[Liste] - Les séries espagnoles

Aller en bas

[Liste] - Les séries espagnoles Empty [Liste] - Les séries espagnoles

Message  Misty le Mer 2 Sep 2020 - 12:51

Comme beaucoup, pendant longtemps je n'ai juré que par les séries états-uniennes ou britanniques. Parfois une série scandinave parvenait à m'accrocher et à de plus rare occasion une série Française (vous aurez compris à mon avatar que je voue un culte à Kaamelott). 

Il n'était pas question pour moi de m'intéresser à une série allemande, italienne et encore moins à une série espagnole. Des préjugés fondés sur des clichés dont je tente aujourd'hui de me défaire. L'Allemagne a produit Dark, l'Italie Gomora (je n'ai vu ni l'une ni l'autre mais les retours que l'on m'a fait sont élogieux et elles sont sur ma liste des séries à voir). 

Mais depuis dix ans, c'est l'Espagne qui tire son épingle du jeu en produisant régulièrement des séries qui s'exportent largement hors de ses frontières ou des pays de langue espagnole. 

Mais quel est le secret de ce succès, pourquoi un pays moins peuplé que la France avec une culture latine marquée arrive à séduire toute l'Europe, l'Amérique du Sud, l'Asie et même les Etats-unis (dans une moindre mesure) pourtant si réfractaire à ce qui ne vient pas de chez eux ?

Selon moi c'est parce que ces séries savent habillement mélanger les genres. Dans toutes les séries espagnoles qui m'ont plu, il y aura dans des proportion différentes, différents genres qui s’entremêlent : Une dose de soap, une dose de policier/Action, une dose d'esprit de clan (Friends, desperate houswives...) et une histoire d'amour impossible ou compliquée. Le tout sera assaisonné d'un peu de sel (mise en avant de problématiques sociales) et poivre (de l'érotisme) avec une main plus ou moins généreuse. 

Je vous propose donc de vous présenter les séries espagnoles que j'ai vu et que je vous recommande plus ou moins chaudement. 

Certaines séries ont déjà été pitché et reviewée par moi ou par d'autres membres du forum, je vous ai donc mis un lien qui conduit vers le sujet et j'ai complété mon avis.
N'hésitez pas à donner le votre que vous soyez d'accord ou pas dutout et à ajouter d'autre séries Espagnole que vous appréciez ou non Wink 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[url= https://www.boulevarddespassions.com/t16628-serie-tv-des-series-historiques-en-vrac]Grand Hôtel - Gran Hotel : Espagnole – 3 saisons - 39 épisodes - Terminée[/url] - Disponible sur aucune plateforme de streaming en France (sur Netflix Espagne si vous avez un VPN )

Ma série espagnole préférée, et de très loin

Une des séries qui a sans doute connu le plus grand nombre de remakes. Les version Italienne et Américaines ont été un échec, pour les versions mexicaine et égyptienne je n'ai pas d'info et la version française n'a pas encore été diffusée, mais j'ai de gros doute car comme pour la version américaine le contexte historique a été supprimé pour le transposer aujourd'hui et ce qui fait le charme de cette série et la force de ses arches c'est justement l'époque. L'amour impossible entre Julio et Alicia car issus de classe sociales différentes ne peu pas être transposé de manière crédible dans la France des années 2020 (mais peut-être me trompe-je) 

El hotel de los secretos - Version Mexicaine
Grand Hotel - Version étasuniène
Le secret du Nil - Version Egyptienne
Grand Hotel - Version Italienne
Grand Hôtel - Version Française (à partir du 3 septembre 2020 sur TF1... j'ai peur  Sad )

Velvet : Espagnole – 4 saisons – 55 épisodes -Terminée - Disponible sur aucune plateforme de streaming en France


Encore une série de Ramon Campos, comme Gran hotel.
On retrouve au casting les acteurs qui campaient les personnages d'Alicia Alarcon et d'Andres dans Grand Hôtel


L'Espionne de Tanger - El Tiempo entre costuras :  Espagnole - 1 saison -17 épisodes - Terminée - Disponible à la vente sur youtube ou le playstore d'androïde


Adaptation d'un roman à succès espagnol, cette série ne souffre pas du principal défaut des séries espagnoles à savoir une abondance d'intrigues secondaires parfois un peu artificielles et de rebondissements parfois incohérents. Elle prend plus son temps, se concentre sur un seul personnages... Une très belle adaptation qui m'a donnée envie de lire le livre. 
On va retrouver au casting Peter Vives, qui a joué dans Velvet

Les demoiselles du téléphone - Las Chicas del Cable : Espagnole - 5 saisons - 42 épisodes -  Terminée - Disponible sur NETFLIX


[Liste] - Les séries espagnoles 2qzzvozehtzgj5krhchkcur2itu-043



On retrouve au casting deux acteurs de Gran Hotel
Yon Gonzales qui interprétait Julio Olmedo et Concha Velasco qui interprétait Doña Angela

Pitch : 

Alba Romero est une jeune femme qui vit d’arnaque et de cambriolage. Pour aider une amie à fuir un conjoint violent, elle commet un dernier cambriolage pour financer leur fuite vers l’Argentine, mais hélas elles sont rattrapées par le conjoint qui abat son amie. Le conjoint décède d’une balle perdue alors qu’Alba tentait de le désarmais. Arrêtée par la police, tout l’accuse du double meurtre, mais l’inspecteur en charge de l’affaire est un immonde personnage qui lui propose un deal qu’elle ne peut pas refuser : Soit elle finira exécutée pour meurtre, soit elle accepte de commettre un cambriolage pour lui. 
La cible du cambriolage : La compagnie du Téléphone de Madrid qui vient juste d’inaugurer son tout nouvel immeuble. Pour cela Alba va usurper l’identité d’une des postulantes au poste de téléphoniste et devient Lidia Aguilar.
Ce dont elle ne se doutait pas c’est que son passé va la rattraper car le directeur de la compagnie n’est autre que Francisco Gomez, son grand amour de jeunesse. 
10 ans auparavant, ils avaient quitté ensemble la vie misérable de leur village pour Madrid, mais à peine arrivés ils sont séparés par un malheureux concours de circonstance.

Mon avis :
J’ai beaucoup aimé cette série, mais il m’a fallu tout de même trois épisodes pour véritablement accrocher. En effet certains éléments ont quelque peu gênés mon visionnage : 

- La musique intra-diégétique (donc celle qu’entendent les personnages de la série) est anachronique… Pas de Charleston, pas de Jazz ou de succès espagnol des années 20 mais du RnB ou de la musique électro… c’est extrêmement gênant. Si j’adore l’anachronisme de la musique de Peaky Blinder, c’est parce qu’elle est extra-diégétique (celle qu’entend uniquement de spectateur) et qu’elle colle parfaitement à l’ambiance… Là c’est tout simplement raté et ça dure les 5 saisons !!!

- Des coiffures et de maquillage ratés : Les actrices ont sans doute rechigné à sacrifier leurs belles chevelures à la coupe garçonne en vogue dans les années 20 et les coiffeurs ont peut-être dû faire avec, mais ça ne fonctionne absolument pas. Idem, le maquillage est trop fort, dans les années 20 madame tout le monde ne se peinturlurait pas le visage à coup d’œil charbonneux et de rouge à lèvre « rouge baiser » pour aller travailler ou faire son marché.
- Des garde-robes superbes mais parfois improbables : Nos héroïnes sont des opératrices du téléphone, et de plus ce sont des femmes, leur salaire ne leur permettait sans doute pas d’arborer de sublimes robes du soir Charleston à tout va… Une seule des jeunes femmes présente une garde-robe « modeste » et c’est Marga qui débarque juste de son village. Les autres ont toutes des robes sorties des magazines de mode de l’époque. 

- Une héroïne qui a peiné à me convaincre, je ne parvenais pas à être en empathie avec elle, ce sont les autres personnages de l’histoire qui ont fini par avoir mon adhésion et me convaincre de suivre la série. 

Les moins : 
De nombreuse facilités scénaristiques et incohérences, dû principalement au fait que les saisons soient courtes (8 épisodes) et qu'à chaque saison chacune des 4 héroïnes doit avoir quelque chose qui va chambouler sa vie. Donc ça va à toute vitesse. Si dans les saisons 1 et 2 c'est plutôt léger, cela commence à devenir un peu problématique dans la saison 3 et limite dérangeant dans la saison 4. La saison 5 quant à elle est très à part mais souffre aussi de ce défaut. 

Les plus :
On ne s'ennui jamais. Même si c'est incohérent, parfois rocambolesque, il se passe toujours quelque chose. Les personnages sont touchants, attachants et plus on avance et plus ils s'étoffent. Leur évolution entre la saison 1 et 5 est progressive mais cohérente et c'est d'autant plus vrai pour les personnages de Marga, petite chose naïve débarquée de sa campagne en saison 1 qui est transcendée en saison 5. Idem pour le personnage de Sara, la responsable des téléphonistes dont l'évolution est sublime (elle m'a arraché des larmes à plusieurs reprises)

C'est une série féministe dont le thème principal et la condition féminine dans l'Espagne pré-franquiste. Le travail des femmes, leur rôle dans la société, le patriarcat, le droit de vote, l'homosexualité, le divorce son abordés tout au long de la série (peut-être avec un regard trop contemporain parfois) 

Une saison 5 à part : La série trouve une première conclusion à la fin de la saison 4. La saison 5 fait un bon de 8 ans. On quitte nos héroïnes en 1931 pour les retrouver en 1939 en pleine Guerre Civile alors que Madrid est assiégée par les troupes rebelles du Général Franco. La série change de ton, et devient plus grave, plus lourde, mais va continuer d'explorer le rôle de la femme à travers celles qui s'engage dans les milice républicaines et vont combattre comme les hommes, mais également en abordant la rééducation des femmes par le régime de Franco et la perte de toutes les avancées sociale acquise avant la guerre (droit de vote, récupéré en Espagne qu'en 1975, divorce récupéré en 1980) 

La Casa de Papel - Espagnole - 4 saisons - 38 épisodes - En cours - Disponible sur Netflix 


[Liste] - Les séries espagnoles La-casa-de-papel@Hitek-750x430.jpeg
Le Pitch :
Un homme mystérieux, surnommé le Professeur, planifie le meilleur braquage jamais réalisé. Pour exécuter son plan, il recrute huit des meilleurs malfaiteurs en Espagne qui n'ont rien à perdre.


On retrouve au Casting Pédro Alonzo qui jouait le rôle de Diego dans Gran Hotel et qui tient le rôle de Berlin. Mais aussi Enrique Arce (Arturo) et Alba Flores (Nairobi) qui jouaient dans L'espionne de Tanger


Mon avis :
Deux premières saisons qui tiennent en haleine avec des rebondissements tout azimut, de l'action mais aussi des histoires d'amour improbables qui se créent en plein braquage. C'est original, rafraîchissant, on retrouve un peu de ce qui faisait le charme des première saisons de Prison Break et même si c'est capillotracté, parfois très incohérent, on pardonne bien volontiers ces défauts tant le développement des personnages est bien fait et que chacun d'entre eux nous touche (sauf Tokyo, qui pour ma part m'a saoulé tout du long) 


Le prolongement de la série après deux saisons (La série n'étant prévu que pour deux saisons au départ) m'a nettement moins plu. La série gagne en moyen et ça se voit à l'écran, mais les incohérences deviennent grossières, les rebondissements sont prévisibles et les nouveaux personnages, à Part Alicia et Palerme, peinent à se faire une place dans cette suite, tout comme il est compliqué d'en faire une pour certains des protagonistes du premier braquage. 

Elite - Espagnole - 3 saisons - 24 épisodes - En cours - Netflix 

Après l'effondrement de leur lycée, trois étudiants de la classe ouvrière, Samuel, Nadia et Christian, sont admis à l'école internationale Las Encinas, un prestigieux lycée huppé qui accueille les jeunes de l'élite. Mais des différences de classes et la confrontation des étudiants aboutissent à un homicide.

On retrouve au Casting trois acteur de la Casa del Papel : 
Miguel Herrán (Rio) - Christian
María Pedraza (Alisson Parker) - Marina

Jaime Lorente (Denver) - Nano
Et un acteur de Las Chicas del Cable :
Itzan Escamilla (Francisco jeune) : Samuel


[Liste] - Les séries espagnoles 5fe2e09f9b3f616200ffe31de9caceb6


Mon Avis :
C'est un Teen Drama, un genre que je ne pensais plus apprécier à mon age. Mais comme beaucoup de Teen Drama, les acteurs sensés interpréter des personnages de 16 ans, sont tous majeurs, voir très majeurs.
De plus l'histoire est assez bien construite. Lors de la saison 1, on commence par l'arrivée des trois nouveaux lycéens dans l'établissement huppé puis on fait un bond en avant dans le temps pour se retrouver devant une scène de crime. Et la narration ne va cesser de faire des aller et retour entre deux temporalités, celle de l'intrigue principale et celle de l'interrogatoire des suspects du meurtre.
On va comprendre doucement que tous avaient un mobile pour assassiner la victime. 
A côté de cela dans la temporalité principale on va suivre l'intégration compliqués des nouveaux élèves, voir comment ils vont se lier ou non aux gosses de riches.
Une des histoires m'a tout particulièrement touchée tant elle fait écho à mon histoire personnelle...
Je reprocherais à cette série un traitement peut-être trop mature de la sexualité, les personnages sont sensés avoir 16 ans, leur sexualité me semble bien trop en décalage avec ce qu'elle est réellement à cet âge pour la plupart des adolescents ainsi qu'une disparition progressive des figures parentales (assez peu présente même en saison 1), et une vie scolaire qui sert plus de décors qu'autre chose.

C'est une série plaisante qui se regarde avec plaisir. Les trois première saison clôture pas mal d'arche et voient disparaitre une grande partie du casting qui va se trouvé grandement remanier pour la saison quatre, ce qui généralement signe la fin des haricots pour les teen drama... La fin de cette saison aurait pû être une fin de série satisfaisante, mais la scène finale nous promet clairement une suite, nous verrons donc ce qu'il en sera.
Misty
Misty
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 112
Date d'inscription : 01/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum