Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

L'Ange de Nyckos de Eve Terrellon

Agalactiae | Publié le mar 5 Sep 2023 - 16:19 | 1028 Vues

C'est vraiment un plaisir de replonger dans un récit d'Eve Terrellon et surtout, de retrouver sa plume !

Cette fois, l'auteur nous emmène à Florence, dans les années 1490, sur les traces du peintre Salvatore Gecatti, connu et réputé dans le milieu artistique, alors qu'il est sur le point d'achever sa toute nouvelle œuvre : l'Ange de Nyckos, réalisée à partir de son modèle, Sandro, qui éblouit tout sur son passage. Seulement, une fois le tableau terminé, Sandro n'a plus lieu de rester auprès de Salvatore, et un autre homme et rival de Salvatore, a des vues sur son somptueux modèle.


Je n'avais pas lu le résumé, du coup, j'ai eu la surprise la plus totale concernant l'histoire bien sûr, mais surtout par rapport à la direction de celle-ci. Les apparences sont trompeuses en effet, Sandro semble cacher certaines choses, ce que n'aura de cesse de chercher Salvatore, à un certain moment. Moi-même, je m'interrogeais par rapport aux motivations de Sandro. L'auteur a bien mené le tout, car en fait, là où je m'attendais à lire une romance historique avec un schéma assez classique dira-t-on, la façon qu'a eu l'auteur de planter son décor, de mener son intrigue rend l'ensemble vraiment original.


Salvatore est un homme vraiment touchant et attendrissant. Il est captivé par Sandro, complètement ébloui par sa beauté et le charme qu'il dégage, même face au mutisme de ce dernier, et à sa froideur lors de chacune de ses tentatives d'aborder une discussion ou le moindre rapprochement.

Sandro est un jeune homme très énigmatique, et qui le restera une bonne partie de cette histoire. On ne peut qu'être touché par son destin, le comprendre aussi... Leur duo est joli à voir en fait, ils ne savent pas sur quel pied danser, jusqu'à ce qu'un des deux tente une approche, car oui, il n'y a pas que le peintre à avoir des vues sur son modèle, le beau Grec cache bien son jeu et désire Salvatore plus que tout. Après, j'ai trouvé que Salvatore, peut-être trop naïf, avait tendance à trop fermer les yeux et pardonnait beaucoup de choses trop rapidement... Après, leur couple atypique est joli, tendre, l'auteur nous offre de jolis moments entre ces deux personnages.


Eve Terrellon prend le temps de développer son histoire, nous laisse le temps de nous imprégner de l'époque, des décors. C'était vraiment dépaysant de se retrouver à Florence et à une autre époque, au plus proche des Médicis d'ailleurs et d'un conseiller bien connu ^^

L'intrigue nous tient en haleine tout le long car on veut en savoir plus sur les agissements des personnages, quand et comment certains secrets seront révélés, ainsi que leurs conséquences. J'aurais d'ailleurs voulu en savoir un peu plus, la fin arrive assez vite finalement...


Ce fut vraiment une belle lecture, j'aime la plume de l'auteur, toujours aussi délicate et travaillée. On peut craindre de la finalité du récit, surtout pour l'époque et sans rien dévoiler, je peux juste vous dire que j'avais le sourire en lisant l'épilogue ! Je serai au rendez-vous pour le prochain roman de l'auteur, cela ne fait aucun doute ^^

À propos de l'auteur