Le métis apache - Dorothy Garlock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le métis apache - Dorothy Garlock

Message  Soledad le Dim 30 Sep 2012 - 22:06

Le métis apache - Dorothy Garlock




Résumé :
"Cherche gouvernante, jeune, blonde et jolie." Johanna n'a pas le choix.
Sa sœur a été violée par des voyous et elle vient d'apprendre qu'elle
est enceinte. Pour subvenir à leurs besoins, Johanna accepte la
proposition du vieux Macklin. Et découvre avec stupeur qu'on compte la
marier de force à Burr, le fils bâtard du patriarche ! Burr est
détestable : dur, suffisant, incapable d'aimer. Johanna veut repousser
ses baisers impérieux, ses étreintes brutales. Mais très vite, elle
bascule dans un monde magique où la raison n'a pas de place. Où ne
compte que l'ivresse de ses caresses sur sa peau nue... Burr est prêt à
tout pour obtenir ce qu'il veut. Et Johanna le hait d'autant plus
qu'elle ne peut lui résister. Un duel implacable entre deux êtres
meurtris que seul l'amour saura réconcilier...

Mon avis: Tout d'abord, je tiens à dire que je ne comprends pas du tout le choix du titre VF. En effet, le héros du livre n'est pas du tout un métis apache. Je me demande donc ce qui est à l'origine de ce titre...
L'auteur de ce livre m'est totalement inconnu, je n'avais donc pas d'a priori en commençant ma lecture. Je dois dire que globalement, j'ai été assez satisfaite de ma lecture bien que le style de narration soit assez déroutant. Déroutant car l'auteur fait des sauts dans le temps et passe d'un personnage à l'autre : on en apprend donc beaucoup plus sur les personnages secondaires qu'habituellement (On va donc avoir droit au point de vue de la mère de Burr, de la mère de Luis, de Ben et même de MacKlin).
J'ai apprécié les personnages principaux de ce livre : au début Johanna me semblait un peu mièvre, mais ça s'améliore avec le temps, par contre il m'a fallu beaucoup de temps pour apprécier Burr et son comportement à baffer.
Néanmoins, je dois prévenir que ce livre contient des histoires assez dures : viols, mort violente, haine profonde. Cette haine se retrouve particulièrement chez le personnage de Macklin qui est le personnage le plus détestable que j'ai pu "croiser" dans un A/P. Franchement, on ne peut pas faire plus antipathique que lui.
Le style de narration particulier nous permet de nous retrouver face à des personnages plus fouillés que d'habitude : on comprends mieux les aspirations, les peines et les sentiments de chacun. Même les personnages secondaires ont droit à leur petit moment de "gloire" où on aura leur point de vue.
J'ai aussi apprécié que ces retours dans le temps nous permettent de découvrir des histoires d'amour parallèle à la principale :
Spoiler:
Ben et la mère de Burr, l'amour étrange que porte Macklin à Juanita, ...
, ainsi que l'autre histoire d'amour qui se déroule en même temps que celle de Johanna et Burr
Spoiler:
Luis et Jacy
.
L'histoire d'amour qui lie Johanna et Burr est loin d'être un long fleuve tranquille, les personnages sont proches de la haine. J'ai d'ailleurs eu du mal à comprendre comment Johanna peut soudainement tomber amoureuse de Burr alors qu'elle le déteste une grande partie du roman (et que souvent le comportement de Burr donne envie de le gifler : une vraie tête à claque ! ), ça enlève un peu de crédibilité à l'histoire (le livre aurait profité d'une petite centaine de page en plus qui aurait permis une meilleure évolution de leur histoire).
Il s'agit là du plus gros défaut du livre, je trouve qu'à force de vouloir détailler tous les personnages, l'auteur en oublie un peu l'histoire d'amour entre les deux héros qui, pour finir, n'est plus tellement l'histoire principale. ll faut d'ailleurs attendre beaucoup de temps avant que les deux personnages interagissent vraiment.
Hormis ce défaut, je dois dire que ce livre m'a plutot agréablement surprise par l'originalité de sa narration et par le fait qu'il m'a permis de voyager à travers le grand ouest. Les personnages sont attachants et ont chacun leur histoire, et la fin nous permet de faire des vrais adieux aux personnages (ce qui est rare ! ).


,75 / 5
avatar
Soledad
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2451
Date d'inscription : 30/05/2012
Humeur : « Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie. » Montesquieu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum