Dracula - Bram Stoker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dracula - Bram Stoker

Message  crêpe au sucre le Mer 7 Nov 2012 - 18:21

Dracula
de Bram Stocker


De Londres au fin fond des Carpates, quel périple ! En arrivant à Bistritz, Jonathan Harker est épuisé. Mais son hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre est retenue à l'auberge. Le lendemain, Jonathan prendra la diligence jusqu'au col de Borgo. De là, une calèche le conduira au château.
Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d'un crucifix ? De guirlandes d'ail ? Il est vrai que ce pays est celui de toutes les superstitions...
Malgré ces mises en garde, Jonathan Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi vous faire frissoner. Mais enfin, nous sommes au XIXe siècle, que diable ! Et Jonathan est un homme raisonnable...


Mon avis :

Une plume sublime par laquelle on se laisse envoûter aussi sûrement que Dracula aura su le faire avec ses victimes... Ce livre est un petit bonheur pour qui aime voir des Hommes normaux affronter l'anormal.
Pas de guerre fracassante par des tueurs de vampires, mais une lutte réfléchie par une poignée d'hommes et de femmes unis par le destin et l'affection qu'ils se portent.

On peut malgré tout reconnaître un léger côté phallocrate de l'écrivain contre lequel il semble se débattre.

Pour les amoureux du film de Coppola : j'ai trouvé que ce dernier a donné à l'oeuvre de Stocker un côté romantique qu'on ne retrouvera pas dans le roman... à mon grand dam puisque romantique, je le suis jusqu'aux tréfonds de l'âme.

Mais, là, au moins, on voit Dracula tel qu'il est. Vil, égoïste, empli de soif de vengeance...
Je regrette juste un peu que, justement, l'auteur n'ait pas joué avec nos nerfs. Du début à la fin, on sera toujours du côté des ennemis de Dracula et pas un seul moment la noirceur de notre âme ne sera titillée.

Pour les amoureux des livres, ne passez pas à côté de celui-ci. Après tout il reste LA référence du roman de vampire...

Parce qu'il m'a envoûtée et replongée dans une soif de lecture que j'avais un peu étanchée ces derniers temps, je lui mets un coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation .25 / 5
avatar
crêpe au sucre
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1332
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dracula - Bram Stoker

Message  nataly le Dim 25 Nov 2012 - 0:55


Jonathan Harker, s’est déplacé en Transylvanie pour rencontrer le comte Dracula à la demande de son employeur, afin de lui présenter et de discuter avec lui de l’acquisition d’une nouvelle demeure sur Londres. Très vite des choses mystérieuses vont inquiéter le jeune homme : la présence même du comte, les lieux, trois femmes qu’il voit apparaitre de façon surprenante… Mais surtout, il se retrouve prisonnier dans cette demeure, sans moyen aucun d’en sortir tant que le comte Dracula ne le décidera pas. Puis un jour, le comte annonce son départ laissant Jonathan à son sort avec trois femmes vampires, avant que ce dernier ne puisse revenir sur Londres. Pendant ce temps à Londres, Mina sa fiancée l’attend, tout en surveillant sa jeune amie Lucy, qui se retrouve en proie à une mystérieuse maladie…

Ce que j’ai apprécié c’est l’idée de Bram Stocker de nous narrer son histoire à travers les journaux tenus par les protagonistes, dans le style des romans épistolaires. J’ai trouvé que cela a donné un mystère particulier à ce récit, et ainsi on peut imaginer ce que ressentent les personnages, et tenter de comprendre leurs réactions.

En revanche, je trouve qu’il manque une part de mystère dans tout cela, je m’attendais à beaucoup mieux. Je trouve que le personnage de Dracula n’est ni assez présent, ni assez cruel, alors qu’il est sensé être de par le mythe et sa légende le vampire le plus cruel que le monde est connu. Sa relation avec Lucy et ensuite avec Mina n’est pas assez expliquée pour moi. Les hommes qui veulent le combattre : van Helsing, Jonathan Haker, le docteur seward... sont bien trop enthousiasmés dès lors qu’il s’agit de tuer Dracula. Ils ne semblent même pas craindre ce vampire pourtant vieux de plusieurs siècles, donc cruel et sanguinaire.

Nous ne connaissons pas suffisamment les caractères des personnages essentiels de ce roman, l’auteur ne nous les dépeints pas, tout comme chaque scène semble survolée alors qu’avec plus de détails le roman aurait pu être plus poussé dans la frayeur qu’il aurait pu transmettre au lecteur.

Mais n’oublions pas que ce roman a été écrit en 1897, donc pour l’époque, il a fait ses preuves, et même si aujourd’hui les auteurs de romans d’horreur vont plus loin dans les détails, descriptions et imaginations, Bram Stoker a écrit une œuvre essentielle.

Je suis donc globalement déçue après cette lecture, m’attendant à frémir et à m’angoisser, ce qui n’a pas été le cas hélas, malgré un bon moment auprès de Dracula.


avatar
nataly
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 14
Date d'inscription : 24/11/2012

http://natalyetseslivres.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dracula - Bram Stoker

Message  winry le Dim 25 Nov 2012 - 8:25

je te trouve bien sévère...

en 1897, si bram stoker avait décrit en détail les méfaits de dracula, il n'aurait jamais été publié. et puis, à l'époque, le vampire était une métaphore pour le sexe, puisque dans l'angleterre victorienne, il n'était même pas question de montrer les pieds des tables (véridique), alors le corps féminin !
avatar
winry
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2534
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 44
Localisation : marseille
Humeur : ma pal se transforme en hal, c'est grave docteur ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dracula - Bram Stoker

Message  Aliénora le Lun 26 Nov 2012 - 20:59

Et puis la version originale voulue par Abraham Stoker à été en plus été très censurée par les éditeurs de l'époque. Son arrière petit-neveu Dacre a repris ses idées pour écrire son "Dracula L'Immortel".
Et puis Dracula est et sera toujours un livre romantique...dans le sens littéraire du terme. Puisque le romantisme est un mouvement littéraire du XIXe. Pour moi, Stoker sera toujours l'un des plus grands de son temps, avec Byron et les Shelley (pour les britanniques). Wink
avatar
Aliénora
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 187
Date d'inscription : 08/06/2012
Localisation : Dans ma bibliothèque...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dracula - Bram Stoker

Message  nataly le Mar 27 Nov 2012 - 3:09

vous avez raison aussi

c'est juste que je m'attendais à plus mais sinon très bon roman que je suis contente d'avoir lu

en revanche je lirai dracula l'immortel aussi
avatar
nataly
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 14
Date d'inscription : 24/11/2012

http://natalyetseslivres.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dracula - Bram Stoker

Message  Aliénora le Mar 27 Nov 2012 - 12:48

Le livre de Dacre Stoker est dans ma PAL depuis un moment...il faudrait que je m'y mettes un jour
avatar
Aliénora
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 187
Date d'inscription : 08/06/2012
Localisation : Dans ma bibliothèque...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum