La cité des insoumis de Charlie Eriksen

2 participants

Aller en bas

La cité des insoumis de Charlie Eriksen Empty La cité des insoumis de Charlie Eriksen

Message  Agalactiae Mer 30 Mar 2022 - 21:18

La cité des insoumis
de Charlie Eriksen


La cité des insoumis de Charlie Eriksen La-cit10


Résumé :

Luxiel est en ébullition. La guerre civile opposant fidèles du culte dualiste et partisans du progrès menace d'éclater à tout moment. Au cœur de la ville, les alliances se font et se défont, les adversaires d'hier sont les alliés de demain. Un jeu dans lequel Dragan prend plaisir à évoluer, lui qui semble avoir toujours un coup d’avance.

Alors lorsqu’il invite Maël à rejoindre son équipe, se doute-t-il des multiples conséquences de l'enrôlement de cet aristocrate déchu au tempérament de feu ?

Pour la troupe des Lézards, l'heure est venue de choisir quel camp rejoindre dans la lutte à venir. Ensemble, réussiront-ils à vaincre leurs nombreux adversaires et à se faire une place au cœur de la Cité des insoumis ?

Une chose est sûre : dans le milieu de la pègre, mieux vaut garder ses amis près de soi, et ses ennemis plus près encore...


#Aventure #Amitié #Stratèges #Voleurs


Sortie le 7 avril 2022 chez Haro

_________________
La cité des insoumis de Charlie Eriksen Sans_t11
Agalactiae
Agalactiae
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 4350
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

La cité des insoumis de Charlie Eriksen Empty Re: La cité des insoumis de Charlie Eriksen

Message  Agalactiae Lun 11 Avr 2022 - 20:56

Il me tardait de me plonger dans cette histoire lorsque la couverture a été révélée.
Dans La cité des insoumis, Charlie Eriksen nous embarque dans un monde fantasy à Luxiel, ville portuaire où voleurs, brigands, manipulateurs sont rois. Les alliances s'y multiplient, d'autres se dénouent, les hommes s'épaulent et d'autres se déchirent afin de régner.

Dans la pègre de Luxiel, les individus, escrocs, cambrioleurs et autres brigands, appartiennent à des groupes, qui s'affrontent et se déchirent. Nous faisons la connaissance de Dragan, alors qu'il comptait voler un aristocrate dans une ruelle. Dragan est voleur professionnel, mais il a un code d'honneur, et même s'il s'est fait devancer sur ce coup, il ne peut se résoudre à abandonner Maël et le laisser se vider de son sang...
Nous découvrons alors, tout comme Maël, la bande des Lézards, leurs codes, leurs missions.

J'ai beaucoup aimé cette histoire. J'ai adhéré à l'univers développé par l'auteur. C'est froid, sombre, on comprend les enjeux au fil des pages.

J'ai particulièrement aimé Dragan. C'est le genre de personnage que j'aime ! Le genre très énigmatique, secret, mais que l'on sent malgré tout honnête et droit, même s'il cache des choses. On comprend qu'il le fait pour le bien de sa famille, son clan, dont il s'est octroyé la responsabilité.
Plus j'avançais dans le livre, et plus je l'appréciais en fait. Il donne l'impression d'être impitoyable, trop sûr de lui, mais c'est parce qu'il a certaines cartes en main, que ses amis n'ont pas.
Maël est un personnage attachant aussi. C'est un bourgeois certes, mais c'est avant tout un homme qui s'est fait rejeté par les siens... Dragan, bien que méfiant, va être touché par son histoire et va lui laisser sa chance, celle d'appartenir à une famille.

De nombreux personnages secondaires sont très présents aussi et ont leur place dans l'histoire. Alexander, Léo, Isaac, membres des Lézards ont un rôle primordial au sein de leur bande, avec chacun un certain vécu, une histoire, et qui ensemble, se serrent les coudes et appartiennent à une vraie famille. J'ai aimé les découvrir d'ailleurs, dommage de ne pas en avoir eu plus, même si ce n'est pas le sujet principal.
J'ai vraiment aimé les relations entre toute la bande mais surtout celle entre Dragan et Maël. Toutes leurs interactions étaient captivantes, car c'est dans ces moments-là qu'ils se dévoilent un peu plus, les deux restant tout de même secrets et pudiques.

L'intrigue est vraiment bien menée, on ne s'y ennuie pas une seconde. Difficile d'en dire plus de peur d'en dévoiler d'avantage, mais je n'ai pas vu arriver un certain rebondissement. Certes,on y pense au début, puis après, j'avais tellement la tête dans le roman, que lorsqu'il arrive, j'ai fait un bond ! Puis je me suis reprise, car malgré tout, je savais... le dernier acte se déroulant avant cet évènement entre deux personnages était symbolique et voulait tout dire.

J'ai aimé la plume de Charlie Eriksen, que je ne connaissais pas du tout, j'ai aimé sa manière de peindre son univers, avec quelques touches de magie, c'était très immersif, on s'y serait cru ^^
Quel dommage de devoir quitter Dragan, Maël et tous les autres... Je serais bien restée dans cet univers un peu plus longtemps ^^


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation / 5

_________________
La cité des insoumis de Charlie Eriksen Sans_t11
Agalactiae
Agalactiae
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 4350
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

La cité des insoumis de Charlie Eriksen Empty Re: La cité des insoumis de Charlie Eriksen

Message  Ichmagbücher Jeu 12 Mai 2022 - 21:56

Les circonstances politiques indiquées dans le résumé ne m'ont pas paru flagrantes. Au début, ces tensions sont inexistantes ou plutôt invisibles. C'est vraiment au moment du tournoi des clés que l'atmosphère tendue commence à se ressentir. A partir de ce moment, tout s'accélère, la rébellion se répand comme une traînée poudre, montant crescendo jusqu'à la confrontation, jusqu'à l'implosion. Tout se passe dans la même cité, rien ne semble déborder de ce cadre. Je regrette ce manque, parce que le contexte dans son ensemble n'est déjà pas facile à saisir, c'est un peu confus. Pour cause, de nombreux éléments nous échappent et prennent sens au fur et à mesure, tout s'éclaire vraiment à la fin.
Selon moi, la partie préalable à ce déclic concerne surtout les personnages et les affaires internes à leur groupe et leurs interactions avec leurs vis-à-vis criminels. Tout est fait dans la subtilité, on sait que Dragan a beaucoup de secrets et tait ses intentions réelles à ses acolytes, ceux-ci n'arrêtent de lui reprocher. Ca m'a dérangée parce que je ne comprenais pas les enjeux. Les indices sont disséminés avec parcimonie. Un aspect positif ressort quand même de cette approche : l'évolution de la relation sentimentale, très en retrait, elle est abordée tout en finesse. Et pourtant elle joue un rôle non négligeable dans le récit.
Et puis il y a Gaia, une artiste un peu légendaire, dont on ignore tout. L'aspect artistique et culturel, au fort impact politique malgré tout, m'a beaucoup plu. Cela relève même légèrement d'un caractère théologique. Ses œuvres sont inspirantes et percutantes. Cependant, le mystère autour de son identité est trop mystique, on n'obtient pas toutes les réponses.
L'aventure se déroule dans un décor moyenâgeux, d'autant plus frappant que l'on découvre l'autre ville uniquement en totale contradiction avec Luxiel, par les critiques qui en sont faites. Un ton de Steam punk très léger plane sur l'univers.
Une lecture intéressante et une intrigue bien ficelée, mais dont je me suis sentie écartée. Je n'étais pas assez impliquée dans l'histoire pour vraiment en profiter. Cela dit, la particularité de Dragan est très originale.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation, 75 / 5
Ichmagbücher
Ichmagbücher
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 182
Date d'inscription : 03/03/2019

http://ichmagbuecher.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum