Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

Au-delà des ombres de Barjy L.

Agalactiae | Publié le dim 13 Mar 2022 - 14:24 | 40 Vues

Voilà bien longtemps que j'ai découvert Barjy L. avec ma lecture de "Une famille si ordinaire" l'année de sa sortie en 2016. Je me souviens avoir aimé sa plume, mais certains éléments du roman m'avaient fait tiquer, et je n'avais pas adhéré à l'ensemble de l'histoire.

"Au delà des ombres" était dans ma liste d'envie depuis longtemps aussi, car les thèmes abordés dans ce récit sont des thèmes que j'aime lire et voir développer dans mes lectures.


Ce roman signe la rencontre de deux personnes bien opposées l'une de l'autre, mais qui se ressemblent dans bien des façons pourtant. Duncan est professeur de théologie, mais pour arrondir ses fins de mois, il se transforme en Tony et offre ses services, son corps, sa présence à ceux qui font appel à lui.

Jed lui, a la lourde responsabilité se s'occuper de Cooper, son frère handicapé. Son quotidien n'est pas simple, mais pourtant voir le sourire de son frère n'a pas de prix, il est toute sa vie. Ce quotidien va être perturbé par l'arrivée de Duncan, ce nouveau voisin assez intriguant...


Mon avis est assez mitigé en fait. J'ai aimé faire la connaissance de Jed et de son frère. J'ai aimé voir ce frère si responsable, si aimant. Gérer Cooper n'est pas de tout repos, on le voit et on le comprend bien, mais Cooper est toute sa vie. Pour rien au monde il ne pourrait s'en séparer.

Cooper est extrêmement attachant, gentil, et même si de nombreuses choses lui échappent, il sait qu'il n'est pas comme les autres. J'ai aimé voir vraiment comment ils évoluent dans leur quotidien, les difficultés rencontrées, le regard des autres.

Duncan est un personnage assez intriguant, et complexe. Seulement, j'ai l'impression que sa complexité, ses problématiques arrivent tardivement. J'ai trouvé certaines de ses réactions non crédibles en fait. La façon dont Jed apprend le secret de Duncan me semblait aussi fausse, je n'ai pas non plus compris sa réaction, tout était irréaliste en fait. Et ceci gâchait je trouve leur complicité qui se construisait petit à petit depuis le début. J'ai aussi eu l'impression d'avoir affaire à deux Duncan, un durant la première moitié du roman, et l'autre pour la seconde moitié.

Par contre, certains passages sont extrêmement touchants concernant Tony, notamment ceux concernant un jeune homme gravement malade, mais aussi ceux impliquant sa famille, et la façon aussi dont il va s'attacher à Cooper.


Le style de l'auteur m'a un peu dérangé, en particulier au niveau des dialogues que je trouvais alourdis de ce fait. Mais l'ensemble reste fluide et agréable à lire.


Avis mitigé donc, mais je trouve que l'auteur a bien développé les thèmes liés au handicap, à ce contexte familial particulier et tout ce qui en découle, et à la prostitution, entre autres.

À propos de l'auteur