Les Kendrick et les Coulter, tome 3 : Libre d'aimer de Catherine Anderson

Aller en bas

Les Kendrick et les Coulter, tome 3 : Libre d'aimer de Catherine Anderson - Page 2 Empty Re: Les Kendrick et les Coulter, tome 3 : Libre d'aimer de Catherine Anderson

Message  Anaya Mer 1 Jan 2014 - 23:35

Encore une très belle histoire d'amour qui nous est contée ici par catherine anderson.
Nous avons en filigrane l'histoire d'un cheval battu et maltraité qui nous fait penser que son propriétaire est un homme qui maltraite animaux et humains. 

En éffét ici nous faisons la connaissance d'une jeune femme qui caché un lourd secret, qui n'est pas à l'aise en société , la faute à un homme qui l'a brisé littéralement. Elle a oublié ce qu'etait l'amour et sa rencontre avec Jack l'éleveur de chevaux va faire renaitre quelque chose en elle mais cela va aussi faire ressurgir sa plus grosse frayeur.

Pour elle un homme ne peut pas l'aimer, aimer ses cheveux, son corps...

Voilà à quoi est confronté Jack , il va lui falloir des trésors de patience pour apprivoiser peu à peu cette jeune femme craintive.
Une histoire touchante qui redonne espoir en l'amour. coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation
Anaya
Anaya
Cavalière sollicitée
Cavalière sollicitée

Messages : 88
Date d'inscription : 31/10/2013
Localisation : Ile de France
Humeur : follement romantique

Revenir en haut Aller en bas

Les Kendrick et les Coulter, tome 3 : Libre d'aimer de Catherine Anderson - Page 2 Empty Re: Les Kendrick et les Coulter, tome 3 : Libre d'aimer de Catherine Anderson

Message  Luna05 Sam 2 Aoû 2014 - 19:48

Après m'être familiarisée avec la famille taquine, chaleureuse et indubitablement follement attachante des Kendrick, il est grand temps à présent d'apprendre à connaitre celle des Coulter arrivée en fanfare dans le tome précédent par le biais de son héroïne Bethany. Dans « Libre d'aimer » ça sera au tour de Jack Coulter le frère ainé de la fratrie de 7 frères et sœurs de reprendre fièrement le flambeau. Je me souviens encore très bien de la très forte et bonne impression que m'avait laissée Jack lors de ma dernière lecture, un homme aussi taquin que sur protecteur avec sa petite sœur et ayant fait des étincelles avec son futur beau-frère. Une personnalité promettant beaucoup que je brûlais de découvrir dans le tome lui étant consacré.

Inutile de revenir sur le résumé concis mais précis présenté par l'éditeur, passons sans attendre directement à mon avis sur le troisième tome de cette série.
Pour ce troisième opus, nul dépaysement ne sera à déplorer, les lectrices amatrices de cette auteur y retrouveront tout ce que la dame nous offre sur un plateau d'argent depuis le commencement. Un schéma narratif une fois de plus similaire aux deux précédents ainsi que des personnalités dont la caractéristique psychologique et comportementale se voudra également identique. Si on aime, voir adore le style de l'auteur, savoir que l'on va retrouver toutes ces similitudes grisantes bien que sans surprise, sera un gage de qualité promettant des moments de lecture de pur bonheur. Néanmoins, si vous appréciez moyennement le fait d'avoir des impressions de déjà-vue d'un tome à l'autre, tout ceci peut devenir à la longue lassant car trop redondant. Pour « Libre d'aimer » je me situerai dans l'antre deux, toujours charmée, mais ayant cette fois-ci eu un ressenti plus mitigé et moins enthousiaste que pour « Baby Love » et « Celle qui avait peur d'aimer ».

C'est munie d'une plume toujours aussi délicieusement fluide et addictive que Catherine Anderson nous guidera cette fois au sein de la famille Coulter avec pour nouvelle héroïne une certaine Molly Sterling. Un tome qui une fois de plus bénéficiera de beaucoup de qualités, mais qui sera également parsemé de quelques défauts.
Parlons des personnages qui seront mis cette fois au-devant de la scène.
Catherine Anderson en plus de nous offrir des mâles représentant de véritables fantasmes sur pattes, cette dernière nous gratifie également d'héroïnes pourvues de forts caractères ayant souvent subi des traumatismes par le passé les ayant changées de manière irréversible que cela soit à cause d'un handicap ou tout simplement une particularité les rendant hors-normes. L'auteur ne perdra pas ses bonnes habitudes et appliquera une fois encore sa recette qui gagne.
Notre héroïne Molly Sterling se révèlera pleine de surprises mais surtout de traumas dû à un mariage rimant avec enfer psychologique et je pèse mes mots. Femme soumise, humiliée, dévalorisée et surtout complexée par ses kilos en trop, Molly en arrivant au ranch se voudra extrêmement méfiante envers la jante masculine et peu sure d'elle au vu de ses rondeurs. Ayant fui son ex-mari et sauvé son cheval Sunset de la boucherie, la jeune femme fera tout pour protéger son étalon et cacher son douloureux passé au seul homme lui ayant tendu la main, Jack Coulter. Que ferait-il si jamais il apprenait toute la vérité à son sujet, la livrerait-il lui-même à la police ou à son ex-mari ? Jeune femme courageuse ayant pris des risques in considérables pour Sunset, Molly dévoilera aussi un caractère tout feu, toute flamme une fois mise au pied du mur. Une héroïne aussi touchante qu'attachante sortant du stéréotype de la femme parfaite physiquement et cela fait un bien fou. C'est avec un regard bienveillant et attachement profond que nous suivons ce petit bout de femme mal dans sa peau tentant de s'adapter dans ce milieu exclusivement masculin.
Parlons à présent de celui qui sera appelé à être l'un des personnages principaux de cet opus, un certain Jack Coulter pas inconnu au bataillon. Propriétaire du Lazy J Ranch, Jack est un homme qui a le cœur sur la main et qui malgré ses soucis d'argent prendra immédiatement sous son aile Molly. Doué quant à guérir les séquelles physiques et psychologiques des animaux, Molly s'adressera à lui pour aider Sunset ayant subi des maltraitances. Jack se rendra très vite compte que l'étalon n'est pas le seul à avoir vécu un véritable cauchemar et se donnera pour objectif d'obtenir la confiance de la jeune femme. Homme drôle, patient et attachant, Jack ne dérogera pas à la règle des mâles crées par Catherine Anderson. Rancher protecteur, autoritaire, amoureux transi et surtout très possessif, Jack se voudra aussi intelligent que charmant.
     Le couple qu'il formera avec Molly évoluera de manière lente et pondérée, une amitié qui se transformera peu à peu en une véritable histoire d'amour passionnée malgré les craintes et résistances de la jeune femme. Un véritable jeu du chat et de la souris s'opèrera entre un Jack sure de lui et celle qu'il décrira avec un sourire enjôleur comme « délicieusement potelée ». Des faces à faces tour à tour électriques, malicieux et tendres qui seront toujours teintés d'une tension sexuelle et attirance ne cessant de croitre page après page. Catherine Anderson nous gratifiera, comme elle seule sait le faire, de moment tout en émotion où les scènes d'amour se voudront aussi bouillantes qu'émouvantes.
    Pour apporter encore plus de profondeur à ce récit, l'auteur fera graviter autour de ce duo des personnalités secondaires toutes plus attachantes les unes que les autres, à commencer par nos retrouvailles avec la famille Kendrick. Quel plaisir de les retrouver avec leur petite famille nageant en plein bonheur. Nous ferons également la connaissance du frère cadet de Jack, Hank Coulter n'ayant pas la langue dans sa poche et ne manquant pas une occasion de mettre les pieds dans le plat toujours au moment inopportun. Un homme taquin qui fera preuve de beaucoup de maladresses face à la pauvre Molly. Les employés du ranch seront bien évidemment très présents et apporteront chacun leur petite touche à cet univers déjà si riche et charmeur. Pour contrebalancer avec cette ambiance chaleureuse et familiale, l'auteur fera planer un danger sur Molly et Jack en la personne de l'ex-mari de la jeune femme, et ce, du début à la fin, nous plongeant de temps à autre dans un climat sous haute tension promettant des passages douloureux et violents en perspective. Une impression d'insécurité polluant la vie de Molly et rendant notre lecture ô combien pesante.
      Abordons à présent les points ayant rendu cette lecture un peu moins passionnante qu'à l'accoutumer. Tout d'abord, l'entrée en matière, contrairement aux tomes consacrés à Rafe et Ryan où j'avais été emportée dès les premières lignes, il m'a fallu beaucoup plus de temps pour être entrainée dans les aventures de Jack et Molly. Malgré une atmosphère grisante au sein du ranch avec dépaysement garanti, j'ai néanmoins trouvé cette vie à la longue trop redondante. Les tomes précédents nous avaient habitués à habilement alterner entre différents lieux évitant du coup tout confinement. Je soulignerai également un léger changement concernant l'humour qui se voudra plus discret dans « Libre d'aimer », un aspect m'ayant indubitablement manqué.
« Libre d'aimer » se sera révélé être une lecture agréable et tout en émotion comme seule sait si bien le faire Catherine Anderson. Néanmoins, ce tome aura été à mes yeux un brin moins convainquant et passionnant que les deux ouvrages précédents. Malgré cela, je poursuivrai sans hésiter et avec plaisir, cette saga familiale si chaleureuse et marquante.


 coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation coeur Evalluation /5
Luna05
Luna05
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 225
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Les Kendrick et les Coulter, tome 3 : Libre d'aimer de Catherine Anderson - Page 2 Empty Re: Les Kendrick et les Coulter, tome 3 : Libre d'aimer de Catherine Anderson

Message  Kester Sam 5 Sep 2015 - 10:46

Celui que j'ai le moins aimé des 4 1ers tomes mais il part avec un handicap : je les ai lu à la suite quoique dans le désordre, et certaines situations étant redondante (jeune femme douce, courageuse traumatisée par son passé qui rencontre un beau cowboy qui est prêt à tout pour elle et ici on a encore quelque chose que Catherine Anderson semble apprécier
Spoiler:
le mariage arrangé pour sauver la demoiselle en détresse en la mettant sous la protection du mâle, c'est très patriarcal et infantilisant et non décidément au XXI ème siècle ça ne passe pas pour moi
)
J'avais beaucoup aimé Jack découvert dans le tome précédent , très protecteur envers sa soeur et très touché par son accident. Il va tomber sous le charme de Molly qui cache bien des secrets et débarque dans son ranch avec un étalon qui a été sauvagement battu. J'ai cependant trouvé Jack un peu trop lisse et parfait ici (mais encore une fois c'est peut être un peu de lassitude, les personnages étant un peu clonés d'un tome à l'autre) et ça manquait un peu d'humour (quoique le coup du rotor m'a bien plu ainsi que  la conception opposée de la cuisine Molly/ ranchers cheesygrin ).
Molly est encore un personnage typiquement Andersonnien avec un passé traumatisant qui fait qu'elle résiste à Jack et a du mal à croire en ses sentiments. Elle sort d'un mariage désastreux et le personnage de l'ex est particulièrement soigné : il semble correspondre parfaitement  la définition du pervers narcissique et certains des souvenirs de Molly font frémir. Il y a de l'anxiété sur une partie du roman car on se demande ce qu'il va bien pouvoir inventer encore.
Jack va réussir à force de patience à l'apprivoiser mais la tâche ne va pas être facile car après ce que Molly a vécu, elle va mal interpréter certains gestes. J'ai trouvé touchante sa quête d'identité et d'autonomie.
J'ai cependant trouvé la résolution des problèmes de Molly un peu facile
Spoiler:
notamment à la toute fin avec sa mère adoptive
.
Un tome agréable cependant,et j'ai beaucoup aimé le côté vie quotidienne au ranch et homme qui murmure à l'oreille des chevaux.
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation .25/5
Kester
Kester
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 486
Date d'inscription : 21/07/2014
Age : 45
Localisation : la tête plongée dans un bouquin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum