L'Académie des anges T1 : L'Elite des Lumières - Coline Mulatier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Académie des anges T1 : L'Elite des Lumières - Coline Mulatier

Message  clotho le Mar 28 Fév 2012 - 6:11

L’Académie des anges T1 : L'Elite des Lumières - Coline Mulatier


Résumé :

Et si les anges étaient comme vous et moi, avec leurs fous rires, leurs larmes, leurs colères, leurs jalousies et leurs doutes ? S’ils n’étaient pas comme la tradition populaire les décrit, calmes et sages, mais au contraire chamailleurs et fonceurs ? Si la Vie, malgré Sa toute-puissance, se sentait dépassée et allait voir un psy ? Et si l’Au-delà était le simple reflet de notre monde ?...
Pourquoi la Vie permet-Elle le Mal sans aider Ses créatures ? s’interroge l’ange novice Yinyang, rescapée d’un massacre de bébés anges.
Si la Toute-Puissance ne réagit pas, alors Elle ne sert à rien. Tel est le raisonnement d’une Yinyang indignée. L’ange apprenti prend le commandement de la Révolte contre la Vie et sème la terreur à l’Académie des anges, située au Sublime, château aux dix millions de tours flottant dans l’Univers.
Yinyang, en pleine crise de rébellion, provoque la Vie, L’insulte et La défie impunément.
Un jour, l’élève ange apprend qu’elle n’était pas seule à avoir échappé au massacre de bébés anges. Yinyang abandonne aussitôt la Révolte et se lance à la recherche de ses sept autres compagnons d’infortune. Son but : former un groupe d’anges nommé Elite des Lumières.
Pour ce faire, toutes les bêtises seront bonnes : ressusciter les morts, marcher sur l’eau ou encore pulvériser la moitié des galaxies de l’Univers…
Dans ce monde enchanté, chacun devra choisir entre la Vie et l’Obscur. Seul le Libre Arbitre est véritablement tout-puissant et engendrera des saints ou des monstres.


Mon avis :


Lorsqu'on m'a proposé de lire ce roman, j'étais très enthousiaste, car il avait tout pour me plaire.
L'auteur est une jeune française, ce qui était un très bon point car j'aime bien découvrir nos jeunes talents. Surtout que celle-ci était qualifiée par la maison d'édition de prodige à l'imagination débordante.
Ensuite, le résumé était vraiment très intrigant et tentant. Une académie des anges, rebelles qui plus est, avec un Dieu qui se remet en question ? Ok, ma curiosité est piquée, je fonce !

C'est donc avec un certain plaisir que j'ai entamé ma lecture.
Et en effet, l'auteur déborde d'idées. Elle a su créer un univers, ou plutôt ré-écrire un univers qui est bien connu de nous : les Cieux. Et rien n'est oublié, on y retrouve la hiérarchie complète des anges (Séraphins, anges gardiens, anges de la Mort, Soldats etc etc), ainsi que leurs ancêtre les djiins, les fées, et bien sûr le Big Boss qu'est Dieu, renommé ici La Vie.
Les Cieux sont immenses, divisés en plusieurs districts et sont peuplés de milliards d'êtres célestes. Ces êtres sont humanisés. Les anges naissent, grandissent, connaissent une sexualité et même meurent. Et comme tous les êtres, Sacrés ou Profanes, un grand principe régit leur vie : Le Libre Arbitre. C'est cette notion qui est au cœur du roman, car les personnages sont libres de choisir, mais pour quelles conséquences...
Tous ces êtres sont à la fois moderne et archaïques (enfin...). Ils ont des téléphones, parlent comme des "djeunz", consultent des psy...

La plupart de l'action se déroule à l'Académie des Anges, dite aussi le Sublime, une immense université où les jeunes anges suivent leurs études après le Bac. Comme tous les étudiants, ils sont dissipés, rebelles à l'autorité, feignants...

Voici pour le cadre général. Je vais essayer à présent de vous raconter l'histoire du roman sans trop en dévoiler.
L'heure tant attendue du Jugement Dernier est arrivée, et tout le monde y passe. Chacun doit faire face à ses actes et ses choix devant la Vie et recevoir son Jugement.
Les premiers à passer devant la Vie sont les 8 jeunes anges faisant partie de l'Elite des Lumière. Qui sont-ils ?
Dix-huit adonais (unité temporelle des Cieux) plus tôt, les anges se sont mis en grève. Mais la grosse grève. Malheureusement, cela a permis à un groupe de dissidents de massacrer des milliers d'angeounets ( des bébés anges en couveuses, destinés aux familles stériles). Seuls huit bébés ont survécus, et ont été bénis et dotés de dons dès leur naissance, destinés à devenir l'Elite des Lumières.

Seulement voilà, ces jeunes anges sont tous plus fous les uns que les autres. L'une est mégalomane, arrogante et révoltée contre la vie. Une autre est une féministe acharnée qui hait les garçons. Il y a une athée, une nymphomane... Quant aux garçons, l'un joue avec les planètes, l'autre avec la lumière du monde, un autre se prend pour un grand séducteur... Bref, ils sont incontrôlables et rendent la vie impossible à la Vie justement. Et déjà qu'Il devait faire face à certains problèmes personnels...

Bref, ces huit anges sont les premiers à passer en Jugement et ce premier tome consiste à raconter leurs premières années et leur passage à l'Académie. Leurs hauts faits et surtout leur désastres...

Vous l'aurez compris, ce roman est très dense, plein d'idées, de références aux religions, aux philosophies de la vie, le tout écrit avec un ton humoristique et léger.
J'aurais pu aimer ce roman. Mais ça n'a pas été le cas.
Ce n'est pas à cause du thème ou des sujets abordés. Je veux dire, j'aime les manga, je lis de la science fiction, de la Bit-Lit, des BD en tous genres donc je n'en suis pas à ma première parodie du monde Céleste et en général j'adore.
Non, je n'ai pas trouvé cela irrévérencieux, hérétiques ou blasphématoire.

Ce qui a fait que je n'ai pas aimé, c'est le style. Je n'ai pas accroché tout simplement. Et vous savez comme c'est difficile d'apprécier un roman quand on accroche pas avec le style !
Je l'ai trouvé lourd, insistant. Ma lecture était hachée, laborieuse. Et puis c'était long, trop long. Les chapitres défilaient à une allure désolante.
L'un des autres problèmes, c'est que je n'ai pas ri. Pourtant, il y a un gros potentiel humoristique dans le roman, mais ça ne l'a pas fait pour moi. Mais encore une fois, cela vient de mon problème avec le style, qui ne coulait pas de source.
Quant aux personnages, eh bien, je ne les ai pas apprécié. Pourtant, j'aurais dû m'attacher à eux car ont sent que l'auteur les aime et leur réserve des moments privilégiés. Mais personnellement, je les ai trouvé trop, "too much" comme ont dit. Je ne les ai même pas détestés, non, ils m'ont laissée de marbre tant ils étaient "trop".

Je pense que le roman peut vraiment plaire. Mais je ne suis pas parvenue à l'apprécier à sa juste valeur. Le style d'un auteur, on l'aime ou on l'aime pas, il n'y a pas de secret. C'est le genre de bouquin qu'il faut lire par soi-même pour se faire une vraie idée.
Mais même si je n'ai pas aimé ce roman, je salue tout de même l'imagination de l'auteur et sa capacité à mettre par écrit ses idées. Il fallait oser, elle l'a fait, félicitations à vous !
Je vous souhaite bonne chance pour la suite des aventures de YinYang, Utopiel, Midéwiwine et les autres !




_________________
avatar
clotho
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 5591
Date d'inscription : 20/10/2010
Localisation : Vers l'Infini et l'Au-delà o/
Humeur : Zombie Girl

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum