Les fragiles de Cécile Roumiguière

Aller en bas

Les fragiles de Cécile Roumiguière

Message  Elea le Mer 4 Juil 2018 - 11:57

Les fragiles 
de Cécile Roumiguière




Résumé :

Drew a dix-sept ans, on est grand à dix-sept ans. On a eu le temps d'apprendre à savoir qui on est. Pourtant, dans sa tête, Drew est encore cet enfant de neuf ans qui a pris le racisme de son père en plein plexus. A la sortie d'un match de hand, au volant de sa camionnette, son père a renversé Ernest, le gardien du stade, et s'est enfui sans le secourir. Il n'allait pas s'arrêter pour un sale nègre... Ce jour-là, Drew a grandi trop vite. Qui croire ? Sa mère et l'école, qui lui apprennent qu'on est tous pareils, ou ce père raciste, borné, qui rêve d'un fils tout en muscles et nul en maths ? Drew déteste son père tout en cherchant à lui plaire. A l'école, il se saborde en ratant exprès ses devoirs ... ... jusqu'au jour où il rencontre Sky, une fille aussi fêlée que lui. En fusionnant leurs fêlures, les Fragiles arriveront-ils, enfin, à faire passer la lumière ?

Paru le 6 avril 2016 chez Sarbacane.

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8268
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les fragiles de Cécile Roumiguière

Message  Elea le Mer 4 Juil 2018 - 12:05

Un Young Adult français qui me laisse un goût amer.

Je suis mitigée quant à cette lecture, assez déstabilisante il faut l'avouer. Elle ne contient pas beaucoup d'espoir, et c'est ce qui je pense m'a le plus dérangé.

Dans cette histoire on suit Drew, un adolescent de 17 ans qui n'a pas la vie facile, de gros problèmes avec son père, et une tendance à se renfermer sur lui-même assez poussée. Le récit alterne entre le présent et de nombreux flashbacks sur différentes périodes de son passé, qui ne sont pas très reluisantes.

Le livre se lit très bien et très rapidement, d'autant plus qu'il ne fait que dans les 200 pages. Mais j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose. Un peu d'optimisme sans doute. La fin est assez abrupte, et au final on ne sait pas grand chose sur Drew et sur son problème. On sent que quelque chose ne va pas mais nous n'avons pas d'explications, ce qui est assez frustrant.

Bref, une lecture un peu trop sombre à mon goût, qui n'a pas réussi à totalement m'embarquer.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  / 5

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8268
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum