Anatomie d'une fille à l'ouest d'Andrea Portes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anatomie d'une fille à l'ouest d'Andrea Portes

Message  Elea le Mar 21 Juil 2015 - 18:52

Anatomie d'une fille à l'ouest 
d'Andrea Portes





Résumé :

De loin, AnikaDragomir est une adolescente de 15 ans parfaite : cheveux blonds, lèvres glossées, troisième fille la plus populaire du lycée. De près, par contre, elle est complètement à côté de ses pompes : un mélange de plans diaboliques (comme mixer des somnifères dans les milkshakes) et de pensées révolutionnaires (remettre en question l'échelle de popularité du lycée). Mais elle est prête à tout pour garder ses secrets et maintenir son rang social. Car un pas de travers et BeckyVilhauser, alias le DarkVador rose bonbon qui règne sur le lycée, transformera sa vie en enfer. Alors quand l'ex-loser absolu, Logan McDonough, débarque transformé à la rentrée – beau, intelligent et mystérieux comme jamais –, Anika sait qu'il est interdit de le fréquenter. Après tout, ne serait-ce pas totalement dingue de tout lâcher pour un raté ?

Sortie chez Michel Lafon le 14 mai 2015.

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

~ Mes vidéos Youtube ~
avatar
Elea
Lady Administratrice

Messages : 7606
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 28
Localisation : Sous le soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anatomie d'une fille à l'ouest d'Andrea Portes

Message  Elea le Jeu 23 Juil 2015 - 10:28

Je viens de terminer ce roman, et quelle contradiction dans ce livre !

Anika est une jeune fille de 15 ans à la langue bien pendue. D'origine roumaine, elle suit la "numéro un" du lycée pour éviter qu'on ne la mette à l'écart à cause de ses origines de "sang-mêlé". Mais son cœur bat pour le looser du lycée, Logan, tandis qu'elle se fait courtiser par Jared, la star de la ville. Le récit, raconté à la première personne, nous permet de rentrer dans sa tête, et c'est parfois très drôle.

"Il dit qu'il a une surprise pour moi et je sais que c'est le genre de truc que disent les tueurs en série avant de vous coller dans un trou, quelque part dans leur cave, et de se mettre à vous habiller comme leur mère pour vous étrangler. Mais bon, si on considère qu'on a fait plus de trente balades en scooter lui et moi, et que pas une seule fois il m'a demandé s'il pouvait me scalper et se servir ensuite de mon cuir chevelu en guise de perruque, je pense que j'ai rien à craindre."

J'ai aimé le côté provocateur de cette héroïne, qui quand elle nous parle n'a vraiment aucun filtre ! Elle suit certes le mouvement, mais tout au long du roman elle fait des choses vraiment chouette pour contrer cette pression que se mettent les ados entre eux, et mêmes les préjugés de certains adultes. C'est quelque chose que j'ai vraiment apprécié.

Cependant, il m'est difficile de dire si j'ai aimé ou pas. En fait, je n'ai pas très bien compris où l'auteur voulait nous emmener. Je dirai que l'histoire se coupe réellement en deux parties : une partie très amusante et une partie au sujet grave qui nous tombe dessus d'un seul coup. Je n'avais pas du tout vu arriver une telle fin, et elle m'a beaucoup surprise. Je trouve ça original, c'est sûr, mais j'ai un peu eu l'impression qu'elle tombait comme un cheveu sur la soupe, et que ça ne collait pas vraiment avec le reste du livre. Du coup, je n'ai pas totalement adhéré à cet aspect-là de l'histoire, qui m'a plus étonné qu'autre chose.

J'aurai également aimé en savoir un peu plus sur la famille d'Anika, qui est très fun : le vampire, les soeurs loufoques, l'ogre... Dommage que ça n'ait pas été un peu plus creusé.

Pour résumer, je dirais que c'est au final un livre assez surprenant. Quand j'ai commencé ma lecture je m'attendais à quelque chose comme Le journal intime de Georgia Nicolson, et ça a été le cas sans l'être réellement (oui, ce n'est pas très clair ce que je dis je sais). Je n'ai pas adhéré à tous les choix de l'auteur, et notamment à ce virage à 180°, mais j'ai passé un bon moment de lecture.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation  , 75 / 5

_________________

"C'était un être anguleux de corps comme de caractère, sans jamais une formule aimable, ni un geste galant, ni un mot d'humour. Il fallait avoir une bonne motivation pour regarder Thorn en face. Ophélie en possédait une."
La Mémoire de Babel de Christelle Dabos

~ Mes vidéos Youtube ~
avatar
Elea
Lady Administratrice

Messages : 7606
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 28
Localisation : Sous le soleil
Humeur : Rêveuse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum