Le Requiem des Abysses de Maxime Chattam

Aller en bas

Le Requiem des Abysses de Maxime Chattam

Message  Distact le Mer 31 Jan 2018 - 10:57

Les Abysses du Temps
de Maxime Chattam




Résumé: 

-Léviatemps. Paris, 1900. L'Exposition universelle bat son plein. Mais loin des artères lumineuses, au coeur de la ville, c'est un sang noir qui bat au diapason. Et coule inexorablement, au rythme des crimes commis par un tueur diabolique. Plusieurs filles de joie, déjà, en ont été victimes. Choqué par l'immobilisme de la police, l'écrivain Guy de Timée arpente les rues sordides, et même les égouts, dans sa traque insensée du monstre. 
-Le Requiem des abysses. Pour oublier le criminel qui a terrorisé Paris lors de l'Exposition Universelle de 1900 et se remettre de leurs aventures, l'écrivain Guy de Timée et Faustine, la belle catin, se sont réfugiés au château d'Elseneur dans le Vexin. Mais là, dans une ferme isolée, une famille est assassinée selon une mise en scène macabre, alors que l'ombre d'une créature étrange rode dans les champs environnants.


Editeur: Pocket - 13 novembre 2014
avatar
Distact
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1435
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 51
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Requiem des Abysses de Maxime Chattam

Message  Distact le Mer 31 Jan 2018 - 10:59

Dans le premier livre nous faisons connaissance avec Guy ; romancier en mal d’inspiration qui a fui  sa famille, sa vie et a trouvé refuge dans une maison close. Il sert d’homme à tout faire et apprend à lire et à écrire aux filles de la maison. C’est une tenancière un peu spéciale qui tient cet établissement. Julie est stricte mais, elle-même une ancienne prostituée, prend soin de ses filles. 
C’est alors qu’une des filles est retrouvée morte. Son cadavre est méconnaissable, sa mort brutale et violente va provoquer chez Guy un besoin de comprendre et découvrir son meurtrier. Avec l’aide de Faustine une des filles de joie, il va arpenter les rues du Paris de l’an 1900, alors que l’exposition universelle va s’ouvrir. Son enquête va l’entraîner dans les bas-fonds, les rues malfamées et les égouts de l’époque.
Maxime Chattam est un conteur généreux et fécond qui  nous emporte dans ce début de siècle, vécu comme le siècle où tout se découvre, où tout est possible et où le spirituel s’entremêle  avec la science et où les tueurs ressemblent à des monstres sortis de l’imagination fertile de nos héros.
J’ai trouvé le début un peu lent, j’ai eu du mal à accrocher mais ensuite j’ai été entraîné dans les lieux sordides et avec des héros qui se dévoilent doucement au fur et à mesure. Il reste encore bien des choses à découvrir à leur sujet et je pense que le deuxième tome va répondre à ces interrogations. Il est certain que Chattam est un auteur qui ne laisse pas indemne, et ses romans sont glauques et intenses. Il faut juste s’habituer à son style mais une fois embarqué on adore !


Dans le deuxième livre on retrouve Guy et Faustine chez leur ami Henks afin de se remettre de leurs émotions suite à leurs mésaventures dans la capitale. Ils se reposent et profitent de moment de calme et de sérénité.
Cela ne va pas tarder à changer avec la disparition d’une jeune fille et le massacre de toute une famille. Bien sûr Guy, au grand désespoir de Faustine, ne peut s’empêcher d’aller y mettre son nez afin d’apporter son aide aux gendarmes de cette campagne parisienne. Les meurtres sont de vrais carnages et cette fois-ci Guy va se mettre en danger. 
Les allusions au temps sont tout aussi présentes dans ce tome et les retournements de situations prédominent aussi. Quant à leur relation mutuelle elle n’évolue qu’à la moitié du roman et je m’attendais à plus de révélations concernant leur vie passée.
La plume de Maxime Chattam est toujours addictive et on tourne avec appréhension les pages car il nous plonge toujours plus dans l’horreur.
Ce tome est tout aussi prenant que le premier mais il manque un peu plus d’épaisseur aux personnages et j’avoue que je me suis un peu perdue dans les réflexions métaphysiques du héros.
Un très bon diptyque  qui nous fait voyager dans le Paris de 1900 avec d’innombrables détails qui nous immerge complètement dans l’époque.


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
avatar
Distact
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1435
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 51
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum