La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon

Aller en bas

La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon Empty La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon

Message  serial reader le Ven 23 Jan 2015 - 17:01

La confrérie de l'épée
de Diana Gabaldon


La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon La_con11

Spoiler:
VO Lord John and the Brotherhood of the Blade (2007)


Résumé

1758. Lord John Grey est victime d'un infâme chantage. Un inconnu menace de raviver un douloureux scandale en rendant publiques les pages du journal intime de son défunt père, le duc de Pardloe. Dix-sept ans auparavant, celui-ci s'est suicidé, accusé d'avoir participé à un complot jacobite. Alors qu'il est envoyé combattre aux côtés des Prussiens sur le front rhénan et qu'il est pris dans les rets d'u
ne sulfureuse liaison amoureuse, lord John Grey doit débrouiller l'écheveau du passé tout en affrontant les démons du présent. Des champs de bataille aux salons mondains londoniens, le jeune homme part en quête de vérité. La clef du mystère se trouve peut-être entre les mains de James Fraser, prisonnier jacobite qui confronte lord John Grey au choix ultime : sauver son honneur ou bien sa propre vie. Roman historique doublé d'une intrigue policière captivante, La Confrérie de l'épée fait revivre avec panache l'Angleterre du XVIII e siècle et s'inscrit dans la lignée des grandes fresques dont Diana Gabaldon a le secret. 


Sortie le 4 Septembre 2008 Presses de la Cité


Mon avis
Tout d'abord une précision s'impose : Le roman peut se lire sans problème même si on ne connaît pas ou si on n'a pas lu les trois premiers tomes d'Outlander ainsi que les nouvelles Lord John et le club Hellfire, Lord John et le succube ainsi que le roman Une affaire privée. A l'inverse la connaissance de ces textes permet d'apprécier encore mieux La Confrérie de l'épée qui chronologiquement se place juste après les évènements relatés dans ces différents récits.
En effet, le roman démarre avec le retour de Lord John à Londres à l'issue de sa mission en Allemagne. Il n'a guère le temps de goûter les charmes du retour au bercail car un vieux scandale menace de refaire surface. Une affaire particulièrement douloureuse qui renvoie John aux souffrances de l'enfance, à des mystères jamais résolus, à des questions restées à ce jour sans réponse. Et comme si cela ne suffisait pas, le désir et peut-être même l'amour s'invitent dans le tableau pour compliquer un peu plus vie de ce malheureux Lord John. Vraiment,  Diana Gabaldon s'y entend à torturer son héros...pour notre plus grand plaisir.
Comme dans les autres romans et nouvelles de cette série, Lord John Grey est le personnage central. C'est un héros particulièrement attachant, soldat au plus profond de son être tout comme il est homosexuel, à une époque où cela signifie la mort si l'on est découvert. C'est un personnage en permanence sur le fil du rasoir qu'on ne peut s'empêcher d'aimer : honnête, le sens de l'honneur chevillé au corps, tout comme l'amour de siens et celui sans espoir qu'il voue à Jamie Fraser. Cet amour impossible ne le rend pas aveugle à ce qui l'entoure et ne l'empêche pas de découvrir un amant potentiel. Comme dans la nouvelle Lord John et le succube, il se livre avec son partenaire à un subtil jeu d'approche fait de regards et de frôlements, d'attente et d'occasions manquées avant qu'ils ne puissent laisser libre cours à leur passion. Mais l'histoire d'amour n'est qu'un des aspects du roman. Il y a aussi l'enquête menée avec autant de subtilité que son histoire d'amour et qui s'avère particulièrement dangereuse, le tout avec en toile de fond la Guerre de Sept Ans et ses champs de bataille. On pourrait craindre une atmosphère pesante mais étonnamment il n'en est rien. Diana Gabaldon allège son récit en y glissant ça et là des épisodes cocasses (vous ne verrez plus jamais d'un même oeil une tribune d'orgue dans une église), des personnages hauts en couleur, de l'humour, éléments qui gomment un peu les aspects les plus sordides du roman.
L'intrigue du roman est complexe, foisonnante, semblant partir dans tous les sens, pour se rassembler et offrir un final en apothéose brutal et pathétique, drôle et triste comme la vie, quoi. Un zeste d'espionnage, une bonne louche de trahison, des machinations et des conspirations pour faire bonne mesure sans oublier des secrets de famille, des non-dits source de frustrations et de rancoeurs, des amours interdites, des personnages en demi-teintes, des gentils, des méchants mais aussi des traitres qui n'en sont pas, des gentils pas si gentils que ça, des fripouilles qui ...bref tout ce qui permet de concocter une intrigue dans laquelle on se plait à se perdre, pour faire court, une Diana Gabaldon au sommet de son art ! 
Vous avez adoré OutlanderLa Confrérie de l'épée devrait vous plaire. Vous y retrouverez le charme d'Outlander (même si Jamie n'apparaît que de façon épisodiques et que Claire en est absente) et Lord John ne manquera pas de vous séduire, si, si, vous verrez....
Ma notation : coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation
serial reader
serial reader
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 542
Date d'inscription : 19/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon Empty Re: La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon

Message  Pristi le Ven 23 Jan 2015 - 18:13

Cela reste tout de même assez différent d'Outlander. Par contre, dans Le prisonnier écossais, Jamie est le personnage principal au même titre que Lord John.
Pristi
Pristi
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 3551
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 44
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon Empty Re: La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon

Message  serial reader le Ven 23 Jan 2015 - 18:52

Bien sûr que la série des Lord John est différente d'Outlander puisque la série est centrée sur Lord John et que Jamie Fraser n'est qu'un personnage secondaire (jusqu'à présent). N'empêche que Lord John est un personnage extrêmement attachant, que ses aventures (surtout ses mésaventures d'ailleurs Wink ) passionnantes et qu'elles apportent un autre éclairage, un point de vue différent sur des évènements racontés dans Outlander (la bataille de Prestopans, la naissance de William, la mort du comte d'Ellesmere, par exemple). C'est clair que si on cherche un ersatz d'Outlander, on risque d'être déçu l'Ecosse au même titre  que Claire étant cruellement absentes. En revanche moi, j'y ai retrouvé l'univers de Diana Gabaldon avec de nouveaux personnages, de nouveaux lieux, de nouvelles histoires.... cheesygrin
serial reader
serial reader
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 542
Date d'inscription : 19/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon Empty Message

Message  Zahra le Ven 23 Jan 2015 - 18:56

Attendez une minute ! 
Jamie et ce Lord ont une "liaison" ? affraid
J'espère que j'ai très mais alors très mal compris le résumée ....
Zahra
Zahra
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2541
Date d'inscription : 21/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon Empty Re: La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon

Message  serial reader le Ven 23 Jan 2015 - 18:59

Je ne pense pas spoiler quoi que ce soit en t'assurant que Jamie et John n'ont pas de liaison...au grand désespoir de Lord John Smile 

John est amoureux de Jamie mais Jamie est fidèle à Claire et alors pas du tout, du tout tenté par John ! Rassurée ? Wink
serial reader
serial reader
Lady enviée
Lady enviée

Messages : 542
Date d'inscription : 19/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon Empty Message

Message  Zahra le Ven 23 Jan 2015 - 19:03

Tu n'as pas idée à quel point tu me rassures Okay!
Je ne voyais pas Jamie tromper sa belle, et encore moins avec un homme  Very Happy !

Merci pour ta réponse ^^.
Zahra
Zahra
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2541
Date d'inscription : 21/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon Empty Re: La confrérie de l'épée de Diana Gabaldon

Message  Pristi le Ven 23 Jan 2015 - 20:05

@serial reader a écrit:Bien sûr que la série des Lord John est différente d'Outlander puisque la série est centrée sur Lord John et que Jamie Fraser n'est qu'un personnage secondaire (jusqu'à présent). N'empêche que Lord John est un personnage extrêmement attachant, que ses aventures (surtout ses mésaventures d'ailleurs Wink ) passionnantes et qu'elles apportent un autre éclairage, un point de vue différent sur des évènements racontés dans Outlander (la bataille de Prestopans, la naissance de William, la mort du comte d'Ellesmere, par exemple). C'est clair que si on cherche un ersatz d'Outlander, on risque d'être déçu l'Ecosse au même titre  que Claire étant cruellement absentes. En revanche moi, j'y ai retrouvé l'univers de Diana Gabaldon avec de nouveaux personnages, de nouveaux lieux, de nouvelles histoires.... cheesygrin
Et tu en apprendras plus dans Le prisonnier ecossais  Wink


Non pas de liaison entre Lord John et Jamie, mais la naissance de leur amitie.
Pristi
Pristi
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 3551
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 44
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum