Finn's Pub Romance - Tome 1 : One Night at Finn's de R.G. Alexander

Aller en bas

Finn's Pub Romance - Tome 1 : One Night at Finn's de R.G. Alexander

Message  PetitNez le Dim 7 Oct 2018 - 22:41

Finn's Pub Romance
Tome 1 : One Night at Finn's
de R.G. Alexander


Résumé (Trad' PetitNez)

Déjà eu un rancard qui craint ? Santé...

Ma traversée du désert n'est pas volontaire. C'est d'arriver. Ou ça n'est pas arrivé. Et puis… ça n'arrive plus.

Je ne dis pas que je recherche la perfection, mais est-ce que c'est trop demander que d'avoir des parties de jambes en l'air torrides et humide avec un mec décent ?

Lorsque je rencontre le sergent-maître Carter Willis, beaucoup plus âgé et fraîchement retraité, il remplit certainement mes critères. Mais après qu’il m'ait sorti du pire de mes rancards ratés, je ne peux pas dire s’il surveille mes arrières pour me protéger, ou parce qu’il aime ce qu’il voit.

Donner des conseils sur les relations à des étrangers est simple, facile. Ce que je ressens quand Carter est là rend les choses plus compliquées. On dirait un truc. Genre pour toujours.

Et s’il y a une chose qui m'effraie plus que mon abstinence accidentelle devenant une condition permanente… C’est faire confiance, pour toujours.

Publié le 27 septembre 2017 en auto-édition (Kindle)

PetitNez
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 378
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 32
Localisation : Ain
Humeur : Bonne, toujours !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Finn's Pub Romance - Tome 1 : One Night at Finn's de R.G. Alexander

Message  PetitNez le Dim 7 Oct 2018 - 23:21

Bon sang, j'ai acheté ce bouquin à cause de sa phrase d'accroche, sans vraiment lire le synopsis, et bon sang (je me répète), quelle lecture ! Poussez-vous de devant !

Pendant que j'y pense, vous connaissez Paul ? (Dis moi que c'est réel, de TJ Klune)
Et bien on est dans la même catégorie.

On fait la connaissance de Green, jeune homme de 26 ans qui écrit une rubrique dans un journal local dont l'objet est de donner des conseils sur les relations amoureuses (journal local LGBT). Il excelle dans son domaine, alors même que sa vie amoureuse est constituée du vide le plus total.

Cependant, Green garde plus ou moins espoir : il a un esprit vif, l'ironie, le sarcasme et l'humour sont ses armes de prédilection. Et quand il ne répond pas aux questions de ses lecteurs, il raconte ses rancards plus ratés les uns que les autres. Il est soutenu par son amie Fiona, serveuse dans le bar où se déroulent ses rancards, et avec qui il a fait ses études.

Au cours d'un rancard pire que les précédents, il fait la rencontre de Carter dit "Zeus". Je m'arrête là, parce qu'après, ce serait du spoil (déjà là, ça me fait mal d'en raconter autant).

Je ressors de cette lecture avec une banane de tous les diables. Le style est décoiffant, ça met de bonne humeur : c'est à mon sens un vrai livre feel good sans prise de tête, où on lit les pérégrinations de Green qui écrit comme il pense. Et ça vaut le détour ! 

Et les scènes entre Carter et Green ? C'est chaud comme une baraque à frites lectrice, et j'en ai aimé chaque seconde.  

Lu en une journée, c'est dire. Et je n'ai jamais autant surligné de passages, tant parce qu'ils m'ont fait rire que parce que j'ai compris la référence, ou parce qu'ils m'ont touché.

Pour vous donner une idée, parce qu'au final, là, je n'ai pas dit grand chose.

Green se situe entre le NERD et le GEEK. Il fait souvent référence à des films, des séries, des personnages qui lui permettent d'expliquer sa façon de penser (il a d'ailleurs ses moments avec sa mère au sujet de Star Wars, renommé par sa mère Princess Leila's Wars  Smile ) :
Titanic is in the place a écrit:"But just because I’ve never experienced anything like it doesn’t mean I don’t want it as badly as Jack secretly wanted Rose to scoot over and share her flotation device at the end of Titanic. Because of course he did, and I can’t believe people are still arguing about that twenty years later." (p. 12)

Green a par ailleurs un sens de l'humour assez décalé :
C'est l'histoire de... a écrit:"Two gay icons, a Greek god and a firefighter walk up to me in a bar… The start of an epically dirty joke? No, this is really happening." (p. 27) 

"You know how people are always saying they wished they’d been a fly on the wall for these kinds of conversations? There are Finns at Finn’s pub discussing Finn things right in front of me. I’m finally the fly. That sounded more impressive in my head." p. 28)

Sharknado is in the place a écrit:"Helpful hint: choose your channel wisely. Dreams can get weird if you fall asleep during a Sharknado marathon." (p. 61)

Et il ne faut pas oublier que Green, au fond, est toujours un peu un adolescent  (même s'il a des réflexions adultes) :
"At the rate I’m going I’ll be heading to the ER after all, only it won’t be for my fading bruises. “Mr. Green? Can you tell us how you sprained your wrist?” Wouldn’t that be a fun story to share with my readers? Nope. Never gonna happen. Sex will not send me to the ER." (p. 129)

Allez, une dernière pour la route, parce que vraiment :
Vive les potes a écrit:"Fiona thinks so too. She’s calling me every day, checking in on me and repeating the same words of comfort. “Stop being an idiot.” (p. 241)

Tout ça, c'est en fait pour que vous ayez une idée de l'ambiance de ce livre. C'est comme avoir une soirée en tête à tête avec vos meilleurs amis à discuter de vos échecs amoureux, et d'en rire, parce qu'au final, c'est quand même très drôle.

J'ai beaucoup aimé le style d'écriture aussi : c'est fluide, et c'est écrit comme ça sortirait dans ma tête (ce qui n'est pas très clair, je l'admets), mais vraiment. 

Green en fait, c'est vous, c'est moi. Et ça fait du bien. La romance et les scènes sexy en plus.

Je ne connaissais absolument pas cet auteur, mais je n'ai aucune honte à dire que je vais à 100% essayer d'autres bouquins d'elle, parce que ça valait vraiment le coup.

C'est complètement différent des livres pour lesquels j'ai des coups de cœur habituellement : ce n'est pas de l'introspection, il n'y a pas d'angoisse, pas de cliffhanger, pas d'enquête (oui, je suis dans une période MM police/enquête/tueur à gage/etc.), c'est juste une histoire qui fait ce qu'on lui demande : qui apporte un petit moment de bonheur, de légèreté et de distraction.

En bref : j'ai aimé.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation ,5/5

PetitNez
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 378
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 32
Localisation : Ain
Humeur : Bonne, toujours !

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum