Le Pouvoir de Naomi Alderman

Aller en bas

Le Pouvoir de Naomi Alderman

Message  Elea le Mer 24 Jan 2018 - 16:21

Le Pouvoir
de Naomi Alderman




Résumé :


ET SI LES FEMMES PRENAIENT ENFIN LE POUVOIR DANS LE MONDE ENTIER ?

Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu'elles détiennent le "pouvoir".

Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante - et même la mort.

Soudain, les hommes comprennent qu'ils deviennent le "sexe faible".

Mais jusqu'où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?


Paru le 8 janvier 2018 chez Calmann-Lévy.

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8473
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pouvoir de Naomi Alderman

Message  Elea le Ven 2 Mar 2018 - 11:34

Un roman sur fond de guerre des sexes, voilà une vidée qui m'intriguait beaucoup, et qui m'a convaincue de lire ce roman.

J'aurais peut-être du m'y attendre, me direz-vous, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il soit si sombre et violent. On suit plusieurs personnages dans ce monde où tout est sur le point de changer. En effet, les femmes du monde entier se découvrent un pouvoir inconnu jusqu'alors, qui va bien sûr modifier totalement les rapports de force entre les genres.

L'intrigue principale est donc très intéressante, d'autant plus qu'elle se déroule sur plusieurs années. Voir comment le phénomène évolue petit à petit, dans tous les coins du globe, et de manière très différente est passionnant. Cependant, je n'ai pas réussi à prendre de plaisir dans cette lecture.

Les femmes sont présentées au début du récit comme des gens biens, des victimes qui ne prennent pas tout de suite la mesure de leur nouveau pouvoir, alors que les hommes eux sont tous malfaisants, et cela m'a posé un gros problème. Je n'aime pas du tout cette vision du féminisme, qui d'ailleurs pour moi n'en est pas. Ce manque de nuances m'a énervé, bien qu'ensuite les femmes rattrapent les hommes sans problème, niveau cruauté.

Du coup, je n'ai réussi à m'attacher à aucun personnage, si bien que je n'étais pas impliquée dans le récit. Ils sont tous très égoïstes, commettent tous des choses affreuses. Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. D'ailleurs, l'auteure n'y va pas de main morte avec eux, et l'on enchaîne catastrophe sur catastrophe. Il faut savoir aussi que ce roman contient beaucoup de scènes violentes, qui m'ont mises vraiment très mal à l'aise. On ne nous épargne rien. C'est sans aucun doute le but de l'auteure, nous choquer pour dénoncer les violences, mais justement, j'ai du mal avec ce genre d'histoire, où tout le monde est mauvais, où il n'y a que du négatif qui arrive, sans jamais une seule petite once d'espoir.

Pour résumer donc, ce n'est pas un mauvais livre, loin de là. Je reconnais volontiers ses qualités. Mais ce n'était tout simplement pas un livre pour moi.  Rolling Eyes

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  , 75 / 5

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

avatar
Elea
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 8473
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 29
Localisation : Dans mon jardin au soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum