Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Message  Perle le Sam 15 Oct 2011 - 0:45

Cette nouvelle fiction nous plonge cette fois ci au coeur de l'Ecosse et de ses légendes envoûtantes !



Petit lexique vous permettant de mieux comprendre les termes employés:

*sluagh : en gaélique ''La Horde, l'Armée'' - esprits maléfiques du folklore d'Ecosse, qui chassent nuitamment, volant en nuée dans le ciel nocturne et en enlevant ou attaquant les égarés. Ce sont des Unseelies. Il rôde en meute, surtout entre la tombée du jour et minuit. Lors de ces cavalcades au-dessus des champs et des villages, il arrive que le Sluagh tue chats, chiens, bétails en leur décochant des flèches venimeuses. Ces flèches ne sont pas mortelles aux humains, mais elles peuvent les "enchanter" ou les frapper de torpeur.


*Callcannon : Plat traditionnel pour fêter HalloweenIl s'agit d'une purée dans laquelle on ajoute du chou ou des oignons coupés en lamelles. Dans cette purée, on met une bague, un dé, une figurine de porcelaine, une pièce de monnaie. Celui qui tombera sur la bague se mariera dans l'année, celui qui trouvera le dé ne se mariera jamais, celui qui tombe sur la figurine aura un enfant et celui qui aura la pièce fera fortune !


*Samhuinn : En Ecosse, la fête de l’Automne porte le nom de Samhuinn (ou Oidhche Shamhna en gaélique), plus connu de nos jours sous le nom de Halloween.

*Imbolc : Fête du printemps en Février

* Beltane : Fête de l'été en Mai

*Lungnasad : Fête de l'Automne en août


*Bean sith : être fantastique Celte. Ses hurlements annonceraient une mort prochaine. Elle peut revêtir plusieurs apparences. On la rencontre sous la forme d'une belle jeune fille au visage dévoré par les pleurs ou au contraire d'une vieille femme hideuse aux longs et maigres cheveux.


*Unseelies : les "non bénis". Dans le folklore écossais, ce sont des fées maléfiques, non favorables à l'humanité. Ils ne sont pas foncièrement mauvais, et presque toujours, ils nuisent ou perturbent l'humanité. Tout de même les Unseelies comprennent les plus malicieux, malveillants des fées, et un certain nombre de monstres de l'apparence horrible et aux redoutables capacités.


*Sgian Dubh : désigne le petit couteau généralement porté par les Ecossais en kilt dans leur chaussette droite.


*Sassenach : terme gaélique désignant un Anglais. Souvent utilisé par les écossais.



Le contexte :

Cette histoire se déroule entre le premier et le deuxième tome des "Coeur de gaël" de Sonia Marmen, le soir d'une des fêtes d'Halloween. Vous allez connaître le départ d'une tragédie qui touchera Liam et Caitlin dans le second tome intitulé "la saison des corbeaux".



Ecosse, vallée de Glenlyon, au crépuscule du 31 octobre 1706.



Dans l'obscurité partielle de la lande, cachés au pied d'un amas de buissons d'ajoncs, cinq garçons, dont le plus vieux avait douze ans, se préparaient à faire une farce aux Campbell ennemis de leur clan.

La saison des pâturages tirait à sa fin, et avant le rassemblement des troupeaux, ils avaient décidé que le soir de Oidhche Shamhna, était le moment propice à leur facétie.


- Papa ne va pas être content s'il apprend qu'on lui a désobéi, chuchota le plus jeune des cinq à son frère Duncan.

-Ne soit pas si couard, Ranald, et puis je ne me souviens pas qu'il nous ait interdit de nous en approcher, mais seulement qu'on est trop jeune pour participer au vol de bétails, répondit l'ainé.

- Bon, on ne va pas y passer toute la nuit. Les deux Campbell de garde viennent de compter leurs bêtes et maintenant qu'ils sont partis, c'est le moment d'agir, annonça Alistair MacDonald fils du laird de Glencoe.

-Tu surveilles les alentours, et tu nous préviens du danger en miaulant trois fois, dit Duncan en serrant les épaules de son frère pour lui donner du courage. Au moindre danger, tu cours prévenir papa.

Le petit groupe se dirigeait à pas feutrés et rapide vers les moutons qui paissaient tranquillement dans la vallée. Ils étaient chargés de seaux remplis de teintures de lichens. Ils s'attaquèrent avec organisation et rapidité à la décoration de la laine des moutons. Par moment, on entendait leurs rires étouffés et on en connaissait la cause. La tête que feraient les Campbell dès le lendemain matin, quand ils découvriraient la couleur orangée de leur bétail !

Ranald surveillait avec attention les alentours, guettant le moindre bruit suspect.

Devant lui, bien plus haut dans le ciel, il vit un troupeau massif d'oiseaux noir en colère qui s'approchait dangereusement du bétail, au risque d'alerter les Campbell des huttes avoisinantes. Ranald préféra prévenir ces compagnons, plutôt que de se faire surprendre par les ennemis. Il commença à miauler une fois, puis une deuxième fois plus longuement.

-Haarr ? Un chat! Il est pour moi! dit un sluagh à sa horde.

Ce qu'avait pris Ranald pour des oiseaux nocturnes, était en fait une armée de petits hommes très pâles volant en groupe au dessus de la lande.

Le sluagh trépignait d'impatience de dénicher le chat qu'il avait entendu miauler. Il quitta le groupe, s'approcha de l'orée du bois et arma son arc.

Ranald miaula une troisième fois.

-Ouch!

Quelque chose avait éraflé profondément son bras droit, le projetant au sol.

Une petite flèche était logée dans l'herbe. Soudain il entendit le tintement de petites clochettes s'approchant de sa cachette. Paniqué, il prit une grosse pierre sur le sol et se prépara à attaquer. Une petite forme apparut devant lui. Elle portait des vêtements vert sombre, et des clochettes qui devaient probablement être accrochées à ses poignées et ses chevilles. Ranald croyait rêver car il s'aperçut que les pieds de cette chose ne touchaient pas le sol ! Le sluagh continua de s'approcher et eut une exclamation de surprise en voyant le garçon accroupi. Ranald le vit plus distinctement et s'affola. Sans réfléchir, il tira la pierre de toutes ses forces, au visage pâle et effrayant de cet être aux dents aiguisées, et s'enfuit en direction des chevaux qui les attendaient plus loin.

Une fois fini, les quatre garçons coururent rejoindre Ranald et les chevaux. Tous détalèrent au galop en laissant libre court à leur fou rire. Seul Ranald ne riait pas. Il ne raconterait pas sa mésaventure pour ne pas qu’on le croie fou ou maudit.


Ranald et Duncan se séparent d'Allan, Alaisdair et Ian pour rejoindre leur famille.

- J'espère que Francès a trouvé une bonne histoire à raconter à maman et papa pour excuser notre absence, s'inquiéta Ranald

-Et bien, nous allons le découvrir, viens, entrons!

Les traits d'anxiété disparurent du visage de Caitlin en voyant ses deux chenapans rentrés sains et saufs. Sa fille, Francès, lui avait raconté que ses frères étaient partis se laver à la rivière. Il fallait être dupe ou stupide pour croire que Duncan et son frère se soient lavés dans la rivière par le froid glacial qu'il faisait dehors. La neige ne tarderait pas à venir d' ailleurs. Elle ne leur dit rien mais leur adressa un regard désapprobateur en voyant les mains colorées que Duncan tentait de dissimuler sous son tartan. Leur père, Liam, demanda mine de rien, si la baignade avait été bonne.

Les coupables firent la grimace et baissèrent la tête. Quand à Francès, âgée de huit ans, elle leur souriait en toute innocence, fière que ses parents aient cru à son histoire. "Pauvre Francès, il faut vraiment pas compter sur elle pour nous couvrir !" pensa Duncan. Malgré tout, il regarda sa soeur et lui fit un clin d'oeil complice. Toute guillerette, elle alla rejoindre leur mère qui finissait de se préparer pour la fête.

Un énorme banquet était donné dans la grande salle principale du village. Des étalages de plats traditionnels tel que le Callcannon, étaient disposés sur de grandes tables de bois. Des tonneaux de whisky étaient disposés ça et là de la pièce.

A l'extérieur, les sons des cornemuses et des tambours faisaient vibrés les coeurs et répandaient une certaine sécurité dans cette nuit sans lune.

La fête de Samhuinn (oidhche Shamhna en gaélique) était autant attendu que la fête d'Imbolc, Beltane ou Lungnasad. Tous les enfants transportaient une Neepy Candle qu'ils avaient pris plaisir à créer dans la journée et maintenant ils les comparaient entre eux en s'extasiant de leurs formes. La plupart avait un visage diabolique gravé dans un rutabaga ou un navet évidé et éclairé de l'intérieur par un morceau de bougie. Des jeux avaient été mis en place dont certains avaient un aspect divinatoire.

- Hé Dun, Ran, venez voir ! Les interpela leur ami Allan, devant un stand.

Une vieille femme à la chevelure hirsute et blanche, tenait un miroir dans une main et dans l'autre une pomme. Vêtue d'une robe verte et d'un manteau gris, elle regardait fixement sans ciller Duncan qui se mit à avoir des frissons.

-Veux-tu découvrir le visage de ta future bien-aimée mon petit? Lui demanda t- elle.

-Non madame.

-Vas-y Duncan, c'est très drôle, tu vas voir, lui conseilla Ian qui les avait rejoins.

- Bon, puisse que tu le dis... en plus j'ai faim.

Duncan s'assit en face de la dame, limite hideuse, et commença à manger la pomme tendue. A la dernière bouchée, elle tendit le miroir face à son visage. Une petite fille avec une épaisse crinière rousse, une belle bouche charnue et de beaux yeux bleus cristallins apparut derrière le miroir. Elle lui faisait face, surprise elle-aussi de le voir à travers le miroir. Elle fronça les sourcils et lui tira la langue avant de disparaître aussi vite qu'elle était apparue.

-Oh, la garce! s'écria Duncan qui partit, boudeur, loin de cette table.

-Hé te vexe pas ce n'est qu'une blague, Dun! s'écria Ian et Allan en coeur, avant de rire à gorge déployée.

Tous deux avaient eu droit à la même farce plus tôt et ils avaient éclaté de rire en regardant le dessin sur le miroir. La tête d'une vache y était dessinée à la peinture.

Sur le point de rejoindre son frère, Ranald qui avait ri aux larmes, fut arrêté par la main rêche et dure de la vieille dame sur son poignée. Une indescriptible sensation de torpeur et de froid l'envahi. Des frissons remontaient de son bras à sa nuque. Progressivement, un silence autour d'eux s'imposa. Une obscurité totale les engloutit. Ils étaient seuls, coupés du monde des vivants, comme s'ils avaient traversé le passage menant aux royaumes des Ombres, des légendes de son peuple. En la regardant dans les yeux, il eut la sensation qu'un lien invisible lui enserré son petit cou. Une odeur de rance presque putride emplie ses narines jusqu'à lui provoquer des nausées. Une angoisse soudaine l'envahie. Il avait deviné:

- Be...Bean sith, ne me fait pas de mal ! supplia Ranald les larmes aux yeux.

- Ainsi tu sais qui je suis. Mais sais-tu que ton acte envers le sluagh que tu as blessé, à provoquer la colère de sa horde et de leur roi? On ne s'attaque pas impunément aux Unseelies ! gronda t- elle d'une voix rauque.

Elle avait le visage pâle et les plis de plus en plus creusés sur son front, n'auguraient rien de bon. Ses yeux semblaient le transpercer et il avait l'impression qu'une grosse boule s'était logée dans sa gorge.

- Pitiéee, j...j'ai eu pe...peur, sanglota t-il, j..j'voulais pas lui faire mal.

- On m'a envoyé à toi pour te punir, répondit-elle le visage impassible comme si la terreur de ce petit garçon de presque dix ans, ne la touchait pas. Je vais prophétiser ta vie!

-Non, NOOONNN !!!! Hurla t-il, complètement paniqué. S'il vous plaît, pitiéééé, J'vous en prie , NOOONNNN !!

Il se débattait de toutes ses forces, le visage défiguré par la peur, les yeux affolés et la bouche grande ouverte d'où sortaient des petites plaintes. Il tremblait, et sautait sur place comme si, en le faisant, il échapperait à l'emprise de cette main sur son poignée. Sa mort était imminente, son coeur battait à tout rompre, sa respiration était haletante. Il ne voulait pas mourir. Tant de belles choses l'attendaient : recevoir son premier Sgian Dubh, botter les fesses de ces maudits Sassenach, participer aux vols de bétails avec son frère et ses amis, faire une course de chevaux dans la vallée, inviter Amélia à danser, et peut être recevoir son premier baiser.

ILS ne le laisseraient pas tranquille. ILS voulaient leur vengeance. ILS le voulaient lui. ILS le voulaient mort. Rien ne servait de se débattre. Son destin était tracé.

Ranald cessa tout mouvement. Le souffle court, le visage mouillé par ses larmes, il se résigna à accepter son sort. La tristesse remplaça ses peurs : il ne pourrait pas dire au revoir à son frère, complice et merveilleux ami, ni serrait une dernière fois dans ses bras, sa petite soeur si douce et coquine parfois. "Papa... papa pardonne-moi. Tu ne me verras pas devenir un guerrier brave et fort comme toi. Oh papa, j'ai peur".

-Ranald!! entendit-il.

C'était un souffle murmurant son prénom.

"Oh, ma douce maman, je voudrais tant que tu me prennes dans tes bras".

-Ranald, répond moi!

La voix, un peu plus reconnaissable, semblait inquiète.

" C'est toi maman? Non, j'entend ta voix, mais tu n'es pas là." Ranald émit un sanglot. Il était seul.

-Fils, qu'est-ce que tu as? dit la voix troublée de Liam.

-Ranald, mon bébé, regarde moi!! Oh mon dieu Liam, qu' est-ce qu'il a? Il est si pâle! Ranald!!! RANALD!!!! cria sa mère.

-Maman ! s'écria Ran.

Y avait-il de l'espoir? Ses parents venaient-il le chercher? Ranald les chercha autour de lui, mais tout n'était que ténèbres. Il venait de s'apercevoir que la vieille dame n'était plus là, et pourtant, il sentait toujours sa main sur son poignée gauche.

Soudain, le voile obscure autour de lui se dissipa progressivement, la musique revint et des visages connus lui apparurent. Il vit sa mère en larme face à lui avec le visage anxieux. Son père se tenait accroupi à leurs côtés, sa grande main chaude sur la nuque de son fil. Duncan, un peu plus loin, serrait Francès contre lui et regardait dans sa direction.

La Bean sith lui avait laissé la vie sauve. Tout ceci lui avait servi de leçon. Il avait eu une véritable frayeur et il ne comptait pas la partager avec ses proches qu’il aimait tant.

-Maman, Papa, je suis fatigué, je voudrais rentrer.

-Ran! Qu'est-ce que tu as eu? Tu as mal quelque part? Tu as le visage couvert de larmes, tu ne disais rien et tu es si pâle, dit Caitlin soulagé de retrouver son enfant.

-Fils, qu'est-ce que tu t'es fait au bras? demanda Liam.

- Je sais pas. Je crois que j'ai dû m'accroché à un buisson d'Aubépine, mentit-il.

-C'est ce qui pourrait expliquer son état, mo ghràidh. Ne t'inquiète pas. Je le ramène à la maison avec les petits, va chercher la guérisseuse pour voir s'il n'y a pas d'autres risques pour lui.

Caitlin hocha la tête et Liam le souleva dans ses bras musclés.

Plus loin, dans la lande sauvage et s'éloignant des festivités, la Bean sith sourit en songeant que dans huit ans, son hurlement annoncerait une mort prochaine.

***

-Marion! Marion Campbell de Glenlyon, attend-moi! Dis-moi, tu as vu quelque chose dans le miroir? demanda une petite fille à sa copine rousse.

-Si tu veux savoir, j'ai vu un garçon à l'air crétin avec sa bouche grande ouvert! Ce jeu est débile! Mon mari sera fort, courageux, intelligent et il sera la fierté de notre clan! répondit Marion, l'air déterminé.


Dernière édition par Perle le Sam 15 Oct 2011 - 14:20, édité 1 fois
avatar
Perle
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 2942
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 28
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Message  ninou-lilou le Sam 15 Oct 2011 - 10:03

Merci pour cette plongée en Ecosse ! Connaissant l'histoire entière du Coeur de Gaël, je n'ai pas eu de mal à situer l'action. Bravo à celle qui l'a écrit
avatar
ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9802
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “You take care of my cop, body and soul.”

Revenir en haut Aller en bas

ça donne envie

Message  ysalia21 le Ven 21 Oct 2011 - 17:44

Je ne connais pas cette série, mais cette petite histoire donne envie de la découvrir! Je crois que je vais aller faire un tour sur mes sites de livres préférés pour voir si je peux me procurer le tome 1!
avatar
ysalia21
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 444
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part entre une pile de livres... et une autre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Message  guizma le Ven 21 Oct 2011 - 21:00

c'est pour moi, la seule et unique saga qui restera au plus haut sommet des livres que j'ai aimé. Fonce Ysalia! tu ne pourras pas le regretter.

Cette nouvelle parle des enfants de Caitlin et Liam. Dans la saga, il n' ait jamais eu questions de ces êtres celtiques, pourtant les contes écossais et irlandais en sont bourré. C'est, je pense, une bonne et nouvelle intégration de ces êtres dans cette saga. Après tout, c'est pour halloween, et qui prouve que ces êtres n'existent pas?

avatar
guizma
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 2240
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 39
Localisation : bouche du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Message  Réglisse le Jeu 3 Nov 2011 - 18:02

La bande de diablotins a connu une belle frayeur et leur futur
avatar
Réglisse
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 98
Date d'inscription : 27/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Message  Linda le Mar 8 Nov 2011 - 10:50

Móran taing Guizma !

Tu m'as bluffée ! Réellement ! Je viens de lire une histoire passionnante, où tu mêles très bien le folklore ghàidhlig et les légendes celtes.
Je ne connais pas la série des romans que tu as cités, alors je me suis focalisée sur ta nouvelle. Un excellent rythme, une chute finale très bien placée, de l'action, on sent la chaleur et l'ambiance ! Les bons vivants que sont les Écossais !

Tha sin uabhasach math ! ! Iongantach ! Okay calin

Gros bisous Guizma, tu aurais mérité un prix ! !

Linda :highlander:


Dernière édition par Linda le Mar 8 Nov 2011 - 12:46, édité 1 fois
avatar
Linda
Lady Romancière
Lady Romancière

Messages : 637
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Loin...
Humeur : Zen attitude

http://lindasaintjalmes.wix.com/linda-saint-jalmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Message  guizma le Mar 8 Nov 2011 - 12:23

Tapadh leat, a ghaoil linda!

c'est toi qui est Iongantach ! Tu as pris le temps de toutes nous lire et d'y mettre un commentaire. Je suis tres contente de ce que tu as pensé de ma nouvelle.
Móran taing !


Si tu desires connaitre ce qui c'est rellement passé pour les personnages de cette nouvelle dans le 2d tome, tu peux cliquer sur ce spoiler
Spoiler:
Duncan Macdonald fait la rencontre Marion Campbell, son ennemi. Apres un depart tumultueux en eux, ils finissent par s'aimer et se marier. A ses 18 ans, Ranald mourut sur un champs de bataille, provoquant douleur et tristesse mais aussi la séparation de ce merveilleux couple qu'est Liam et Caitlin.

Si un jour tu as l'occasion d'avoir cette sublime saga dans tes mains, n'hesite pas à la lire, c'est poignant mais aussi c'est une évasion assurée dans l'écosse d'autrefois, et les tourments du peuple écossais.

pòg, linda.

chì mi a dh'aithghearr thu !!
avatar
guizma
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 2240
Date d'inscription : 28/12/2010
Age : 39
Localisation : bouche du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle n°3 : La punition d'Halloween

Message  Linda le Mar 8 Nov 2011 - 12:43

coeur Evalluation Taing mhór !

Je ne savais pas que vous écriviez des nouvelles, tellement prise par mon travail !
C'est normal que je vous lise, lol. Ce fut un plaisir !


Je ne connaissais pas les romans que tu as cités (répétition, lol), mais tu m'as donné envie. Tout ce qui se rapporte aux Highlands me touche profondément, alors je vais suivre ton conseil.

J'aime beaucoup le fait que tu utilises le Gàidhlig, je commence à prendre des cours de prononciation, et... oh purée... ça n'a rien à voir avec l'écrit ! ! ! affraid Smile
J'ai des fois l'impression d'avaler ma langue !

Dans tous les cas, je te le répète, je suis charmée par ta nouvelle. :highlander:

Pòg, chì mi a dh'aithghearr thu cuideachd !
avatar
Linda
Lady Romancière
Lady Romancière

Messages : 637
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Loin...
Humeur : Zen attitude

http://lindasaintjalmes.wix.com/linda-saint-jalmes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum