Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

Code Alpha de Marcus McDeheim

Agalactiae | Publié le lun 24 Jan 2022 - 15:07 | 86 Vues

Dans "Code Alpha", Marcus McDeheim nous embarque dans un mode futuriste où la Terre a été envahie par une espèce extra-terrestre hostile, les Stiix. Là, nous faisons connaissance avec des humains, résistants, tentant de survivre sur cette Terre.


Afin de mener à bien une mission, le lieutenant Cole Liederman se rend à P'ris. Mission périlleuse top secrète durant laquelle lui et son équipe ne s'attendaient pas à rencontrer des militaires peu enclins à coopérer, en particulier le capitaine Eryk Pras.

J'ai vraiment bien aimé ces personnages ! Cole est un résistant qui, comme beaucoup d'hommes et de femmes, a perdu beaucoup... Il s'est retrouvé seul du jour au lendemain, sans famille. C'est un homme sans attache réelle, hormis les membres de son équipe.

Eryk, lui, apparait comme quelqu'un d'imposant et surtout de froid. On comprend rapidement pourquoi et comment il l'est devenu. Entre les deux hommes, la tension est palpable, mais le principal pour eux va être la cohabitation et surtout la confiance.


J'ai aimé découvrir ce monde hostile en fait, un monde dangereux, où tout n'est que perte, noirceur et désolation. Chaque humain lutte pour sa survie, et c'est un petit bout de leur vie, de leur quotidien que nous offre l'auteur. J'ai aimé aussi les directions prises dans l'intrigue, on ne s'y ennuie pas une seule seconde en fait.

J'ai aimé aussi la dynamique qu'il y a entre les deux personnages principaux. Pour moi, ce n'est pas une romance à proprement parler en ce qui concerne le duo formé par Cole et Eryk. Et je ne dis pas ça dans le mauvais sens, loin de là. Certes une tension réside entre les deux hommes, elle explose à un moment donné, un attachement va se créer forcément. Et c'est justement cela qui fait que la relation entre les deux hommes est crédible. Nous avons là deux hommes qui ont tout perdu, ou presque, et qui tentent de retrouver peut-être un peu de réconfort, réconfort non recherché forcément, mais qui arrive par la force des choses, car ce sont des humains, après tout.

Ces deux personnages se retrouvent dans quelque chose dont ils n'ont pas la solution. Ce qui va être encore plus frappant pour Erik à un moment donné du récit, qui se retrouve dans un dilemme sans réponse.

J'ai aimé la façon dont l'auteur a abordé leurs psychologies en fait, et comment il dévoile ses personnages petit à petit. J'ai aussi adoré les passages où on en apprend un peu plus sur le passé de Cole notamment avec l'importance de Franck dans sa vie. Ces moments étaient très touchants.


Pour un one-shot, je trouve que l'auteur a vraiment bien mené son récit et son intrigue. Il prend le temps de planter le décor. L'atmosphère oppressante est bien retranscrite et ce dès le départ, tout comme les scènes de combat. Sa plume, que je ne connaissais pas, est belle et assez singulière je dois dire.

Alors, certes, comme le mentionne aussi l'auteur, ce livre n'est pas parfait. Je suis très loin d'être une experte aussi en matière de SF en littérature, mais je trouve que ce roman est un concentré d'excellentes choses, et je ne dis pas ça de manière négative. C'est bourré de bonnes idées. Chacune des trois parties de ce roman pourraient représenter d'ailleurs un livre selon moi, et de ce fait une trilogie. Mais condenser le tout n'est pas une mince affaire, et on voit alors tout le travail réalisé par Marcus McDeheim.

Je pense que la fin ne plaira pas à tout le monde, mais je trouve justement que c'est une fin juste en fait. Comme le mentionne l'auteur à la fin, à nous d'imaginer maintenant les futures batailles que devront mener Cole, Eryk et tous les autres...


J'ai vraiment aimé cette histoire, cela faisait vraiment très longtemps que je n'avais pas lu de SF, j'avais peur d'être perdue, de passer à côté de l'histoire, mais ce ne fut absolument pas le cas. Le fait que l'action se déroule chez nous, en France, en Europe est un gros plus aussi.

L'auteur nous permet une immersion totale en douceur en ne nous perdant pas dans d'infimes descriptions (ce qui est difficile en SF, tout en restant crédible), mais juste ce qu'il faut pour nous donner un bel aperçu du monde réaliste dans lequel vivent ces humains (et non-humains) du futur. Un monde où les apparences sont parfois trompeuses, et l'ennemi, pas toujours celui qu'on croit. Chacun pourra d'ailleurs y trouver les messages qu'il pense ou croit voir aussi selon moi, je pense...

À propos de l'auteur