Shattered Glass - Tome 1 : Shattered Glass de Dani Alexander

Aller en bas

Shattered Glass - Tome 1 : Shattered Glass de Dani Alexander

Message  Isatis le Mar 3 Fév 2015 - 14:03

Shattered Glass
 de Dani Alexander





Résumé : 

A male prostitute, a mangy cat, a murder and a maniacal mix-up that threatens his career, his impending marriage and his life. Nothing is going as planned for Austin Glass.

Austin — seems to have it all. At least on the surface. A loving fiancee. A future with the FBI and a healthy sized trust fund. He also has a grin and a wisecrack for every situation. But the smile he presents to everyone hides a painful past he’s buried too deeply to remember. And his quips mask bitterness and insecurity. Austin has himself and most of the whole world fooled. Until he meets someone who immediately sees him better than he sees himself.

As events unfold and Austin’s world unravels, he finds himself pushed into making quick life-changing decisions. But can he trust Peter or what’s happening between them when each meeting seems to be just a series of volatile reactions?



Sortie le 31 janvier 2012 en auto-édition



********************************************************


Mon avis :

Et un nouvel M/M parmi mes coups de cœur !
Ce livre, ce livre... CE livre est juste une pépite,  j’ai pris un immense plaisir à le lire. Alors je n'ai pas pu m'empêcher de mettre des citations, et encore j'ai dû me restreindre...
 Voilà un roman intelligent, sexy où romance et thriller s’imbriquent merveilleusement ; un roman qui regorge de répliques hilarantes et pleines d’esprit, un esprit parfois grivois


Citation:

In the back, Darryl scoffed loudly then, maturely, made a gagging sound. “He (Austin donc...) couldn’t find his prostate with his head firmly up his ass. Seriously, Rabbit, what the fuck?”

“I would just like to throw out there that we can all stop talking about putting things up my ass. No fly zone. Do not enter. No parking.”
 Smile
Ce livre  met en scène un couple improbable formé par deux hommes imparfaits, cabossés par la vie mais absolument irrésistibles. Le tout ne dégouline pas de guimauve et de sentiments sirupeux.

Austin et Peter sont bien loin des couples stéréotypés que j’ai l’habitude de croiser dans mes lectures, leur histoire est magnifiée par l’écriture masculine de l’auteur, bref me voilà tombée amoureuse... et je suis d’autant plus amoureuse que cela faisait bien longtemps que j’attendais le nouveau couple qui allait me faire chavirer.
Chaque chapitre est composé de passages introduits par des titres, comme autant de délicieuses mises en bouche, qui provoquent immanquablement un sourire.

Je n’en dirais pas énormément sur l’intrigue, prenante et alambiquée, qui distille fausses pistes et rebondissements assez flippants pour le lecteur ( enfin pour moi, je suis une pauvre chose fragile et quand j’aime des personnages et bien il ne faut pas y toucher !!!).
Austin est un excellent flic sur le point de se marier avec la magnifique Angelica, oui mais voilà qu'un jour, attablé à un dinner, son regard tombe sur des pantoufles lapins (oh so sexy !) appartenant à un jeune homme qui nettoie les tables (et pas que mais je simplifie). Le regard de notre flic remonte et là c’est le choc, un séisme qui aura de sérieuses conséquences.

Citation:


He was wearing bunny slippers.
Dingy pink and brown ears languished against aged linoleum, making a soft sh-sh sound as the man gathered used dinnerware and placed them in a tub at his hip. Curious about the wearer, I skipped over the ripped pajama bottoms and stained tank top, to his face. My breath caught.
(...)
« Blue eyes. No, not just blue, blue like glacial waters, like romantic poems, like heavens and moonstones. Cornflower blue. And—
Blue like romantic poems? What the ever-living fuck? »

Désormais Peter, alias Bunny slippers ou Rabbit, deviendra l’obsession d’Austin, obsession qui lui fera prendre conscience de tout ce qu’il a nié pendant des années en faisant remonter à la surface de terribles souvenirs.
Austin veut Peter, il ne lâchera pas son Rabbit car Austin et bien il est comme ça, il fonce (sans forcément réfléchir d’ailleurs mais cela fait partie de son charme !). Le premier dialogue entre les deux hommes est d’ailleurs jouissif... Je l'ai lu de très nombreuses fois et j’étais toujours pliée de rire en imaginant leurs têtes respectives , surtout celle de Peter en fait : WTF ?  Smile

Citation:

“ I’m not gay.” That wasn’t what I meant to say. At least not so bluntly. It had just become a mantra as I drove across town. Repeated over and over so many times that, by the time I stood in the diner, confronted once again by this visceral attraction to a perfect stranger, the words tumbled out.
“Congratulations. Would you like a medal?” Bunny Slippers asked.
“I already have a medal. For bravery, not for being gay. I think you made me gay.”
“I made you gay?” He set down the napkin he was holding. “Is that better or worse than the person who made you stupid?”

Mais voilà comme si le choc d’être attiré comme un aimant par  un inconnu ne suffisait pas, l’inconnu en question, ainsi que ses protégés, se trouve impliqué dans l’enquête que mène Austin sur un trafic d’êtres humains. Un sacré micmac en perspective...

Les personnages nés sous la plume de Dani Alexander sont riches, complexes et fascinants.
Austin Glass a volé mon cœur, il est le narrateur de l'histoire et j'ai adoré habiter son esprit pendant quelques heures... Il utilise l’humour et l’auto-dérision comme un bouclier ; honnête, fonceur, il est délicieusement immature malgré ses 26 ans. Mais derrière cette façade, les fissures sont bien profondes et m’ont arraché quelques larmes.  Et puis, Austin n’hésite pas à risquer tout ce qu’il possède pour Peter, c’est effrayant et touchant à la fois. Le revers de la médaille c’est que son impulsivité le rend parfois cruel ...

Ah ce cher Peter... à seulement 20 ans cet homme a connu le pire:
Spoiler:
né dans le milieu du crime, forcé de se prostituer pour sa survie et celles de ses frères de coeur.
Voilà un personnage ambigu, face auquel on ne sait pas vraiment sur quel pied danser tant il est indéchiffrable, manipulateur et sous contrôle ... puis peu à peu tout s’éclaire.
Si je l'ai tant aimé c'est aussi car il est totalement dévoué à ses « frères », Cai et Darryl et cela m'a serré le coeur. Si ce côté protecteur peut horripiler Austin, je l'ai trouvé tellement poignant  Crying or Very sad

Je ne vais pas m’étendre sur les personnages secondaires, parfaitement ciselés. Mais je suis obligée de m’attarder sur Cai : bipolaire, atteint d’hypomanie, ce petit génie âgé de 16 ans est absolument incroyable. Sa sensibilité, son trouble, son innocence font de ce petit « ange aux ailes noires » une réussite. J’avais envie de le serrer dans mes bras et de le couvrir de câlins.
Tant d’autres protagonistes mériteraient des éloges : Angelica « l’ex-fiancée » ; Luis le coéquipier ; Begone, le chat galeux qui nous offre une scène d’anthologie lors de sa rencontre avec Austin  Smile ;  Darryl doté d'une impertinente bouche... D’ailleurs, une de ses répliques résume bien le badinage et les  joutes verbales qu'échangent Austin et Peter, style "Je t'aime, moi non plus":
Citation:


“Oh, God. Please tell me you two aren’t still fighting,” he moaned.
His eyes were half-masted and crusty with sleep. That didn’t stop his mocking voice. “I love you. No you don’t. I don’t love you. Yes you do. Wah wah wah. Some of us wanted to sleep!”

Et une autre plus touchante, toujours adressée à Austin, et qui décrit parfaitement le personnage de Peter :
Citation:

“Rabbit’s the rock we cling to when we’re drowning. He needs a mountain to hold him up, not another storm that’ll wear away at him.”


Merci monsieur Dani Alexander pour ce cadeau. J’espère que la suite sera un jour achevée, j’en frissonne d’avance sachant que l’histoire portera sur Cai et  l’agent du FBI Riley Cordova, de dix ans son ainé...


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation , 5 / 5

_________________

“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
avatar
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8868
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 38
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shattered Glass - Tome 1 : Shattered Glass de Dani Alexander

Message  LaMarquise le Mer 11 Mar 2015 - 15:17

J'ai bien aimé ce premier tome et je compte bien lire le deuxième (qui n'est toujours pas sorti je crois).
Austin est un détective avec la police de Denver, il est fiancé (pour la troisième fois) avec une femme merveilleuse et compte bien aller jusqu'au bout cette fois ci, il est aussi né avec une cuillère d'or à la bouche et veut rejoindre le FBI..C'est un homme qui est loin d'être parfait, il est immature, tourne tout au ridicule, égoïste et a brisé bien des coeurs.
Quand il rencontre un serveur, au milieu d'une opération, il est stupéfait de se sentir attiré à lui mais finit par admettre la vérité, il le veut et il fera tout pour explorer ce sentiment d'autant plus qu'il n'a jamais rien senti de pareil.
Peter (le serveur) est un jeune homme qui a eu la vie très dure, mais il ne se plaint pas parce qu'il a quelqu'un pour qui se battre, son frère bipolaire Cai..
l'enquête que mène Austin commence par une affaire de trafic d'humains mais se développe en meurtre, drogues et les choses deviennent sacrément plus corsées.
Au milieu de tout ça, il semblerait bien que Peter est beaucoup plus lié à l'affaire qu'il ne le dit et Austin est tout sauf un idiot, il veut résoudre le mystère coute que coute, mais il veut aussi protéger Peter.
ce qui m'a plu, en plus des émotions super bien décrits, et l'enquête qui ne fait que se compliquer, c'est le fait que je n'arrivais pas à déterminer qui était le coupable (je déteste quand l'intrigue est élucidée trop facilement, après je passe le reste du livre à me sentir exaspérée par les complications inutiles que mène l'auteur,il n'y avait rien de ça ici), je ne cessais pas de me dire, c'est surement celui là, oh non, c'est peut être l'autre.. ce n'est qu'au dernier tiers du livre que j'ai découvert qui c'était.  
Ma note: coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation /5
avatar
LaMarquise
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 660
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 27
Localisation : La tête plongée dans un livre, l'esprit dans un monde lointain.
Humeur : Juvénile et coquette

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum