Toi contre Moi de Rose Darcy

Aller en bas

Toi contre Moi de Rose Darcy

Message  Attila le Lun 16 Nov 2015 - 21:06

Toi contre Moi 
de Rose Darcy



Résumé: Les chemins de Pacey et de Kerr se sont croisés. Ils se sont entremêlés jusqu'à presque se confondre. Leur séparation est pourtant inévitable... Rester ou partir. Résister ou céder. Tout est une question de choix. Pacey peut écouter son cœur, et croire en Kerr, en eux, jusqu'à se blesser. Ou suivre sa raison, se protéger et tenter d'oublier. Quand l'amour vous déchire, que vous reste-t-il ? Le temps d'une nuit, Pacey et Kerr vont abaisser leurs défenses et se laisser une chance, une seule. Sera-t-elle suffisante pour qu'ils se battent pour elle ? Ou devront-ils renoncer à ces sentiments qui n'ont pas leur place entre eux ?

Sortie: 15 septembre 205 chez Amazon Media français
avatar
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 36
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toi contre Moi de Rose Darcy

Message  Attila le Lun 16 Nov 2015 - 22:15

Prenez un homme tombé fou amoureux d'un autre au premier regard. Prenez ensuite un autre homme indécis par rapport à ce qu'il ressent pour son ami, et imaginez que la vie s'apprête à les séparer. Il ne leur reste que 12 heures à passer ensemble, des heures précieuses pour essayer de contrer le destin. Partir ou rester ? Prendre le risque de se perdre et de souffrir encore plus ? Ou pas ?

Le récit nous est narré par Pacey Sanders, kinésithérapeute de 28 ans en charge du bien-être physique des joueurs de l'équipe de rugby des Crusaders, basée à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Il est gay et ne s'en cache pas bien qu'il ne le crie pas sur les toits non plus. Il y a quelques mois seulement qu'il a intégré l'équipe où il s'est rapidement lié d'amitié avec Kerr Whitelock, demi d'ouverture vedette du club. C'est le début d'une grande amitié et d'une belle complicité entre eux deux, mais c'est bien plus pour Pacey qui entretient secrètement de forts sentiments amoureux pour Kerr, un véritable coup de foudre en fait.

Nous entrons directement dans le vif du sujet en début de livre alors que c'était ce soir-là leur dernière session et que la saison a pris fin. Nos deux hommes se retrouvent seuls dans le vestiaire que le reste de l'équipe a déjà quitté. Ils savent qu'il ne leur reste que cette nuit avant que Pacey reparte chez lui en Australie et que Kerr au gré des jeux de contrats dont il n'est pas maître soit vendu à un autre club ou transféré n'importe où dans le pays voire même à l'autre bout du monde.

J'avoue j'ai été vraiment surprise qu'en si peu de pages, 81 pour mon paperback, l'auteur arrive à nous faire ressentir autant d'émotions. Shocked  C'était poignant à lire, et Pacey m'a vraiment fait mal au coeur dans ses réflexions par moments. Pourquoi doute-il ainsi de lui-même ? Pourquoi se trouve-t-il insipide, pense qu'il n'a rien de spécial ou d'extravagant, qu'il n'est qu'un homme parmi tant d'autres ? Et par quel miracle un homme magnifique comme Kerr, hétérosexuel qui plus est, pourrait s'intéresser à lui ? 

Ce qu'il endure et ressent intérieurement était pour ma part fascinant à lire tant j'avais le sentiment d'être connectée à lui et ses pensées, à son intimité. On ne peut pas s'empêcher d'éprouver de l'empathie pour lui d'ailleurs car c'est bien trop lourd à porter pour un seul homme toute cette peine et cette souffrance intérieure. Cet amour à sens unique le bouffe complètement.  Sad

Pacey sait que Kerr voit l'éclat blessé dans ses yeux, il ne le refoule pas. C'est trop tard pour se mettre à l'abri. Soudain, le regard de son ami est trop lourd à supporter. Pacey se détache de lui, se retournant complètement vers son casier. Le gris lui fait face, écho d'acier aux tourments qui sont les siens. Il rêve d'un ciel bleu, sans nuage. D'un ciel dans lequel son soleil aurait toute sa place. Ça n'arrivera pas. Il le sait. Cependant, Pacey ne peut s'empêcher d'y croire, une infime seconde encore. Dans un sanglot de douleur, il pose ses mains sur le métal. Sa tête part vers l'avant. Il le sent, le corps de Kerr dans son dos. Si proche et si loin en même temps. Cette proximité de chairs le tue, plus sûrement que son souffle se perdant sur sa nuque. C'est trop, tout ça. L'overdose de sensations l'amène sur la brèche. Il va finir par sauter.

C'est pourtant un homme adorable et bon qui ne voit, sent et respire que par Kerr, il l'a dans la peau et personne d'autre. Il préfèrera souffrir en silence plutôt que de risquer de faire du mal à son ami, à sa carrière, son image et sa réputation à cause d'un moment d'égarement qui ne signifierait sans doute rien de plus que du sexe et l'attrait de la nouveauté pour le joueur de l'équipe et risquerait de finir de le détruire lui. 

L'aimer en silence est une chose, mais faire tomber ses défenses et le laisser approcher sachant d'avance qu'il va le perdre et se perdre par la même occasion laisserait une marque indélébile sur son corps en plus de son coeur et son âme déjà touchés. Il ne peut pas prendre ce risque de ne plus pouvoir guérir ensuite, mais ce sera sans compter sur l'insistance et la détermination de Kerr qui en a décidé autrement et souhaite aller au bout de tout ce que cette nuit pourrait leur offrir.

— Je m'en vais.
Pacey va se mentir en se disant que son cœur ne vient pas de sombrer dans les rainures du carrelage qu'il fixe intensément. Il va se convaincre qu'il ne voulait pas saisir cette chance d'avoir Kerr, même un tout petit peu. C'est mieux comme ça. Il se dirige sans attendre vers la porte des vestiaires. Ses pas sont stoppés à la seconde où il atteint celle-ci par une main qui s'enroule autour de son poignet.
Il me rattrape... toujours. Ou est-ce moi qui ralentis inconsciemment le pas afin qu'il puisse le faire ?
— Reste.

J'ai trouvé Kerr plus difficile à cerner, bien que l'on sente quand même que c'est un homme fort et déterminé dans ses gestes et paroles. Il se cache derrière une image qu'il s'est forgée, offre de faux sourires aux yeux du monde depuis de nombreuses années afin de protéger sa carrière mais notre kinésithérapeute n'est pas dupe. Pour Pacey il va enfin peu à peu fendre cette carapace qui le rendait malheureux. Mais cela suffira-t-il ?

En somme une belle histoire intense, pleine d'émotions et de poésie, avec en plus une bien jolie couverture fidèle au contenu. Pacey et Kerr ont réussi à me toucher et me transporter en si peu de mots, mais quels mots !  yeux qui brillent
avatar
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 36
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Re: Toi contre Moi de Rose Darcy

Message  Agalactiae le Jeu 8 Sep 2016 - 20:22

Toi contre moi c’est l’histoire d’une nuit…où deux hommes, Kerr le rugbyman et Pacey le kiné, vont se rapprocher. Une dernière nuit, car c’est la fin de la saison sportive et ils risquent ne plus se revoir avant longtemps, voire même plus du tout.
 
C’est une nouvelle ou roman très court. J’ai beaucoup aimé le rapprochement des deux hommes, leurs questionnements, les préliminaires en quelque sorte.

J’ai apprécié la fin, son cheminement. Par contre je suis un peu déçue tout de même de…bah ce qu’il doit se passer entre eux, cela manquait de sensualité je trouve.

Après, j’ai passé un excellent moment de lecture. C’est un livre qui se lit très vite et bien et qui est joliment écrit.
L’auteure arrive en ces quelques pages à nous faire ressentir plein d’émotions.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation , 8 / 5
avatar
Agalactiae
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1716
Date d'inscription : 16/12/2015
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum