Dis-moi que tu m’aimes de Joy Fielding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dis-moi que tu m’aimes de Joy Fielding

Message  ninou-lilou le Dim 17 Mai 2015 - 13:01

Dis-moi que tu m’aimes
de Joy Fielding

[Thriller]



Résumé:
Je détecte sa présence avant de le voir, je le devine avant même qu’il ne se penche au-dessus de moi. Je reconnais tout de suite son odeur. Soudain, je sens tout le poids de son corps sur le mien, son poignet sur ma gorge qui bloque ma respiration, qui étouffe mes cris. « Dis-moi que tu m’aimes », ordonne-t-il en mettant le feu à ma chair.

Une nuit, planquée dans un buisson à espionner un suspect, la détective privée Bailey se fait surprendre par un inconnu qui la viole, en lui susurrant ces paroles glaçantes:
« Dis-moi que tu m’aimes. »
Commence alors pour la jeune femme une longue descente aux enfers. Elle ne dort plus, fait toujours le même cauchemar, se lave frénétiquement plusieurs fois par jour, traque le moindre bruit. Et revit la scène encore et encore… Qui est son violeur ? Le voisin bizarre qu’elle épie toute la journée à travers ses jumelles ? Son ex avec lequel la rupture fut extrêmement violente ? Chaque passant ressemblant de près ou de loin à la silhouette de son agresseur devient suspect numéro un…

Entre rêves, hallucinations et réalité, le lecteur vacille avec Bailey, suivant chacun de ses pas, le cœur battant.


Date de sortie le 14 mai 2015 Chez Michel Lafon
avatar
ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9861
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “You take care of my cop, body and soul.”

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dis-moi que tu m’aimes de Joy Fielding

Message  Luxnbooks le Dim 17 Mai 2015 - 15:47

J’avais décidé de mettre de côté les thrillers, car j’avais peur pour ma santé mentale à force de trembler et pleurer. Pour le coup, je n’ai pas résisté longtemps et c’est sans regret que je termine ce livre. Bien loin d’un thriller effrayant, c’est davantage une réflexion de l’héroïne sur ce qui lui est arrivé et c’est surtout déstabilisant, car on n’arrive pas à distinguer le vrai, du faux.
Bailey Carpenter est épanouie dans son travail de détective et se donne corps et âme pour son métier qu’elle adore. C’est un échappatoire depuis la mort de sa mère survenue trois ans plus tôt, ainsi que celle de son père quelques mois plus tôt. Désignée comme héritière d’une fortune colossale avec son frère, elle est totalement épanouie et ce n’est pas le procès de ses demi-frères et sœur pour l’héritage, qui vont l’empêcher d’être heureuse dans sa vie. Pourtant, un soir alors qu’elle était en planque pour espionner un suspect un inconnu la viole et lui murmure « Dis-moi que tu m’aimes. »
Cet évènement va profondément la marquer et elle ne va plus quitter son appartement, s’isoler et ne cesse de réfléchir à ce drame. Elle va progressivement s’enfermer dans son monde, armée de ses jumelles et observer tout ce qui l’entoure, comme rassurée d’avoir un œil sur tout. Contre toute attente, c’est sa demi-sœur Claire, qui va décider de lui venir en aide et la soutenir pour remonter la pente avec sa nièce Jade. Ensemble elles vont apprendre à se connaître et se rapprocher, mais dès lors que Bailey se retrouve seule, ses angoisses et ses cauchemars vont refaire surface. Afin de s’occuper pendant ses longues nuits d’insomnie, elle va commencer à observer son voisin d’en face, qui correspond au profil de son agresseur. Chaque jour, elle va observer ce qui se passe et malgré que tous les éléments soient contre elle, Bailey est persuadée qu’il s’agit de son violeur et décider à le prouver.
Ce qui est intéressant dans ce roman, c’est le sens de l’observation de Bailey, détective elle a besoin de collecter des informations sur ce qui l’entoure. Chaque homme est décrit, chaque situation analysée, mais progressivement des choses troublantes vont commencer à apparaître et le vrai et le faux, vont se mélanger. En tant que lecteur, on n’arrive pas à distinguer sur Bailey perd la tête ou si il se passe quelque chose. En temps normal, je n’aime pas être trop des pensées des personnages, car bien souvent c’est ennuyeux, mais ici on crée un lien privilégié avec Bailey. J’ai beaucoup aimé l’amitié qui se crée avec Claire et la fraîcheur de Jade, qui n’a pas de filtre et dit tout ce qu’elle pense. J’ai trouvé  l’entourage de Bailey vraiment nocif pour elle, on voit bien que son frère Heath l’aime, mais que ce soit lui, ou Gene chacun attend quelque chose d’elle, alors qu’elle n’est clairement pas en état pour gérer ça. Les scènes avec Elizabeth Gordon, ne sont pas assez nombreuses j’ai adoré les échanges avec la thérapeute qui est vraiment bénéfique pour Bailey et l’aide à se poser les bonnes questions.
J’ai commencé à mettre de côté plusieurs éléments clés et j’ai passé la plupart des hommes au radar, essayant de grappiller les indices lâchés. Le dénouement n’est pas un secret pour, car c’était ma première hypothèse, mais beaucoup d’indices m’ont échappés pendant ma lecture. Je ne pense pas que l’objectif de Joy Fielding soit de faire trembler ou pleurer, on s’immisce dans l’intimité de Bailey, on rentre un peu dans le voyeurisme avec les jumelles, mais les pensées de Bailey sont constamment en mouvement. Je me suis beaucoup attachée à elle, on la voit essayer de retrouver son identité, vaincre ses peurs et c’est difficile d’assister aux angoisses de quelqu’un dont on se sent proche. Le plus perturbant, c’est de ne pas savoir si Bailey devient folle où si le danger est présent. Du coup la tension monte et c’est angoissant, sans être effrayant. Des révélations inattendues qui en surprendront plus d’un. Un suspense excellent et une plume envoûtante, qui réussit à merveille à gérer un thème difficile.


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation    /5
avatar
Luxnbooks
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1296
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 27

http://luxnbooks.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dis-moi que tu m’aimes de Joy Fielding

Message  ninou-lilou le Dim 17 Mai 2015 - 16:23

Merci Luxnbooks pour ton excellent avis sur ce livre. Il me conforte dans l'idée que j'avais de le lire Okay
avatar
ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9861
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “You take care of my cop, body and soul.”

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dis-moi que tu m’aimes de Joy Fielding

Message  Luxnbooks le Dim 17 Mai 2015 - 16:32

@ninou-lilou a écrit:Merci Luxnbooks pour ton excellent avis sur ce livre. Il me conforte dans l'idée que j'avais de le lire Okay
C'est vraiment un bon roman, je te le conseille vraiment et c'est moins dérangeant que je l'aurai cru
avatar
Luxnbooks
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1296
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 27

http://luxnbooks.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum