His Cocky Valet (Undue Arrogance #1) de Cole McCade

Aller en bas

His Cocky Valet (Undue Arrogance #1) de Cole McCade

Message  PetitNez le Ven 20 Juil 2018 - 14:11

His Cocky Valet 
Undue Arrogance #1 
de Cole McCade


Résumé (trad' perso PetitNez)

Ash Harrington ne contrôle plus rien de sa vie.

A vingt-trois ans, il prend de façon imprévue la tête d'une multinationale valant plusieurs milliards de dollars, multinationale qu'il n'est absolument pas prêt à diriger. Son père est en train de mourir. Sa mère s'est enfuie. Il joue depuis toujours avec sa vie et ses amours, mais quand il est se retrouve avec des responsabilité et porte l'avenir de la société sur ses épaules, c'est la chute libre.

Et Brand Forsythe est le seul homme à pouvoir le rattraper.

Glacé, détaché, presque deux fois plus âgé qu'Ash, le valet britannique au physique de pierre n'est pas et ne peut pas être traité comme n'importe quel serviteur. Dominateur et autoritaire, Brand remet rapidement de l'ordre dans la vie d'Ash.

Et prend rapidement Ash en main.

Même si, de jour, Ash est le patron, la nuit, il découvre le plaisir haletant de tout lâcher et de ne plus contrôler. Le frisson de l'abandon à Brand. Le doux tabou d'être soumis à Brand jusque dans les plus petites choses. Ash n'arrive pas à comprendre pourquoi il se sent si bien entre les mains de Brand Forsythe.

Il sait seulement qu'il doit faire face aux décisions les plus difficiles qu'il a eu à prendre de sa toute sa vie... la seule chose pouvant le sauver étant l'amour de son prétentieux serviteur.

Edité le 11 mai 2018 en VO (Kindle édition)

Mon avis

Alors, que dire !

Bon déjà, il m'a pris du temps le coquin, trop de fatigue, pas beaucoup d'envie, de moins en moins d'intérêt au fur-et-à-mesure de ma lecture, du coup, plusieurs jours pour en venir à bout. C'est fait. Je ne sais pas si c'est une bonne chose, mais c'est fait.

A préciser : je squattais impunément sur Amazon ou Goodread, à regarder les livres liés, toussa, et je tombe sur celui-ci, plutôt pas mal commenté. Bon, encore une fois, je ne suis pas à fond dans les relations non habituelles, mais comme ma dernière tentative était top en la matière, je me suis dit :

"pourquoi pas PetitNez, rien à perde (si ce n'est mon investissement de quelques euros), un peu de folie, un peu de prise de risques (je suis une dingue dans ma tête), allez, zou, on y va"

Mal m'en a pris. Mais attention, critique à lire jusqu'au bout, parce que je pense qu'il est possible qu'il plaise à quelqu'un d'autre.

Je précise : sur la forme, rien à redire, c'est pas trop mal écrit, je ne connaissais pas du tout cet auteur, et certes, c'est pas Molière, mais on a connu bien bien pire. Donc c'est plus sur le fond que personnellement, je n'ai pas retrouvé mes petits.

Je m'explique. Et pour ce faire, voici un résumé façon "je raconte mon bouquin à mes potes". Vous allez comprendre. 

C'est l'histoire d'un mec, Ash, 23 ans, qui découvre que son père à un cancer à un stade avancé (genre plusieurs année mais il n'a jamais rien dit). Ni une ni deux, paf, Ash se retrouve à la tête de l'entreprise de son père qui pèse genre des milliards (de dollars, évidemment). Et évidemment, il n'est pas prêt : il a bien fait des études, mais bon, sa passion actuelle dans la vie, ce sont les coups d'un soir, et s'amuser. Donc t'imagines le choc thermique, quoi. Et du coup, Ash, il a un super copain, Vic, qui a un tuyau pour l'aider : "vas-y mon pote, je connais un type qui bossais pour nous comme valet, il est au top, je te le recommande chaudement". Bon, Ash, il est pas bête, il fait passer un entretien au gars, et banco, il l'embauche. Et le mec il est genre supra autoritaire, et genre supra grand, et genre Ash a les ovaires qui frétillent rien qu'en le regardant, parce que d'habitude Ash ne fricotte qu'avec des hommes très propres sur eux et il n'a pas l'habitude des manières homme des cavernes de Brand. Et là, c'est le début des ennuis pour Ash.

Alors ça pourrait envoyer du bois, c'est pas un scenario d'enfer mais bien tourné, admettons, ça pouvait vraiment le faire. Sauf que à l'échelle humaine, 4 jours, c'est court, et c'est à peu près le temps que ça dure. Ajouté à cela une relation inexistante entre un fils et son père, avec une mère perchée sur sa planète. Aucun approfondissement des liens avec les parents, ça se résume à (ce que je trouve dommage, ça aurait pu matcher avec l'histoire, expliquer des choses dans le comportement d'Ash vis-à-vis de Brand) : 
3615 relations compliquées:
"mon fils j'ai un cancer, je vais mourir, mon dieu tu m'a rien dis, j'ai perdu du temps (alors qu'en vérité, ça fait juste 23 ans qu'il ne parle de rien avec son père mais bon, admettons encore une fois)". Et la mère qui débarque de sa 4ème dimension pour prendre soin du père, parce qu'ils ne sont plus ensemble, mais c'est compliqué.

Honnêtement, le style d'écriture n'est pas mauvais, mais je m'attendais à tellement mieux, à tellement plus de profondeur, tellement plus de maturité dans le livre. Là, on ne fait qu'effleurer une surface ma foi très lisse, sans relief, et le livre en pâtit beaucoup. Je pense que ma déception est juste le reflet de mes attentes aussi : quand on lit de très bons commentaires, on s'attend à un livre prenant, mais pas ce coup-ci.

Et comme je dis ce qui n'est pas bon, je vais aussi dire le bon : l'écriture m'a tout de même potentiellement donné envie de découvrir d'autres livres de cet auteur, peut-être plus anciens s'il y en a. J'admets que ma critique n'est pas très bonne, mais ce n'est pas un livre catastrophique, attention. Je crois que j'en ai lu un il y a peu pour lequel je disais très clairement de passer sa route mais là ce n'est pas le cas. Je pense qu'il faut le lire pour se faire un avis, peut-être qu'il plaira bien plus à l'une d'entre vous. Et vraiment, la lecture en soit n'était pas désagréable du tout, ce n'était juste pas à mon goût.

Ma note :  coeur Evalluation coeur Evalluation/5

PetitNez
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 466
Date d'inscription : 10/04/2018
Age : 32
Localisation : Ain
Humeur : Bonne, toujours !

Revenir en haut Aller en bas

Re: His Cocky Valet (Undue Arrogance #1) de Cole McCade

Message  Zazazoo le Sam 4 Aoû 2018 - 10:53

Alors juste pour info, ce bouquin a été écrit dans des circonstances particulières. Il y a quelques semaines, le petit monde la romance a été secoué par une affaire retentissante, celle du 'Cocky Gate'. Pour faire court, une auteur inconnue au bataillon ayant écrit une série entière avec le mot 'cocky' dans chaque titre a déposé le mot 'cocky', et de ce fait interdit toute publication ayant ce mot dans le titre. Elle a menacé de poursuivre en justice les auteurs qui le feraient et a envoyé des courriers menaçants pour imposer à certains de changer leur titre et donc de virer ce mot 'Cocky'. Une longue bataille judiciaire s'en est suivie et, aux dernières nouvelles, l'auteur en question a perdu et a abandonné ses poursuites.

Et du coup, en plein pendant ce scandale, plein de petites publications ont surgi, avec ce mot interdit, histoire de provoquer la nana et de montrer que personne en 'Romancelandia' ne se laisserait faire.
Et Cole McCade, qui n'est pas le dernier à réagir en cas de polémique, s'est lancé le pari un peu fou d'écrire un bouquin, toujours avec cette idée de réagir à ce qui se passait. Et il l'a écrit ce bouquin en 5 jours/5 nuits, sans quasiment s'arrêter. Du coup j'imagine que la qualité s'en ressent forcément, d'autant que le livre est sorti très vite, sans forcément avoir été retravaillé derrière.
avatar
Zazazoo
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 11991
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 34
Humeur : Hopeless romantic with a dirty mind ♥

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum