Teaser Tuesday #109

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  Attila le Mar 11 Nov 2014 - 21:32

@Laenic a écrit:Voici un extrait de Je te le jure de Marie Sexton 





« Je m’interrompis brusquement quand il s’avança à nouveau. J’étais dos au comptoir. Mes mains cramponnées au rebord. Il était si près. Il me regarda, fronça les sourcils, la tête légèrement penchée, comme s’il essayait de comprendre quelque chose. Comme si j’étais une sorte de puzzle auquel il avait presque la réponse. Puis, lentement, il posa les mains sur le comptoir, de chaque côté de moi, m’encerclant.
— Matt ? 
Ma voix n’était guère plus qu’un murmure.
Je vis clairement le vert dans ses yeux ce soir-là. Ils étaient pleins de surprise et de confusion, mais il y avait aussi quelque chose d’autre.
— Je crois que j’ai envie de te toucher. 
Une de ses mains quitta le bar pour venir se poser sur ma hanche.  
— Je crois, dit-il d’un air abasourdi, que j’ai vraiment envie de te toucher»
 Est-ce que ça te semble mal ? 
J’embrassai les larmes sur une de ces joues.
— Parce que ça ne me semble pas mal, à moi. 
L’autre joue.
— Rien dans ma vie n’a jamais semblé aussi juste. 
Je m’écartai et attendis qu’il rouvre les yeux pour plonger mon regard dans le sien.
— Je t’aime, Matt. Comment est-ce que ça pourrait être mal ? Comment l’amour peut-il être mauvais ?
Mais ce fut trop. À ces mots, les portes se refermèrent brutalement. Il attrapa doucement mes poignets et ôta mes mains de son visage, secouant la tête. Il se leva, me repoussant gentiment. »


Bon j'arrive un peu tard aujourd'hui désolée...

Merci les filles pour tous ces extraits, et plus particulièrement celui ci Laenic !

En fait j'en suis exactement à ce passage du livre... et j'ai du le lâcher Crying or Very sad oh bonjour frustration Smile  , tout à l'heure je m'y remet ! 


Dernière édition par Attila le Mar 11 Nov 2014 - 22:39, édité 1 fois
avatar
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 36
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  betty boop le Mar 11 Nov 2014 - 21:39

@Zazazoo a écrit:
@betty boop a écrit:
Laenic tu es très, très vilaine, devine ce que je viens de faire......
Je viens de l'acheter sur ma kindle et donc je stop ma lecture en cours pour sauter dessus, mais tu n'es pas la seule coupable, j'ai été voir vos avis sur le post et ZAZAZOO vilaine,vilaine fille comment voulez-vous que je résiste moi!!!!!!!!!!

Pourquoi résister ? C'est l'un de mes M/M préférés, un an après l'avoir lu, je ne me suis toujours pas sortie Matt & Jared de la tête ...
Les filles je viens de le finir, il est juste  , j'ai adoré vraiment adoré, je ne me suis pas arrêter avant de le finir a part une coupure de trois heures pour recevoir une amie, des fois elles viennent au mauvais moment je vous jure.
En tout cas j'en profite pour remercier Laenic et Zazazoo et bien sûr celle qui a eu l'idée de ce post MERCI, MERCI, MERCI , je vais de ce pas poster mon avis sur le livre.
avatar
betty boop
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 513
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 43
Localisation : dans mes rêves en Ecosse
Humeur : je profite de tout ce que la vie me donne, surtout des livres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  Attila le Mar 11 Nov 2014 - 21:47

Une de mes lectures M/M de ces derniers jours:

" Pas sans TOi - Ven Yam "


Encore une fois je suis charmée par la plume de cette auteur, c'est un récit court certes mais bourré de tendresse et d'amour ! 

C'est l'histoire de Marcus qui a avoué son amour à son meilleur ami Julian qui en gros a paniqué et a réagi de manière telle qu'ils ne se sont pas revus depuis six ans...  Crying or Very sad

Aujourd'hui, Julian revient vers Marcus pour se faire pardonner, et peut - être un peu plus... mais Marcus prend peur et résiste. 

Placés dans leur contexte, ces extraits sont vraiment touchants, croyez moi ! 

* Extrait 1:

Ici Julian ( qui est un acteur très connu ) a contacté la presse sans en parler à Marcus afin de donner un petit coup de pouce à sa carrière d'écrivain...

Je me lève, et lorsque j’arrive à la fenêtre, je suis pleinement réveillé, et positivement furieux ! Des journalistes… au moins une dizaine de ces chacals piétinent ma neige. Je m’éloigne aussitôt et me cache derrière le mur. Qu’est-ce qu’ils font là ? Comment savent-ils que Julian est ici ?

J’ai un mauvais pressentiment lorsque j’ouvre le tiroir de mon bureau pour en sortir mon ordinateur portable que je n’utilise quasiment jamais. Après une simple recherche, je trouve un article mentionnant mon nom qui date du matin même. Tout ce que j’arrive à me dire, c’est que je vais tuer Julian et que les journalistes repartiront ainsi avec un scoop fabuleux.

Je passe outre le titre qui me saute aux yeux avec ses immenses lettres fluo et vulgaires, caractéristiques de la presse à scandale.

LA FUGUE AMOUREUSE

Si la disparition précipitée de Julian Thomas a fait scandale il y a quelques semaines, laissant les fans du comédien ainsi que ses collaborateurs dans une attente insoutenable, nous savons à présent où se cachait le bel acteur. Il a fait hier une déclaration destinée à rassurer ses fans : « Je sais que je suis parti précipitamment, mais je ne pouvais plus rester loin de Marcus. »

Oh ! Non ! Qu’est-ce qu’il est allé inventer comme conneries cet idiot ?

« Mon fiancé travaille sur son nouveau roman, et ne pouvait me rejoindre à New York, c’est pourquoi j’ai quitté le manoir, pour le surprendre.»

De quoi ?!

Nous n’avons pas pu en apprendre plus de la part de Julian qui tient à garder le secret sur sa vie privée.

« Je voulais simplement que mes fans se rassurent, je vais très bien. Mieux que cela même. Je serai de retour dès que Marcus aura décidé à quel éditeur il souhaite confier son prochain roman. »

J’arrête ici ma lecture et ferme rageusement l’ordinateur. Mais à quoi joue cet abruti ?

Je me précipite au premier et entre dans ma chambre pour voir que Julian n’est pas là. Je m’avance vers la fenêtre pour fermer les rideaux et me trouve bombardé de flashs. Je sens des bras passer autour de ma taille et le visage de Julian se colle sur mon épaule, alors qu’il murmure :

– Souris pour les caméras, chéri.

– Je vais te tuer, dis-je les dents serrées.

– Attends de m’avoir épousé, au moins tu auras ma fortune.

Et en plus, ça le fait rire…

* Extrait 2:

Ici Marcus qui doute toujours de Julian...

– Je sais que je n’avais aucun droit de faire ça, répète-t-il en me fixant comme s’il me défiait de le couper de nouveau. Mais j’ai lu le manuscrit l’autre jour, et il est excellent. Je savais que si je l’envoyais directement à Schmitt elle allait craquer.

– Mais c’est personnel, tu ne sais pas…

– Quoi ? Que c’est nous ? Bien sûr que j’avais compris. Je ne suis pas stupide, Marcus.

Il semble particulièrement énervé à présent, et je me sens à nu. Il a lu, il sait. C’est comme s’il avait disséqué froidement mon cœur, je me sens mal. Si je n’étais pas aussi fier, je pense que je me laisserais tomber au sol. Il a toutes les armes pour me détruire une nouvelle fois. Je ne suis plus énervé qu’il l’ait envoyé. La seule personne que je ne voulais pas qui le lise, au fond, c’était lui. Parce que cette histoire parle d’un amour délirant, unique.

Le voyage d’un homme qui traverse toutes les limbes pour retrouver l’âme de son bien-aimé.

Je tourne les talons. C’est trop tard de toute façon, il l’a vu. Il ne se moque pas de moi, mais je sais qu’il n’en pense pas moins.

– Vas-y, tu peux rire, craché-je d’un ton haineux en le regardant avec toute la colère dont je suis capable.

Julian secoue la tête, d’un air fatigué, puis il avance vers moi et ses mains attrapent mes épaules. Je cherche à me dégager, comme chaque fois, mais aujourd’hui il ne m’en laisse pas la possibilité.

– Mais putain, arrête ! s’énerve-t-il. Je ne vais pas te faire mal.

Je lui lance un autre regard hargneux et je détourne les yeux. Quelle ironie que ce soit lui qui dise cela. Jamais personne ne m’a fait aussi mal que lui.

Il pousse un profond soupir et je me fige en sentant ses bras entourer ma taille. Je n’ai même pas le réflexe de reculer, je suis trop surpris. Il repose son front sur mon torse. À quoi joue-t-il ?

* Extrait 3:

Pensées de Marcus...

J’imagine un instant me laisser aller à lui rendre son étreinte, le serrer contre moi et l’y garder. Mais je ne peux pas me permettre d’être vulnérable. Il va me blesser. Encore.

Je ne sais pas si je veux lui donner une chance de me prouver cela. Parce que je tiens déjà bien trop à lui. Je refuse d’étudier la raison pour laquelle mon cœur bat aussi fort. Mais quand on en veut à quelqu’un qui compte, on parvient à le haïr, et c’est ce qui me fait tenir.

* Extrait 4:

Pensées de Julian...

Pourquoi refuse-t-il d’écouter mes excuses, je ne lui demande rien… enfin, ce n’est pas tout à fait vrai. Je ne veux pas qu’il écoute mes excuses, je veux qu’il les accepte, qu’il me pardonne et qu’il m’autorise à revenir dans sa vie.

Rolling Eyes Oui je sais je suis incorrigible, j'ai encore et toujours plus d'extraits que tous les autres... dois - je m'en excuser ???   titter

En plus je n'en ai pas fini... car je souhaiterais aussi vous laisser des petites choses sur un autre bouquin... je reviens... et après vous pourrez me priver du prochain Teaser Tuesday !  titter
avatar
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 36
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  Attila le Mar 11 Nov 2014 - 22:08

Je me permet donc de vous laisser également des extraits d'un autre M/M que j'ai lu ces jours ci et qui m'a faite pas mal sourire !
@betty boop si tu me lis, je me suis faite ma propre opinion sur l'auteur Okay  , et j'ai passé un bon moment, le T2 est dans ma Pal !

Il s'agit de la série:

" Timing #1 Mauvais Timing - Mary Calmes "


 Bon j'avoue j'ai fermé les yeux sur la couv ( comme c'est souvent le cas pour nos M/M français malheureusement, mais ça n'est que mon avis bien entendu   !).

Immersion chez les Cowboy ! 

Les débuts entre nos deux héros sont houleux, on a droit à de belles joutes verbales et j'adore ça !  titter

* Extrait 1:
Première rencontre orageuse, avec un Rand ( rancher ) dans toute sa splendeur !  Smile

En relevant les yeux, je ne pus retenir un cri étouffé. J’étais jeune alors, à peine dix-huit ans, et devant moi se dressait l’homme le plus splendide qu’on puisse imaginer.

Très grand, 1 m 90 environ, il était bâti comme un nageur : puissantes épaules, large poitrine, hanches minces. Ses vêtements le moulant, je vis qu’il était bardé de muscles, de la tête aux pieds. Avec en plus des cheveux noirs aux reflets bleus et des yeux turquoise, comme le ciel en plein été, le mec était à tomber. Je scrutai ses traits ciselés, ses biceps gonflés et la façon dont son jean mettait en valeur de longues jambes musclées et un cul d’enfer. Devant une telle vision, je perdis toute faculté de parler.

Malheureusement, ce ne fut pas son cas.

— J’imagine que c’est toi le pédé.

Les premiers mots émergeant de la bouche de cet homme avaient donné le ton de tous nos échanges depuis lors.

* Extrait 2:

La meilleure amie de Stef, Charlotte ( qui est aussi la soeur de Rand ) va bientôt se marier, leur relation amicale a Stef et elle est vraiment drôle !

— Alors, dis-je en la regardant attentivement, rappelle-moi un peu tous ces problèmes que tu m’as annoncés au téléphone, tu plaisantais ?

Quand elle prit un air affligé, Ben lui serra l’épaule en signe de sympathie.

— C’est horrible, dit-elle, en me fixant. La robe, les tenues des demoiselles d’honneur, les smokings … c’est trop, trop …

Elle s’interrompit et se tourna vers Ben. Il s’adressa à moi :

— Elle a raison. Attends un peu de voir le costume que tu vas devoir porter !

Au téléphone, à moitié hystérique, Charlotte avait prétendu que tous ses préparatifs de mariage avaient été modifiés par sa mère, ses tantes et ses cousines. Je m’étais mis à rire. Quelle importance ? Rien ne me paraissait irrémédiable.

Dans sa chambre, vingt minutes plus tard, je restai sans voix devant l’atrocité suspendue à son armoire à glace. J’ignorais qu’une robe pouvait avoir autant de perles, de dentelles, de …

— C’est quoi au juste, des cristaux ?

— Oui, j’imagine.

— Hum.

— Tu vois, indiqua-t-elle, désignant la robe de la main.

— Hum, grognai-je une fois encore.

— Oh mon Dieu !

Dans un élan dramatique, Charlotte se jeta à plat ventre sur son lit.

— Peut-être pourrions-nous enlever le superflu ? proposai-je.

Je soulevai une dentelle lourdement brocardée. Charlotte garda le visage caché dans sa couette.

* Extrait 3:
Le mariage de Charlotte...  Smile

Je lui pris le visage à deux mains et m’approchai d’elle pour la regarder droit dans les yeux.

— Char, je vais très bien. Tu me connais, je n’ai jamais eu peur de la foule. C’est toi qui as parfois des accès de panique.

Elle haletait déjà.

— Peut-être … Un peu …

— Qu’est-ce qui t’inquiète ? Traverser l’église ?

J’étais quasiment certain que le problème était là.

— Oui … Je crois … Oui.

Je la comprenais. Il n’est pas si facile de marcher lentement, sous l’attention générale, dans une allée centrale, avec tant d’occasions de se ridiculiser, se tordre la cheville, et tomber. Charlotte était maladroite à l’extrême. Elle ne cessait de trébucher. Quand nous étions à l’université, je passais mon temps à la rattraper.

En fixant ses grands yeux bleus affolés, j’eus une idée saugrenue.

Nous nous élançâmes ensemble, au pas de course, la vitesse lui laissant moins de temps pour paniquer. À défaut de perfection, Charlotte aurait l’originalité. Elle était du genre ‘tout ou rien’.

Personne n’eut le temps de se lever pour voir passer la mariée : nous étions déjà arrivés devant le révérend Ellis. Si Ben ne retint pas son sourire béat, Nick secoua la tête. Quant au révérend, après un moment de stupeur, il resta sans voix, tout ébahi, se contentant de fixer le couple devant lui. Je pris l’initiative d’avancer pour poser la main sur son épaule, et lui conseiller de continuer.

Nous rendions chèvre ce pauvre homme.

— Hum … Très bien … Où est la famille de la mariée ?

La mère de Charlotte, au premier rang de l’assemblée, eut un petit rire avant de déclarer :

— Il y a moi, son frère …

Elle se retourna,

—    … et son oncle, mais il n’est pas encore arrivé.

Le révérend leva les yeux vers le vieil homme qui se hâtait dans l’allée centrale. Tout en agitant la main pour qu’on ne l’attende pas, Tyler grommela :

— Personne n’a compté : 1 – 2 – 3 ! Ils ont juste détalé.

Un éclat de rire général lui répondit. Quand je me tournai vers Charlotte, je l’entendis soupirer, puis elle eut un grand sourire. Je la savais heureuse. Pour moi, c’était le principal. Surtout le jour de son mariage.

* Extrait 4:

Le meilleur pour la fin... hum mais que va répondre à Stefan notre beau rancher Rand... 

Je m’écartai soudain, désireux que tout soit clair entre nous.

— Je t’en prie, réponds-moi : est-ce que je peux rester ?

Il leva la tête et offrit son visage au vent qui soufflait en rafales et ses cheveux noirs s’envolèrent, lui découvrant son front. Je le vis prendre une inspiration profonde, puis il me regarda, durement. Je me perdis dans le bleu de ses yeux.

Une prière résonna dans ma tête : je vous en prie, donnez-moi cet homme. Il m’est destiné. Je ne le mérite pas, c’est vrai, parce que j’ai mal agi, un million de fois. J’ai brisé plus de cœurs que je ne l’aurais dû. Mais je sais la vérité, maintenant que je l’ai sous les yeux. Donnez-moi cet homme-là, mon seul amour. Donnez-le-moi, et je le garderai toujours.
avatar
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 36
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  Laenic le Mar 11 Nov 2014 - 22:11

@betty boop a écrit:
@Zazazoo a écrit:
@betty boop a écrit:
Laenic tu es très, très vilaine, devine ce que je viens de faire......
Je viens de l'acheter sur ma kindle et donc je stop ma lecture en cours pour sauter dessus, mais tu n'es pas la seule coupable, j'ai été voir vos avis sur le post et ZAZAZOO vilaine,vilaine fille comment voulez-vous que je résiste moi!!!!!!!!!!

Pourquoi résister ? C'est l'un de mes M/M préférés, un an après l'avoir lu, je ne me suis toujours pas sortie Matt & Jared de la tête ...
Les filles je viens de le finir, il est juste  , j'ai adoré vraiment adoré, je ne me suis pas arrêter avant de le finir a part une coupure de trois heures pour recevoir une amie, des fois elles viennent au mauvais moment je vous jure.
En tout cas j'en profite pour remercier Laenic et Zazazoo et bien sûr celle qui a eu l'idée de ce post MERCI, MERCI, MERCI , je vais de ce pas poster mon avis sur le livre.

Oh trop chouette !! Je suis contente Betty Boop que tu aies découvert cette merveille...  
Et Jared et Matt sont si...

_________________
avatar
Laenic
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 3262
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 35
Localisation : Entre deux livres
Humeur : Heureuse...

Revenir en haut Aller en bas

Teaser Tuesday #109

Message  betty boop le Mar 11 Nov 2014 - 22:42

@Attila a écrit:Je me permet donc de vous laisser également des extraits d'un autre M/M que j'ai lu ces jours ci et qui m'a faite pas mal sourire !
@betty boop si tu me lis, je me suis faite ma propre opinion sur l'auteur Okay  , et j'ai passé un bon moment, le T2 est dans ma Pal !

Il s'agit de la série:

" Timing #1 Mauvais Timing - Mary Calmes "


 Bon j'avoue j'ai fermé les yeux sur la couv ( comme c'est souvent le cas pour nos M/M français malheureusement, mais ça n'est que mon avis bien entendu   !).

Immersion chez les Cowboy ! 

Les débuts entre nos deux héros sont houleux, on a droit à de belles joutes verbales et j'adore ça !  titter

* Extrait 1:
Première rencontre orageuse, avec un Rand ( rancher ) dans toute sa splendeur !  Smile

En relevant les yeux, je ne pus retenir un cri étouffé. J’étais jeune alors, à peine dix-huit ans, et devant moi se dressait l’homme le plus splendide qu’on puisse imaginer.

Très grand, 1 m 90 environ, il était bâti comme un nageur : puissantes épaules, large poitrine, hanches minces. Ses vêtements le moulant, je vis qu’il était bardé de muscles, de la tête aux pieds. Avec en plus des cheveux noirs aux reflets bleus et des yeux turquoise, comme le ciel en plein été, le mec était à tomber. Je scrutai ses traits ciselés, ses biceps gonflés et la façon dont son jean mettait en valeur de longues jambes musclées et un cul d’enfer. Devant une telle vision, je perdis toute faculté de parler.

Malheureusement, ce ne fut pas son cas.

— J’imagine que c’est toi le pédé.

Les premiers mots émergeant de la bouche de cet homme avaient donné le ton de tous nos échanges depuis lors.

* Extrait 2:

La meilleure amie de Stef, Charlotte ( qui est aussi la soeur de Rand ) va bientôt se marier, leur relation amicale a Stef et elle est vraiment drôle !

— Alors, dis-je en la regardant attentivement, rappelle-moi un peu tous ces problèmes que tu m’as annoncés au téléphone, tu plaisantais ?

Quand elle prit un air affligé, Ben lui serra l’épaule en signe de sympathie.

— C’est horrible, dit-elle, en me fixant. La robe, les tenues des demoiselles d’honneur, les smokings … c’est trop, trop …

Elle s’interrompit et se tourna vers Ben. Il s’adressa à moi :

— Elle a raison. Attends un peu de voir le costume que tu vas devoir porter !

Au téléphone, à moitié hystérique, Charlotte avait prétendu que tous ses préparatifs de mariage avaient été modifiés par sa mère, ses tantes et ses cousines. Je m’étais mis à rire. Quelle importance ? Rien ne me paraissait irrémédiable.

Dans sa chambre, vingt minutes plus tard, je restai sans voix devant l’atrocité suspendue à son armoire à glace. J’ignorais qu’une robe pouvait avoir autant de perles, de dentelles, de …

— C’est quoi au juste, des cristaux ?

— Oui, j’imagine.

— Hum.

— Tu vois, indiqua-t-elle, désignant la robe de la main.

— Hum, grognai-je une fois encore.

— Oh mon Dieu !

Dans un élan dramatique, Charlotte se jeta à plat ventre sur son lit.

— Peut-être pourrions-nous enlever le superflu ? proposai-je.

Je soulevai une dentelle lourdement brocardée. Charlotte garda le visage caché dans sa couette.

* Extrait 3:
Le mariage de Charlotte...  Smile

Je lui pris le visage à deux mains et m’approchai d’elle pour la regarder droit dans les yeux.

— Char, je vais très bien. Tu me connais, je n’ai jamais eu peur de la foule. C’est toi qui as parfois des accès de panique.

Elle haletait déjà.

— Peut-être … Un peu …

— Qu’est-ce qui t’inquiète ? Traverser l’église ?

J’étais quasiment certain que le problème était là.

— Oui … Je crois … Oui.

Je la comprenais. Il n’est pas si facile de marcher lentement, sous l’attention générale, dans une allée centrale, avec tant d’occasions de se ridiculiser, se tordre la cheville, et tomber. Charlotte était maladroite à l’extrême. Elle ne cessait de trébucher. Quand nous étions à l’université, je passais mon temps à la rattraper.

En fixant ses grands yeux bleus affolés, j’eus une idée saugrenue.

Nous nous élançâmes ensemble, au pas de course, la vitesse lui laissant moins de temps pour paniquer. À défaut de perfection, Charlotte aurait l’originalité. Elle était du genre ‘tout ou rien’.

Personne n’eut le temps de se lever pour voir passer la mariée : nous étions déjà arrivés devant le révérend Ellis. Si Ben ne retint pas son sourire béat, Nick secoua la tête. Quant au révérend, après un moment de stupeur, il resta sans voix, tout ébahi, se contentant de fixer le couple devant lui. Je pris l’initiative d’avancer pour poser la main sur son épaule, et lui conseiller de continuer.

Nous rendions chèvre ce pauvre homme.

— Hum … Très bien … Où est la famille de la mariée ?

La mère de Charlotte, au premier rang de l’assemblée, eut un petit rire avant de déclarer :

— Il y a moi, son frère …

Elle se retourna,

—    … et son oncle, mais il n’est pas encore arrivé.

Le révérend leva les yeux vers le vieil homme qui se hâtait dans l’allée centrale. Tout en agitant la main pour qu’on ne l’attende pas, Tyler grommela :

— Personne n’a compté : 1 – 2 – 3 ! Ils ont juste détalé.

Un éclat de rire général lui répondit. Quand je me tournai vers Charlotte, je l’entendis soupirer, puis elle eut un grand sourire. Je la savais heureuse. Pour moi, c’était le principal. Surtout le jour de son mariage.

* Extrait 4:

Le meilleur pour la fin... hum mais que va répondre à Stefan notre beau rancher Rand... 

Je m’écartai soudain, désireux que tout soit clair entre nous.

— Je t’en prie, réponds-moi : est-ce que je peux rester ?

Il leva la tête et offrit son visage au vent qui soufflait en rafales et ses cheveux noirs s’envolèrent, lui découvrant son front. Je le vis prendre une inspiration profonde, puis il me regarda, durement. Je me perdis dans le bleu de ses yeux.

Une prière résonna dans ma tête : je vous en prie, donnez-moi cet homme. Il m’est destiné. Je ne le mérite pas, c’est vrai, parce que j’ai mal agi, un million de fois. J’ai brisé plus de cœurs que je ne l’aurais dû. Mais je sais la vérité, maintenant que je l’ai sous les yeux. Donnez-moi cet homme-là, mon seul amour. Donnez-le-moi, et je le garderai toujours.
Attila je suis contente qu'il t'ai plu, si tu savais le nombre de fois que je l'ai lu(6 titter ), j'adore la relation très forte entre Stephan et Charlotte.
avatar
betty boop
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 513
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 43
Localisation : dans mes rêves en Ecosse
Humeur : je profite de tout ce que la vie me donne, surtout des livres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  Attila le Mar 11 Nov 2014 - 23:32

@betty boop a écrit:
@Attila a écrit:Je me permet donc de vous laisser également des extraits d'un autre M/M que j'ai lu ces jours ci et qui m'a faite pas mal sourire !
@betty boop si tu me lis, je me suis faite ma propre opinion sur l'auteur Okay  , et j'ai passé un bon moment, le T2 est dans ma Pal !

Il s'agit de la série:

" Timing #1 Mauvais Timing - Mary Calmes "


 Bon j'avoue j'ai fermé les yeux sur la couv ( comme c'est souvent le cas pour nos M/M français malheureusement, mais ça n'est que mon avis bien entendu   !).

Immersion chez les Cowboy ! 

Les débuts entre nos deux héros sont houleux, on a droit à de belles joutes verbales et j'adore ça !  titter

* Extrait 1:
Première rencontre orageuse, avec un Rand ( rancher ) dans toute sa splendeur !  Smile

En relevant les yeux, je ne pus retenir un cri étouffé. J’étais jeune alors, à peine dix-huit ans, et devant moi se dressait l’homme le plus splendide qu’on puisse imaginer.

Très grand, 1 m 90 environ, il était bâti comme un nageur : puissantes épaules, large poitrine, hanches minces. Ses vêtements le moulant, je vis qu’il était bardé de muscles, de la tête aux pieds. Avec en plus des cheveux noirs aux reflets bleus et des yeux turquoise, comme le ciel en plein été, le mec était à tomber. Je scrutai ses traits ciselés, ses biceps gonflés et la façon dont son jean mettait en valeur de longues jambes musclées et un cul d’enfer. Devant une telle vision, je perdis toute faculté de parler.

Malheureusement, ce ne fut pas son cas.

— J’imagine que c’est toi le pédé.

Les premiers mots émergeant de la bouche de cet homme avaient donné le ton de tous nos échanges depuis lors.

* Extrait 2:

La meilleure amie de Stef, Charlotte ( qui est aussi la soeur de Rand ) va bientôt se marier, leur relation amicale a Stef et elle est vraiment drôle !

— Alors, dis-je en la regardant attentivement, rappelle-moi un peu tous ces problèmes que tu m’as annoncés au téléphone, tu plaisantais ?

Quand elle prit un air affligé, Ben lui serra l’épaule en signe de sympathie.

— C’est horrible, dit-elle, en me fixant. La robe, les tenues des demoiselles d’honneur, les smokings … c’est trop, trop …

Elle s’interrompit et se tourna vers Ben. Il s’adressa à moi :

— Elle a raison. Attends un peu de voir le costume que tu vas devoir porter !

Au téléphone, à moitié hystérique, Charlotte avait prétendu que tous ses préparatifs de mariage avaient été modifiés par sa mère, ses tantes et ses cousines. Je m’étais mis à rire. Quelle importance ? Rien ne me paraissait irrémédiable.

Dans sa chambre, vingt minutes plus tard, je restai sans voix devant l’atrocité suspendue à son armoire à glace. J’ignorais qu’une robe pouvait avoir autant de perles, de dentelles, de …

— C’est quoi au juste, des cristaux ?

— Oui, j’imagine.

— Hum.

— Tu vois, indiqua-t-elle, désignant la robe de la main.

— Hum, grognai-je une fois encore.

— Oh mon Dieu !

Dans un élan dramatique, Charlotte se jeta à plat ventre sur son lit.

— Peut-être pourrions-nous enlever le superflu ? proposai-je.

Je soulevai une dentelle lourdement brocardée. Charlotte garda le visage caché dans sa couette.

* Extrait 3:
Le mariage de Charlotte...  Smile

Je lui pris le visage à deux mains et m’approchai d’elle pour la regarder droit dans les yeux.

— Char, je vais très bien. Tu me connais, je n’ai jamais eu peur de la foule. C’est toi qui as parfois des accès de panique.

Elle haletait déjà.

— Peut-être … Un peu …

— Qu’est-ce qui t’inquiète ? Traverser l’église ?

J’étais quasiment certain que le problème était là.

— Oui … Je crois … Oui.

Je la comprenais. Il n’est pas si facile de marcher lentement, sous l’attention générale, dans une allée centrale, avec tant d’occasions de se ridiculiser, se tordre la cheville, et tomber. Charlotte était maladroite à l’extrême. Elle ne cessait de trébucher. Quand nous étions à l’université, je passais mon temps à la rattraper.

En fixant ses grands yeux bleus affolés, j’eus une idée saugrenue.

Nous nous élançâmes ensemble, au pas de course, la vitesse lui laissant moins de temps pour paniquer. À défaut de perfection, Charlotte aurait l’originalité. Elle était du genre ‘tout ou rien’.

Personne n’eut le temps de se lever pour voir passer la mariée : nous étions déjà arrivés devant le révérend Ellis. Si Ben ne retint pas son sourire béat, Nick secoua la tête. Quant au révérend, après un moment de stupeur, il resta sans voix, tout ébahi, se contentant de fixer le couple devant lui. Je pris l’initiative d’avancer pour poser la main sur son épaule, et lui conseiller de continuer.

Nous rendions chèvre ce pauvre homme.

— Hum … Très bien … Où est la famille de la mariée ?

La mère de Charlotte, au premier rang de l’assemblée, eut un petit rire avant de déclarer :

— Il y a moi, son frère …

Elle se retourna,

—    … et son oncle, mais il n’est pas encore arrivé.

Le révérend leva les yeux vers le vieil homme qui se hâtait dans l’allée centrale. Tout en agitant la main pour qu’on ne l’attende pas, Tyler grommela :

— Personne n’a compté : 1 – 2 – 3 ! Ils ont juste détalé.

Un éclat de rire général lui répondit. Quand je me tournai vers Charlotte, je l’entendis soupirer, puis elle eut un grand sourire. Je la savais heureuse. Pour moi, c’était le principal. Surtout le jour de son mariage.

* Extrait 4:

Le meilleur pour la fin... hum mais que va répondre à Stefan notre beau rancher Rand... 

Je m’écartai soudain, désireux que tout soit clair entre nous.

— Je t’en prie, réponds-moi : est-ce que je peux rester ?

Il leva la tête et offrit son visage au vent qui soufflait en rafales et ses cheveux noirs s’envolèrent, lui découvrant son front. Je le vis prendre une inspiration profonde, puis il me regarda, durement. Je me perdis dans le bleu de ses yeux.

Une prière résonna dans ma tête : je vous en prie, donnez-moi cet homme. Il m’est destiné. Je ne le mérite pas, c’est vrai, parce que j’ai mal agi, un million de fois. J’ai brisé plus de cœurs que je ne l’aurais dû. Mais je sais la vérité, maintenant que je l’ai sous les yeux. Donnez-moi cet homme-là, mon seul amour. Donnez-le-moi, et je le garderai toujours.
Attila je suis contente qu'il t'ai plu, si tu savais le nombre de fois que je l'ai lu(6 titter ), j'adore la relation très forte entre Stephan et Charlotte.

Oui Charlotte est un personnage assez atypique je dois dire  titter ( c'est ce qui me plaît d'ailleurs, les gens qui ne rentrent pas forcément dans des moules !).

Si j'ai bien compris ( à la lecture d'autres avis) elle ne sera pas présente dans le T2 c'est dommage son côté hystérique pétillant me manquera !  
Shocked  Oh purée 6 fois quand même !  Smile 

Bon tu vois j'aime me faire ma propre opinion sur un auteur et un bouquin Okay  , c'est chose faite pour Mary Calmes grace à toi betty boop, alors merci !   Wink

Bon et c'est pas le tout mais j'ai THE scène affraid  de Coda entre Matt & Jared toujours sur le grill moi contrairement à certaines  , alors je file retourner à ma lecture ! 
avatar
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 36
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  betty boop le Mar 11 Nov 2014 - 23:39

Oui attila dans le tome 2 Charlotte n'apparaît qu'à la fin,  mais il est tout aussi chouette,  je te laisse avec Jared et Matt ils sont merveilleux. J'ai fini le tome 1 tout à l'heure et je suis en train de lire le 2.
avatar
betty boop
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 513
Date d'inscription : 17/09/2014
Age : 43
Localisation : dans mes rêves en Ecosse
Humeur : je profite de tout ce que la vie me donne, surtout des livres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teaser Tuesday #109

Message  Attila le Mar 11 Nov 2014 - 23:49

@betty boop a écrit:Oui attila dans le tome 2 Charlotte n'apparaît qu'à la fin,  mais il est tout aussi chouette,  je te laisse avec Jared et Matt ils sont merveilleux. J'ai fini le tome 1 tout à l'heure et je suis en train de lire le 2.

Shocked  Bon sang quelle cadence de lecture... et tu trouves le temps de me répondre en plus !  Smile

Allez je file pour de bon cette fois, et bonne lecture à tous(tes) !  Okay
avatar
Attila
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 720
Date d'inscription : 02/10/2014
Age : 36
Localisation : Between Ty & Zane ♥ Tate & Logan ♥
Humeur : I cannot live without books

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum