La ballade de Kassandre de Véronique Alunni

Aller en bas

La ballade de Kassandre de Véronique Alunni Empty La ballade de Kassandre de Véronique Alunni

Message  Invité le Mer 2 Mar 2016 - 22:40

La ballade de Kassandre de Véronique Alunni

La ballade de Kassandre de Véronique Alunni 1507-1
Editeur : Les Nouveaux Auteurs  2013


Résumé : 


Deux hommes, une femme, un cruel dilemme aux temps de l'Inquisition...



Au sein de l'Archipel des Anges, Bluenn d'Aouergwenn, fille de prêtresse, se voit mariée contre son gré au repoussant Gaël de Gweltaz, chevalier dévoré par l'ambition et renié de tous. Alors même que son cœur ne bat que pour les beaux yeux de Riwall de Boscat, jeune et pur chevalier chrétien, Bluenn tombe peu à peu , contre toute attente, sous l'emprise de son époux. Condamnée à revivre, sans le savoir, l'histoire tragique d'Ethan et Kassandre, deux amants légendaires voués à la damnation, la jeune femme devra choisir entre son amour pour Riwall et sa volonté de sauver le peuple de l'Archipel d'une terrible tyrannie. Dût-elle y laisser la vie. 

Mon avis :

Sur ordre de son père est ravie de le suivre Bluenn d’Aouergwenn vingt ans, fille du comte Zavier d’Aouergwenn a quitté Aouergwenn, sa province natale au fin fond des contrées reculées du nord de l’archipel des Anges, pour la Capitale Azenor.
 Heureuse de se promener avec son amie et fidèle dame de compagnie Noyale, dans la cité fastueuse et d’une incomparable beauté de l’archipel des Anges, qu'elle voit pour la première fois de sa vie, elle décide d'assister au célèbre tournoi des chevaliers de l’archipel, à l'entrée, elle fait connaissance d'un jeune et beau chevalier, blond lumineux plein de fougue, le seigneur Riwal de Boscat dont elle tombe très rapidement sous le charme et elle lui offre même ses couleurs avant le début des combats des chevaliers.
Sur l'estrade du tournoi, elle surprend une conversation insultante et moqueuse entre deux hommes, envers son chevalier servant, folle de rage, elle ne peut s'empêcher de répondre vertement à ces deux individus grossiers qu'elle déteste d'office, l'un des deux hommes est le comte Gael de Gweltaz, au premier regard il est instantanément attiré par cette farouche, fière belle fille rousse et cherche à connaître son nom, elle refuse de lui répondre et le quitte, non sans lui lancer un regard hautain et méprisant.
Fou de jalousie en voyant que la belle inconnue le dédaigne et n'a des yeux que pour Riwal, il se venge pendant le tournoi et blesse à mort le beau chevalier !

Le soir de ce même jour, le père de Bluenn lui apprend froidement qu'il vient de la donner en mariage à un chevalier chrétien de sa connaissance et que la noce aura lieu dans trois jours, en réalité son père dévoré par l’ambition et dépourvu de scrupules l'a tout simplement vendu à Konogan le seigneur de Drev, celui-ci ordonne à son servile cousin le comte Gaël de Gweltaz de l'épouser pour servir une stratégie de son plan qui consiste à s'emparer des richesses de la demoiselle, afin d’acheter les derniers barons pas encore convaincus à le suivre et s'emparer ainsi du trône, en épousant la belle Filomena, fille unique du roi Stefan est convoitée par ce félon sans foi ni loi...

Konogan a un terrible ascendant sur son cousin, il n'hésite pas à l'humilier ou à le blesser ouvertement avec des remarques blessantes, preuve, on est que le comte Gaël de Gweltaz accepte contraint et forcer à convoler en justes noces loin de se douter que sa promise n'est autre que la fille tout feu tout flamme qui a refusé de lui révéler son nom et qu'il désire comme un fou. 
Le comte Zavier d’Aouergwenn s'est converti à la religion du Christ, il en est même devenu un grand défenseur au point d'être fanatique, il sait que le roi et sa cour sont fervents de la nouvelle religion, et considère que l'ancienne croyance est païenne méprisable et sous l'influence du diable, voulant jouir à tout prix du respect et et des faveurs du Palais, il se dit qu'en mariant sa fille unique à un chevalier chrétien; non seulement il prouvera sa loyauté et sa nouvelle foi à la cour, mais il annonçait aussi par sa geste à son peuple et à sa femme, la comtesse Lisia, que le temps des divinités est révolu.
Quand il a scellé le destin de sa fille Bluenn, le naïf comte Zavier d’Aouergwenn est loin de se douter que non seulement Konogan le perfide seigneur de Drev et son cousin le comte Gaël de Gweltaz n'est nullement chrétien en dépit des apparences qu’ils tentent de préserver, car l’Église très puissante menace même la noblesse et les chevaliers, aux moindres soupçons d'hérésie le bûcher est dressé, mais surtout ils ne sont pas appréciés à la cour, mais juste tolérer, tant leur réputation de cruels et sanguinaires ne reculant devant rien est atroce, malheureusement personne n'a réussi à les confondre avec des preuves, alors qu’il est de notoriété que ces deux abominables félons conspirent la mort du souverain Stéfan.
La Capitale Azenor est une terre chrétienne, Bluenn est totalement ignorante des us et coutumes de la chrétienté, issue d’une des plus grandes familles d’Aouergwenn terre païenne et barbare selon la nouvelle religion, ses aïeuls furent tous sacrées grandes prêtresses de la déesse Dana
Choquée bouleverser et anéantie par la décision de son père, elle s'écroule et éclate en sanglots dans les bras de sa confidente Noyale, celle-ci comprend très vite le plan du père de sa jeune maîtresse.
Noyale sachant que son temps est désormais compté avec Bluenn, elle sait que le comte la déteste à cause de sa croyance et trouvera un moyen de se débarrasser d'elle au plus vite, elle met alors en garde Bluenn à ne jamais se convertir ou s’agenouiller aux pieds du Dieu des "esclaves", cette austère religion stricte prude et culpabilisante qui veut réduire la femme au rang de servante aux pieds des hommes en la monnayant dans des contrats de mariage contre de l'or des terres, etc.

Bluenn se jure alors de tous faire pour que son peuple ne se convertisse jamais et se promet de ne jamais se laisser manipuler ou diriger par ce futur époux chrétien. 
Arriver au Palais-royal pour faire connaissance avec son fiancé, elle est pétrifiée quand elle comprend que le seigneur qui sera son époux n’est autre que le laid Gaël de Gweltaz, l’ignoble chevalierqui avait jeté à terre et blessé mortellement le jeune comte de Boscat. 
Pire encore, elle ne sait pas  que c'est un vil mercenaire fidèle lieutenant, sanguinaires redoutés partout et même soupçonnés de nombreux meurtres cruels à la solde de son cousin le machiavélique Konogan le seigneur de Drev qui selon la rumeur comploterait pour s’emparer du trône...

J'ai de la sympathie pour l'héroïne même si je la trouve quelquefois agaçante et girouette, il faut dire qu'à sa décharge à se trouver marier de force avec un terrible homme, hideux cruel imprévisible en plus d'avoir le  double de son âge n'aide pas beaucoup !

* Bluenn notre audacieuse héroïne est une indomptable comtesse païenne rebelle, plein de grâce et farouche, elle aura besoin d'un grand courage pour triompher des terribles épreuves qu'elle va subir avant de connaître l'amour

* Gaël de Gweltaz surnomer «le boucher de Drev » est l'antihéros par excellence, insensible c'est un homme froid calculateur toujours vêtu de noir, son visage émacié balafré et marqué de cicatrices inspire la peur et le dégoût chez les femmes, ce qui ne fait qu'ajouter à sa terrible réputation d'assassin sanguinaire et âme damnée vile et sournoise, sous le joug de son diabolique cousin, hélas, sa notoriété n'est pas usurpée ( j'ai détesté le héros de ce récit malgré sa rédemption).

* Konogan seigneur de Drev abject, le mal a l'état pur, aucune anse d'humanité dans ce tyran qui n'hésite pas à réduire ses gens en esclavage, les humiliant les torturants et les tuant sans états d'âme femmes et enfants, compris !

* Noyale, la dame de compagnie, fidèle aimante avec une loyauté, a toute épreuve admirable !

* La princesse Filomena bonne et courageuse mais trop facilement manipulable par son haineux et hypocrite prêtre !

* Le seigneur Riwal de Boscat beurk quel lâche l’honneur et la fidélité ne font pas partie de sa priorité !

Haine passion amour trahison, c'est une très belle romance qui nous fait voyager au temps de l'époque des druides celtique, avec un mélange de légende arthurienne et un zeste de la belle et la bête, et en sus pièges dangers rédemption beaucoup d'émotion dans cette belle histoire!

Seul bémol, je n'ai pas accroché au héros trop sombre avec un passé monstrueux, puis vers la fin du livre le dragon cracheur de feu qui arrive comme un cheveu sur la soupe pfff trop tirer par les cheveux, cela m'a un peu refroidie dommage ! Seul bémol je n'ai pas accroché au héros trop sombre avec un passé monstrueux, puis vers la fin du livre le dragon cracheur de feu qui arrive comme un cheveu sur la soupe pfff trop tirer par les cheveux, ça m'a un peu refroidie dommage !p tirer par les cheveux, ça m'a un peu refroidie  dommage !


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum