Boulevard Des Passions, le Forum.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Virtus et Honor de Maya David

3 participants

Aller en bas

Virtus et Honor de Maya David Empty Virtus et Honor de Maya David

Message  Isatis Mer 14 Juil 2021 - 18:43

Virtus et Honor
de Maya David


Virtus et Honor de Maya David B32baf10



Résumé :

Aelius Acilius Valens a voué sa vie à l’Empire. Imperator renommé et victorieux, ami intime de l’empereur Hadrien, il préfère aux mondanités et à l’hypocrisie de Rome le frisson des combats et l’esprit de corps de la légion.

Si Valens est de ceux à qui l’on obéit, Astreos n’a quant à lui jamais su le faire. Passé de maître en maître, sa dernière rebuffade le ramène dans la crasse des geôles de Servius, marchand d’esclaves de la famille impériale. Lorsqu’il est offert au général Valens, tout indique que l’histoire est en passe de se répéter.

Seulement Valens n’a rien de commun avec ses anciens maîtres. Il n’a jamais oublié que seuls la virtus et l’honor font l’homme.

Ce même honneur qui pousse Astréos à vouloir retrouver sa Grèce natale.

Même quand les dieux ont d’autres projets pour eux.

Sortie le 21 octobre 2021 chez Mix Editions

_________________
Virtus et Honor de Maya David Sans_t14
“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
Isatis
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 10934
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 42
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

Virtus et Honor de Maya David Empty Re: Virtus et Honor de Maya David

Message  Agalactiae Lun 6 Déc 2021 - 20:37

Dans Virtus et Honor, nous sommes propulsés en Rome antique, dans l'an 120. Je dis bien propulsés car Maya David nous offre là un roman très immersif.
Nous faisons la connaissance d'Astreos, un esclave passé de maître en maître, des maîtres impitoyables et dégradants. Lorsque l'empereur Hadrien l'offre au général Valens, Astreos n'attend rien de plus ou de moins que ses maîtres précédents. Mais l'esclave va avoir la surprise de rencontrer un tout autre type d'homme.

J'ai aimé les personnages. J'ai adoré Astreos, cet homme qui a connu la liberté mais qui se retrouve enchaîné, sans réel espoir d'une vie meilleure, ou plutôt d'une vie tout simplement. Aux côtés de son nouveau maître Valens, cet espoir va renaître, celui de retourner en Grèce et revoir sa famille. Il sait qu'il pourra peut-être y arriver, avec du travail et surtout du temps. Mais seulement le temps va lui offrir tout autre chose, une chose dont il ne pensait pas avoir un jour... On ne peut que fondre face à son sourire, son audace aussi ^^
A côté, nous avons bien sûr Valens. C'est un homme qui a vécu déjà, il n'a que faire du paraître et des mondanités des dirigeants et hauts placés. C'est un homme si charismatique, une vraie force tranquille en quelque sorte. En Astreos, il va reconnaître en lui la droiture, la force, l'intelligence, ses propres valeurs tout simplement.
J'ai aimé les suivre durant toutes ces années. Les voir se respecter, se faire confiance, tout en gardant cette limite qui tient de leur lien et de leurs places respectives à savoir maître et soumis. Les voir se rapprocher aussi, en voulant franchir cette limite, limite d'ailleurs presque inexistante aux yeux de Valens qui voit en Astros son égal. Mais égal, il ne peut pas l'être...et là est toute la complexité de leur relation.
Maya David a créé des personnages authentiques, avec leurs défauts, leurs faiblesses mais surtout leurs forces de caractère. L'ensemble fait vraiment réaliste et la plume de l'auteur et son style rend leur relation plus profonde encore. La romance est douce, réaliste, on y va pas à pas, mais chaque pas est très intense, parfois brutal.

J'ai aimé aussi tous les personnages secondaires qui apportent vraiment un plus à toute cette histoire... L'Empereur César, Hadrien, qui, tout compte fait, se rapproche des valeurs de son frère de coeur et ami Valens. Mais aussi Crispin, Octavia, Lucius, et un autre qui arrive un peu plus tardivement ^^ Sans oublier aussi la prêtresse Derdre qui m'a agréablement surprise.

J'ai adoré le style d'écriture de l'auteur, sa manière de nous conter cette histoire. J'étais dans ma bulle, j'étais totalement dépaysée et propulsée dans un autre temps, une autre époque. J'ai aimé son style en fait, car même s'il nous donne vraiment l'impression de nous plonger dans un ancien temps, ce n'est jamais lourd, justement.
Il faut mentionner aussi le travail historique réalisé, le réalisme. L'auteur est passionnée par cette époque et ça se sent. J'ai aimé sa justesse, et pudeur aussi. J'avais l'impression d'être dedans, avec les personnages, mais à la fois en retrait, comme si on observait ces moments précieux appartenant à une autre époque caché dans un petit recoin d'une salle. Pudeur surtout dans la relation entre ces deux hommes si intelligents et honnêtes, qui se vouent un respect des plus profonds, quelque soit la situation, le lieu ou leur rang. Et c'est ce que j'ai adoré ici.
L'époque, l'environnement, ne sont pas là pour planter le décor, très loin de là. Comme je le disais, c'est très immersif, truffé de petites informations ici et là, que ce soit sur les camps militaires, les combats, les lieux et mode de vie, les langages (j'ai d'ailleurs été étonnée par la familiarité avec laquelle les gens de l'époque pouvaient converser, en particulier les « nobles »), les collines d'oliviers, entre autres... sans jamais alourdir le récit.

Pas de raccourcis, ni de chemins faciles, Maya David a vraiment bien construit son roman. J'aurais pu en lire des pages et des pages encore, je ne voulais pas en ressortir. La fatigue m'a d'ailleurs empêchée de le lire trop vite, et honnêtement ce fut une bonne chose tout compte fait. Merci à Maya David pour ce délicieux moment de lecture, pour ce dépaysement et ce beau voyage dans l'Antiquité en compagnie de tous ces personnages, et surtout de Valens et Astreos, deux hommes vertueux et honorables.


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation , 5 / 5

_________________
Virtus et Honor de Maya David Sans_t11
Agalactiae
Agalactiae
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 4381
Date d'inscription : 16/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Virtus et Honor de Maya David Empty Re: Virtus et Honor de Maya David

Message  Ichmagbücher Lun 20 Déc 2021 - 18:58

Je m'attendais à un peu plus de rébellion de la part de l'esclave, mais force est de constater que les décisions de son nouveau maître ne justifient pas ce comportement en comparaison avec ses anciens. Pour le principe, il aurait quand même pu rechigner parce que ce changement d'attitude est trop rapide à mon goût, il s'assagit trop facilement. En peu de temps, Astreos prend la mesure de sa "chance", saisissant la personnalité de Valens qui gagne ainsi sa loyauté et dont il est prompt à rétablir l'honneur. S'apprivoisant l'un l'autre, ces valeurs accordée à l'honneur et à la vertu les rapprochent. Malgré tout, leurs caractères diffèrent totalement : le Grec est impulsif et agit avant de réfléchir aux répercussions ; le général romain appréhende les possibilités qui s'offrent à lui et trace son chemin en conséquence.

Valens s'attache les compétences de son serviteur. Au fil du temps et des missions, un respect s'installe entre les deux hommes, mais toujours teinté de l'ombre de leurs places. Si les sentiments s'intensifient, leur liaison est implicitement entachée par le rapport de force inégale. Astreos ne peut en faire abstraction, sa condition l'empêche d'apprécier et de profiter, et chacun redoute le moment inévitable qui semble se profiler à l'horizon. Ces non-dits font monter la tension.

L'intrigue se déroule sur plusieurs années et s'appuie sur le fait réel de la construction du mur d'Hadrien. L'empereur occupe un rôle non négligeable dans leur relation. Son amitié avec le général rend le personnage accessible et bien qu'on n'oublie jamais son pouvoir, on voit l'homme derrière sa position.

L'écriture fluide est ponctuée d'un certain nombre de termes romains qui instillent une ambiance un peu particulière. En toute objectivité, ce n'est ni bien ni mal, je constate simplement ce ressenti différent.

La liberté n'est jamais vraiment nommée et pourtant, l'histoire tourne autour de ce concept, fait les hauts et les bas. Une façon de vivre parfois difficile à assimiler par ces deux hommes, chacun d'un côté de la barrière.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation / 5
Ichmagbücher
Ichmagbücher
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 186
Date d'inscription : 03/03/2019

http://ichmagbuecher.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum