Prisonnière du désir de Candice Proctor

Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  RDG le Jeu 8 Oct 2009 - 19:33

Prisonnière du désir
de Candice Proctor


Prisonnière du désir de Candice Proctor 96994610

Présentation :

Exténuée par une journée de marche dans une chaleur torride, Brianna s'est adossée à un rocher. Pour un peu, la splendeur du paysage autour d'elle lui ferait oublier sa fatigue. Au crépuscule, le bush australien prend des teintes d'une intensité incroyable. L'air vibre des cris des cacatoès et des rosalbins, perchés dans les bosquets d'eucalyptus. Un peu plus loin, un troupeau de wallabies traverse la plaine en bondissant, pour aller s'abreuver. L'exotisme de cette expérience a quelque chose de grisant ! Pour la première fois depuis sa sortie du bagne, Brianna va passer la nuit à la belle étoile. Sans avoir recouvré la liberté pour autant... La présence de Stuart Saint-John suffirait à le lui rappeler. Leurs regards se croisent brièvement et, dans celui de son nouveau maître, la jeune femme décèle soudain un désir qui la fait frissonner. Mais inutile de tenter de s'échapper : l'Angleterre est à des milliers de kilomètres. A présent l'Australie tout entière la retient prisonnière !

Réédition prévue le 16 avril 2014 chez J'ai Lu pour Elle

Mon avis :


Ce livre est agréable à lire, pas de grand rebondissement dans l'intrigue mais l'histoire tourne plus autour de l'évolution des sentiments entre une femme réduite à l'esclavage et son maître. Lui est un homme bon, brisé par la mort de sa femme en couche et qui doit donc prendre à son service une femme qui pourra nourrir son bébé. Elle, vient de perdre le sien, donc elle est choisie pour le rôle de nourrice. Les relations sont difficiles, longues à accepter mais tout deux étant bons, l'amour viendra au bout de tout.
Ce livre m'a fait pensé à "Envoutée" sans le côté surnaturel et sans l'humour. Ce livre n'est pas aussi bon mais il se laisse lire agréablement. La première partie est prenante, la deuxième moitié un peu moins mais n'est pas mauvaise du tout.

Je lui mets :  coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation
RDG
RDG
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 187
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 49
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  Swolen- le Mar 13 Oct 2009 - 22:02

Je ne le connais pas, mais peut être y aura-t-il une réédition bientôt pour que je puisse partir à sa découverte.

_________________
Prisonnière du désir de Candice Proctor Bannia12
Swolen-
Swolen-
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 7728
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 35
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  magali le Mer 14 Oct 2009 - 16:14

je l'ai lu et aimé Prisonnière du désir de Candice Proctor 10422
magali
magali
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 49
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 61
Localisation : bruxelles
Humeur : celà dépend

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  mssscarlett le Lun 23 Sep 2013 - 14:04

Depuis que j'ai lu "Trahisons dans les Bayous" que j'ai adoré et qui m'a permis de découvrir Candice Proctor, je cherche à me procurer d'autres de ses romans.
J'ai donc dans ma pal "captifs du passé" en attente de lecture.

Ce roman a l'air bien tentant lui aussi mais, j'hésite.... j'hésite, oui ... non .... Prisonnière du désir de Candice Proctor Margue10

Bon, je vais être raisonnable et comme Swolen, je vais attendre la nouvelle édition pour me le procurer. Prisonnière du désir de Candice Proctor Soupir10
mssscarlett
mssscarlett
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 324
Date d'inscription : 11/01/2013
Localisation : Sud de la France
Humeur : Bonne, la plupart du temps

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  Isatis33 le Mer 25 Sep 2013 - 6:18

Je suis en train de le lire et je l'aime beaucoup. Je l'ai commencé hier et j'ai du mal à le lâcher. Il est dur, il y a des passages émouvants et difficiles sur la vie des prisonniers en Australie au début de la colonisation mais j'aime le côté véridique de l'histoire qui la rend moins "à l'eau de rose". Bref, ce livre me plait, j'en suis au 3/4 et déjà je lui mets

coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation  /5
Isatis33
Isatis33
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 69
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 54
Localisation : Nouméa
Humeur : Vis tes rêves et danse ta vie

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  Invité le Dim 29 Sep 2013 - 1:40

Moi aussi j'ai bien aimé.
Même s'il n'y a pas de grande intrigue, de gros bouleversements ... j'ai trouvé l'histoire prenante et la lecture très agréable.
Les personnages sont attachant, on a envie de les voir enfin heureux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  Floralies le Lun 24 Mar 2014 - 15:55

Ce livre tient une place particulière dans mon cœur: c'est le premier A&P que j'ai eu le bonheur de découvrir.
J'ai pris énormément de plaisir lors de ma lecture et j'ai tout de suite été transportée par l'histoire et les personnages.

Briana est une héroïne comme je les aime: forte et fragile à la fois, dissimulant sa vulnérabilité sous une force et une détermination tranquille.
Les larmounettes me sont montées plus d'une fois en découvrant les embûches auxquelles elle est confrontée.
C'est tellement beau de la voir réapprendre à vivre, à croire de nouveau au bonheur et à l'espoir.

Stuart, quant à lui, malgré une façade de froideur et de dureté, est la douceur et la gentillesse incarnées. J'avoue avoir fondu plus d'une fois face à ses réactions envers Briana.

L'ambiance et les usages de l'époque sont très bien décrits et on s'y croirait presque.
Le décor australien nous fait littéralement rêver...

Bref, si vous croisez ce livre, jetez-vous dessus: il est génial!!!
Floralies
Floralies
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1213
Date d'inscription : 22/03/2014
Age : 31
Localisation : Bruxelles
Humeur : Romance addict

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  oyambres le Lun 12 Mai 2014 - 15:41

L'histoire est intéressante et traite de la déportation en Australie. L'histoire est parfois dure, tant les malheurs qui s'abattent sur l'héroïne sont nombreux...
Spoiler:
Déportée en Australie après avoir été accusée du meurtre de son mari, elle perd son enfant peu après sa naissance, faute de soins...
 
J'ai voulu le lire car j'avais lu un livre sur le même thème de Connie Mason, la Belle Effrontée, et j'avais bien aimé (d'ailleurs j'ai préféré celui de Connie Mason, l'intrigue entre les 2 héros me semblait plus plausible).
Toutefois j'ai trouvé la fin un peu loufoque, parfois, avec des rebondissements peu crédibles.
Un livre agréable, sans plus.

Je lui mettrais

 coeur Evalluation  coeur Evalluation /5
oyambres
oyambres
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 91
Date d'inscription : 29/03/2014
Age : 39
Localisation : ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  Pimprelune le Mar 3 Juin 2014 - 15:04

C'est un roman que j'adore : difficile de faire plus dur et misérable dès les 1ères lignes de lecture --> Briana Wenworth a été déportée à Parramata, Australie - elle est jugée coupable d'homicide in.vo.lon.tai.re
une broutille, une étincelle ???:
si elle avait vraiment et intentionnellement voulu sa mort, on l'aurait brûlé vive  affraid
sur son mari, Oliver - elle a perdu sa raison de vivre en détention
endroit idéal @0@:
son bébé nouveau-né - Philip - est mort des fièvres  pale 
, elle s'inquiète du sort de sa fille chérie Madeline
éducation pleine d'austérité et... de dégoût:
dont elle se doute du manque d'affection dont elle doit souffrir sous le tutorat de l'oncle Edward
lignée honnie ARGHHHH !:
qui détestait la femme de son frère - une roturière HORREUR - et n'a pas plus apprécié de se voir confier sa nièce lors de la mort des ses parents   tusors  
, elle doit encore effectuer 14 ans dans ce bagne de Nouvelles-Galles-du-Sud, et elle peut être utilisée comme bonne à tout faire, servante, maîtresse pour tout colon cherchant de la main d'œuvre...et les conditions de détention ne sont pas folichonnes o_0 dutout !

C'est dans un but particulier
femme = sel de la terre... ou boisson de l'enfant ^^ ?:
allaiter son nourrisson de 4 mois ayant perdu sa mère Shocked 
que Stuart Saint John vient la prendre à son service.
Et la jeune femme n'a rien de la vache qu'on mène à la traite, elle se rebiffe dès le départ, et toute l'histoire va tourner autour de cette femme - contrainte d'accepter son sort - qui va révolutionner le monde de Stuart, veuf inconsolable
mais pas indéfiniment Héhéhé:
qui n'en est pas moins homme... tourmenté charnellement par Briana  Embarassed 
, avec un aperçu - consternant - des conditions de détention et des mauvais traitements subis par ces bagnards : Paddy O'Neal
ben mon cochon, c'est expéditif !:
fouetté pour avoir perdu un goret pendant sa garde   Prisonnière du désir de Candice Proctor 3406960028 
, Louisa, maîtresse de Will Carver,
jouons sur les mots ♫ ♬ ♪ ♩ ♭ ♪:
mais pas sa femme alors qu'elle lui a donné 5 enfants Prisonnière du désir de Candice Proctor Avapa 
, Quincy et Jenings
vol et sédition GRRRR:
qui tentent de se créer leur propre cheptel de bétail en trafiquant les marques au fer sur les bêtes de Saint John   tusors  
, tout cela impliquant des jugements - brutaux
punition extrême:
fouet à neuf queues lacérant presque à mort les coupables sur la place publique  Prisonnière du désir de Candice Proctor 3406960028  Prisonnière du désir de Candice Proctor 3406960028  Prisonnière du désir de Candice Proctor 3406960028 
au tribunal de Green Hills, mais pour les beaux yeux de Briana, Stuart va assouplir son comportement...
C'est une très belle histoire d'amour où les sentiments prennent le pas sur la sensualité puisque la "consommation charnelle" n'a lieu qu'assez loin dans le roman, et que Stuart va tout faire pour soulager le travail de sa prisonnière :
- enlever la cloche d'appel au boulot
bonjour, le réveil matin o_0:
qui sonne juste devant la fenêtre de Briana  Twisted Evil 
,
- charger Quincy des corvées de bois et d'eau,
- lui donner le droit de créer un jardin potager,
- lui offrir une robe
pour sa joie:
pour la voir sourire  :o 
Bonus non négligé, lui...:
et petit indice sur Briana : elle ne mets pas la tenue, mais les dessous qui vont avec, SI !!!
,
- construire un poulailler
à mourir de rire ]la scène de la [i]"mort"[/i] d'[b]Eunice[/b]... [spoiler="Nommée ainsi par... vengeance ^^:
veille poule hargneuse portant le prénom de la femme de son oncle Edward, qui a, avec son épouse, pris en charge - plus que de mauvaise grâce Prisonnière du désir de Candice Proctor Gun  - la toute jeune enfant de Briana lorsque celle-ci a été envoyée au bagne  Mad 
[/spoiler],
- faire un duo avec elle
La musique adoucit les mœurs:
elle à la harpe, lui à la flûte  Very Happy 
,


- et finalement faire d'elle son épouse
beau cadeau de noces ^_^:
avec à la clé --> faire venir sa fille d'Angleterre Prisonnière du désir de Candice Proctor Coeur 
- j'ai adoré le sermon (malmené par l'air furibond de Saint John) du révérend Richards - et la protéger de son nom
Spoiler:
puisqu'elle attend un enfant de lui  scratch 

Ce qui m'a plu dans ce roman c'est l'attitude de Stuart qui - du point de vue de la lectrice - montre à quel point il est épris de Briana au travers de cette phrase : «La serrant avec passion... Stuart [est] émerveillé par [...] sa compagne... [...] elle avait rendu la vie à Simon
Spoiler:
en allaitant et nourrissant son fils  Exclamation 
... et à lui aussi.

Patatras, tout ce beau conte de fées est légèrement terni par un soi-disant miracle, qui a sûrement à voir avec des - contrebandiers  Twisted Evil  - français
le ressuscité @0@ !!!:
de retour d'entre les morts ??? Mmmmouais, repêché, hein ? Et sans se soucier de son épouse ?? C'est-y pas un bon mari, ça, cet Oliver-là ???  Smile 
, mais la nature - qui avait déjà failli (sous l'image d'une chute de falaise directement dans les flots) - va faire place nette : e.x.i.t  Oliver, victime d'une crue démentielle du fleuve !

Bon, la fin est un peu capillotractée, mais sinon, le livre est bien ^^

Ma Note :  coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation  , 05 / 5
Pimprelune
Pimprelune
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4506
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 52
Localisation : Aix En Provence
Humeur : Cherche encore - et toujours, Gnééééé :( - quoi lire ^^

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  Miss Angel le Sam 13 Déc 2014 - 18:19

Ce roman est tout simplement magnifique; captivant du début jusqu’ aux derniers mots,…un très joli coup cœur. 
J’ai aimé ; la froideur et la douceur des sentiments, la situation des personnages et du cadre (en Australie ça change), et très bien construit, fluide… bref !!Tout. 
Découverte positive envers l’auteure et dépaysement réussi !!
Je lui donne: coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation +
Miss Angel
Miss Angel
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1495
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 31
Localisation : à une autre époque
Humeur : heureuse

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  calypso le Mar 26 Mai 2015 - 11:38

Superbe histoire......dommage que ce soit aussi court !
il y a des livres qu'on est pressé de finir......mais celui là j'en aurai bien pris au moins 200 pages de plus ....
Australie, où de nombreuses femmes accusées de tout et de rien ont été déportées et réduites  à l'esclavage....
Des femmes devenues des marchandises qu'on peut vendre, échanger, violer, battre  sans que personne n'intervienne .
Voilà la toile de fond de ce roman......où va germer une superbe histoire d'amour 
comme on les aime 
 
 
 coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
calypso
calypso
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2430
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  lilou16 le Sam 3 Déc 2016 - 19:12

Il y a des livres dont on se sépare sans regrets et d’autres que l’on aime conserver … Prisonnière du désir de Candice Proctor 3343367894
Ce roman nous transporte au cœur d’un pays brutal, tout comme ceux qui l’habitent. L’Atmosphère  est sombre, le Climat est rude, l’avenir incertain,
On assiste ici, à un chassé-croisé sentimental entre la belle et courageuse Briana, dépossédée et asservie  et le Capitaine Stuart Saint John  homme froid et implacable,
Si l’attirance physique est indéniable, Entre le Maitre et l’esclave,  la tension est palpable, omniprésente,   ils se désirent, s'affrontent, luttent contre l'autre et contre eux-mêmes, Les sentiments évoluent dans un contexte impitoyable,  ils doivent apprendre à s’accepter, à se faire confiance. Certains passages sont difficiles, émouvants, intenses, ce qui donne plus de poids et de profondeur à l’histoire de « cet Amour Interdit »
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
Quelques extraits
Spoiler:

L'homme était si grand qu'elle eut des crampes à lever la tête vers sa gorge brunie par le soleil comme celle d'un sauvage. Ses cheveux noirs, assez longs, bouclaient de chaque côté du col haut, d'un blanc immaculé, qui encadrait un visage à la fois puissant et anguleux. Un visage dur, auquel la ligne inflexible de la bouche donnait un soupçon de cruauté. Mais ce fut surtout le regard qui la terrorisa : il était aussi glacé qu'un ciel d'hiver. Jamais elle n'avait vu tant de froideur. Il eut un petit sourire ironique qui confirma cette impression.
— On se promène ? demanda-t-il, le cigare entre les dents.
Un frisson d'épouvante parcourut Briana. Se mordant la lèvre, elle eut dans la bouche un goût âcre de larmes et de boue.
Entendant un bruit, elle tordit encore une fois le cou : l'homme allumait tranquillement son cigare — ce qui, sous un pareil déluge, relevait de l'exploit. Ses joues se creusèrent quand il tira quelques bouffées. Il glissa son briquet dans sa poche avant de se décider à prendre la parole.
— Je me présente : Stuart Saint John. On vient de vous affecter à mon service. A présent, je vais ôter mon pied de votre robe, dit-il en exhalant un nuage de fumée. Soyez raisonnable : ne tentez plus de vous enfuir.
— Maintenant il va falloir m'écouter, et attentivement parce que je n'aime pas répéter les ordres ! Vous m'appartenez. Si vous tentez de m'échapper, je vous ferai fouetter, compris ?
Malgré sa colère, elle ne perdit pas la tête : douze mois de bagne lui avaient appris à ravaler son orgueil. Les mâchoires serrées, elle acquiesça.
Il resserra les doigts sur son bras.
— On répond : « Oui, monsieur. »
Ravalant sa haine, elle déglutit avec peine avant de souffler :
— Oui, monsieur.
Il la considéra un instant de plus, comme pour la mettre au défi d'exprimer à voix haute ce qu'elle ressentait. Quelque chose s'embrasa dans les profondeurs de ses yeux, d'un bleu glacial. Puis, tournant brusquement les talons, la traînant derrière lui d'une main de fer, il reprit le chemin de la prison.
Spoiler:

La jeune femme faisait la vaisselle sur la véranda quand Stuart sortit fumer son cigare dans l'air frais du soir. Le soleil glissait derrière les eucalyptus résineux, et le couchant donnait à sa chevelure des reflets de feu.
Elle ne le regardait pas. Pas plus que lorsqu'elle l'avait servi à table, d'ailleurs.
Elle lui en voulait encore de lui avoir interdit la harpe de Laura et des reproches qu'il lui avait adressés sur sa cuisine.
 S'approchant, il lança d'un ton léger :
— Alors comme ça, vous avez fait vos premières galettes ?
— Oui... monsieur, dit-elle, et si ses mains s'immobilisèrent, elle garda les yeux baissés.
— Pas assez cuites au milieu, dit-il en tirant une bouffée de son cigare.
Pas de réponse.
— Le steak de kangourou, lui, en revanche, était bien cuit... Si bien cuit que je n'ai pas réussi à le mastiquer jusqu'au bout.
Bah, tout n'est pas perdu : on pourra toujours récupérer ce qu'il en reste pour ferrer l'un des bœufs.
Il l'entendit rire sous cape. Un rire fort plaisant, grave et rauque. Sensuel. Un rire à damner le plus froid des hommes.
Chassant cette pensée, il s'appuya au poteau de la véranda et, au-delà de ses champs, regarda vers le fleuve. Il était sorti pour rétablir une bonne entente entre eux, pas pour la séduire, se gronda-t-il. C'était sa servante, bon sang ! Sa servante... Et pourtant...
Chaque fois qu'il la regardait, il ne pensait qu'à l'embrasser, qu'à la posséder.
Spoiler:


— Rien de cassé ? demanda-t-il, et son souffle fut comme une caresse sur ses lèvres.
— Non, dit-elle, oppressée.
Il se releva sur les coudes pour lui permettre de respirer, mais ce mouvement rapprocha plus encore sa bouche de la sienne.
Un tremblement le parcourut. Sa bouche descendit encore. Il glissa les doigts dans sa chevelure, ses cils s'abaissèrent, il inclina la tête...
Dans un effort désespéré, elle glissa les mains sur son 
torse pour le repousser.
— Non, murmura-t-elle.
Alors, au lieu de s'abattre sur sa bouche, ses lèvres lui effleurèrent la joue, l'oreille, en une série de caresses érotiques qui se poursuivirent jusqu'au creux de sa gorge.
— Chut... Je ne vous ferai aucun mal, Briana. Je ne ferai rien contre votre gré.
La douceur, la chaleur de ses lèvres lui firent perdre le contrôle : elle gémit, referma les doigts sur son torse, se tendit de tout son corps vers lui. A sa réaction instinctive, il répondit par un gémissement et sa main trouva son sein, le saisit fébrilement tandis que leurs bouches se joignaient.
Ce fut comme une explosion qui l’ébranla au plus profond de son être. Haletant, elle noua plus fort les bras autour de son cou pendant que ses mains l'exploraient, l'enflammaient d'un désir terrible, ravageur.
— J'ai envie de toi... souffla-t-il. Toi aussi tu me veux... Dis-le...
Oh oui, elle avait envie de lui ! Mais quand il essaya de lui remonter sa robe, un sursaut de conscience la fit tressaillir. Elle interrompit son geste et s'arracha à sa bouche.
— Non ! s'exclama-t-elle. Je vous en prie, non...
Ses doigts se refermèrent sur la chair tendre de sa
cuisse, la blessant cruellement. « Jamais il ne pourra s'arrêter. Oh non, il ne s'arrêtera pas... » pensa-t-elle, paniquée.
Et pourtant, il s'arrêta. Le souffle rauque, il courba l Et pourtant, il s'arrêta. Le souffle rauque, il courba la nuque jusqu'à ce que son front touche le sien, tandis que ses ongles s'enfonçaient dans sa cuisse. Elle serra les dents, comprenant qu'il ne cherchait pas à la tourmenter mais à se dominer lui-même. Immobile sous lui, elle assista au duel entre son instinct sauvage et son sens de l'honneur. Progressivement, la tension en lui s'apaisa. Relevant la tête, il plongea les yeux dans les siens.
Allait-il déverser sa rage et sa frustration sur elle, qui l'avait encouragé pour ensuite le rejeter ? Non, il lui effleura les lèvres d'un baiser, un seul, mais très tendre.
— Écoutez... il ne faut pas avoir peur de moi. Je vous ai dit que je n'agirai pas contre votre gré. Ce qui pourtant ne change rien à la réalité : je vous veux, Briana, et je sais que vous aussi, vous avez envie de moi.
 
Spoiler:

Stuart la découvrit plantée devant la porte de la cuisine, quand il poussa son cheval fourbu dans la cour. Elle serrait quelque chose au creux de son tablier. Elle ne portait pas sa coiffe, si bien que ses boucles acajou cascadaient librement autour de ses épaules. Le bruit de succion des sabots dans la boue la fit se retourner.
Il vit ses beaux yeux se plisser, puis soudain, son visage s'éclaira. Lâchant son tablier d'où tomba une pluie de feuilles vertes, elle courut vers lui.
L'un de ses hommes cria quelque chose, un mot de bienvenue sans doute, auquel Stuart ne réagit pas. Il n'avait d'yeux que pour elle.
Il se laissa glisser de sa selle, le cœur léger. Qu'elle était belle ! Elle lui avait terriblement manqué. Elle s'arrêta tout près et il faillit la soulever dans ses bras pour la faire tournoyer.
— Vous êtes rentré... murmura-t-elle.
Etait-ce la timidité, la méfiance après ce qui s'était passé entre eux ? Son sourire radieux tremblait sur ses lèvres.
— Oui, je suis rentré.
Est-ce à celà que vous passez vos journées, en mon absence ?
Ah, au moins vous avez la bonne grâce de rougir !
Elle s'empourpra de plus belle, et il sentit son cœur se serrer.
Combien ces soirées passées à bavarder, à guetter ses sourires lui avaient manqué ! Il savait l'avoir profondément blessée en faisant châtier Quincy et Jennings, et il aurait aimé en parler avec elle, s'expliquer. Lui avouer qu'il avait été affligé de devoir punir les deux voleurs de bétail.
Et qu'il regrettait de l'avoir tancée en public, dans la cour.
Il avait tant à lui dire... Mais c'était difficile. Il restait le maître, et elle la servante. Or un maître ne s'excusait pas auprès de ses domestiques, au risque de voir son autorité bafouée...
 
lilou16
lilou16
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 546
Date d'inscription : 13/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  calypso le Sam 3 Déc 2016 - 22:04

@lilou16 a écrit:
Il y a des livres dont on se sépare sans regrets et d’autres que l’on aime conserver … Prisonnière du désir de Candice Proctor 3343367894
Ce roman nous transporte au cœur d’un pays brutal, tout comme ceux qui l’habitent. L’Atmosphère  est sombre, le Climat est rude, l’avenir incertain,
On assiste ici, à un chassé-croisé sentimental entre la belle et courageuse Briana, dépossédée et asservie  et le Capitaine Stuart Saint John  homme froid et implacable,
Si l’attirance physique est indéniable, Entre le Maitre et l’esclave,  la tension est palpable, omniprésente,   ils se désirent, s'affrontent, luttent contre l'autre et contre eux-mêmes, Les sentiments évoluent dans un contexte impitoyable,  ils doivent apprendre à s’accepter, à se faire confiance. Certains passages sont difficiles, émouvants, intenses, ce qui donne plus de poids et de profondeur à l’histoire de « cet Amour Interdit »
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation


tout à fait raison Lilou16 ! un tres tres bon livre !
tu devrais le poster dans mes coup de coeur !
calypso
calypso
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2430
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  lilou16 le Dim 4 Déc 2016 - 9:20

@calypso a écrit:il y a des livres qu'on est pressé de finir......mais celui là j'en aurai bien pris au moins 200 pages de plus ....

@lilou16 a écrit:Il y a des livres dont on se sépare sans regrets et d’autres que l’on aime conserver …  
Ha! ha! Calypso , je vois que nous sommes en parfait accord ! 

Lorsque tu parles de coup de cœur (tu entends liste de coup de cœur au gré des lectures ?)
lilou16
lilou16
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 546
Date d'inscription : 13/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  calypso le Dim 4 Déc 2016 - 14:53

@lilou16 a écrit:
@calypso a écrit:il y a des livres qu'on est pressé de finir......mais celui là j'en aurai bien pris au moins 200 pages de plus ....

@lilou16 a écrit:Il y a des livres dont on se sépare sans regrets et d’autres que l’on aime conserver …  
Ha! ha! Calypso , je vois que nous sommes en parfait accord ! 

Lorsque tu parles de coup de cœur (tu entends liste de coup de cœur au gré des lectures ?)

ah ah lilou16 ....je vois qu'on est en osmose ! 

 Et oui ! quand j'ai pas d'idee lecture (euh trop d'idees lectures ! ) j' aime piocher dans les "coup de coeur "
calypso
calypso
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2430
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Prisonnière du désir de Candice Proctor Empty Re: Prisonnière du désir de Candice Proctor

Message  fabdragon le Ven 3 Nov 2017 - 21:52

S.U.B.L.I.M.E, c'est le seul mot qui me vient à l'esprit pour ce roman, Stuart et Brianna sont magnifiques, un vrai coup de cœur. Il va rejoindre ma liste de romans préférés.

Merci Lilou16 de m'avoir conseillé cette lecture, sans toi je serais passé à côté de cette pépite.

Prisonnière du désir de Candice Proctor 228924822 Prisonnière du désir de Candice Proctor 228924822 Prisonnière du désir de Candice Proctor 228924822 Prisonnière du désir de Candice Proctor 228924822 Prisonnière du désir de Candice Proctor 228924822
fabdragon
fabdragon
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 754
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum