La septième vague- Daniel Glattauer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Isatis le Dim 15 Jan 2012 - 12:26

La septième vague- Daniel Glattauer



Il vaut mieux éviter de lire les lignes qui suivent pour celles qui comptent dévorer Quand souffle le vent du Nord!
Mais je vais essayer d'être la moins barvarde possible...



Résumé :

Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice.

Mon avis :

Après une longue séparation, la situation de Leo a changé, il a rencontré Pamela à Boston et compte laisser une chance à cette histoire. Mais voilà qu’à son retour, Emmi se rappelle à son bon souvenir...
Quel avenir s’offre à eux ? Amitié, Amour ????

C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé la suite de Quand souffle le vent du Nord. J’ai dévoré ce roman qui est très court, impossible de lâcher avant d’avoir lu le mail suivant...
Un livre qui comme le premier est dans l’air du temps, et dans lequel nous retrouvons Leo et Emmi fidèles à eux-mêmes, bref le jeu du chat et de la souris continue même si, cette fois-ci, la réalité entre en scène...La forme est identique au premier, il est uniquement constitué de mails drôles, touchants, piquants et on savoure l’acuité de certaines répliques.
Leo est toujours aussi craquant, lorsqu’il évoque le fameux point de contact cela m’a émue, il est irrésistible...Emmi est adorable malgré sa jalousie et ses autres petits défauts. Ces deux-là sont toujours aussi horripilants et perdus dans leurs hésitations : ils veulent, ne veulent pas ; ils avancent puis ils reculent...On éprouve souvent le besoin de les secouer et de leur crier: "mais vous êtes faits l’un pour l’autre alors ESSAYEZ bon sang, PRENEZ LE RISQUE!" (eeuuh je reprends les majuscules si chères à Emmi mais une fois seulement promis !).
J’ai beaucoup aimé même si cette suite a perdu en charme et en magie. En effet, une partie du mystère qui m’avait fascinée dans Quand souffle le vent du Nord s’est envolée:
Spoiler:
Emmi et Leo vont enfin se rencontrer et cela à plusieurs reprises, nous aurons seulement les comptes-rendus par mails de ces tête-à-tête. Et à ce sujet ma curiosité n’a pas été apaisée, j’aurais aimé plus de détails...
La fin du premier volet était parfaitement réussie quoique brutale et frustrante,
Spoiler:
cette fois-ci la fin est moins intense mais toute douce et mon petit cœur a été repu! Dans le premier tome, une question d’Emmi - suite à une remarque de la sœur de Leo - n’avait pas trouvé sa réponse et ce sont les dernières pages qui nous offrent indirectement satisfaction! Mais j'avais vraiment envie qu'Emmi repose clairement la question à Leo, dommage!
Est-ce que cette suite était nécessaire? Je pense que non mais je suis heureuse que la boucle soit enfin bouclée et surtout ces quelques pages m’ont permis de retrouver deux personnages auxquels je me suis réellement attachée.
J’ai ressenti un terrible pincement au cœur en lisant la dernière page, les quitter est vraiment difficile...

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation, 5 / 5

Oh Leo...




Dernière édition par Isatis le Dim 15 Jan 2012 - 13:20, édité 1 fois

_________________

“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
avatar
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8060
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 37
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Vilaine le Dim 15 Jan 2012 - 12:31

Merci pour cet avis Isatis. J'ai pris les deux tomes d'un coup vu ce tu disais du premier ! Je vais essayer de les lire entre deux pavés !
avatar
Vilaine
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2892
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 20
Localisation : Cannes
Humeur : Légère

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Julie-Ambre le Dim 15 Jan 2012 - 12:58

Merci Isatis ! J'ai encore plus envie de me plonger dans le 1er tome pour découvrir cette histoire dont tu chantes les louanges ! Wink

_________________
avatar
Julie-Ambre
Lady Administratrice

Messages : 9679
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Tova le Mer 15 Fév 2012 - 20:06

La magie est intacte et l'on a une vraie fin, comme le dit Isatis, la boucle est bouclée :o
avatar
Tova
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 555
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 54
Localisation : Ile de France

http://scraptova.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Isatis le Mer 11 Avr 2012 - 10:32

La version poche est sortie le 28 mars, avec une couverture magnifique (merci Chrisleam, je l'avais zappée Smile )





_________________

“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
avatar
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8060
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 37
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  chrisleam le Mer 9 Mai 2012 - 9:34

Très belle conclusion.
J'ai retrouvé avec plaisir et frisson Emmi et Léo dans leur romance épistolaire.
Ce que je retendrai, c'est le point de contact de Léo, c'est magnifique la manière dont il en parle et dont il le préserve des agressions d'autrui.
Un pur moment de bonheur partagé avec ce couple si attachant.
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
Merci Isatis car sans toi, je serai passer à côté de cette merveilleuse histoire d'amour. coeur Evalluation
avatar
chrisleam
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1448
Date d'inscription : 01/12/2011
Age : 42
Localisation : Marseille
Humeur : Heureuse de lire

Revenir en haut Aller en bas

La 7ème vague de Daniel Glattauer (suite de quand souffle..)

Message  Kaylynn le Jeu 7 Juin 2012 - 10:48

Voici la suite de Quand souffle le vent du nord. On attendait impatiemment la suite et la voici, toujours sur le même style d'échanges. Les deux personnages sont proches de nous finalement car cette histoire pourrait vous arriver demain et c'est pour ça qu'elle est touchante et prenante et que peu à peu on se prend à rêver de vivre une histoire identique. 5/5 encore pour celui-là mais suis-je vraiment impartiale ??? je me le demande Enfin bon moi j'ai vraiment A-D-O-R-E ces deux ouvrages mais je peux comprendre que ça ne plaise pas à tout le monde. Wink

avatar
Kaylynn
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 103
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 48
Localisation : 25
Humeur : Bonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Sixtine le Lun 1 Oct 2012 - 14:26

Tout comme les filles j'ai dévoré ce deuxième volet !!! je viens tout juste de le refermer cette fin ...
pfiouuuu il y a aussi dans ce tome des moments très forts !!! mon coeur a eut des loupés à certains passages !
j'aurais cru avoir plus de détails mais en fait c'est très bien comme ça ... les 2 tomes sont d'une justesse incroyable
ces 2 romans resteront dans ma bliblio à jamais et je pense qu'ils seront dans mes relectures ces prochaines années !

tout comme vous .... mon dieu Léo ... mon dieu la description du point de contact ...

c'est prenant
c'est beau
c'est original
ça ne s'oublie pas de si tôt

, 5 / 5

Spoiler:
Adieu Emmi et Léo, vous êtes enfin heureux .... et ensemble
ça, ça me plait
avatar
Sixtine
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2164
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 35
Localisation : Normandie
Humeur : Overbookée ...

http://www.aglibouly.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  marissa le Dim 16 Déc 2012 - 20:50

J'attendais ce tome avec une grand impatience, et pourtant je n'ai pas retrouvé la magie qui avait opérée dans le premier tome. J'ai adoré les mails qu'ils s'envoient mais ils m'ont moins touchés...
Leur histoire fait partie des plus belles que j'aie lu c'est pourquoi je ne me séparerai pas de ces deux tomes, je sais que j'aimerais les relire.
Léo, m'a moins fait palpiter dans ce tome mais je l'aime quand même, un homme comme lui...bulle Il va me manquer, ainsi que la belle Emmi.

Je lui mets : coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation ,5/ 5
avatar
marissa
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 6590
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Tibizz le Mer 17 Avr 2013 - 15:07

Ah pour moi la magie a opéré aussi bien que dans le premier tome... j'adore les romans épistolaires, je trouve cela très romantique. Ce cher Léo lorsqu'il a pris un petit verre est si irrésistible surtout avec son point de contact! Un très gros coup de cœur que pour ce tome et pour le premier (Quand souffle le vent du nord).

/5
avatar
Tibizz
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 31
Date d'inscription : 27/01/2013
Age : 44
Localisation : Nord du Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Luna05 le Dim 21 Avr 2013 - 18:03


Je
me souviens encore comme si c’était hier de toutes les émotions m’ayant
assaillis lors de ma lecture de « Quand souffle le vent du nord », un livre que
j’avais littéralement dévoré et adoré malgré sa conclusion abrupte, frustrante
et poignante. Je m’étais d’ailleurs très vite empressée de me procurer « La
septième vague » et avait résisté non sans difficultés à la tentation de le
parcourir immédiatement, c’était fin 2011. Je ne pensais pas être capable
d’autant de patience mais je ne le cache pas, ma PàL plus que conséquente m’a
grandement aidé quant à mettre un temps ce titre de côté jusqu’à ce qu’une
tornade du nom de ThyChat me propose une Lecture Commune. Il était grand temps
que je me replonge dans l’univers épistolaire liant le charmant Leo Leike à la
si complexe Emmi Rothner.
Dans le précédent opus nous avions quitté
Emmi après avoir reçu un message du server stipulant que le compte de Leo Leike
n’existait plus, c’est donc non sans émotions et dans un état de stupeur que
j’avais refermé ce dernier mail. Un point final qui aurait pu être définitif.


Nous
retrouvons Emmi quelques semaines puis quelques mois plus tard s’acharnant à envoyer des mails
désespérés et remplis d’amertume à Leo malgré les messages négatifs s’évertuant
à signaler que le compte de ce dernier est clôturé. Des mails mélancoliques
mais néanmoins toujours pourvu d’un certain humour lorsqu’elle s’adresse
également au server pour évacuer sa frustration, des messages qui ne resteront
cependant pas sans réponses car 8mois plus tard Leo est de retour mais semble
avoir bel et bien changé sans toutefois parvenir à mettre fin à leur
correspondance et surtout à avoir chassé totalement Emmi de ses pensées. C’est
ainsi que débuteront de nouveaux échanges qui chambouleront une fois encore
leur existence.

Comme le tome précédent je me suis retrouvée
une fois encore piégée par ces échanges épistolaires. Une lecture toujours
aussi addictive que j’ai englouti cette fois-ci en une soirée, on peut dire
sans hésiter que le principal défaut de Daniel Glattauer n’est pas d’être
pourvu d’une plume rébarbative et laborieuse à parcourir, néanmoins l’éloge de
ce titre va s’arrêter là pour ma part car j’ai été vraiment déçu par cette
suite et ce pour les raisons qui vont suivre.



D’entrée de jeu l’ambiance se voudra
radicalement différente de « Quand souffle le vent du nord », adieu bonne
humeur et bonjour aux amours torturés. Un tome qui se révèlera bien plus sombre
empreint de pessimisme et désespoir.

Leo et Emmi devront réapprendre à se connaitre,
à de nouveau se faire confiance et surtout à panser les blessures qu’ils se
sont soigneusement infligé mutuellement. Des mails au départ réservés et polis
mais qui redeviendront petit à petit plus intimes tout en conservant une
certaine distance et amertume. C’est dans une tension omniprésente que Leo et
Emmi nous maintiendront au cœur de leur histoire qui ne sera bien évidemment
pas de tout repos ni pour eux ni pour nous. Entre non-dits, révélations et
vengeance qui les brisera tous deux nous ne cesserons de douter quant à obtenir
une fin heureuse pour ce couple au vu des évènements qui les dévasteront. C’est
avec un sentiment d’impuissance que nous assisterons à ces déchirements,
incompréhensions, jalousies tour à tour les rapprochant et telle une vague les
éloignant inévitablement. L’auteur au vu de la fin du précédent tome a fait le
choix de nous plonger dans cette logique continuité mû par leur passé respectif
et commun. Une suite se voulant déprimante, difficile, oppressante mais au
combien réaliste dépeignant avec justesse toute la complexité entourant les
relations humaines et sentiments.

Un volume qui se voudra résolument poignant
mais qui néanmoins m’a déçu au vu de son caractère suffocant et surtout des
personnalités destructrices et exaspérantes de Leo et Emmi. Ce couple ne sera
ici plus que l’ombre de lui-même et certains aspects de leur caractère ayant
émergé m’a quelque peu agacé, frustré et même chagriné, les ayant tout
bonnement adorés par le passé ma chute n’a été que plus rude. Pendant près de
352pages nous n’aurons de cesse d’assister à leurs échanges tantôt amicaux,
tantôt sarcastiques mais également émouvants. Un volume s’étant avéré à mes
yeux très nettement inférieur à son précédent et qui malgré son addictivité a
lamentablement trop tiré en longueur et inutilement tourné en rond rendant l’histoire entre Leo et Emmi
à la longue lassante et pénible. Des bras de fer certes toujours pourvues de
messages et répliques piquantes, amusantes, troublantes et romantiques mais
étouffées par tant de sentiments refoulés et désenchantés.




« La septième vague » s’est révélé être un
roman à la fois torturé et éprouvant tout en étant également très exaspérant à
suivre. Une suite laissant planer un sentiment d’incertitude quant à l’espoir
d’obtenir une fin heureuse maintenant habilement notre intérêt jusqu’au final.
Un tome m’ayant néanmoins déçu car ayant échoué quant à me restituer tout le
charme et la magie m’ayant conquise dans « Quand souffle le vent du nord ».
Dommage.




NB : Lecture
ayant été faite dans le cadre d’une LC avec ThyChat du blog « 1001 chroniques
en folie », vous pourrez y trouver un avis nettement plus enflammé et
enthousiaste sur ce roman.



/5

avatar
Luna05
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 224
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Penny le Mar 14 Mai 2013 - 10:55

Ayant enchaîné les deux tomes, au début du deuxième je savais bien que je lisais la suite, mais j'avais une sensation bizarre: c'était les mêmes noms de personnage, la même relation epistolaire, mais j'aurais pu croire que c'était écrit par un autre auteur... Ou que l'histoire se déroulait 15 ans après, et que les deux protagonistes faisaient un bilan amer de leurs vies en se disant qu'ils sont passés à côté de quelque chose en ne faisant pas aboutir cette relation idéale et idyllique...

Ca ne m'a pour autant pas empêché de l'apprécier tout de même, mais il y avait une angoisse permanente tangible, un jeu de non-dits qui provoquait un agacement exponentiel chez moi, un "je fais un pas en avant, deux pas en arrière" énervant, et un jeu du chat et de la souris qui ressemblait plus à de la puérilité qu'à autre chose...
Mais il y a malgré tout des sentiments beaux et vrais, à demi avoués, qui font peur, dont Emmi et Léo veulent se détourner pour se convaincre que cette relation n'est qu'un bâton qui les aide (ou pas) à avancer dans leurs vies respectives.
Le livre reste beau parce que touchant, humain, vrai, réaliste, et j'ai fini par oublier cette impression du début que le livre était morose et terne.

Impossible de savoir avant la dernière page si il y aura le happy ending que l'on attend
Spoiler:
et j'ai même été agréablement surprise de les voir s' appeler "mon amour" après leur dernier rendez-vous, car je ne l'ai pas vu arriver, j'avais presque perdu l'espoir de les voir finir ensemble

Bref, encore une lecture agréable découverte grâce aux avis sur le forum. Emmi et Léo vont me manquer, et feront partie de ces personnages que je prendrai plaisir à retrouver quand j'aurai envie de me replonger dans une belle histoire. Merci encore pour cette découverte! Wink
avatar
Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 5349
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: La septième vague- Daniel Glattauer

Message  Isatis33 le Sam 5 Mar 2016 - 12:37

La magie à continuer d'opérer pour moi, même si ce tome est moins léger, plus tourmenter.
Un seul regret.
J'aurai aimé plus de détail sur leur dernière rencontre,  comment ont-ils "enfin" réussis à s'avouer leur amour.
Mais, que du bonheur tout de même
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
avatar
Isatis33
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 69
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 52
Localisation : Nouméa
Humeur : Vis tes rêves et danse ta vie

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum