Effet de Vague : Saison 1 de Jana Rouze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Effet de Vague : Saison 1 de Jana Rouze

Message  cyclamen le Dim 31 Juil 2016 - 14:26

Effet de vague - Saison 1
de Jana Rouze




Résumé :
Le sexe, c’est facile. L’amour, c’est une évidence qui s’impose. La confiance, c’est plus compliqué. Que fait un homme qui n’a confiance en personne et ne ressent aucune émotion quand le « coup d’un soir » fait ressurgir le passé sombre qu’il avait enterré ?
Matt Garrett est un capitaine d’industrie qui n’a pas l’habitude d’être dominé ni dompté. Alors que tout les sépare, il rencontre Alex Sand, une jeune avocate franco-américaine dont le rêve est de travailler à la Cour Pénale Internationale de la Haye. 
Pas ce qu’il y a de plus facile. 
Entre eux, l’attirance est immédiate. 

« – Qu’est-ce que je risque si je ne passe qu’une seule nuit avec vous ?
- Vous devriez pouvoir survivre à une nuit. »
L’ histoire d’une nuit va dès lors rapidement se compliquer."

Nouvelle sortie le 5 décembre 2016
Aux Éditions Addictives

Mon avis :
Je voulais vous parler de ce livre que j'ai découvert par hasard, et qui ne figure pas sur le forum. Un oubli ?  une absence ?

J'ai bien aimé ce livre (la suite vient de sortir). 
C'est écrit par une française, et l'histoire est très prenante.  C'est assez chaud mais il y a quand même une histoire (voire un mystère.....).
C'est un phénomène de l'auto-édition, mais ils sera publié (et sa suite, il y aura 3 tomes) aux éditions addictives.

A découvrir sans modération, j'ai hâte de découvrir la suite, mais je ne suis pas fan des livres à épisodes, alors j'attend que la saison 2 sorte en un seul morceau pour vous en parler.....

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation

cyclamen
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 52
Date d'inscription : 05/03/2013
Age : 41
Localisation : Paris
Humeur : romantique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effet de Vague : Saison 1 de Jana Rouze

Message  Keeley le Mer 23 Nov 2016 - 16:00

je suppose que ce tome regroupe tout les saisons vu qu'au départ c'est du numérique non ?
car j'ai vul qu'il y avait 724 pages  Shocked
avatar
Keeley
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 613
Date d'inscription : 03/07/2013
Age : 49
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

effet de vague

Message  lilou16 le Dim 27 Nov 2016 - 17:59

Effet de vague ou Lame de fond
(Au choix)
 
Je suis assez perplexe quant à l'avalanche d'étoiles et de commentaires élogieux sur Amazon .... Pour ma part, je n'ai absolument pas été emportée par la Vague !!
 
J’ai simplement eu l’impression de lire un très mauvais remake de plusieurs romances Erotiques (Une touche de "50 nuances", un soupçon de "de mains de maitre" un peu de Fixed on you  et de Crossfire etc...(la liste est longue)  avec en prime un mélange des genres … rien ne nous ai épargné : la rencontre entre le mâle dominant et surtout très riche et de l’étudiante, innocente (enfin presque) , le chantage, le contrat, le bondage l’art du kinbaku, bdsm, les maitresses (surnommées les 4 saisons), les secrets , les complots, les intrigues  ..... (c'est vu, lu, revu et relu, )  sauf qu’ici tout est tellement « outrancier » que cela prête à rire
 
Nous avons le droit à la  rencontre "collision"! Ça vous rappelle quelque chose ? en beaucoup plus drôle !!! sauf que cela n'est certainement pas le but recherché par l'auteur ? et en beaucoup moins romantique la scène se passe dans des toilettes publiques !
extrait :
Spoiler:

Eh bien non ! Mon talon de cuir glisse sur une flaque de savon et je pars à la renverse.
– Ooooooohhhhh… merde ! fais-je en décollant, comme arrachée du sol, la taille encerclée par des bras puissants.
 
Tout s’est passé trop vite. Ou c’est moi qui lui suis tombée dessus, ou c’est lui qui m’a rattrapée. Pas facile à dire. En tout cas, avant même de m’en apercevoir, je me retrouve en sécurité, blottie contre lui, le dos contre son torse « hypérionesque », mes fesses collées contre une érection.
Attends ! Une érection ?
Encore un moment gênant, ça faisait longtemps.
Quelque chose de chaud et de lourd nous enveloppe alors. Son odeur. Une odeur indescriptible qui m’empêche d’avoir peur, à me rendre claustrophobe. Pas une odeur superficielle dans le but de sentir bon, non. La sienne, c’est… comment dire ? Autre chose. Je me sens rougir tandis qu’il m’aide à me relever en émettant un bruit de gorge bizarre.
Est-ce qu’il pense que je suis bâtie comme une gamine ?
– Vous pouvez vous retirer, râle-t-il d’une voix sourde en lissant sa veste.
– Me retirer ? Vous voulez dire vous laisser… seul ?
Le Guerrier suit mon regard vers les toilettes hommes et fronce les sourcils.
– Si vous essayez de me faire des avances pour me faire entrer là-dedans avec vous, je vous préviens, ça ne marche pas avec moi.
Charmant ! Vraiment A-DO-RA-BLE.
……………………………………………………
– Ça vous arrive d’être gentil ? dis-je en m’efforçant d’être plus polie tout en me reprochant immédiatement la platitude de la remarque.
Deux éclats saphir fascinants testent ma résistance. Regard que je soutiens moi aussi pour ne pas perdre la face.
Approche, m’ordonne le Guerrier sans me quitter des yeux.
Là, ça m’étonne.
Au contraire, il m’attire contre lui. Le bel indifférent daigne même me sourire.
Sans essayer d’avoir l’air sympathique pour autant. Son arrogance naturelle l’en empêche, de toute façon.
Qu’est-ce qu’il sent bon ! Il sent le vent.
– Une orgueilleuse ne doit pas s’écarter du chemin. Compris ?
J’éclate de rire :
– Alors, maintenant, je suis orgueilleuse parce que je vous regarde ?
Le Guerrier fixe ma bouche en mordant la sienne. Je vois bien qu’il se paie ma tête avec ce sourire qu’il retient. Sans me toucher, il m’oblige à reculer contre la cloison en me traquant des yeux comme s’il piégeait un animal.
Pour s’arrêter à quelques centimètres.
– Trop proche ? demande-t-il d’un air galant.
Je n’ai jamais rien entendu d’aussi sexy.
– Trop proche pour quoi ?
Dans ce passage  « Guerrier » (c’est comme cela qu’elle va le nommer)  fait rougir la fille "civilité" Embarassed (c'est comme cela que lui va la nommer !!)  , daigne sourire (mais pas trop) : «Son arrogance naturelle l’en empêche, de toute façon " » ?!  la traite d’orgueilleuse (on ne sait pas pourquoi ? ) ha ! Mais si parce qu’elle le regarde ! l'a fait éclater de rire (là non plus je n’ai pas compris !)  , lui dit qu’elle est trop proche de lui et elle trouve ça sexy (c’est même la chose la plus sexy qu'elle n'ait jamais entendu) et en plus il sent bon !!!!
Qu’est-ce qu’il sent bon ! Il sent le vent. ??
« Une odeur , lourde, indescriptible qui l'empêche d’avoir peur, à la rendre claustrophobe. Pas une odeur superficielle dans le but de sentir bon, non. La sienne, c’est… comment dire »
Oui comment dire ??  Je reste  dubitative ! Mad
A ce stade,  je me demande , s' il s'agit d'un problème de traduction (mais non l'auteur est française) où tout simplement si je n'ai pas un peu trop forcé sur le rosé pamplemousse chez Dany ma voisine!
(j'ai lu ce bouquin l'été dernier) avant de me précipiter  pour chercher la signification « d'un torse hyperionesque »!
je  trouve hypéronique, hypersonique, hypertonique ..mais rien concernant un torse hyperionesque  !

Je conserve le dictionnaire à portée de main  ... je crois que je vais en avoir besoin  (sait-on jamais ?)
 Nous ne sommes pas à l’abri de rencontrer
"une paire de fesses hyperboréennes" ou encore "une poitrine hyperesthésique" !

Deux jours plus tard (seulement) , l’héroïne "major de sa promotion de droit-Pénal" "spécialiste des crimes contre l’humanité et des armes du terrorisme international" avec trois ans d'avance !!  Rolling Eyes
Spoiler:

Honnêtement, j’en ai marre qu’on me reproche mon âge. C’est toujours pareil. OK, j’ai trois ans d’avance, mais ça ne veut pas dire que c’est entièrement ma faute.
Moi, la spécialiste des crimes contre l’humanité et des armes du terrorisme international,.........................
Moi, major de ma promotion de Droit à force de sueur et de sang,..............................................
ne trouve rien de mieux à faire que d’envoyer une vidéo coquine mais surtout parfaitement grotesque  à ce presque inconnu !
Spoiler:

J’emprunte à Margo sa guêpière de mère Noël méga hot de chez Victoria’s Secret. Je place le bonnet sur ma tête, façon ange de Noël coquinou. J’enfile les cuissardes rouges bordées de fourrure blanche. Puis je vérifie mon allure dans le miroir de la salle de bains. Digne du calendrier Pirelli. Tout est suggéré, rien n’est montréJe suis prête à aider le Père Noël !
…………………………..
J’enclenche le karaoké sur la chanson Russian Roulette de Rihanna, moins nunuche que Deck the halls. Quelque chose me dit que jouer avec lui est comme jouer à la roulette russe, potentiellement dangereux. En plus, je la connais par cœur, c’est ma sonnerie.
Donc, c’est approprié puisque je fais ça pour récupérer mon téléphone.
Tu chantes comme une casserole !
 
Pas grave. Pour compenser les fausses notes, j’ondule comme on nous a appris et je me lance en changeant légèrement les paroles :
 
– Respire… Ahan. Je sais que je dois réussir ce test. Je plonge dans tes yeux et je suis sous l’eau… Regarde-moi, Guerrier. Si tu joues, c’est jusqu’au bout…
Je joue avec mes cheveux sans mettre les mains.
– Tu peux voir mon cœur battre. Tu peux le voir au travers ma poitrine. Ahan… Je sais que je dois réussir ce test. Je n’sais pas comment… J’ai une faim de louve et un appétit d’ogresse. Raaah…
Aguicheur, mais drôle aussi :
– Le Père Noël arrive plus tôt cette année, Guerrier. Si je deviens pivoine à cause de toi, y a intérêt à ce que ce ne soit pas de colère… Ahan…
Ça doit rester bon enfant, pas vulgaire.
– Appuie juste sur la gâchette, Guerrier… Raaah… Ahan… Baaang !!!!
Allez, Guerrier ! Joue !
et de s'étonner ensuite qu'il veuille s'en servir contre elle !
(et la palme de l’héroïne la plus cruche est attribuée à ..........)


Je vous épargne la multitude de texto/sexto tous plus ridicules les uns que les autres que nos 2 tourtereaux s'échangent juste avant et où Guerrier trouve l'intelligence de Civilité : Sexy !! Ouais !  elle est folle de joie (bien évidemment) satisfaite même ! C’est la première fois qu'un garçon la trouve sexy pour son intelligence !!!! (Tu m'étonnes !!)
d'ailleurs elle prouve son intelligence en lui renvoyant un autre SMS tout aussi Percutant et à cause d'elle Guerrier renverse son verre de vin sur son Bespoke Prada et lui demande si elle sait ce que cela coute ?

 
ensuite  les événements et les rencontres (toutes plus improbables les unes que les autres) s'enchainent à une vitesse incroyable, on assiste à un déferlement de situations alambiquées,  si on rajoute à tout cela des personnages caricaturaux ,des dialogues sans fin entre les 2 héros (tous aussi "savoureux" que définis précédemment ) ;  Nous assistons à des scènes (de plusieurs pages) qui dépasse l'entendement
Qui des 2 va payer le ticket de parking ?
Spoiler:

– Vous avez votre ticket de parking ?
– Margo a scanné mon ticket sur Passbook.
Pas une âme qui vive à la borne du parcmètre.
– Donnez, dis-je en sortant mon portefeuille.
– Mais non, pourquoi ? Vous avez tout réglé pendant ce voyage, je peux au moins payer mon parking, proteste-t-elle.
Jamais elle renonce ?
Tu sais que je rêve de glisser mon Amex dans cette fente, bébé, dis-je en la prenant par la taille et en mordillant son oreille.
Étrange petite victoire : je fais ce que je veux d’elle quand je m’attaque à ses oreilles. Elle présente son portable au scanner : 9,50 €. C’est tout ?
Je ne résiste pas :
– Tu as quoi comme bagnole, Civilité ?
Finalement c'est lui !
Puis lorsque Guerrier frôle "la mort imminente" en découvrant que civilité conduit une 2 CV
Spoiler:
[size=36]
J’espère au moins qu’elle a un Tank. Un blindé, ce serait bien
.
Si je n’avais pas peur de passer pour un fou, j’en ferais bien livrer un chez elle dès demain. Un Hummer blindé. Dix tonnes indestructibles.

Oh, putain ! J’ai presque une attaque en découvrant l’engin. L’air frais me gifle le visage. Ça existe encore ce genre de « bagnolosaure » ? Frappé de mutisme, je frôle la mort imminente. Comme si je voyais ma vie entière dérouler sur une [/size]scène de théâtre. Ça suffit le psychodrame.
……………………………………..
Mon corps se glace.
– C’est quoi cette épave ?
Alex sautille sur place.
– Une deudeuche, annonce-t-elle fièrement. Mais pas n’importe laquelle, c’est une Citroën 2CV spécial rouge soleil, uniquement produite en Suisse. Un modèle rare. Vous ne connaissez pas ? ajoute-t-elle en voyant ma tête.
– Ne me dites pas que vous roulez là-dedans ?
………………………………………….
– Vous croyez peut-être que j’ai les moyens de m’offrir un V12 ? Blasonne-t-elle en me fusillant du regard.
Non, mais des fois, Matt, je te jure !
Tu t’attendais à quoi ? Un Grancabrio Maserati Rosso Trionfale ? Tu as vu son compte en banque ? Son plafond de crédit ne dépasse pas mille euros. Enlève l’ensemble de lingerie coquine qu’elle a acheté pour toi. Où veux-tu qu’elle aille ?
Je ne sais plus quoi faire. Je n’aime pas du tout ce qui se passe. Cette bagnole est un véritable cercueil ambulant. Cette fille frôle la mort à chaque instant 
………………………………………..
Cet amas de tôles est une parfaite prison à cadavre
N'est ce pas "exagérément-insolite" ?

le passage continuel du vouvoiement au tutoiement (même pendant les scènes intimes )  est déconcertant , lassant, voire consternant !
Bien sûr,  le héros cache de lourds secrets ! et c'est vraiment du lourd ! c'est même surréaliste …
A l'instar de tout le reste de ce ............. oh! my Good Shocked
Bref je crois que je vais arrêter là ! pour ne pas m'énerver davantage ! tusors

Passons à la note quand même, qui risque d’ être salée !!! il y a plusieurs saisons (d’après ce que j’ai pu vérifier sur amazon la saison 2 comporte à elle seule au moins 4 épisodes)


avatar
lilou16
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 255
Date d'inscription : 13/09/2016
Localisation : Sud ouest

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum