Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  na-dia Sam 18 Fév 2012 - 8:33

J'espere vraiment qu'il vous plaira les filles, c'est toujours dur de conseiller ! Mais je l'ai acheté après avoir lu plusieurs avis et je n'ai pas regretté une seconde ! Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 92472
na-dia
na-dia
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 711
Date d'inscription : 26/04/2011
Localisation : Dans le grand Nord ;)
Humeur : Nadia comtesse de Wallingford

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  crêpe au sucre Sam 18 Fév 2012 - 13:00

Ce livre me tente bien, mais c'est vrai qu'il est un peu cher. Si j'ai le courage de résister à 3 ou 4 autres achats, je le mettrais bien dans ma PAL.
crêpe au sucre
crêpe au sucre
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1332
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  na-dia Mer 22 Fév 2012 - 10:14

C'est dommage que l'on ne puisse pas se prêter des livres facilement Sad Ce livre j'ai envie de le faire découvrir à tout le monde mais il est tellement énorme que l'envoyer par la poste nous coûterait un bras Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 295776373
na-dia
na-dia
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 711
Date d'inscription : 26/04/2011
Localisation : Dans le grand Nord ;)
Humeur : Nadia comtesse de Wallingford

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  crêpe au sucre Mer 22 Fév 2012 - 20:34

Je ne sais pas si on peut le trouver à la FNAC, mais en tout cas je ne l'ai pas vu au centre culturel de lec.

En tout cas tu m'as donné très envie de le lire.
crêpe au sucre
crêpe au sucre
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1332
Date d'inscription : 04/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  na-dia Mer 22 Fév 2012 - 20:52

Non on peut le trouver sur le site des Editions du chat noir Wink
na-dia
na-dia
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 711
Date d'inscription : 26/04/2011
Localisation : Dans le grand Nord ;)
Humeur : Nadia comtesse de Wallingford

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Luna05 Dim 3 Fév 2013 - 14:35

Voici l'un des livres faisant partie des ouvrages "mission difficile" quant à les obtenir. Je me souviens encore avec un certain agacement de tous les obstacles auxquels j'ai dû me heurter avant de parvenir à l'obtenir. Heureusement, la patience paye et c'est avec 3 mois de retard après sa sortie que j'ai pu enfin me l'approprier. Sa lecture fut initialement prévue pour avril 2012, j'avais dans l'idée de l'enchaîner juste après "Côté face" de la très talentueuse Anne Denier, cependant, ce récit s'étant révélé plus éprouvant et noir que prévu, je décidais de reporter à un peu plus tard l'œuvre de Georgia Caldera. L'occasion se présenta fin octobre, je ne sais pas si cela venait de l'ambiance due à l'approche de la Toussaint, mais l'envie de m'immerger dans une lecture ténébreuse ne cessait de me ramener vers l'ouvrage de Georgia. Le moment était enfin venu.
Avant d'aborder le récit, je vais brièvement vous parler de sa magnifique couverture à la fois glaçante, mais ô combien si fascinante. Ma première bonne surprise fut d'apprendre que l'illustratrice en question se révélait être également l'auteur de ce roman. Une artiste à double casquette capable d'exceller dans plusieurs domaines à la fois. Un procédé alliant photomontage et digital de toute beauté donnant à cet ouvrage un cachet particulièrement envoûtant. Une fois m'être longuement extasiée à contempler l'objet en lui-même, il était grand temps de me plonger dans ce pavé et de me délecter de son contenu plus que conséquent.

Pour ma part et contrairement à d'autres lecteurs, il n'est jamais évident de produire une critique sur une œuvre que j'ai fortement apprécié voir adoré. Le plus difficile étant de rédiger un avis constructif, bien argumenté et pas confus, mais surtout de restituer toutes les richesses dont regorge cet ouvrage. Un billet d'autant plus délicat à écrire au vu des sommets inimaginables et démentiels que nous offre Georgia lors de cette lecture. Je vais toutefois faire de mon mieux pour vous transmettre tout le plaisir que m'a procuré cet univers et vous convaincre de céder vous aussi à l'appel de cette œuvre absolument fabuleuse.

C'est dans un climat teinté de désespoir que nous pénétrerons dans la vie de Cornélia au moment même où cette dernière tentera de mettre fin à son existence. Cette jeune femme de 19 ans n'a plus foi en rien et souhaite disparaitre définitivement de ce monde, sa dernière dispute avec son père et le rejet de ce dernier pour divergence d'opinions concernant son changement de voie n'a fait que renforcer sa détermination. Cornélia n'a à présent plus personne à qui se raccrocher son dernier parent encore en vie lui ayant tourné le dos. Pas d'ami(e)s à qui confier son mal de vivre, un cheminement sans saveur, sans but et solitaire depuis la perte de sa meilleure amie, Lise, morte tragiquement dans un accident. Qui la pleurerait et la regretterait après tout ? Son choix est fait... Un geste désespéré qui mènera Cornélia aux confins des ténèbres où cauchemars sanguinaires et réalité s'entremêleront et où un être tapi dans l'ombre lui réservera un châtiment bien pire que la mort. Sauvée par une personnalité des plus singulière qui deviendra son seul et unique soutient malgré la peur que ce dernier lui inspire, Cornélia n'aura de cesse de comprendre ce qui lui arrive, est-elle en train de perdre la raison, ou dans le cas contraire, qui est cet homme au sourire diabolique s'amusant à la torturer dans ses pires cauchemars ? Son mystérieux sauveur semble détenir les clés de toutes ces sombres énigmes, mais qui est-il vraiment ? Pourquoi cet inconnu si froid et distant accepte-t-il de l'aider sans jamais mettre en doute sa santé mentale ? Et surtout, pourquoi prend-il tant à cœur la protection de sa protégée ?
  Ce titre fait partie des œuvres dont l'atmosphère nous imprègne inexorablement et nous hante durablement même une fois le livre refermé. L'auteur est pourvue d'une plume soutenue, fluide, addictive et très imagée rendant son œuvre incroyablement vivante nous submergeant totalement. Tout s'anime et défile devant nos yeux ébahis faisant du lecteur à la fois un spectateur et un acteur, il devient alors impossible de rester indifférent. Notre hôtesse nous guide dans son univers alliant fantastique, horreur et romantisme avec une facilité déconcertante. Une fusion surprenante mais extraordinaire dont l'ambiance sombrement gothique empreint de tristesse et de remords n'aura de cesse de nous engloutir. Une fresque palpitante et enivrante mêlée de larmes de sang et d'obscurs regrets.
Possédée par une véritable frénésie de lecture, je me suis retrouvée, jour après jour, captive de cette œuvre avec à chaque fois, le sourire aux lèvres et un sentiment de fébrilité mêlé d'excitation et d'impatience. L'auteur est, à n'en pas douter, pourvue d'un don quant à pouvoir nous mettre en condition. Cette dernière a su habilement maintenir la pression afin de retenir notre attention ne nous délivrant que subtilement des révélations au compte-gouttes mettant ainsi nos nerfs à rude épreuve. De gros moments de frustrations qui se mueront en pur plaisir au vu du résultat escompté.

Au travers de son livre, Georgia nous démontre sans ambiguïté qu'elle possède un contrôle absolu sur son récit, la suprématie est telle que nous nous retrouvons dans l'incapacité d'anticiper quoi que ce soit et c'est avec un sentiment de satisfaction que nous parcourons ce livre au vu des multiples rebondissements stupéfiants auxquels nous devons faire face, et ce, du début à la fin. On ressent que l'auteur a mûrement travaillé son intrigue et n'a rien laissé au hasard afin de nous offrir une œuvre finement structurée, riche et aboutit. Ce récit alternera entre présent et souvenirs d'un passé que tout le monde pensait révolu se déroulant au XVIII siècle. Deux époques avec lesquelles la romancière jonglera avec habileté titillant un peu plus notre curiosité au travers des siècles, des diverses personnalités rencontrées, des changements irréversibles s'étant opérés et des pertes irremplaçables ayant entaché des destinés et condamné d'autres. Une abondance de détails tous plus immersifs, les uns que les autres que Georgia prendra le temps de nous décrire, que cela soit le raffinement du XVIII siècle, ses richesses, l'architecture, les toilettes sophistiquées et le mode de vie désuet absolument dépaysant mais non moins très charmant.
  Après vous avoir plus ou moins parlé de cet univers, abordons dès à présent l'un des facteurs essentiels quant à la réussite ou l'échec d'un ouvrage, ses personnages l'animant. Et là, je dois dire que l'auteur a vraiment fait fort concernant toutes ces personnalités amenées à croiser notre route. Commençons par l'héroïne Cornélia.
Jeune femme de 19 ans totalement désabusée au début de l'histoire va se voir peu à peu absolument dépassée par ce qu'elle devra affronter. Ayant survécu, la voici à présent vacillant dangereusement vers la folie, subissant des hallucinations toutes plus insupportables les unes que les autres, mais en sont-elles vraiment ? Cornélia est un personnage très touchant, attachant et banal pour lequel il est très facile de s'identifier. Pourvue d'une timidité maladive, cette héroïne solitaire et introvertie tente de gérer tant bien que mal ses visions cauchemardesques jusqu'à sa rencontre avec son mystérieux mais néanmoins excentrique sauveur, Henri de Maltombes. À partir de cet instant, un grand changement s'opérera chez elle, avant si refermée et réservée, Cornélia montrera un autre visage avec un caractère se voulant plus affirmé comme si cet homme la poussait sans le vouloir, par sa seule présence et attitude dans ses derniers retranchements. C'est avec plaisir que nous suivrons son évolution et souffrirons également avec elle au vu des tortures physiques et psychologiques qu'endurera Cornélia... Une personnalité en souffrance qui sera rongée par les regrets et qui tentera de réparer ce qu'elle a brisé par le passé. Une jeune femme criante de vérité dans ses réflexions, réactions et actions qui n'auront de cesse de nous émouvoir. Parlons à présent de celui à qui Cornélia doit la vie, Henri de Maltombes. Châtelain de son état, considéré comme excentrique, car portant des toilettes quelque peu désuètes et personnalité au combien mystérieuse et redoutée par tout le village, ce dernier n'en a cure et plus rien ne semble le toucher. Être froid et distant, ce dernier affichera cependant un certain intérêt pour la jeune femme qu'il a sauvé à Paris. Henri nous dévoilera un nombre incalculable de facettes de sa personnalité pour le moins toutes déstabilisantes. Gentleman protecteur et lunatique avec Cornelia ce dernier insufflera le chaud et le froid comme bon lui semblera envers cette dernière, devenant une épaule et un ami sur qui compter tout en conservant savamment dans l'ombre un pan très important de son passé qu'il ne souhaite divulguer. Un personnage complexe qui attisera tour à tour fascination, affection, haine et révulsion au vu des actes qu'il a commis et commettra. Un homme effrayant et déstabilisant, mais au combien envoutant et séduisant. Avec deux caractères de cet acabit que pouvait bien donner à votre avis ce duo ? La réponse est simple, une pure et savoureuse réussite. L'interaction se veut tout bonnement parfaite. Le lien trouble qui se tissera entre Cornelia et son protecteur se voudra délicieusement enivrant. Un couple torturé qui n'aura de cesse de se débattre et de se combattre au cœur des ténèbres. Une relation grisante et poignante dont la tension ira crescendo maintenant tous nos sens en alerte, une lente danse langoureuse et romantique à souhait s'instaurera peu à peu entre gravité et apesanteur. Chaque face-à-face nous offrant toujours plus d'émotions contradictoires oscillant entre mépris, peur viscérale, confiance, tendresse et amour. Des passages nous laissant stupéfait de par un romantisme subtilement dosé et jamais niais, une justesse quant à la façon d'aborder les sentiments rendant ces dites scènes émouvantes au vu de ce qu'Henri s'évertue à cacher. Nous nous retrouvons à faire défiler ces pages à une vitesse folle guettant chaque comportement sensiblement différent des précédents, chaque geste empreint de tendresse et de protection, des regards appuyés ou de biais d'Henri envers Cornélia et étreintes timides et plus appuyés. Chaque non-dit, silence ou simple effleurement ayant tous un sens. Georgia est à mes yeux parvenue à donner naissance à l'un des plus beaux couples de la littérature fantastique. Bien entendu, cet ouvrage regorgera d'une multitude de personnalités qui marqueront à leur manière cette œuvre. Je n'en citerai qu'un, le terrible Roi que je vous laisserai découvrir par vous-même. Cette personnalité vous glacera d'effroi au vu de ce qu'il représente et de tous les actes vils et pervers qu'il commettra. Un personnage hautement charismatique des plus monstrueux et réussi.

L'auteur nous offre ici un retour aux sources des plus réjouissant et galvanisant concernant les enfants de la nuit, dépoussiérant à la fois le mythe, tout en insufflant sa propre vision cauchemardesque, dérangeante et pourtant si fascinante de ces êtres sanguinaires. Des prédateurs séduisants ou les mortels ne seront à leurs yeux que de simples festins ou jouets sexuels à leur convenance. Des passages souvent troublants et pouvant être d'une cruauté et d'un sadisme sans limites. J'ai pu constater avec quelle facilité cette jeune auteur est parvenue à nager dans diverses ambiances tout en nous transmettant tout un panel d'émotion, que cela soit la scène d'ouverture de Cornélia lors de sa tentative de suicide, un passage douloureux nous aspirant au cœur de l'action et nous frappant par son réalisme. Que dire des scènes d'horreurs décrites avec minuties rendant ces passages saisissants d'effroi nous laissant à la fois choqué, dégouté et impressionné. Et pour finir les moments romantiques toujours sublimement abordés et décris avec pudeur et tendresse. Il est rare qu'une romancière puisse être capable de susciter à la fois l'effroi et l'émerveillement dans un même roman, et bien voici chose faite.

C'est en lectrice absolument comblée mais triste que je refermais "Les larmes rouges ", car il m'était difficile de quitter cet univers si particulier et dévorant. J'éprouvais déjà un manque probant, une impression de pas assez, j'en voulais encore et toujours plus souhaitant que cette aventure perdure encore et encore. Sa suite n'étant prévue que pour 2014 aux éditions "J'ai Lu", l'attente risque d'être une véritable torture. Georgia si tu me lis, je maintiens et signe que c'est vraiment du sadisme !

Je dois dire que cette œuvre fait à présent partie de mes gros coups de cœur. Georgia a vraiment mis la barre très haute et a su atteindre un niveau d'excellence en ce qui concerne la maîtrise de son récit, de son ambiance si particulière et ses personnages inoubliables. Au vu de cette lecture de haut vol, je redoute à présent que mes futures lectures officiant dans le même genre deviennent fades, sans saveurs et ne souffrent de la comparaison. Un livre diablement marquant, follement original, délicieusement envoûtant et absolument obsédant qui vous possèdera inexorablement. Ne résistez plus, cédez et sombrez sans retenues dans cette œuvre absolument percutante et renversante.


Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 92472Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 92472Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 92472Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 92472Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 92472/5  Coup de cœur!


Dernière édition par Luna05 le Mar 3 Fév 2015 - 3:03, édité 1 fois
Luna05
Luna05
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 225
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Hellody_ Ven 21 Juin 2013 - 22:49

Comme vous le savez peut-être ce roman sera réédité chez J'ai lu en septembre prochain. En cliquant sur le lien ci dessous vous y verrez sa nouvelle couverture :

http://anitablake-asylum.com/content/exclu-abfa-couverture-les-larmes-rouges-de-g-caldera-chez-jai-lu

C'est une très belle couverture, même si je préfère quand même l'originale. Je suis contente d'être arrivée à me procurer le livre dans l'édition du chat noir ^^
Hellody_
Hellody_
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 281
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 38
Humeur : Happy !!

https://ms-kitty-fantastico.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  lilitth Ven 27 Sep 2013 - 18:48

Si un mot pouvait définir le début de ma lecture se serait «  bizarre ». Vraiment bizarre !!!! On ne sait pas trop à quoi s’attendre, on ne comprend pas tout mais la magie opère rapidement.

Je ne racontais rien de l’histoire, la 4eme de couverture résume assez bien ce qui vous attends même si une chose est sure… attendez-vous à être captivé, écœuré, surprise, déçue, rassurer, un florilège d’émotion qui ne vous laisserons pas indifférente…

Un univers unique et incroyablement réel. J’avais vraiment l’impression d’y être tant l’auteure à une plume magique.  Certaine scène m’ont tiré des « beurk » et m’ont laissé plus que perplexe mais en même temps c’est ce qui fait le charme du livre. On va de découverte en découverte sans voir  les pages défilés.

Une jolie découverte française en plus !! Comme quoi, on a de plus en plus d’auteurs talentueux chez nous ^^

Merci MockingJay pour m’avoir fait découvrir ce livre qui m’a tenue captivé pendant 3js Wink 

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5
lilitth
lilitth
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1029
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 34
Localisation : Dans un livre :)

http://lilitthbook.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  arianouchka Sam 28 Sep 2013 - 0:11

Vos commentaires m'intriguent. Je viens de le télécharger sur ma liseuse numérique.
arianouchka
arianouchka
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1002
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 63
Localisation : Entre deux fleuves de France
Humeur : souvent très bonne

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Kalindra Mer 2 Oct 2013 - 10:52

je n'ai pas été emportée comme vous par ce livre. Pas parce qu'il est mauvais mais surement parce que ce n'est pas mon style tout simplement....
Trop centré sur le côté vampire sans doute, absence totale de passion aussi, une héroine qui m'a énervé tout le long et une histoire qui ne m'a pas touchée.
Non ce n'est pas mon style de livres, je m'attendais à autre chose je l'avoue.

Donc : coeur Evalluation coeur Evalluation ,5/5
Kalindra
Kalindra
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1974
Date d'inscription : 23/10/2012
Age : 44
Localisation : Nantes
Humeur : Romantico-coquine

https://contact@moongraffiti.com

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Julie-Ambre Mar 17 Fév 2015 - 15:15

Réédition au format Poche prévue le 25 mars 2015

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Larmes10

_________________
Julie-Ambre
Julie-Ambre
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 10207
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Cleoh Mar 17 Fév 2015 - 19:05

Waouh ! La couverture poche est classe ! Shocked

_________________
Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Fantas10
Cleoh
Cleoh
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1578
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 31
Localisation : Sous le soleil de l'Hérault !

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Kester Sam 4 Avr 2015 - 22:31

Un roman qui m'a captivée par son atmosphère sombre, gothique.L'écriture, riche de descriptions détaillées, et les magnifiques illustrations (même sur ma liseuse) contribuent à renforcer cette atmosphère. On évolue dans un monde où peu à peu tous les repères s'effacent entre réalité et rêves, passé et présent. Le mythe du vampire est revisité de manière à la fois romantique, morbide et horrifique version gore.
Si la personnalité de l'héroïne m'a parfois agacée: trop naïve, parfois égoïste et très passive, elle est cohérente. Au début du roman, elle est dépressive, suicidaire et proche de la folie. Elle est distante et méfiante avec tous, n'ayant jamais réussi à créer des liens affectifs avec les autres , tout en étant hyper émotive et terrifiée en permanence (vu certaines scènes affraid c'est très compréhensible ).Le seul à qui elle arrive à se fier est un homme mystérieux,qui a été son sauveur. Henri aussi intrigant qu'effrayant devient peu à peu touchant quand on connaît certains évènements du passé.
La fin du premier tome laisse présager une évolution intéressante de Cornélia et d'Henri et j'ai hâte de lire la suite.
coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5
Kester
Kester
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 486
Date d'inscription : 21/07/2014
Age : 45
Localisation : la tête plongée dans un bouquin

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  angie40 Sam 18 Avr 2015 - 21:20

J'ai essayé d'aller jusqu'au bout, mais j'abandonne à la page 446 !
Je crois que ce n'est pas mon style. J'ai trouvé l'action beaucoup trop lente et ça me tape sur le système. Pas assez de passion pour moi, et trop noir. Dommage...
angie40
angie40
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 177
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Bella66 Sam 16 Mai 2015 - 10:50

J'ai adoré ce livre et le personnage de Cornelia Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 3343367894

Une magnifique atmosphère sombre et gothique, ce roman est un pur joyau je vous le conseille cheesygrin

Je lirai la suite avec grand plaisir.
Ma note: coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5 car ce fut un coup de cœur.
Bella66
Bella66
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 508
Date d'inscription : 04/02/2015
Age : 30
Localisation : Dans mes livres
Humeur : Joyeuse

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  LaMarquise Mar 29 Nov 2016 - 13:02

Le plus grand point fort de ce livre, c'est l'atmosphère sombre et l'impression d'angoisse et de confusion qui teinte les pages. L'auteur réussit vraiment à nous faire sentir la dépression de l'héroïne et la mélancolie du héros. 
Les descriptions sont détaillées et l'écriture est très expressive. 
Henry m'a fait craquer... le pauvre! j'ai eu mal pour lui, pour tout ce qu'il a vécu, là façon dont les choses se sont terminées pour lui la première fois, son style de vie, sa malédiction. Un homme brisé, grincheux et solitaire qui avait l'énorme potentiel d'être très humain, amical et heureux si les choses avaient été différentes pour lui.

Malgré tout, ce livre n'est pas un coup de coeur, à cause des longueurs qui m'ont ennuyées et de la lenteur avec laquelle l'histoire évolue. Et aussi parce que je n'ai pas du tout apprécie Cornélia.. elle est insipide.

Pour ces raisons, je n'ai toujours pas eu le courage d'ouvrir le tome 2 pour continuer l'histoire, et je ne sais pas si je le ferai. 

Ma note est donc :  coeur Evalluation  coeur Evalluation  coeur Evalluation .5/5 (pour l'écriture, et Henry)
LaMarquise
LaMarquise
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 664
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 29
Localisation : La tête plongée dans un livre, l'esprit dans un monde lointain.
Humeur : Juvénile et coquette

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  lilou16 Mar 17 Jan 2017 - 17:52

Sombre et envoûtant !


«Parce que le temps n’est rien,
Et qu’il est des histoires qui traversent les siècles…»



Pourquoi , Cornellia  ressent-elle une attirance si troublante   face à l’étranger qui l’a sauvé d’une mort certaine ?

Cet homme si énigmatique, aussi protecteur et attentionné que froid et distant, aussi calme qu'autoritaire et colérique... Peut-il lui venir en aide, la protéger et l’empêcher de sombrer peu à peu dans la folie ? Elle qui est en proie à des  attaques incessantes, des visions effrayantes, et dont les nuits sont peuplées d’abominables cauchemars…

Quel est le lien qui unit cette jeune fille  à Henri De Maltombes  le mystérieux Châtelain de Rougemont ?
Que cache-t-il et pourquoi de son côté, semble-t-il souffrir autant ?

L'auteur parvient dans ce roman, à nous immerger dans un univers sombre, dérangeant, une atmosphère nimbée de mystère où se côtoient deux mondes et deux époques différentes avec une facilité surprenante...
L’histoire avance sur un rythme lent , angoissant voire quelquefois terrifiant,  les révélations sont distillées au compte-goutte …

Difficile d'en dévoiler d'avantage , on aime ou pas ..... moi j'ai aimé !
suffisamment pour me replonger avec plaisir dans cette lecture

 coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur EvalluationLes Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 FbvwCpd9dHIKM5MQAAAABJRU5ErkJgggA=/5


-Tu es plus belle que jamais, et par jamais j'entends toutes vies confondues. Je ne peux ni croire ni concevoir, Cornelia, que j'ai enfin ce que j'ai si longtemps désiré......C'est à la fois douloureux et exquis que de sentir revivre en moi ces émotions que je pensais définitivement morte...
-Crois le, s'il te plaît, susurrât-elle à son tour, les paupières closes, trop grisée par la danse et trop émue par les touchants aveux de son compagnon. Parce que je suis toute à toi...Et pour toujours.
-J'aimerai tant que demain tu puisses encore dire cela...conclut-il, subitement plus triste, relâchant légèrement la pression de son bras autour de la taille de la jeune fille. Je tenais à entendre une dernière fois ces mots de ta bouche avant que tout ne dégénère...
lilou16
lilou16
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 546
Date d'inscription : 13/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  Cleoh Jeu 29 Juin 2017 - 19:54

Oulalalalala !!! Georgia CALDERA, tu es démoniaque, diabolique ! Crying or Very sad 
Mon dieu ! Quel livre ! Cette atmosphère glauque, mystérieuse, gothique, romantique, ce livre a hanté mes nuits, mes journées de travail, je n'avais qu'une envie lire la suite !
HENRI !!! Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 3343367894 Ce personnage pu le charisme par tout les pores de la peau à 10 000 km à la ronde !!!

Qualité: l'ambiance envoutante, qui vous rend totalement accro, pire le chocolat, le personnage d'Henri (je ne dirai rien de plus, cet homme est dé mesurant), le méchant sadique à souhait, des vampires qui sont enfin des vampires, un condensé du meilleur des histoires de vampires, le sanglant de True Blood, les vampires mélancoliques et nostalgiques d'Anne Rice !

Défaut: Malheureusement, le début est long, très long, des descriptions à rallonges, Cornélia  Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 3406960028 , et ses choix plutôt égoïstes et détestables, qui m'a fait tiqué plus d'une fois !

C'est pas un coup de coeur, c'est très bon roman, dommages que certains défauts gâchent la lecture !

Je suis actuellement en train de lire le tome 2, et je vous dire que çà envoi du pâté Enaff ! coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation

_________________
Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Fantas10
Cleoh
Cleoh
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1578
Date d'inscription : 19/02/2011
Age : 31
Localisation : Sous le soleil de l'Hérault !

Revenir en haut Aller en bas

Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera  - Page 2 Empty Re: Les Larmes Rouges - Tome 1 - Réminiscences de Georgia Caldera

Message  fabdragon Jeu 3 Aoû 2017 - 22:39

Très bon roman, je me suis laissé emporté par la plume de l'auteure, j'ai tout aimé l'atmosphère, le rythme, le personnage d’Henri, je me précipite sur la suite.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5
fabdragon
fabdragon
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 756
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum