Le crépuscule des anges- Corinne Guitteaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le crépuscule des anges- Corinne Guitteaud

Message  Sandrine Syndelle le Mer 11 Juil 2012 - 15:12

Présentation de l'éditeur


"Ma partenaire est morte.
Elle a été tuée par un monstre avec une capuche rouge. Personne ne me croit, quand je raconte cette histoire... sauf ce prêtre étrange qui propose de m'aider dans mon enquête. Lorsqu'il disparaît, je décide de me lancer à sa poursuite. Je me retrouve ainsi mêlée à un conflit sans âge, où Anges et Démons se disputent le destin des hommes. Ils me jurent tous que j'ai un rôle à jouer là-dedans, que je dois défendre le Libre Arbitre, que je suis...
la Fille de Lucifer".

MON AVIS

J'ignore dans quelle catégorie le placer, car il ne comporte pas de romance à proprement dite, ce n'est pas de la fantasy non plus, ni de la bit-lit...


C'est d'abord le titre qui m'a interpelée, puis le résumé, et pourtant, plongée dans ma lecture j'ai du vite me rendre à l'évidence: la présentation de l'éditeur n'est que le petit sommet de l'iceberg, car l'histoire est bien plus complexe qu'il n'y parait. Si on se réfère à ce qu'il est dit de l'auteur, on comprend un peu mieux, mais comment réussir à faire l'amalgamme entre les poèmes de Victor Hugo, les différents mythes et religions??? Et bien, demandez à Corinne Guittéaud!

Ca faisait un moment que je n'avais pas éprouvé tant de sensations aussi différentes à la lecture d'un roman, je me suis sentie ballotée entre incompréhension, scepticisme, engouement, perplexité, à me demander si l'auteure frisait le génie ou avait fumé la moquette, et pour finir je me suis interrogée: est-ce moi qui n'avait pas la lumière à tous les étages. Une amie virtuelle a tendance a me dire que parfois je réfléchis trop alors que je devrais me laisser portée par l'histoire, c'est donc ce que j'ai essayé de faire, mais ce fut laborieux car franchement, lorsque tous les personnages des différents mythes et religions se rencontrent, et qu'au beau milieu nous tombons sur Hugo en exil à Jersey écrivant son poème sur la mort de Satan, comment garder la tête froide!

Déjà le style de l'auteure, sa manière d'aborder son intrigue, est assez perturbant. Le texte narratif est au présent pour l'époque actuelle, entrecoupé de flasch backs remontant à des périodes historiques vraiment lointaines écrites à l'imparfait. Au présent le ton est plutôt enfantin dans la première partie si bien que je me suis demandée si ce livre avait été écrit par deux personnes, ou commencé jeune et fini lorsque l'auteure avait acquis plus de maturité, car après la Première partie, tout se complique sérieusement tout en restant agréable à lire.

Puis je me suis demandée où voulait en venir l'auteure, quelle était son histoire, et je dois dire que je n'ai toujours pas réussi à me décider. Est-ce une quête de Vérité face aux dogmes imposés par une religion engoncée dans un carcan qui n'admet aucune remise en question depuis longtemps, aucune évolution ou modernisme? Est-ce l'étude d'un thème religieux qui s'insère dans une histoire de recherche du pardon par le biais d'un serviteur du Démon, puis Repenti pour l'amour qu'il porte à une femme qu'il protège à chacune de ses réincarnations? Toujours est-il qu'il est impossible de lire ce récit sans y trouver quelques pensées philosophiques, à moins de pouvoir se glisser dans le "délire" de l'auteure."

Nous avons Lynn une femme-flic lesbienne qui voit Camille sa partenaire et amante mourir de la main d'un homme à capuche et elle reçoit l'aide d'un prêtre pour son mener son enquête. Jusqu'alors tout semble normal jusqu'à ce que l'on s'aperçoive que le prêtre Ishmael se transforme en un démon létal Harfang, et que son complice, le prêtre Eugen est en fait son Go'el...Et là il faut bien s'accrocher car avec tous les bonds dans le temps que nous faisons, on se doute bien qu'ils sont des pièces du puzzle à mettre en place, mais où? pourquoi? comment, quand? Nous n'avons aucune trame de l'histoire, des personnages mythiques sont associés à d'autres (par exemple l'ange Gabriel est Mercure, Lucifer n'est pas Satan, mais Promethée, et là j'ai eu du mal à suivre car Lynn est la fille de Lucifer, mais étant également Pandore et l'ange Liberté, le Libre Arbitre, la connexion a été très difficile!!!)

Donc au final je ne sais plus trop quoi penser de ce récit, je lui ai attribué 4 étoiles car j'ai aimé cette recherche, cette originalité, ces pensées philosophiques distillées un peu partout, la mise en place du puzzle à construire, mais j'ai trouvé qu'à la fin de la seconde partie, après le splendide passage sur Hugo et son étrange Muse, le monologue à rallonge de l'ange Gabriel a cassé le ryhtme et l'histoire. J'avais l'impression de lire une thèse sur un thème religieux, ça m'a un peu égarée. Puis la profusion de personnages sortis de leur contexte m'a déroutée quelque peu même si c'était fait avec beaucoup d'intelligence et d'imagination. Mais j'ai aimé ce que j'ai lu puisque passionnée par toutes ces mythologies et assez férue de religion. Je doute que les néophytes s'en sorte dès le début de la 3° partie!!!

Bref j'ai aimé cet oscillement de sensations entre délire et génie, talent aussi. Chapeau!
avatar
Sandrine Syndelle
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1613
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 49
Localisation : Satellite B652
Humeur : Carpe Diem

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum