Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

Blackstar # 1 - Le dogme de Caleb Caulfield

Swolen | Publié le mar 26 Avr 2022 - 20:12 | 91 Vues

J’allais commencer cette chronique par quelque chose du genre : « Sur fond de playlist rock (et un peu Country !), Caleb Caulfield nous embarque pour une aventure folle aux côtés d’un agent fédéral et d’un sorcier pulmonaire ». Mais après avoir tourné la dernière page du roman, j’ai envie de dire « punaise ce roman est parfait ! ».

Pourquoi parfait ? Pas un mot, pas un détail inutile, l’auteur exploite tout pour développer un univers riche, écrire des scènes très visuelles, qui se dessinent aisément dans l’esprit du lecteur.
Les dialogues sont punchy, piquants (*soupir* en repensant à la scène d’arrivée à l’hôtel California).

La profusion de détails m’a plongée rapidement dans l’histoire. Viggo, agent fédéral pour le Dogme –  une agence secrète dans un monde où les humains n’ont pas connaissance de l’existence des covens – est un personnage nuancé. Procédurier, propre sur lui, il est doué, intelligent mais sur le terrain, c’est un bleu. Durant cette affaire, il se prend la réalité en pleine tête.

Son enquête lui fait croiser le chemin de Kanda, un sorcier pulmonaire, dont le cri peut vous faire perdre connaissance. A partir de là, nous assistons à une suite d’évènements digne d’un parcours de dominos en chute continue.

Au fil des chapitres, les pistes sont brouillées, tous deviennent suspects. L’intrigue est sinueuse tout en restant parfaitement abordable. Entre un lapin maléfique, des poupées Chucky et un sorcier Pikachu… je devenais parano ! Et puis, qu’est ce que c’est que ce complot autour de la Grasshopper ? À ce moment-là, je n’en étais qu’à 40 % de ma lecture. Un peu plus tard, j’étais à deux doigts de la position fœtale (si vous avez lu ce roman, vous voyez de quelle scène je parle…). Autant dire que j’étais au taquet de la suspicion pour le dénouement et… je ne l'ai pas vu venir !

Si vous connaissez la collection Haro, vous savez déjà qu’il ne s’agit pas de romance à proprement parler. Toutefois, l’histoire de Viggo et Kanda m’a tout à fait charmée ; sans ces deux-là et la relation profonde qui se tisse entre eux, l’histoire n’aurait pas la même saveur (et c’est une lectrice psychorigide de romance qui vous le dit !).

Aussi, l’auteur partage joyeusement ses éléments d’inspiration, de quoi faire perdurer cette lecture et son univers.

Bref, c’est un roman qui m’a entraînée en musique, à toute allure, dans une histoire un poil déjantée.
Un roman qui se termine par les plus doux des mots « à suivre ».

Plus d'avis sur Boulevard des Passions !

À propos de l'auteur