Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

La réputation perdue de lord Ballentine*Les Rebelles d'Oxford #2 (Evie Dunmore)

Zazazoo | Publié le dim 6 Fév 2022 - 10:52 | 837 Vues

Les rebelles d'Oxford reprennent du service, et c'est au tour de Lucie d'être placée au centre de toutes les attentions !

Avec ce roman, on continue de se pencher sur le droit des femmes, sur cette volonté qu'ont les héroïnes de cette série à se battre pour avoir les mêmes droits que les hommes, ce désir de liberté et d'indépendance. Dans ce tome, Lucie et ses amies s'attachent surtout à diffuser leur message au plus grand nombre afin d'éveiller les consciences, et l'arrivée de Tristan au sein de la maison d'édition achetée par Lucie va faire dérailler une machine qui paraissait pourtant bien partie. Et cela va amener Lucie et Tristan à se côtoyer, se chamailler, marchander ... Les joutes verbales sont nombreuses et elle n'est pas du genre à retenir ses coups !

S'il y a bien une chose que j'ai particulièrement apprécié dans ce roman, c'est le fait que le héros soit amoureux du personnage féminin depuis si longtemps. Outre le fait qu'ils se connaissent depuis des années, je trouve que cela change fondamentalement le regard qu'il pose sur elle, le rend plus vulnérable, plus humain en somme, car la façon dont il se comporte avec elle est forcément influencée par ses sentiments, que ceux-ci soient toujours d'actualité ou non. J'ai beaucoup apprécié ce personnage masculin !

À l'inverse, Lucie est complètement aveuglée par ses préjugés envers lui, et sans doute tellement habituée à voir les choses de façon binaire qu'elle m'a parfois agacée à ne pas vouloir (pouvoir ?) voir au-delà de la façade de dandy de Tristan, à l'enfermer dans son rôle de joli coeur paresseux et insouciant. On sent qu'elle a été marquée par le rejet de ses parents, et qu'elle a dû se forger une sacrée carapace, qu'elle est habituée à attaquer en premier, mais avec Tristan, elle a trouvé un adversaire à sa mesure, qui sait l'amadouer quand il le faut.

La romance progresse assez lentement, et les choses évoluent de façon naturelle entre Tristan et Lucie. Ce temps long est pour moi nécessaire, et bien que le roman fasse près de 600 pages, je ne me suis pas ennuyée du tout. Je regrette simplement que parfois il y ait des transitions trop abruptes d'une scène à l'autre, et qu'à un moment donné, une partie de la romance se déroule off-page (c'est un processus narratif que je trouve tellement frustrant ...).
Malgré ces deux petits points négatifs, cela ne m'a pas empêché de passer de belles heures de lecture !

Retrouvez le résumé et d'autres avis sur le forum !

À propos de l'auteur