahison (supposée), de haine, de ressentiments et de non-dits. Petit bémol toutefois : à la longue le schéma récurrent de leur relation et de leurs disputes m'a lassée. :/

Eoin est un highlander pur souche, macho, protecteur et sexy, il m'a beaucoup plu, mais en même temps, comment ne pas être sensible à son charme ? Maggie, elle, est un peu agaçante, elle ne restera pas ma favorite dans cette série, mais elle tire néanmoins bien son épingle du jeu.

Toujours aussi efficace, Monica McCarty signe une romance en kilt passionnante et passionnée, certes pas parfaite, mais tout de même savoureuse !
Après un tome 9 en demi teinte, le 10 remonte la série dans mon estime.
Eoin, marié à une fille d'un clan ennemi, s'est vu trahi par sa femme. Malheureusement, cette trahison a eu des conséquences dramatiques et a bien failli coûter la couronne à Bruce.
Les années de guerre sont passées, mais le ressentiment est toujours aussi fort. Et, la belle le croyant mort, elle consent à épouser un chevalier anglais pour soustraire son fils à la tutelle néfaste de son grand père. La Garde a vent de ce mariage et pense profiter de celui-ci pour faire prisonnier le chef du clan Mac Dowell toujours à la botte d'Edouard II. Bien sûr, les choses ne se passent jamais comme prévu et...
Bref un bon tome qui s'inscrit dans la série et lui redonne le souffle qui était un peu tombé avec le précédent. Mais comment être géniale sur 12 livres d'affilé?
Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 1ecossaisLes Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 1ecossaisLes Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 1ecossaisLes Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 1ecossais,5/5

_________________
Livrophagite aïgue et chronique : maladie textuellement transmissible
Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 Sign-m10
Jamais sans mon livre.
Mabi : livrophage incurable et heureuse de l'être
mabi
mabi
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 7683
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 65
Localisation : En train de faire baisser ma Montagne A Lire (enfin, j'essaye!) C'est mal barré!!!! :(
Humeur : J'ai décidé d'être heureuse, c'est bon pour la santé!

Revenir en haut Aller en bas

Les Chevaliers des Highlands - Tome 10 : Le Frappeur de Monica McCarty - Page 2 Empty Et si "Roméo et Juliette" ne s'étaient pas suicidés ?

Message  Misty le Jeu 21 Fév 2019 - 16:11

Lorsqu'une romance met en scène deux héros qu'un différent familiale opposent, on fait facilement la comparaison avec Roméo et Juliette. Dans cette Série, on aurait d'ailleurs pu faire ce parallèle dans le Tome 5 avec l'histoire d'amour entre Magnus McKay et Helen Sutherland dont les deux familles sont rival depuis des années... mais eux, ils se sont séparés, leur amour naissant n'a pas résisté à l'opposition familiale... 

Dans ce 10ème Opus, c'est une vraie référence à Roméo et Juliette... Tout y est : La fête, le bal, l'amour au premier regard, le mariage secret, les quiproquos... seul le suicide (du moins celui de Juliette qui entraîne celui de Roméo) manque... 

Monica McCarty, nous donne un apperçu de ce qu'aurait pu être la vie de ces deux héros Shakespeariens s'ils avaient survécut à a fin de la pièce... Et ce n'est pas glorieux... et plutôt crédible et bien pensé. 

Les deux héros m'ont beaucoup touchés dans leur amour, dans leur peur de l'avenir, dans leur interprétation des désirs de l'autre.
Il y a quelques facilité scénaristique que je pardonne volontiers et un traitement un peu léger de personnages secondaires que j'aurais aimé plus approffondi. 

Spoiler:
C'est aussi la premier fois qu'un enfant me touche dans cette séries. Ni la fille de Bella, ni le fils de Mary ne m'avait convaincu dans les précédant opus. A la rigueur les petits orphelins recueuilli dans le tome 9 par Cate, avaient réussi à m'attendrir un peu, sans être indispensable à l'histoire
 

Donc une histoire qui m'a énormément plu
Spoiler:
Et cela même si Monica McCarty n'a pas résité à appliquer la sacro-sainte règle qui veut que "si un couple est séparé depuis des plombe et se déteste, ils resteront parfaitement fidèle l'un à l'autre"... Parce que c'est leur destin

Et comme toujours, une parfaite intégration de la petite romance dans la grande histoire de l'Ecosse (bien entendu avec des interprétations et des choix personnel qu'elle explique toujours en fin de livre en citant ses sources (prends toi ça dans les dents Scénariste de Braveheart !)

En gros j'ai beaucoup aimé,

Misty
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 48
Date d'inscription : 01/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum